Coup d’Etat au Burkina Faso : Le SYNACIT se félicite de l’heureuse issue

mercredi 7 octobre 2015 à 21h59min

Le 16 septembre dernier, nous apprenions avec stupeur et consternation la séquestration de Son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Michel KAFANDO, de Son Excellence Monsieur le Premier ministre, Yacouba Isaac ZIDA et certains membres du gouvernement par le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), avec à sa tête le général Gilbert DIENDERE. Du même coup, le général sus-cité proclamait l’avènement du Conseil National pour la Démocratie (CND).

Coup d’Etat au Burkina Faso : Le SYNACIT se félicite de l’heureuse issue

En réaction à ce coup d’Etat intolérable, la population burkinabè dans son ensemble a rejeté de manière claire et active ces actes que beaucoup qualifient d’une autre époque. C’est ainsi que la résistance s’est organisée dans les villes et villages du Burkina Faso.
Dans cette résistance patriotique, les organisations syndicales ne sont pas restées en marge. Immédiatement, l’Unité d’Action Syndicale (UAS) a condamné cette situation et a exigé la libération de toutes les autorités de la Transition, tout en leur témoignant sa solidarité et son engagement par des actions sur le terrain, dont la grève générale décrétée jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Le SYNACIT étant un syndicat soucieux de la légalité et attaché aux valeurs républicaines, s’est joint à l’UAS pour condamner le coup d’Etat et a appelé ses militants à participer à la lutte patriotique. Il est à noter qu’au moment où la tentative de coup d’Etat est intervenue, les Inspecteurs et Contrôleurs du Travail étaient en lutte pour exiger l’application des Conventions Internationales, des textes législatifs et règlementaires régissant leur corps. Cependant, du fait de la menace qui pesait sur nos institutions républicaines, nous avions suspendu toutes nos actions de lutte en cours.

LE SYNACIT SE REJOUIT DE L’ENGAGEMENT PATRIOTIQUE DES BURKINABE ET DU DENOUEMENT HEUREUX DE LA SITUATION

Pendant que le Président de la Transition, son Premier ministre et les autres ministres étaient séquestrés, le peuple a démontré que l’intérêt supérieur de la nation prime sur nos intérêts individuels ou corporatistes. La résistance s’est alors organisée avec les organisations de la société civile, les partis politiques, autour de son Excellence Monsieur le Président du Conseil National de la Transition, M. Moumina Sherif SY qui a assuré de fait l’intérim du Président de la Transition. Leur courage et leur leadership ont été déterminants pour la victoire du peuple.
Par la suite, ayant appris la libération des autorités de la Transition et le rétablissement de l’ordre constitutionnel, nous nous sommes réjouis du dénouement heureux de cette parenthèse malheureuse de l’histoire de notre patrie. Malheureusement, dans cette résistance patriotique, certains de nos compatriotes sont tombés dignement sur le champ de bataille sous les balles assassines du RSP. Nous leur rendons un vibrant hommage.


LE SYNACIT REND HOMMAGE AU PEUPLE BURKINABE ET ENCOURAGE LES AUTORITES DE LA TRANSITION

L’échec de la tentative de coup d’Etat est à mettre à l’actif du peuple burkinabè dans son ensemble dont la détermination a été couronnée par l’intervention salutaire de l’armée républicaine qui a mis fin à la situation malheureuse. Pour cela, nous rendons un grand hommage à ce peuple et à l’armée républicaine pour leur intégrité et leur maturité démocratique. Ce peuple a, une fois encore après les 30 et 31 octobre 2014, donné une leçon à l’Afrique toute entière.
Aussi, voudrions-nous nous incliner respectueusement devant la mémoire de nos martyrs tombés pour la défense de la liberté.
En outre, nous saluons le Président du CNT pour avoir bien conduit la résistance en prenant de bonnes décisions.
Nous tenons également à encourager SEM le Président de la Transition, SEM le Premier Ministre, les autres ministres séquestrés ainsi que toutes les personnes qui ont été touchées, pour leur résistance malgré les menaces qui pesaient sur leurs vies. Nous saluons le gouvernement et tous les organes de la transition aussi pour s’être mis au travail immédiatement après le retour de l’ordre constitutionnel.
Pour finir, nous saluons tous les Inspecteurs et contrôleurs du travail qui ont bien suivi les consignes de lutte de l’UAS et qui ont ainsi participé à la résistance historique au côté du vaillant peuple du BURKINA FASO. Nous saluons aussi le choix de l’UAS au coté du peuple et des valeurs démocratiques. Sa réaction rapide a été un atout pour l’échec de la tentative du coup d’Etat.
Par ailleurs, le SYNACIT invite le gouvernement de la Transition à travailler dans la justice et l’égalité, dans le respect strict des textes, en respectant ses engagements vis-à-vis des Burkinabè en général et des travailleurs en particulier, pour un Burkina meilleur.
Ainsi, la vraie démocratie, aspiration de tous les peuples, s’enracinera pour toujours.

VIVE LE PEUPLE INTEGRE DU BURKINA FASO
VIVE LES INSPECTEURS ET CONTROLEURS DU TRAVAIL
VIVE LA PAIX AU BURKINA FASO

Pour le Bureau Exécutif National,

BELEM Hamidou
Secrétaire Général

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés