Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

mercredi 14 octobre 2015 à 05h53min

Le communiqué ci-après du gouvernement est relatif à la situation qui prévaut dans les cités universités de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Dans la matinée du 13 octobre 2015, un groupe d’individus, se réclamant étudiants pour les uns et délégués des résidents des cités universitaires de Ouagadougou pour les autres, a encerclé l’immeuble administratif de la Direction générale du Centre national des Œuvres Universitaires (CENOU) à Ouagadougou. Il a donné injonction au personnel de la direction générale de libérer les lieux, puis a pris possession du bâtiment administratif. Lesdits étudiants ayant ainsi occupé les lieux conditionnent la réouverture des locaux au limogeage du Directeur général du CENOU et au retrait d’une plainte que celui-ci aurait déposée suite à des actes de vandalisme survenus dans les cités.
En effet, le 2 octobre 2015, le même groupe d’étudiants a occupé 274 chambres dans les cités universitaires de Ouagadougou en y accédant après en avoir forcé les accès. Il a également séquestré le secrétaire général du CENOU et deux secrétaires. Ce groupe d’étudiants prétendait protester ainsi contre le report de la date d’admission en cité, report consécutif lui-même au report de la date de la rentrée scolaire et universitaire intervenu le 29 septembre 2015, en raison de la suspension des activités socioprofessionnelles au lendemain du putsch du 16 septembre 2015.
Aussi, à Bobo-Dioulasso, depuis le 12 octobre 2015, un groupe d’étudiants barre les voies d’accès au campus universitaire de Nasso pour exiger la réouverture des bâtiments initialement loués par le CENOU à usage de cités universitaires à l’intérieur de Bobo-Dioulasso, bâtiments libérés suite à la mise en fonctionnement de la cité de Belle Ville, d’une capacité de 1 008 lits. Ces étudiants exigent, en outre, la réduction du coût du loyer, l’augmentation du nombre de lignes de bus en direction du campus de Nasso avec des arrêts devant toutes les cités universitaires dont ils exigent la réouverture et l’amélioration des plats servis dans les restaurants universitaires, en quantité et en qualité. Relativement à ce dernier point de revendication, le personnel des restaurants universitaires de Bobo-Dioulasso a été séquestré par les étudiants dans la soirée du 12 octobre 2015 jusqu’aux environs de 20 H 30.
Le Gouvernement de la Transition tient à rappeler aux étudiants qu’il est ouvert au dialogue avec toutes les couches de la population. Il a toujours examiné avec le plus grand soin les doléances qui lui sont soumises et donné les réponses les plus favorables, en fonction des possibilités. Il reste entièrement disposé à poursuivre les concertations avec les groupes socioprofessionnels qui le souhaitent, mais dans le strict respect des procédures et lois de la République.
Il condamne avec fermeté tous les actes de violence dans le milieu universitaire, quelles que soient leurs motivations, et informe que les procédures disciplinaires seront engagées contre les auteurs de ces forfaits. Il invite les étudiants à privilégier la voie du dialogue dans la résolution de toute requête. »

Le Service d’Information du Gouvernement
.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 octobre 2015 à 08:57
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Ceux là n’ont pas d’armes. Que ferai t’il s’ils en avaient ?
    Le gouvernement doit restaurer l’ordre et le respect de l’autorité et du bien public.
    Il doit veiller à ce que les fonctionnaires fassent ce pour quoi ils sont payés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 09:57
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Non à ce désordre que veulent instituer les étudiants. Ces gens doivent faire un peu plus preuve de discipline, de respect d’eux mêmes et des autres et de compréhension. Cette situation est inacceptable et des sanctions doivent être prises contre les délinquants pour prise d’otages (tiens ! à l’image du généralissime Diendéré), et bris de logements. Quels futurs responsables pour demain ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 11:49, par traoré
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    inimaginable pour des étudiants ! c’est une honte pour l’ensemble des étudiants du burkina et j’ai honte car moi même étudiant. Étudiant ne veut pas dire hors la loi, la rentrée n’a été reporté que d’une semaine pour raison que tout le monde connait ; nu été la grâce de Dieu si le pays avait sombré qui parlerai de citées aujourd’hui. soyons un peu compréhensif et raisonnable.
    c’est vraiment triste et dommage

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 11:51, par Sergent-Révolutionnaire
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Je pense qu’à la limite, l’Université et les cités universitaires risquent d’être des lieux de la jungle où des groupuscules feront leur loi. Il faut que tout le monde se soumette à la loi, à la discipline, au règlement intérieur sinon on ne pourrait pas construire ensemble ce pays, on aura plutôt un pays ingouvernable avec des revanchards, des mal formés, et des hors la loi à ne point finir. Au Gouvernement, de ne pas faiblir son autorité face à ces hors la loi. Au pire des cas,que ce qu’ils détruisent ou détruiront qu’ils le paient de mille manières...!

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 12:02, par zemosse
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Il faut souvent que le DG du CENOU réfléchisse avant d’agir.La rentrée était prévue pour le 1er octobre ; donc les étudiants de toutes les provinces, inscrits à l’UO descendent à ouaga .arrivés à Ouaga on leur dit : retournez chez vous car la rentrée est reportée au 8 octobre. Un DG intelligent,soucieux du bien être des étudiants pour qui il travaille, devra se dire que l’étudiant Burkinabé est très souvent sans ressource financière et de ce fait, il est difficile pour lui de retourner dans son village ou sa ville.Mettez vous a la place de ces etudiants !ce sont des jeunes ,très réactifs , déjà traumatisés par la crise universitaire.Alors de grâce, quand on vous nomme à des postes aussi sensibles que DG de CENOU, il faut savoir réfléchir avant de prendre une décision qui va à l’encontre du bien être des étudiants.Pour autant, je dénonce vigoureusement les casses occasionnees par des etudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 12:09, par Der Le Pamphlet
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Comment des soi-disant intellectuels peuvent-ils se comporter de cette manière là.Nous avons aussi été étudiants,qu’ils sachent que si n’importe qui pouvait se le permettre, eux-mêmes n’allaient pas avoir accès à la cité.Qu’il fassent preuve de retenue parce qu’ils ne sont pas les seuls locataires de ces cités universitaires.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 12:24, par Mr GOUBA
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Dommage que le dialogue n’a pas prévalue.avec la grevé générale que ferra le CENOU pour ouvrir les cités universitaires.les étudiants doivent savoir qu’ils ne sont pas des super-burkinabé ;ils ne sont pas au dessus des autres burkinabé . le putsch a paralysé tout le pays .ce n’est pas seulement les étudiants .ne soyez pas des étudiants irresponsables sans foi ni loi.nous sommes dans un état de droit

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 12:50, par T. Michel
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Le gouvernement doit prendre ses responsabilités devant ses faut étudiants, qui son que des grands bandits, empêchant les enfants conscients d’étudier. Ils doivent quitter l’université. Une enquête doit être ouverte, les coupables punis à lé hauteur de leurs forfaits. C’est impensable pour des futures dirigeants de cet pays détruisent les biens publique et empêchent le personnelle de travailler. Ils n’ont pas compris que le système Compaoré est fini depuis le 1er octobre 2014, le système Dienderé le 29 septembre 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 13:50, par armande
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Moi je condamne fermement ce que les étudiants ont posé comme actes barbares. Mais il faut également condamner le personnel du CENOU et plus encore son DG. En effet, ces derniers ne sont pas sans ignorer que les cités universitaires restent les seuls logis pour un groupe social d’étudiants donné. Le report d’une date de rentrée scolaire et universitaire ne devrait pas forcement entrainer le report de l’ouverture des cités surtout quand on sait que le report de la date de rentrée scolaire n’a été faite que la veille de cette rentrée. En plus, même si y avait report d’ouverture des cités, il fallait être souple avec les étudiants qui étaient déjà sur place pour leur permettre de rejoindre leur chambre même s’ils n’allaient pas en retour bénéficier d’autres service du CENOU comme par exemple le restaurant, l’infirmerie etc. Je pense qu’à l’avenir, il faut nommer des DG qui ont le sens du management des hommes et qui font preuve de diplomatie car le dialogue pouvait résoudre ce différent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 14:00, par RAWA
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    LA TRANSITION NOUS FAIT CHIER AVEC SES HISTOIRE DE DIALOGUE. N’Y A T-IL PAS DE LOI AVEC LA TRANSITION ? IL FAUT SIMPLEMENT CONTRAINDRE LES GENS AU RESPECT DES LOIS AU LIEU DE TOUJOUR PARLER DE DIALOGUE

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 14:52, par l’éteincelle
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaute n°4,je ne sais pas si vous avez déja été étudiant,mais pour l’avoir été,je sais que mes camarades et moi avions des personnes à Ouaga que l’on contact en cas de situation difficiles. Vous voulez dire que ’’vos étudiants à vous là’’ ne connaissent personnes à Ouaga et que même si d’avanture quelque chose leur arrive,de grave il faut qu’ils fassent appel à leurs parents au village. Il faut éviter de mentir aux jeunes et les induire en erreur,car vous ne serrez pas là toujours pour jouer aux pompiers pyromanes ! Si les cités sont fermées alors il faut trouver une solution(négociation avec les autorités,recherche de logement alternatif etc) et éviter de se comporter comme ils l’ont fait. Pour des gens qui doivent diriger ce pays demain,vous etes entrain par vos positions d’ouvrir les portes de l’enfer pour tous. Et à l’enfer,il n’ya ni cités,ni universités ni irresponsabilité,il n’ya que du FEU. Ressaisissez vous et arrêtez de mentir aux jeunes gens.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 16:12, par madou
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    je vous demande chers amis de toujours bien vous informer avant de reagir face a de telle situation. vous n’ecoutez que les propos d’un seul parti et vous mettez a condamner sans detour.les etudiants ne demandent pas à vivre a l’aise comme certains le pense ou disent mais a avoir le minimun pour vivre en bonne sante.comment le DG qui est charge de travailler à l’amélioration des conditions de vie des étudiants va refuser de dialogue avec eux et se permet de dire à des gens venus de la cote d’ivoire et des localité reculé de retourné chez eux.si est vrai qu’avec la crise qu’on vient de traversé il ne pouvait pas ouvrir les cités et les restaurants qu’il dise a l’université de n’est pas programmé les etudiants pour leur examens et cours.facon chacun a un parent ou enfant qui est etudiant donc arrete de condamné sans comprendre au fond ce qui se passe. je termine en disant que celui qui n’a pas ete etudiant et qui n’a pas residé en cité universitaire ne paut pas comprendre la plainte actu des étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 16:52
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaute num 12, il faut savoir que rien ne doit justifier la force. Les RSP aussi avaient leurs raisons mais les méthodes utilisées les ont desservis (interruption des consels, prises d’otages,tueries). Les étudiants ne sont pas les seuls qui attendent l’aide de lEtat ! Pensez vous un peu à vos jeunes frères du primaire et secondaires qui vivent des situations pires ? Etre Etudiant ne vous offre pas plus de droit que les autres. Les cités et autres services du CENOU sont des avantages que l’Etat vous offre et non un droit. Alors ressaisissez vous, car votre comportement ne vous honore. Inquiétant pour des futurs responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 17:59
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    le système anarcho-acéphale est en marche.
    ce groupuscule d’étudiants gagnerait à partir minoriser à samorogouan

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 18:22, par Le neveu
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaute 5. attention ! j’ai été étudiant. ce sont les 1ers à denoncer ces genres de comportement. on doit respecter l’ordre institutionnel. Des gens ont cassé des portes. il est du droit du DG de deposer plainte et on situe les responsabilités. les étudiants se font trop mendiants alors qu’il en est rien. c’est comme ça au temps de Blaise que l’on est resté là et personne ne respectait les lois. Rappelons vous les cars brulés, les voitures personnelles brulées, les voitures de l’Etat brulées par ces étudiants. qui a payé ces dégats ? soyons intègres et intelligents

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 18:43
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Il faut que ces gars comprenent que le statut d’étudiant ne te donne tous les privilèges. il faut vraimement que ces gens aprennent a se soumettre aux lois de ce pays.cest quelle facons de manifester ? étudiant#brigant

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 23:16, par Vraiment
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaut n°12. Il faut écouter les deux parties certes. Dès l’instant qu’il y a usage delà force de la part des étudiants, ils doivent supporter les conséquences. Franchement c’est eux-là qui font honte d’être étudiant.
    L’étudiant a perdu sa valeur. Au Burkina quand tu dis que tu es étudiant on ne voit que ton coté souffrance. On voit nullement la bibliothèque que tu transportes dans la tête. Ce sont ces mêmes gens qui militent dans les OSC et qui sont prêts à tout. A chaque fois conférence de presse. Tout ça pour des financements. Pour un peu on veut prouver sa capacité de mobilisation, on revendique.
    Une société sans liberté d’expression n’est pas une société démocrate. Mais quand on donne l’impression à une population qu’elle a trop de force voilà où ça mène. L’autorité est bafouée. En vertu de quoi ils font ça.
    Tout le monde sait que c’est les usines et les entreprises qui font un pays. Vous mettez pas votre intelligence dans çà. Et vous voulez faire reculer le chômage. Tant que c’est le chomage à outrance chacun, y a rien à faire et chacun est frustré. Conséquence on s’occupe à faire du n’importe quoi. De grâce cessez de vous faire voire négativement. Ensemble faisons mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 23:22, par Vraiment
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaut n°12. Il faut écouter les deux parties certes. Dès l’instant qu’il y a usage delà force de la part des étudiants, ils doivent supporter les conséquences. Franchement c’est eux-là qui font honte d’être étudiant.
    L’étudiant a perdu sa valeur. Au Burkina quand tu dis que tu es étudiant on ne voit que ton coté souffrance. On voit nullement la bibliothèque que tu transportes dans la tête. Ce sont ces mêmes gens qui militent dans les OSC et qui sont prêts à tout. A chaque fois conférence de presse. Tout ça pour des financements. Pour un peu on veut prouver sa capacité de mobilisation, on revendique.
    Une société sans liberté d’expression n’est pas une société démocrate. Mais quand on donne l’impression à une population qu’elle a trop de force voilà où ça mène. L’autorité est bafouée. En vertu de quoi ils font ça.
    Tout le monde sait que c’est les usines et les entreprises qui font un pays. Vous mettez pas votre intelligence dans çà. Et vous voulez faire reculer le chômage. Tant que c’est le chômage à outrance chacun, y a rien à faire et chacun est frustré. Conséquence on s’occupe à faire du n’importe quoi. De grâce cessez de vous faire voire négativement. Ensemble faisons mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 23:27
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Il faut les mater sévèrement, qu’ils sachent que tous les burkinabé ont des problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 05:53, par KASA
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    j’espère que le gouvernement de transition a compris la leçon de l’ex rsp et qu’il prendra les décisions appropriées contre les étudiants fautifs. car si on laisse ca passer demain ce serait quoi ? et en ce moment les conséquences risquent d’être énorme donc rétablissez l’autorité de l’Etat pendant qu’il est encore temps.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 06:50
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Internaute 5 et 9, je suppose qu’il s’agit de cette certaine catégorie d’étudiants qui se croit tout permis. Avant de se prononcer sur une situation il faut d’abord chercher à comprendre. Une conférence a été donnée hier par l’administration et chacun connaît désormais le problème. Toutes les cités du Burkina ont été soumises au même calendrier d’ouverture pourquoi c’est à Ouaga seulement que l’on a cassé ? Ceux qui prétendaient n’avoir pas de logement ont été invités par l’administration à être hébergé gratuitement à Kossodo à la cité vacance. Les procédures d’admission en cité ont été prévues à partir du lundi 5 octobre, j’espère que vous comprenez au moins que l’on ne rentre pas dans une maison comme au yaar. Les étudiants réclamaient leur "cité" plutôt qu’un logement en attendant...
    J’espère seulement que les internautes 5 et 9 sont des étudiants si non ce sont des personnes comme vous autres qui ouvrez les portes de l’enfer pour notre pays. Ressaisissez-vous, car rien ne sera plus comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 08:32
    En réponse à : Troubles dans les cités universitaires et de Bobo : Le Gouvernement appelle au dialogue

    Les étudiants bukinabé du 21 ème sicle sont devenus des voyous. On est d’accord que l’Etat a belle et bien sa part de responsabilité dans la déliquescence de notre système éducatif mais ce n’es pas une raison que des étudiants se comportent comme dans un film western. Je pense qu’il faut les sanctionner à la hauteur d eleurs actes pour qu’ils comprennent que force reste à la loi et à l’administration.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés