Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

vendredi 9 octobre 2015 à 10h09min

Présents au point de presse du gouvernement du mardi 7 octobre 2015 relatif au putsch du 17 septembre et de ses conséquences ; le ministre de la fonction publique, Augustin Loada et son collègue de l’Habitat et de l’Urbanisme, René Bagoro, ont dû répondre à des préoccupations relevant de leurs départements ministériels respectifs. A savoir la question de la reprise des concours directs de la fonction publique concernés par les fraudes et le projet de réglementation des prix des loyers et des contrats de bail.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

Les deux ministres ex-otages des putschistes ont fort à faire au moment où la transition s’achemine vers sa fin. En plus de la participation à la gestion des tâches induites par le putsch, solidarité gouvernementale oblige, Augustin Loada et René Bagoro, sont respectivement attendus par les Burkinabè sur le dossier de la reprise des concours directs de la fonction publique touchés par les fraudes et celui de la règlementation des prix des loyers et des contrats de bail.
Les deux ministres ont dû ainsi répondre ce 7 octobre 2015 à des questions de journalistes portant sur les deux sujets, alors que ceux-ci ne figuraient pas au menu des échanges. Signe, sans doute, de l’attachement des Burkinabè à ces deux épineuses questions.

Le procès des présumés coupables débute ce vendredi

Sur la question de la fraude aux concours directs de la fonction publique, le ministre de tutelle, Augustin Loada a indiqué que le procès des présumés coupables s’ouvrait ce vendredi matin au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou. Et que l’issue de ce procès était indispensable pour la suite à donner à ce dossier au niveau gouvernemental. Il a insisté sur le fait qu’il ne constituait pas personnellement un obstacle à la reprise des concours, contrairement à ce que certains pourraient penser ; étant donné qu’il ne peut pas tout seul, au regard de l’importance de la question, prendre une décision allant dans le sens de la reprise ou non des concours incriminés. S’il devrait avoir une décision, elle sera prise au niveau du gouvernement en fonction des résultats du procès. Car, « ceux qui sont détenus à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou par rapport à l’affaire ne sont pour l’instant que de présumés coupables ».
Le ministre Loada a expliqué aussi que le souci du gouvernement en ne cédant pas rapidement à la requête de la reprise des concours émaillés de fraudes, c’est d’éviter, aux établissements publics de formation professionnelle, la situation de l’Université de Ouagadougou où les années académiques se chevauchent. Il a par ailleurs précisé que les résultats de l’ensemble des concours étaient disponibles, mais qu’il fallait absolument attendre la décision de la justice.

Un atelier pour valider le projet de règlementation des prix des loyers

Le ministre de l’habitat et de l’urbanisme, René Bagoro, s’est voulu lui-aussi rassurant sur le projet de réglementation des prix des loyers et des contrats de bail. A l’entendre, ce dossier reste une priorité pour son département ministériel. « Nous avons enregistré des avancées. Les procès-verbaux sont déjà élaborés. Nous allons tenir ce 16 octobre un atelier de validation des documents. Après cela, l’on devrait saisir le Conseil national de la transition pour l’adoption d’une loi », a- t- il expliqué en substance.
Le ministre Bagoro n’a pas passé sous silence la complexité du dossier qui nécessite que tous les acteurs de la question soient impliqués dans les discussions pour faciliter la mise en œuvre des dispositions qui seront adoptées.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 octobre 2015 à 21:16, par dieu est aussi contre
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Monsieur LOADA, la reprise ou l’annulation pure et simple des résultats des concours n’est pas negociable car aucun argument ne peut permettre d’admettre des futurs voleurs dans la fonction publique. ce que vous affirmez n’est pas juste. Il faut demander au ministre Yaro Nébila, il vous dira la promotion 1999 du cycle b de l’enraref, les professionnels n’ont pas eu besoin d’attendre les directs. Très sincèrement, je pense que la responsabilité d’un gouvernement n’est d’accepter des bêtises comme la fraude ; Tout gouvernement responsable allait annuler ce concours à moins que nous ayez d’autres choses cachées

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 07:43, par Jacqeline PARE
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    On verra comment les soi-disant experts en communication vont défendre les responsables de l’UPC dans cette affaires. Eux qui sont tellement propres qu’ils nous livrent déjà ce qui nous attend quand il seront au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 07:44, par Jacqeline PARE
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    On verra comment les soi-disant experts en communication vont défendre les responsables de l’UPC dans cette affaires. Eux qui sont tellement propres qu’ils nous livrent déjà ce qui nous attend quand il seront au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:34, par Loupe
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    En ce qui concerne la question des loyers, le gouvernement devrait plutot revoir les taxes sur les loyers. Il y a actuellement des frauds fiscales tout simplement parce que les textes actuels n’encouragent pas les investisseurs dans le domaime du batiment a usage locatif.
    En effet un bailleur en regle doit payer annuellement pres de 1/3 du loyer annuel a l’Etat au titre des taxes sur l’immobilier.
    Les concepteurs des taxes oublient que les batiments sont realises avec des credits bancaires qui doivent etre rembourses. Au final on se retrouve avec des bailleurs qui sont saignes a blanc par les impots. En plus les loyers a Ouaga et Bobo sont loin d’etre exhorbitants compares aux pays de la sous-region.
    Donc, si la rglementation vise a reduire les loyers, il faut faire attention et faire une analyse a partir des couts actuels des aggregats et materiaux de construction, et les taux des credits bancaires.
    J’espere que le Ministere a fait ce travail. Sinon ce sera une catastrophe. Il faut surtout eviter le populisme dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:41, par Raogo
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Par rapport au fixation des prix des loyers il y a un volet très important a ne pas oublié il sagit de la responsabilité des factures d’eau, d’électricité et de téléphone. très souvent la responsabilité revient au propriétaire des lieux alors qu’il n y est pour rien dans la consommation de ces factures.
    *Quant un locateur sort d’une maison que la responsabilité du paiement de la facture lui revient même s’il n’est dans la cours en question ;
    *Qu e le propriétaire puisse remettre quelqu’un dans la maison avec l’installation d’un nouveau compteur portant le nom du nouveau propriétaire sans que la SONABEL, l’ONEA et L’ONATEL fasse cas des impayés antérieurs qui n’est ni de la responsabilté du propriétaire de la maison ni celle du nouveau acquerant. Que la SONABEL, L’ONATEL, et L’ONEA poursuive le responsable du compteur dans toute la ville voir dans tous le Burkina pour rentrer dans son du.
    *Que l’entretien des maisons, le vidange des fausses septiques soit confiés aux locateurs parce que la plus part dégradent les maisons, jettent des ordures dans les WC et laissent la responsabilité au propriétaire alors qu’ils sont responsable des actes posés (Que celui qui pollue paye). S’ils doivent s’occuper de l’entretien ou de la responsabilité des maisons ils vont bien les entretenir.
    *Les maisons de locations sont une activité comme tout autre, que le loyer soit payé à chaque fin du mois parce que les histoires de plus tard le cinq du mois n’arrangent pas les propriétaires parce qu’eux aussi ont des échéances à respecter à chaque fin du mois. A part le loyer je ne vois pas une activité ou les gens paient au plus tard entre le 5 et le 10 du mois. Même les salaires sont payés au plus tard le 30 du mois même si la loi autorise un délai jusqu’au 5.
    WEB MASTER laisse passer parce que la loi qui va sortir doit être zain sinon il y aura beaucoup qui font fermer leur maison alors que l’Etat n’arrive pas à proposer mieux
    NB : Tu paie dans les délais, tu dégrades tu entretien, tu bouches les WC, tu les vident,parce qu’il y en a qui passent le temps à dégrader les maisons

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:10, par Dienepo
    En réponse à : le prix de loyer doit etre reglementé

    le cout des loyer sont excessifs au Burkina plus qu’autres pays dans la sous région Abidjan Bamako Niamey Accara Lomé Cotonou et meme Dakar. j’ai vécu dans tous ces pays, maintenant que je suis à Ouaga, je trouve les loyer est très chère.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:32, par Tasse
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    merci bien pour cette ambition. mais comment s’y prendre quand on sait que le gouvernement n’a pas de logements pour ses agents qui dépendent énormement du privé ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:47, par Tasse
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    ce n’est pas seulement le cout du loyer qui est tres élévé au Faso.
    Par exemple : le prix du carburant, le prix de l’électricité surtout, du transport etc.
    où allons dans ce pays qui, on nous fait comprendre qu’il est l’un des plus pauvres du monde ! farine dans les yeux ! c’est pour vous dire, ne vous plaignez pas, nous sommes pauvres pendant qu’eux, leurs progénitures et proches se la coulent douce.
    Soyons vigilants !!!!!!!
    Asta la vista, siempre !
    TASSE le Tché !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:01
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Monsieur Dienepo,
    vous êtes un menteur !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:23, par koroyamwaya
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Mais M.BAGORO oubli aussi une chose importante,comment comprendre que depuis que tu as pris fonction aucun changement na eu lieu ds ton ministere,vous ns avez tout promis sauf rien:Bassinko l’un de tes premier cible ou ns en sommes ?lhotel adm ed waga qu’avez vous fait ?et enfin le loyer.Vus votre carisme et votre franc parler je suis décus parce que tous ces chantier tu pouvais les realiser. Surtout Bassinko tu veux quon fasse comment ?Immaginez que la BHBF te coupe environ 63000 environ et tu paye un loyer de 30000 donc une depense de 93000 pour loger pour un revenu de la categorie B echelon 3 de la fonctionpubl ;comment tu va vivre.Avec tout le respect que nous avons pour vous je vous supplie de nous libérer de ce calvaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:33, par Porgo daniel
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    J’ai une seule question à poser à LOADA et BAGORO qu’est ce que vous avez pu amener d’innovant dans le développement de notre chère Patrie, au paravent vous teniez des discours prétentieux et fallacieux, mais une fois ministre(à l’œuvre) vous n’avez pas pu faire avancer le Burkina d’un iota. BAGORO par contre a toujours eu des prises de positions tranchées et limpides, LOADA lui continu de tenir des discours ambigus, les fraudes aux concours va ternir encore plus ton image, prouve nous le contraire !
    webmaster !!!! laisse passer, pardon cela contribuera à faire changer les choses, pardon webmaster !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:41
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Monsieur Dienepo,
    Soyez sérieux. Vous ne dites pas la verité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:41, par Sidwaya
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Il suffit de faire comme SANKARA, Loyer gratuit pour un an. Contrat de bail obligé après les 1 an. Vive la transition

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:44, par wenlasida
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    les loyers seront toujours un problème au Faso quelque soient les mesures. Même l’Etat a travers la sonatur a par exemple des prix au mettre carré très élevés. les couts des intrants pour la construction (ciment, sable, fer à béton...) sont laissés aux mains des privés sans encadrement. Combien coute un terrain de 200 mètres carrés à Ouagadougou ? Comment donc dans ces conditions pouvoir règlementer le loyer ? Il y a un risque que toutes mesures que le gouvernement prendra n’aie un revers pour les locataires car si l’Etat ne peut faire du social alors le privé ne peut être la croix rouge. Attendons de voir...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:29, par Ngaw
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    I nternaute 01, vous parlez d’annulation pure et simple. C’est trop simple. je dirai même trop égoïste de parler ainsi et ne faire aucune concession si on est pas directement concerné. Si vous avez un problème personnel avec l’éminent Professeur Loada, je sais de quoi je parle pour avoir été son étudiant, rendez- à son cabinet. Le connaissant je crois que vous pourrez trouver un terrain d’entente. L’annulation avec reprise d’accord, publication des resultats otés des noms de fraudeurs à l’issue du jugement, si on estime que la fraude a été circoncrite, d’accord. Mais annulation pure et simple, je sais que c’est une faculté, mais moi candidat honnête ayant préparé toute l’année ces concours sera dans le désaroi total.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:34, par Touba
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Salut a tous
    Denepo, je ne sais pas dans quel quartier vous étiez à Dakar mais ce que vous avancez n’est pas juste. Une parcelle de 150m² coût en moyenne 18 millions à Dakar.
    Il faut que l’Etat évite l’effet contraire de cette loi. Vous pouvez fixer les prix mais vous ne pouvez pas forcer le bailleur à donner son bâtiment en bail. Ni forcer l’investisseur a y mettre son argent. Pour un bâtiment Mini villa jumelées, vous avez environ 10 millions pour la parcelle et 25 millions pour la construction pour espéré un loyer mensuel de 80 000 F par mois et par villa. Vous aurez besoin de 16,6 ans pour rentrer dans votre investissement sans taxe sinon la durée est plus. C’est au-delà de cette période que vous pouvez parler de bénéfice.
    Je préfère faire une ferme avec mes 35 millions où pour le moment je n’ai pas de taxe ni quelqu’un qui dégrader mon investissement de 35 briques. L’état n’a qu’à loger sa population.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 12:15, par LE Burkina D’abord
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    La question du prix des terrains et du loyer mérite qu’on s’y arrête très sérieusement. En effet, avec le niveau de revenu actuel des Burkinabé comment s’imagine-t-on les slaloms que le fonctionnaire doit faire pour acquérir un terrain ? Prenons un terrain à Saaba qui coute aujourd’hui autour de 20 millions les 400 m2. Qui peut acquerir ce terrain en étant fonctionnaire ? même un agent du privé ? J’étais à Abidjan récemment pour un travail sur un projet immobilier et là je me suis rendu compte qu’au Burkina nous exagérons !! A Abidjan les terrains sont à autour de 3 millions dans des quartiers mieux viabilisés que ce que nous avons ici pourtant le revenu en CI est 2 à 5 fois plus élevé que chez nous. En fait, ici on a tout abandonné aux mains des commercants véreux ou des politiciens suceurs de sang et pendant tout le règne des Compaoré ils ont malmené la population dans l’indifférence totale des dirigeants. Vous vous imaginez comment les gens prennent des prêts de 3 millions pour acheter un terrain dans les zones réculées, réduisant leur niveau de vie ? Combien de prêts doit-il prendre pour acheter le terrain et construire ? D’ailleurs construire revient 2 fois plus cher au Burkina qu’en CI. En meme temps le Burkinabé, plus que toutes les autres nationalités, sont attachés à avoir leur propre maison ! Si les futures autorités ne traitent pas cette question là avec serieux c’est la chose qui motivera les populations à les chasser comme Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 12:37, par Observateur XYZ
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Bonjour. Je pense qu’avant de penser à la revision des prix des loyers, il faut d’abord revoir le prix exhorbitant des aggregats, des materiaux de construction( Ciment, fer...........) et aussi les taxes.
    Si ceux-ci sont resolus, le problème ne se pose plus quand à la reduction des prix des loyers.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 12:39, par missibirma
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Je pense que le ministre de l’habitat veut mal s’ attaquer au problème de logement. Il faut tout simplement diminuer les prix des matériaux de construction et vous verrez que les prix des loyers vont baisser. Personne ne va construire un celibaterium à 20 millions et donner ça a bat prix. Je ferme mes maisons ceux qui veulent au prix que je veux viendront prendre. Comment comprends qu’on ait 4 sociétés de cimenteries et les prix n’ont pas changé ça ne fait que monter. Cette loi va créer un autre problème. Nous les bailleurs nous allons mettre les locataires dehors et le gouvernement va les loger. Web Master laisse passer stp

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 12:39, par Observateur XYZ
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Bonjour. Je pense qu’avant de penser à la revision des prix des loyers, il faut d’abord revoir le prix exhorbitant des aggregats, des materiaux de construction( Ciment, fer...........) et aussi les taxes.
    Si ceux-ci sont resolus, le problème ne se pose plus quand à la reduction des prix des loyers.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 14:19, par sib
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Dienepo, vous n’avez pas séjourné dans ces pays cités. Du pure mensonge que vous dites.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:12, par leguide
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Bagoro rate sa mission ici. Si vœu plafonnez les loyers les propriétaires vont faire de la rétention. En ce moment-là la demande sera forte que l’offre. Et les prix vont se négocier entre bailleur et locataire hors barèmes. Car ce n’est pas Bagoro qui aident les propriétaires a construire donc ne peut fixer le loyer. Ne comparez pas le BF a la france c’est jour-nuit. Sans une vraie étude vous par dans le décor et vous n’avez pas les moyens de votre politique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:25, par Freud
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Vous les bailleurs, vous êtes tous des sorciers ! Vous êtes comparables aux leaders du CDP. Où avez-vous eu l’argent pour construire vos mini villas ? Nous le savons tous ! Bandes de voleurs. Le gouvernement n’a qu’à faire le recensement des propriétaires de maisons au Burkina. J’avoue que le résultat sera catastrophique : DG, DAF, Comptables, Douaniers, Agent des impôts, etc. tous des fonctionnaires... ou des prête nom . Chassez un locataire, vous allez voir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:39, par papi
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Un gouvernement ne peut pas fixer le prix du loyer . Le Burkina n ;est pas un pays communiste. Seule la competition peut diminuer les prix .

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:48, par dieu est aussi contre
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    internaute 15 je n’ai absolument rien contre Loada, imminent professeur mais piètre ministre de la Fonction publique ; Toi même qui sembles être contre la reprise, penses-tu que tu verras ton nom dans cette cacophonie ? Je pense seulement aucun effort n’est de trop pour arrêter des voleurs. et une des condition pour mettre les gens sur le même pied, c’est la reprise et LOADA semble ne pas avoir ce temps car presque enfin de mandat. c’est pourquoi je parle d’annulation pure et simple pour que le prochain gouvernement se penche au nom de la continuité du service sur le reste. les arguments du ministre Loada ne peuvent même pas convaincre un rat. Un gouvernement responsable doit être intransigeant sur la transparence. S’il passe outre cette transparence, il trouvera tous les candidats malheureux sur son chemin pour ne pas dire son dos. Dans les cas, il saura tôt ou tard que l’annulation des résultats était la meilleure solution

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 16:08, par Justice
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    En ce qui concerne loyers je pense qu’il faut revoir le système des lotissements et le prix du ciment. en plus l’état doit faire un effort pour construire des logements sociaux .
    un partout du pays

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 17:13, par Raogo
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    SIDWAYA,
    Ne parle plus de la gratuité des loyers car c’était une erreur de la révolution. Si tu es prêt à travail,à vendre ou à faire des prestations gratuites je serai d’accord avec toi pour la gratuité des loyers.
    Par rapport aux cités de BASSINKO donner un délai aux entrepreneurs pour la finition complète des travaux tout en installant le courant, l’eau sinon le projet de construction des cités ne va plus intéressé les burkinabè.
    Mr le Ministre allez y voir les cités après une pluie.........

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 17:28, par spéculation
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Tôt ou tard, nous sommes obligés, à tout point de vue, de régler cette question de l’habitat au Burkina Faso. Beaucoup de gens en ont fait un véritable fonds de commerce. Quoi de plus de normal, puisque, comme les maquis, c’est l’activité qui semble être la plus lucrative au pays des hommes intègres. En tout cas, même si on ne peut pas dire que dans la sous-région le Burkina est le pays où le prix du loyer est le plus élevé, il fait parti des pays où ça l’est. ceux qui voyagent ou qui ont des parents ou amis dans les autres pays peuvent vérifier cela. Cette situation n’est pas seulement la faute aux propriétaires de maisons en location. C’est également la faute à notre état qui a permis la spéculation foncière tous azimut. En plus de cette spéculation foncière, il y a le prix des matériaux de construction qui est très élevé. Tant que des Burkinabè continueront à s’enrichir grâce à la spéculation foncière entretenue, je crains qu’on ne puisse convaincre qui que ce soit à diminuer le prix des loyers. C’est une question globale qu’il va falloir savoir appréhender.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 17:38, par gounssi
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Hei !!! Bagoro, la ou ca va la ,tu vas nous créer des problèmes, nous les locataires. Honnêtement, je pense que c’est le revenu du burkinabè qui est faible. Aussi l’état taxe trop dans les achats et transaction des parcelles. Les contrats de bail vont retomber sur nous les locataires.l’internaute 6,soit tu mens ,soit tu loges dans des campements à Dakar, Abidjan, Togo....Heii !!! Bagoro je suis locataire mais je suis en construction donc... les bailleurs sont des braves qu’il faut plutôt encourager.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 18:12, par Kladjou
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Il faut faire attention.
    le coût du loyer n’est pas exorbitant au BF (surtout à Bobo) comparé à des villes comme Bamako, Niamey, Accra et Dakar. Juste quelques exemples. J’étais à Niamey dans une villa 3 chambre salon climatisée à 300 000/mois au quartier 2ème forage (par un quartier hupé) ; à Bamako dans le quartier Niaréla ou je suis la même villa me fait 400 000 FCFA. A Bobo vous avez la même villa de plus grand standing au secteur 5 fait à un ami 250 000 FCFA .
    Aussi si voulez monter un celibatorium à titre d’exemple, sans le coût du terrain, il vous faut environ 27 millions de franc Cfa à Ouaga. Si le celibatorium de 4 maisons est loué à 30000 FCFA /mois et que tous les locataires paient tous les mois , il vous faudra 19 ans pour recouvrer vos sous, cela ne prend pas en compte l’entretien, ni les taxes de l’Etat encore moins les frais de l’agence immobilière. Si vous loué à 25 000 FCFA/mois il vous faudra 22.5 ans pour recouvrer vos sous sans actualisation de leur valeur. Si vous ajouté le prix d’achat du terrain, dépendant des quartiers il vous faudra entre 27 et 32 ans (c’est à dire après le durée de l’amortissement de votre bâtiment) pour rentrer dans votre investissement. C’est pourquoi il y a de moins en moins de gens qui s’aventure sur ce terrain avec le risque de ne plus trouver de logement. Donc mes chers amis attention. Si à cela il faut ajouter les frais bancaires, les impayés de locataire, l’entretien du bâtiment vous n’aller jamais recouvrer vos investissements. Le gouvernement doit faire attention. Attention à ne pas tuer ou décourager les investisseurs. Tout ceux qui s’y sont déjà aventurés savent de quoi je parle sauf si c’est un blanchiment d’argent. C’est un domaine à risque . je sais de quoi je parle. Donc attention, sinon il n’y aura plus de maison à louer et le gouvernement pourra rien faire parce que 50% des africain s vivront en ville d’ici 2030

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 18:28, par jan jan
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Où on en ai avec la nationalisation de la SOCOGIB que le PM avait promis ?????

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 18:31, par veritas
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Le Ministere de l’Habitat et de l’Urbanisme va creer un tres grand probleme "d’habitat" au Burkina avec son nouveau texte pour reduire les loyers. Le Ministere semble vouloir faire un effet d’annonce pour avoir la sympathie de la population. Mais le probleme de la cherete du loyer est du a bien d’autres problemes en amont : Cout tres eleve des parcelles, des materiaux de construction ( surtout le fer et le ciment), et plus important aussi le cout exhorbitant des taxes sur le loyer. Il faut discuter avec les bailleurs pour mieux comprendre le probleme. Ils payent deja trop cher pour avoir ose investir... et je parle des vrais bailleurs qui prennent de gros credits bancaires pour construire et non les voleurs de fonds publics qui blanchissent leur argent dans la construction.
    Demandez a un comptable de prendre l’exemple d’une villa realisee a 15-20 millions CFA et qu’il calcule le cout mensuel du credit bancaire (+interets) ; avec un loyer mensuel de 100,000 FCFA on se rendra compte que les textes actuels depouillent le bailleur d’au moins 40% du revenue annuel sur le loyer. Cette maison ne peut etre amortie en moins de 20 ans. Car il faut egalement ajouter les depenses d’entretien d’une annee a l’autre. Sans oublier que plus la maison vieillie plus elle a besoin de reparations et le prix du loyer decroit egalement a cause de la concurrence des nouvelles constructions.
    C’est facile de prendre des mesures mais il faut bien les murir.
    Si l’Etat n’est pas en mesure d’ajuster les salaires pour refleter l’inflation, il ne doit pas deplacer le probleme et vouloir faire supporter le probleme par les bailleurs qui sont deja depouilles par les impots.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 13:40, par djibrill konate
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    ce Dienepo est un vrai menteur. les locations à ouaga plus chers Qu’à Dakar ou Abidjan. ou logeais tu dans ces villes , peut être dans les potopoto ? Voyez comment sont les gens ? On parle de choses de sérieuses et toi tu trouves moyen de mentir, mentir et mentir...... kaiiiiiii à toi.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 14:38, par Pagomziri
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    J’ai l’impression que les mêmes personnes (bailleurs véreux) qui répètent le même message, à savoir de ne pas contrôler les prix de location des bâtiments (surtout à usage d’habitation). Le Burkina n’est pas le seul qui applique le contrôle de prix des loyers (au Sénégal ça se fait). La plupart des bailleurs ici ont tourné les deniers publics pour acquérir de nombreuses parcelles et s’enrichissent sur le dos des fonctionnaires honnêtes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 19:18, par joab, le combattant
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Pas seulement le loyer, mais aussi le coût des parcelles.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 20:38
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    C’est à un mois de la fin de la transition que ces problèmes vont-ils être résolus ? Bonjour votre bilan maigrichon. Je pense très sincèrement que vous avez touché du doigt les dures réalités de la vie de ministre. Vous serez désormais plus indulgents avec ceux qui ont entrepris ou entreprennent l’action gouvernementale. C’est au moins la seule leçon que vous pouvez tirer de vos précédentes prises de position acerbes. A bon entendeur bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 20:51, par Obama
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    Merci loupe internaute 4. Il faut éviter le populisme. Si le loyer est un soucis pour l’état alors qu’il constuise. Ça revient moins cher car il n’y pas de prix de terrain à payer. Si non il faut décréter que le Faso est devenu une république socialiste et fixer le prix de tout.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2015 à 12:09, par votre auto juge
    En réponse à : Fraudes aux concours et fixation des prix des loyers : Les deux dossiers brûlants des ministres Loada et Bagoro

    sil faut annuler les concours il faudra aussi licencier tous les fonctionnaires qui ont eu recours a la fraude. pour la fixation des loyers il faut tout simplement interdire a une famille de posseder plus de la moitie des membres de la famille. sinon quelle cree une entreprise immobiliere. letat rachete le reste de tous ceux qui sont dans ce cas et le revend a prix social ou aux enchères. cela permettra dinvestir ailleurs ou de permettre une surliquidite dans les banques dou un octroi de credit tout azimut aux personnes et aux entreprises. la logique est que sans creation continue demplois et de revenus les locataires ne pourront point payer

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés