Rentrée scolaire 2015-2016 : Effective dans la plupart des établissements de Ouagadougou

vendredi 9 octobre 2015 à 02h14min

Les différents établissements secondaires et supérieurs du Burkina ont ouvert leurs portes ce 08 octobre 2015, comme annoncé. Si dans certaines écoles, on s’est contenté de vérifier la présence des élèves, dans d’autres les cours ont effectivement débuté. Ce, même avant la cérémonie officielle initialement prévue pour ce vendredi mais reportée au 12 octobre, en raison de la journée d’hommage aux martyrs du coup d’Etat du 17 septembre dernier. Constat dans quelques établissements de Ouagadougou.

Rentrée scolaire 2015-2016 : Effective dans la plupart des établissements de Ouagadougou

En cette matinée de 08 octobre, les élèves ont repris le chemin des écoles. Très tôt, les parkings se sont remplis d’engins, au grand bonheur des gérants. Par petits groupes, les élèves, eux, échangeaient, après plusieurs mois sans se voir. C’est quasiment le scénario dans la plupart des établissements. Certains ont juste procédé à la vérification des présences. D’autres attendent les jours à venir pour le faire. Le temps de régler quelques détails. Pendant ce temps, dans certains établissements, les cours ont effectivement commencé.
« Au niveau de l’administration, il n’y a pas de problème. C’est hier que nous avons reçu les listes de la direction régionale, liste de l’entrée en seconde et de la 6e. Nous avons fait les différents préparatifs, nous avons engagé les différentes réunions, les cours vont commencer lundi », assure Adélaïde Tapsoba, le proviseur du Lycée municipal de Sig-Noghin. Aux parents d’élèves qui continuent à venir demander la place, tout en les comprenant, elle précise que « la demande est très forte, mais à ce jour, on ne peut plus recevoir de dossier ».

Prise de contact

Au lycée Barack Obama, à notre arrivée (aux environs de 11h), il n’y avait plus aucun élève. « Ce matin, on a pu faire l’appel, procédé à la montée du drapeau, faire une lecture du règlement intérieur et échangé avec les élèves à travers des questions-réponses. Aujourd’hui, c’était une prise de contact, demain matin, les cours commencent. Les classes d’examen vont démarrer avec les cours dès demain, mais pour les classes intermédiaires, les cours commencent lundi à 7h », confie Armel Kaboré, surveillant dans cet établissement.

Mais, des parents d’élèves continuaient à venir se renseigner s’il y a encore de la place pour leurs enfants. « Il y a encore de la place. Avec les événements de septembre, certains parents ont des problèmes. Souvent, on est obligé de se passer de nos règlements par rapport au paiement pour accepter les enfants afin de permettre aux parents de pouvoir se mettre à jour dans les semaines à venir », assure-t-il.


Jour de rentrée, premier jour de cours

Autre lieu, autre réalité. Au complexe scolaire Les Elites, un établissement conventionné, les cours ont effectivement débuté dès 7h. Même si on attend encore l’arrivée de certains élèves affectés par l’Etat. « Certains élèves affectés n’ont pas encore répondu à l’appel puisque ce n’est que hier que nous avons reçu la liste officielle. Certains sont venus ce matin mais la plupart viendront les jours à venir », a souligné Anatole Dabiré, le directeur des études de l’enseignement général. Faut-il le rappeler, ce complexe scolaire vieux de 11 ans compte 32 classes (enseignement général et technique) et compte ouvrir un institut supérieur dans les mêmes locaux dès la fin du mois d’octobre.
Ici, on pense déjà à comment rattraper le retard engendré par le coup d’Etat de septembre dernier. « Dans notre chronogramme initial, on devait commencer les cours le 22 septembre, ça fait plus de deux semaines de perdues », se désole Anatole Dabiré.

Au primaire, on est prêt pour ce vendredi

Non loin de là, se trouve l’école primaire publique Tampouy F. Là, la rentrée scolaire sera effective ce vendredi 09 octobre. Même si le jeudi est un jour non ouvrable au primaire, Bernard Zongo, le directeur de l’école est bien présent pour régler les derniers détails.
« Nous comptons recevoir les élèves demain le 09 octobre. Tout est fin prêt. Nous avons les enseignants, nous avons le matériel, demain, nous allons faire l’appel et installer les élèves », confie-t-il, visiblement impatient de retrouver ses élèves. Il ne manque pas de conseils aussi bien à l’endroit des parents que des élèves. Il appelle les premiers à ne pas se contenter seulement de mettre l’enfant à l’école et ne plus suivre ce qu’il fait. Aux élèves, il demande de faire preuve de discipline et de beaucoup de sérieux car le gros du travail leur revient.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés