Justice militaire : Sita Sangaré va s’attaquer aux dossiers Thomas Sankara et du coup d’Etat manqué du CND

lundi 12 octobre 2015 à 22h54min

Nommé Directeur de la Justice militaire en Conseil des ministres, le Colonel Sita Sangaré a été installé dans ses nouvelles fonctions ce lundi 12 octobre 2015. Conscient de l’ampleur de la tâche, il entend prioriser le dossier Thomas et celui du Coup d’Etat manqué du 17 septembre dernier. La cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire général du Ministère de la défense nationale et des anciens combattants, le colonel-major Alassane Moné et du Chef d’Etat-Major Général des Armées, le Général Pingrenoma Zagré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Justice militaire : Sita Sangaré va s’attaquer aux dossiers Thomas Sankara et du coup d’Etat manqué du CND

Réglée comme du papier à musique, la cérémonie n’aura pas duré plus de quinze minutes. Lecture du décret portant nomination du nouveau directeur de la justice militaire, félicitations de la hiérarchie, collègues, frères d’armes et parents et le tour était joué. Etaient aussi présents des membres de la Fédération burkinabè de football dont le colonel Sita Sangaré est le président.

Crédibiliser la Justice militaire

Le secrétaire général du Ministère de la défense nationale et des anciens combattants, après avoir lu le décret de nomination du directeur de la Justice militaire a formulé des vœux de succès à ce dernier non sans lui avoir rappelé la hardiesse du travail qui l’attend.

Désormais à la tête de cette institution militaire, le colonel Sangaré ambitionne de la rendre crédible en s’attaquant aux dossiers qui lui sont confiés. « Naturellement, c’est une tâche très importante. Je mesure toute la portée de la charge. Et je ne peux que remercier la hiérarchie pour cette marque de confiance. Ensemble, avec tous les collaborateurs, nous travaillerons à rendre la justice militaire plus crédible », a-t-il indiqué.

Des dossiers sensibles à gérer

Pour ce faire, la tâche ne sera pas facile. Des dossiers sensibles sont déjà sur son bureau. Il s’agit notamment de l’affaire Thomas Sankara et de celle liée au Coup d’Etat perpétré le 17 septembre dernier par le Général Gilbert Diendéré et ses hommes contre les autorités de la transition. « Les collaborateurs sont en train d’instruire tous ces dossiers. Cela requiert de la patience et également de la compréhension de tout le monde », a ajouté le nouveau directeur de la Justice militaire.

Son avenir à la Fédération burkinabè de football

Afin de situer l’opinion sur l’avancée des différents dossiers, une conférence de presse sera organisée, selon le colonel Sangaré, dans les prochains jours. « Nous reviendrons sur beaucoup de choses à cette occasion », a-t-il rassuré.

Par ailleurs président de la Fédération burkinabè de football (FBF), en féru du ballon rond, il compte bien conduire son mandat à terme. « Comme vous le savez, le président de la FBF n’est pas un chômeur. C’est un poste de bénévolat et je pense qu’il n’existe pas de rapport entre les deux », a-t-il conclu.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés