Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

mercredi 7 octobre 2015 à 00h19min

Initialement convoquée pour se tenir le 17 septembre dernier, c’est finalement ce mardi 6 octobre 2015 qu’a eu lieu la conférence de presse de la Coalition des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude. C’était au sein du Réseau national de lutte anti corruption (REN-LAC). Pour la circonstance, une minute de silence a été observée à la mémoire des martyrs tombés sur le champ de la résistance au putsch de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

« A toutes les familles endeuillées lors de la résistance au coup d’Etat du Général Diendéré, nous présentons nos condoléances les plus attristées. Aux nombreux blessés, nous souhaitons du courage et surtout prompt rétablissement ! A toutes les victimes du putsch du Général Diendéré et aux martyrs de l’insurrection d’octobre 2014, justice doit être rendue » tels ont été les premiers mots introductifs de cette conférence de presse initiée par le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude. Etaient également présents à la tribune, les représentants de l’Association des élèves du secondaire de Ouagadougou, le Mouvement des étudiants du Faso, l’Union nationale des étudiants du Faso, le Réseau des Jeunes Patriotes, l’Union générale des étudiants burkinabè entre autres.

Dans sa déclaration liminaire, le Porte-parole du Comité, Hermann Moussa Konkobo a laissé entendre qu’à l’annonce des fraudes, le Comité a entrepris des démarches, dont la dernière en date est le sit-in du 8 septembre dernier, pour obtenir l’annulation et la reprise des concours entachés par la fraude. Les réactions par voie de presse, du gouvernement de la transition face à leurs préoccupations, étaient pour le moins perplexes, à l’écouter : « Pendant que le MFPTSS (ministère de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, ndlr) s’évertue à faire admettre que la fraude est circonscrite, le Premier ministre, quant à lui, indique que rien ne prouve que la fraude ne soit pas au-delà des concours cités. De l’autre côté, le ministre de la fonction publique, lui-même, reconnait que certaines personnes, malgré les éléments de preuves rassemblés contre eux, nient simplement leur implication dans la fraude ». En sus, a-t-il ajouté, « le MFPTSS lors du point de presse du gouvernement du 14 septembre a laissé entendre que les concours concernés par la fraude ne peuvent être repris par contrainte de temps, la lourdeur des procédures de sélection du cabinet pour la conception des sujets et le manque de ressources financières ».

Ces arguments, de l’avis du Porte-parole du Comité, dénotent une mauvaise volonté de la part du gouvernement de la transition de prendre en compte la préoccupation de la jeunesse, qui a accepté de payer un lourd tribut lors de l’insurrection populaire de 2014 et du putsch du 17 septembre 2015. Il l’interpelle, de ce fait, à :
-  annuler et reprendre les concours directs concernés par les cas de fraudes ;
-  démanteler le réseau mafieux de fraudeurs et punir ses animateurs à la hauteur de leur forfait ;
-  interdire aux promoteurs et formateurs intervenants dans les centres de formation et de préparation aux concours, de faire des propositions de sujets pour les concours de la fonction publique ;
-  trouver un mode d’évaluation qui reflète les compétences réelles des candidats par rapport aux profils des emplois postulés ;
-  lutter efficacement contre le chômage des jeunes en créant des emplois décents permanents.

D’ores et déjà, le comité a invité les candidats aux concours directs 2015, les militants, ainsi que l’ensemble de la jeunesse burkinabè à se tenir prêts pour tout mot d’ordre que commanderait l’évolution de la situation.

Phase de questions/réponses

Votre combat ne vient-il pas en retard ? Pour M. Konkobo, le Comité est à pied d’œuvre depuis le 26 août. « Si vraiment il y avait une volonté manifeste de la part du ministre de restaurer ou de faire respecter l’égalité de chance d’accès aux concours de la fonction publique, je pense qu’en ce qui concerne les concours discriminés, les résultats seront déjà publiés ». Salifou Kaboré de renchérir, « le gouvernement va reprendre les concours et nous sommes convaincus que les concours seront repris parce que nous disposons des moyens humains pour y arriver. Mais pour l’heure, nous prônons le dialogue parce qu’une demande d’audience a été introduite auprès du ministère pour discuter sur les 5 points essentiels ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 octobre 2015 à 01:25
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Vraiment vous vous êtes des gangsters. A l’université il y a la défense en ligne est ce que vous menacez ainsi "être prêt pour un mot d’ordre". La rue ne peut et ne doit pas dicter sa manière de voir les choses. Il y a eu fraudes et vous ne connaissez pas l’ampleur. Des candidats étaient inscrits à des concours et n’ont pas pu composer parce qu’ils ont opté pour un autre concours. Vous donnerez la chance à d’autres d’accroitre leurs chances d’être admis au détriment de certains qui ont préparé le concours toute l’année et qui peuvent être admis malgré cette fraude. N’il a t il pas injustuce ? Parce que si l’on part sur la base du fait qu’un candidat qui a eu les sujets aurait pu le passer à un autre et la défense en ligne ? Les fraudes ont été constaté plus d’une fois à des concours mais jamais ils n’ont été repris car mineur : cas de personnes qui viennent composer pour d’autres personnes, défense en ligne, etc. Autre chose, certains ont trouvé les concours difficiles cette année par qu’ils n’ont pas respecté le format des années antérieurs. Alors quelqu’un peut il me convaincre que ce n’est pas parce que les sujets ont été durs que certains veulent cette annulation ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 07:35, par Loupe
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    On comprend ces jeunes mais il n’est pas question de menacer le government. Pourquoi tout groupe qui revendique quelque chose pense qu’il a le droit de menacer le gouvernement. Cette pratique de negotiation est nouvelle dans notre pays et il faut y mettre fin et des maintenant avant qu’il ne soit trop tard car alors personne, et je repete personne au monde ne pourra plus gouverner le Burkina. Est ce bien ce que les jeunes veulent ?
    La verite est qu’il faut expliquer aux jeunes que l’organisation d’un concours est extremement cher (logistique, cout des corrections, etc.). Le pays ne peut pas supporter ces depenses 2 fois la meme annee car chaque Ministere a un budget aui n’est pas ’elastique’. Quand c’est depense, c’est fini, et il faut attendre l’annee suivante.
    En plus tous ceux qui sont admis ne sont pas forcemment des tricheurs. Je parie que si le ministere reprend ces concours, il sera oblige d’annuler les concours 2016 et la aussi les memes jeunes vont se plaindre.
    Meme quand c’est difficile, il vaut mieux que nous nous laissons gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 08:25, par Sangaré Alassane
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Y en a mare avec vos histoires de reprise des concours on a des problèmes plus sérieux à résoudre ! Et puis est-que vous avez pensé au coût financier d’une telle entreprise au moment où le coup d’état nous a perdre des dizaines de milliards de francs cfa ? En outre quand est-ce que les écoles professionnelles vont rentrer si on doit prendre quatre mois pour tout réorganiser ? On se plaint déjà d’années blanches dans les universités....

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 08:53, par Un simple citoyen
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Ce qui m’étonne c’est que c’est le Prof Loada himself qui qui veut fouler au pied le droit le plus élémentaire que lui-même enseigne à ses étudiants ; et pour qui le connaissait avant, dans son franc parler, vraiment c’est étonnant qu’il puisse penser à une seconde même d’impossibilité de reprendre les concours concernés. Il ya lieu que la police judiciaire investigue au niveau du gouvernement parce que à cette allure là j’ai l’impression que quelqu’un a des protegés parmi les fraudeurs.
    Que DIEU bénisse le Burlina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 08:53, par NICE
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Laissez moi vous dire simplement que vous etes egoistes. Vous devez accepter que cette année c’est déja passé. Supposons qu’on reprenne les concours. Les resultats sortiront au plus tot en janvier. ET on se retrouvera a l’ENAREF avec une rentrée qui est décallée. Si on reprend les concours, cela ne donne pas plus de chances aux candidats. La plupart d’entre eux se sont relaché. De grâce, laissez la transition finir en paix. On a déja eu assez de peine comme ça. En plus, ce sont ce genre de revendications qui ont pretexté le coup d’etat du CND.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 09:55, par ADA K.
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    « Si vraiment il y avait une volonté manifeste de la part du ministre de restaurer ou de faire respecter l’égalité de chance d’accès aux concours de la fonction publique, je pense qu’en ce qui concerne les concours discriminés, les résultats seront déjà publiés »

    d’ou vienez vous ?

    c’est quoi votre combat ? vous vou plaignez parceque les resultats ne sortent pas ou parceque vous voulez la reprise des coucours ? il ya de l’ambiguité dans vos propos. en plus qui est vous pour dire que le gouvernement va reprendre les concours et que vous avez les hommes pour ça ? entendez vous par la que si vous n’ete pas candidat il n’y aura pas resultats au faso. ce sont des propos de ce genre qui font croire que vous etes au courant de beaucoup de chose et quand sa chauffe vous vous cachez comme des rat.
    d’autre par on se rappele que c’est vous encore qui disiez a la television nationale :" si le le gouvernement peut se donner le luxe d’organiser des elections , alors ce n’est pas les cours qu’il ne peut pas reprendre" cela montre meme que vous pas digne de travailler dans ce pays qui plus que tout autre chose est a la recherche de stabilité.
    vive la transition

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 10:02
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    J’ai deux approches à faire concernant ces revendications.
    1- Vous pouvez réclamer la reprise des concours, et ça sera fait ( supposition). Mais quand ????? Cela risque de perturber les rentrées dans les écoles professionnelles, et on risque de perdre une session dans les années à venir car on ne pourra se retrouver avec deux promotions de la même année pour le même cycle dans une école de formation. Nous avons vu ce que cela a amené à l’université de Ouagadougou (" année blanche technique").
    2- La reprise des ces concours est difficile pour le gouvernement pour des raisons financières et aussi de temps selon lui ( gouvernement). Personnellement je trouve que c’est un point qui va beaucoup déranger les organisateurs, eux qui ont cru vouloir bien faire en démasquant ces fraudeur et informer l’opinion publique. s’ils ne l’avaient pas fait ils ne seraient pas dérangé aujourd’hui par ces revendication.
    Il faut les laisser gérer cette situation comme ils peuvent.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 10:22
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Je suis d’avis avec internaute 3. Avec tout ce travail que le ministère a abattu avec les forces de l’ordre et vous voulez que la transition fasse un passage à vide sans trouvez de boulot à la jeunesse. Je dis non. Ayez pitié à ces vaillants bosseurs (force de l’ordre, correcteurs, etc...). Nous sommes fatigués des pressions inutiles. Dans tous les cas ce sont des Burkinabè qui auront leurs noms sur les listes et non des togolais ou ghanéens. Je prie Dieu que certains parmi vous les "pro-annuleurs" aient vos noms sur les listes d’admission (ça peut arriver) et on annule. Vous allez le regretter toute votre vie. Vous trouvez que c’est facile de prendre une décision comme cela pour annuler. Faites confiance à la transition et le Burkina aura ces futurs fonctionnaires dénommés "fonctionnaires de la transition" comme à notre temps ou on nous appelais les fonctionnaires de SANKARA. Chaque époque avec ces contraintes. Discernez et faites vous accompagner religieusement avant d’agir. N’écoutez pas ceux qui sont contre la transition ou le Ministre LOADA. Si c’est moi LOADA et si les listes d’admission sont dispo je les publie. On verra si un CPDA (Comité Pour la Défense de mon Avenir) ne va naitre. Je prie toujours Dieu que parmi les pro-annuleurs vous ayez un poste de responsabilité pareille et on verra comment vous allez agir. Je me demande avec ces pressions bizarres comment certains ministres dorment. Que Dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 10:35, par Ngaw
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    "comité des jeunes unis". Moi j’aurais plutôt préferé Comité des candidats unis car tous les jeunes n’ont pas interet pour agir dans cette affaire. Si vous êtes mu par l’interet général, il vaut mieux s’en remettre aux decision du MFPTSS ? quite à exercer un recours en annullation contre les resultats. Nous avons une année exercer un recours contre les conditions d’organisation du CAPA( concours des avocats). Nous avons perdu. C’est ça être republicain.
    Si le ministre était de mauvaise foi, son comité anti-fraude n’allait pas decouvrir ses fraudeurs ou du moins il n’allait pas donné la suite que nous connaissons. je suis un candidat honnête mais je lm’en remet aux décisions du ministre.
    A mon avis, le président de ce comité n’est pas un candidat sérieux. Regardez-le, il est tout dodu.Celui qui a pris une année pour préparer les concours ne peut pas avoir cette forme. C’est de la publicité pour se faire corrompre ou pour se faire parachuter dans un parti politique ou une OSC par la grande porte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 11:32, par zango
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    la reprise des concours va faire du tore a ceux qui sont admis honnêtement. on a plus de problèmes que la reprise de ces concours. Si vous croyez a votre capacité, attendez l’année prochaine.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 11:54, par bovier kanwé
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Les enfants sont dans la logique de l’équité.Il ne faut pas créer des précédent. Il y a lieu de sévir pour ces fraudeurs et leur complices.Pendant que l’on dit qu’il n’y a pas moyen le train de vie du gouvernement n’a pas tranché avec ce qui se passait ; Combien de véhicules accompagnent un ministre dans sa tournée ? pour ne donner que ce exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 12:35
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Qu’on annule ces concours et qu’on utilise les sous qui devraient être investis pour la formation de ces agents pour augmenter le nombre des admis au concours professionnel en passant par les candidats placés sur les listes d’attente et l’affaire est réglée.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 14:42, par oran
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Vous ne me semblez pas sérieux. En vertu de quoi vous demandez une reprise ? Demandez alors l’avis de tous les candidats. J’ai fait les concours et je ne veux pas les reprendre. Je veux les résultats et pas plus. Cher ministre sortez les résultats et ceux qui ont bien travaillé vont pouvoir aller débuter les formations.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 15:05, par Sincère
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Franchement vous ne devez plus revenir sur cette reprise de concours. Vous ne voyez pas que le peuple est fatigué ? J’ai honte à votre place. Si vous n’avez pas pu bosser, attendez l’année prochaine ; Ne cherchez pas à troubler l’année dans les écoles professionnelles. N’importe qui se lève et tappe sa poitrine. Quelle Burkina nous voulons maintenant ? Le Gouvernement de la Transition à travers le Ministre de la Fonction Publique et ses collaborateurs ont travaillé pour démenteler des réseaux de fraudeurs qui sont là dépuis des années, vous ne pouvez pas dire que cette fraude à commencée cette année. Il y a des personnes qui sont détenus en prison dont disqualifiées pour ces concours, qu’est que voulez encore ? Si vous connaissez des fraudeurs encore dénoncez les, pourqu’on les arrête et les disqualifier. On sait que, ce que vous demandez si c’était nécessaire, ça allait être repris. On n’est déjà stressé, fatigué, ne compliquons plus les Choses, cherchons à avancé non pas à faire reculer le pays en voulant se faire entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 16:01, par wait and see
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Mes frère pardonnez ne chercher pas à perturbé les choses encore.on l’ai déjà avec le coup d’état manqué.Surtout l’année académique a commercé laisser les choses ainsi et demander au gouvernement pour plus de rigueur dans les années avenir.On a les votes qui se préparent et avec beaucoup de problèmes à régler pour la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 16:59, par Quid ?
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Je suis vraiment navré que des gens imaginent et vont jusqu’à soutenir la non reprise des concours concernés par la fraude. On devrait chercher à les entendre car pour sûr, il y a des fraudeurs dedans.
    De grâce, même si vous venez de mars et que vous ignorez vos droits, taisez-vous un peu.
    La reprise des concours concernés par la fraude s’impose au gouvernement et est de moralité publique. Ce n’est pas une question de volonté ou de moyens mais un impératif.
    Je m’inquiète sérieusement des incidents que l’entêtement du gouvernement à ne pas reprendre les concours viendrait à créer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 18:29
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Intervenant 12, es - tu vraiment un professionnel ? Si oui, c’est pathétique. Comment vouloir que l’on augmente le nombre de ceux admis aux concours professionnels pour résoudre ce problème qui en fait n’en est vraiment pas un. Comment recruteras tu les professionnels pour l’ENAREF Cycle C ? Merci de revoir ta copie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 18:30, par Le transitaire
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    L’annulation des concours concernés ne se négocie pas. Elle ne se revendique même pas bonnes gens. C’est une question de bon sens. C’est comme quelqu’un qui va en consultation et qui découvre qu’il est vraiment mal en point qu’il lui faut subir un traitement au risque de perdre sa vie. Même s’il n’a pas de sous il va quémander et même s’endetter s’il le faut ou alors il devra se résigner à mourir de sa maladie.
    Si vous publiez les résultats de ces concours en l’état, comment pourrez-vous celui qui a échoué qu’il mérite son échec et comment ceux qui ont été admis se comporterons dans le pays des "hommes intègres" ? Soyons raisonnables.
    Je me demande si le gouvernement n’est pas entrain de chercher une crise pour prolonger la transition. On devrait avoir publié les résultats des concours repris car dès qu’on a su qu’il y a eu fraude, on ne devrait même pas traîner les pieds pour annuler.
    En plus, il semble que l’organisation des concours a été confiée à un cabinet. Si le cabinet a une part de responsabilité il devrait répondre. Le gouvernement n’aura qu’à pré-financer la reprise des concours et se faire rembourser plus tard par les responsables.
    Qu’on ne nous parle surtout pas de moyens parce que l’enjeu est très critique. Il n’y a qu’à reprendre les concours concernés par la fraude pour ceux qui y ont effectivement pris part et vous verrez que ce n’est pas la mer à boire

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 19:07
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Beaucoup d’internautes doivent revoir leur manière de voir les choses. Il ne faut pas dire des choses que vous aimerez personnellement faire, ce qui vient de votre fort intérieur, non !! Il s’agit d’observer les faits et de dire si les concours incriminés méritent d’être repris ou pas. Sous la 4ème république, les concours ont été que pour ceux qui ont des "tuyaux", des bras longs (j’en connais des gens qui sont entrés dans la fonction publique par des canaux comme cela, au niveau de la douane et de l’enaref). Pendant ce temps les honnêtes gens comme nous passent notre temps à faire des psyco pour des résultats connus à l’avance. C’est une question d’équité que je pense que ce comité a raison de demander l’annulation et la reprise de ces concours. Si nous voulons (les burkinabé l’ont déjà exprimé à travers la dernière résistance à travers tout le territoire) une nation où les égalités de chances sont garanties, le gouvernement a le devoir de faire cette rupture avec les pratiques de la 4ème république. Je pense que le gouvernement aura tort si ces concours ne sont pas repris. Nous croyons que le gouvernement va aller dans ce sens c’est-à-dire démanteler tous réseaux qui ont commis ces fraudes et de rependre les concours incriminés. C’est un devoir du gouvernement et il ne doit pas s’y dérober.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 19:24, par SOME
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    je ne comprends pas pourquoi ni comment le gouvernement peut encore trainer les pieds pour ne pas dire faire la sourde oreille face a cette situation S’ils ont triché ils ont perdu..Ca coute cher d’organiser des concours donc on ne fera rien. Ainsi a chaque fois on trichera et comme ca coute cher c’est le malheureux qui n’a pas les moyens pour acheter les epreuves et les corrigés qui perdra toujours et on ne reprendra jamais les concours puisque c’est cher.

    La moindre des choses c’est reprendre ou annuler meme s’il le faut. Il y a des epreuves de rechange qui sont prevus pour des cas de ce genre ; il y a des examinateurs pour corriger les epreuves, il y a des salles pour faire composer surtout avant la rentree des classes. Combien coutent les feuilles d’examens de fonction publique qu’imprime l’imprimerie nationale ? Les candidats payent des taxes:le tresor peut avancer et/ ou completer. Il y va de la credibilité des autorités pour que plus rien ne soit comme avant. certains produisent des inepties d’arguments parce que ils auraient beaucoup a perdre (et non par souci d’equité).

    reprendre, c’est cela l’egalité des chances. le gouvernement se cherche des problemes inutilement.. et jamais d’aventure vous laissez passer cela, alors comment et pourquoi se battre plus tard ? C’est hallucinant de devoir se battre pour reprendre un concours alors que les autorites elles memes reconnaissent les fraudes. Il n’y a meme pas a tergiverseren quoi que ce soit. A moins que les organisateurs eux memes aient quelque a craindre.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 19:25, par son Altesse
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    Pour des situations de ce genre, si ce que vs allez dire ne vaut pas mieux que le silence, vs ferez mieux vs taire vs qui évoquiez le problème de moyens.Où se trouve l’ égalité de chance ds cet imbroglio organisé ? LOADA qui a créé un centre de gouvernance démocratique (CGD) . Aujourd’hui aux affaires se permet d’organiser des concours où il reconnaît qu’ il y a eu une fraude massive et refuse non seulement de reprendre mais aussi d’annuler en évoquant le manque de moyens. Avez vs oublié l’ esprit de l’ insurrection ? courage mes chers frères, vs avez tous nos soutiens.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 09:53, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Fraude dans les concours de la fonction publique : Le Comité des jeunes unis pour la reprise des concours concernés par la fraude hausse le ton

    mieux vaut annuler ou reprendre les concours. Il faudra pas oublier le cabinet qui est à l’origine depuis des années et si l’on veut aller loin, depuis que le soit disant cabinet comme tout le monde le sait piloter par les proche propose des sujets, il faut se dire que la fraude a toujours exister.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés