Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

jeudi 1er octobre 2015 à 07h30min

Le bureau politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a organisé sa première rencontre politique depuis les évènements liés à la tentative de coup d’Etat du Général Diendéré. Une rencontre du bureau exécutif national élargie aux secrétaires généraux des 18 sous-sections de la province du Kadiogo, ainsi que les responsables des marchés et les responsables du secteur informel. Présidée par le deuxième vice-président du parti, cette rencontre tenue le 30 septembre 2015, a permis d’analyser la situation nationale et de tirer les enseignements de la résistance du peuple burkinabè.

Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

Simon Compaoré et ses camarades ont mis à profit cette réunion pour faire le point de la situation nationale et tirer les enseignements pour remobiliser leurs troupes au niveau des différents secteurs, villages, communes, provinces et régions du Burkina. « En analysant la situation que notre pays a traversée, nous avons retenu des enseignements forts dont, entre autres, le fait que le peuple est invincible. Quand les peuples se mettent debout, quand ils décident de se battre, ils deviennent invincibles. Cette vérité historique vient de se confirmer avec la mobilisation des jeunes, des femmes, des anciens, des religieux, des coutumiers sur toute l’étendue du territoire qui a entrainé cette mobilisation au niveau de l’armée nationale, l’armée du peuple », précise le 2e vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). « Les individus peuvent faillir, les gouvernements peuvent faillir, mais le peuple est vraiment maître de son histoire quand il décide de se battre », insiste-t-il.

La deuxième leçon tirée, c’est le fait que le Burkina puisse se vanter désormais de pouvoir apporter une contribution à la lutte des autres peuples, de par son expérience de refus de l’injustice et des tripatouillages des constitutions. Autres enseignements non moins importants, c’est le fait que « le peuple sait maintenant où se trouvent ses ennemis et ses soutiens » de la sous-région. « C’est bon pour les luttes à venir », assure Domba Jean-Marc Palm, le 3e vice-président du parti. La grande satisfaction, selon les dirigeants du MPP, est celle-ci : « D’une manière générale, ça nous a permis de voir que la grande majorité de notre armée reste une armée républicaine, une armée patriotique, une armée de jeunes qui savent à tout moment se mettre du côté du peuple ».

Accueillir les repentis du RSP avec fraternité

Par ailleurs, ils appellent les militants du parti à accueillir avec beaucoup d’égard les éléments du RSP qui se sont rendus suite à l’appel du chef d’Etat-major général des armées. Et surtout éviter la vindicte populaire et œuvrer pour assurer une protection à leurs familles. Concernant les auteurs du putsch et leurs complices, le MPP demande à ce que « ces officiers félons puissent passer devant la justice et que le droit soit dit » car la période de l’impunité et terminée. La question de l’amnistie n’est même pas à discuter, selon Simon Compaoré qui dit déplorer la position équivoque de certains leaders politiques sur le sujet.

En tous les cas, il qualifie cette victoire du peuple burkinabè contre la tentative de coup d’Etat et le démantèlement du RSP de victoire entière. « Ce n’est pas une demi-victoire, c’est une victoire entière parce que nous avions pu couper des branches les 30 et 31 octobre 2014, mais cette fois-ci, on est allé jusqu’au fond et on a déraciné l’arbre. Dieu voulant, avec l’aide de tout le monde, nous allons pouvoir circonscrire les aspects sécuritaires et redonner le goût de vivre au Burkina », s’est-il réjoui.

Les dirigeants du MPP ont décidé d’effectuer une visite à l’hôpital Yalgado Ouédraogo pour encourager le personnel soignant et la direction générale et leur demander de transmettre leurs souhaits de prompts rétablissements aux blessés. Cette visite devrait avoir lieu dès ce 30 septembre.

« Il faut que les élections aient lieu en 2015 »

Les jours à venir, ils sillonneront les provinces et les communes pour remercier les populations pour la mobilisation générale qui a permis de faire échec au putsch du défunt RSP et ses acolytes. Mais, ils disent avoir également tiré leçons des insuffisances en période de difficultés comme celles que notre pays a connues.

La page RSP étant désormais tournée, les regards sont braqués sur les élections à venir. Pour Simon Compaoré, il faut que ces élections aient lieu en 2015, « c’est une nécessité », lance-t-il.

Revenant sur les accusations de tentatives de fraude avec les fausses cartes d’électeurs saisis il y a quelques jours, le MPP dit être blanc comme neige. « Nous n’avons pas besoin de manœuvres ordurières pour gagner. Voilà pourquoi, nous sommes tous les jours dans les villes et campagnes pour expliquer nos différents programmes et projets de société », soutient Simon Compaoré.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er octobre 2015 à 09:54, par Salif MOYENGA En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    On vous croit on vous suit désormais car le RSP nous a montré à travers cette crise qui sont ses amis et qui sont ses ennemis. Et l’ennemi du RSP est mon ami. Le MPP est notre ami maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:15, par Azagla Kayouré En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Quelle est la ligne politique du MPP ? Suffit-il de se proclamer de la social-démocratie pour défendre les intérêts du peuple. Les dirigeants du MPP ont -ils des positions de principe clairs ?
    Comme Blaise Compaoré, ils ne défendent que leurs intérêts. Et ils ont bien profité du régime de Blaise Compaoré pendant au moins 25 ans.
    Ils sont contre la dissolution du RSP jusqu’à ce que le RSP attaquent leurs domiciles ; alors ils changent de position.
    Ils sont pour la modification de l’article 37 jusqu’à ce qu’ils soient marginalisés au CDP ; alors ils changent de position.
    Ils acceptent sur leurs listes électorales des candidats ayant soutenu la modification de l’article 37 jusqu’à ce que des recours les obligent à les remplacer.
    Ils recrutent d’ex-militants CDP qui ne connaissent que la corruption et la fraude.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:02, par GANZOURGOU BIGA En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Merci Camarade pour ce devoir de communication. Comme vous l’aviez promis, aller également dans les communes, provinces et régions pour informer les militants et sympathisants.

    MPP VICTOIRE
    MPP AU POUVOIR
    VIVE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:24 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    MPP n’est ce pas les même qui ont fait la pluie et le beau temps au CDP, qui ont fortement contribué à l’assise et à l’encrage du pouvoir de Blaise ?? ne devenant opposant que lorsqu’on les a éloignés du plat de soupe ? que proposez vous de mieux cette fois ci puisqu’on vous a vu à l’œuvre et que le résultat était un fiasco complet. Le peuple qui aspire au changement va t-il encore se laisser berner en refaisant du neuf avec du vieux ? on a beau maquiller la vieille dame sa peau ne retrouvera surement pas sa fraicheur d’antan

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:47, par SING En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Mr KAYOURE c’est bien d’essayer mais sachez que c’est fini pour vous. S’il y a un homme politique que tu devrais reprocher c’est bien Zephyrin DIABRE. Tous vos coup bas avec le CDP et le RSP(fausses cartes) est tombé à l’eau. ça sera dure maintenant hein ! Voilà quelqu’un contrairement à Roch ; BARRY ; SANKARA ;SARA qui n’a jamais dit qu’il souhaite que le RSP soit sous de commandement de l’armée. Il n’osait pas se prononcer sur le sujet au risque de vexer son allié(DIENDERE et son CDP Nouveau). Maintenant que le vent a tourné on devient plus catholique que le pape. C’est lui qui veut plus d’amnistie pour les putschistes alors que c’est leur fausses cartes qui ont justifié la diendierose.Que c’est pour empêcher une mauvaise organisation des élections du 11 octobre.(SAUVER la démocratie quoi !). équilibrisme quant il nous tient.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:14, par Pegd En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Le bon sens aurait voulu que vous du MPP (je parle des leaders) vous vous fassiez tout petits car comme l’a dit un leader du balai citoyen sur RFI (après une réaction de Salif Diallo), vous êtes autant responsable de ce qui arrive au peuple burkinabè aujourd’hui. Vous a créer la bête, l’avez nourrie et entretenue et maintenant c’est vous qui monopolisez les médias. Simon pour conférence de presse, Salif Diallo comme invité à Omega. Heureusement que Rock, lui il se fait plus humble et discret.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:23, par Raogo En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Monsieur Simon COMPAORE et que faites vous des TORTIONNAIRES, Ex-champions de l’impunité que vous condamner maintenant et qui sont tapis dans les rangs de votre parti le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:56 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    BLAISE EST PARTI ! DERACINE !
    LE RSP EST PARTI ! DERACINE !
    LES PAUVRES SONT MORT ! POUSSES A L’ASSASSINAT !
    LES POLITICIENS RESPONSABLES SONT FIERS ! MALGRE LES CADAVRES QUI LEUR SERVENT DE TROPHEE !
    LE PEUPLE A OUBLIE LA TENTATIVE DE FRAUDE ! DIEU MERCI !
    MAIS L’OMBRE RATTRAPE SON PROPRIETAIRE COMME C’ETAIT LE CAS DE BLAISE AU COUCHER DU SOLEIL !
    DIEU RESTE VERITE ET JUSTICE !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:07, par Vérité En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Les sorciers (CDP nouveaux et MPP) ont voulu se manger entre eux a travers ce putsch malheureusement les vrais sorciers MPP (ceux qui ont donné la sorcellerie) ont survécu. Ce qui allait parachever notre insurrection c’est l’anéantissement total de ces démons qui veulent se vertir de la peau d’agneau.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:46, par tengen-biga En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Au grand dame ce certains, je voudrais dire cette vérité footballistique : il faut un savant alliage entre les anciens et les nouveaux joueurs pour maintenir la performance de l’équipe. Demandez au Brésil qui a perdu 6 à 1 face à l’Allemagne en coupe du monde à domicile.

    Je pense que le MPP muni d’une bonne foi est le parti qui réunit ces conditions. Il a même réussi le pari d’être le parti qui a aligné le plus de jeunes aux législatives avenir. Je ne suis pas étonné de son succès.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:47 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Félicitations à vous ! Vous au moins votre position é clair sur la dissolution du rsp. Quant à l’upc fr n"est que maintenant qu’ils parlent de réformer l’armée. Quels hypocrites ? Quels opportunistes indignesdde de gouverner le Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:53 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Je veux juste m’adresser au Peuple , Vaillant peuple du BF ; si tu te laisses berner après tant de souffrances dont les concepteurs sont encore là à te pomper l’air , tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. Une source digne de foi m’a confié la confidence suivante. Pour berner Blaise et le peuple à la fois certains de ses conseillers l’avaient conseillé de veiller à maintenir les fonctionnaires et les cadres dans une situation de dépendance et de misère économique afin de mieux les contrôler et de les éloigner de leurs bases au village. C’est ainsi que commença la clochardisation et la marginalisation politique du cadre burkinabè honnête. En même temps ils rassuraient Blaise qu’ils maitrisaient la situation pour lui et que ce n’était pas nécessaire qu’il cherche à se rapprocher de son peuple. Blaise avait alors mis totalement confiance en eux jusqu’à ce qu’il constate qu’on lui faisait du bébé dans son dos. Malheureusement son petit et lui étaient trop assoiffé du pouvoir et ils ne firent pas mieux…..

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:56 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Je veux juste m’adresser au Peuple , Vaillant peuple du BF ; si tu te laisses berner après tant de souffrances dont les concepteurs sont encore là à te pomper l’air , tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. Une source digne de foi m’a confié la confidence suivante. Pour berner Blaise et le peuple à la fois certains de ses conseillers l’avaient conseillé de veiller à maintenir les fonctionnaires et les cadres dans une situation de dépendance et de misère économique afin de mieux les contrôler et de les éloigner de leurs bases au village. C’est ainsi que commença la clochardisation et la marginalisation politique du cadre burkinabè honnête. En même temps ils rassuraient Blaise qu’ils maitrisaient la situation pour lui et que ce n’était pas nécessaire qu’il cherche à se rapprocher de son peuple. Blaise avait alors mis totalement confiance en eux jusqu’à ce qu’il constate qu’on lui faisait du bébé dans son dos. Malheureusement son petit frère et lui étaient trop assoiffé du pouvoir et ils ne firent pas mieux…..

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:57 En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Je veux juste m’adresser au Peuple , Vaillant peuple du BF ; si tu te laisses berner après tant de souffrances dont les concepteurs sont encore là à te pomper l’air , tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. Une source digne de foi m’a confié la confidence suivante. Pour berner Blaise et le peuple à la fois certains de ses conseillers l’avaient conseillé de veiller à maintenir les fonctionnaires et les cadres dans une situation de dépendance et de misère économique afin de mieux les contrôler et de les éloigner de leurs bases au village. C’est ainsi que commença la clochardisation et la marginalisation politique du cadre burkinabè honnête. En même temps ils rassuraient Blaise qu’ils maitrisaient la situation pour lui et que ce n’était pas nécessaire qu’il cherche à se rapprocher de son peuple. Blaise avait alors mis totalement confiance en eux jusqu’à ce qu’il constate qu’on lui faisait du bébé dans son dos. Malheureusement son petit frère et lui étaient trop assoiffé du pouvoir et ils ne firent pas mieux…..

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:58, par Résistance En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    M. SING, vous chantez faux et tout le monde sait que le CDP a déménagé avec armes, bagages et pratiques frauduleuses au MPP. C’est un secret de polichinelle que vos dirigeants recrutent avec des promesses de poste les militants du CDP. Nous attendons toujours votre démenti sur vos multiples tentatives de vous réconcilier avec Blaise et les promesses que vous lui avez faites de retour au pays, une fois au pouvoir.
    La fraude, c’est votre patronyme ; ce ne sont pas vos propos arrogants et va-t’en guerre qui vous blanchiront. Vous êtes des AS de la mal cause, point fort des personnes incompétentes en manque d’arguments. Le Burkina est une savane ; tout se sait. Le réveil sera douloureux pour vous car l’exemple de l’arrondissement n°4 sera réédité !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 16:01, par Yacouba En réponse à : MPP et Balai destructeurs de la Patrie

    Les multimilliardaire de la bourgeoisie et les chanteur sans succé ont divisé le peuple. Ils instrumentalise la justice. Kam et Loada vole l’argent. Ils abatte les progrès et maintenant ils ont divisé l’armée. Pauvre Patrie dirigée par des voyou assoiffé et pauvre jeunesse qui restera dans la misère de la poussière du pays des hommes corrompu. La Patrie ou la Mort, nous les jetteront TOUS dans l’enfer

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 16:38, par Brutus-le-Romain En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Belles analyses avez-vous faites de la "Situation Politique" du pays et surtout des "Enseignements du Coup d’Etat" que vous dites en avoir tirés. C’est bien et même très bien. Cependant, vous qui aspirez diriger ce pays devriez faire en vous même des "introspections franches, honnêtes et sincères". Pour avoir su à temps vous positionner aux cotés du peuple pour échapper à ce que vos camarades (ex-qualités) ont vécu, vous devriez en tirer de réelles leçons. Pour notre part, les résultats à attendre de vos "auto-critiques" seront de plusieurs ordres, faute desquels, vous vous retrouverez tôt ou tard dans les mêmes situations : i)-le rétablissement des vaillantes populations par vous spoliées dans leurs droits. De personnes ont vu les fruits de leurs efforts par vous détournés au profit de Camarades à vous et dont vous en jouissiez directement et/ou indirectement en traitant les innocents réels propriétaires de voleurs et criminels que vous faites envoyer dans les prisons. Cà, on le connait ; ii)-restituer à ces victimes, les biens, avoirs et richesses honnêtement obtenus que vous aviez spoliés alors que vous étiez au pouvoir. Des biens d’honnêtes citoyens ont été par vous confisqués à tord pour des amis, des copines et autres maîtresses de certains d’entre vous, sans que les intéressés ne puissent dire mots, tant vos présences aux postes de décisions d’alors vous permettaient de les menacer, de les traumatiser. Cela, est bien connu et su aussi ; iii)-débloquer les "Dossiers" par vous piétinés et bloqués en justice à travers vos camarades (juges) corrompus d’alors. De vos sièges d’alors, vous faisiez bloquer des dossiers d’honnêtes citoyens dans les Juridictions du pays parce que, soit leurs contenus impliquent de vos amis ou vous impliquent vous mêmes directement avec la complicité de magistrats pourris d’alors à vous acquis pour des promesses de postes ambitieux qu’ils ne peuvent accéder parce que "incompétents". Ceci aussi est connu ; iv)-que vous laissiez la "Justice" être une "vraie" Justice, libre et droite. Si la Justice du pays a été pendant longtemps décriée et traitée de "Justice injuste" ou de "Justice à double vitesse", ce fut de vos faits. Pour couvrir des escrocs, voleurs et autres magouilleurs, vous imposiez en son temps à vos relais dans ce Corps, des blocages de dossiers et parfois de mauvaises lectures du Droit. Le peuple victime en sera témoin pour vous ouvrir les yeux ; v)-que vous cessiez de brimer les gens au profit de vos amis étrangers (maliens, togolais et béninois) que tout le monde connait et que les fonds et avoirs par vous détournés et exportés soient rapatriés au pays pour servir à l’économie du pays. Tant d’avoirs et richesses sont sortis du pays en allant renflouer des comptes bancaires à Bamako, à Lomé et/ou en France ; richesses qui auraient mieux servi notre pays. Ces différents faits et actes ont été à juste titre reprochés à Blaise Compaoré et Cie. Oui ! mais ils ne furent pas les seuls. Tout le monde voyait st suivait impuissant à ce que vous faisiez parallèlement parce que, apeurés, menacés et traumatisés, il ne pouvait faire autrement. D’où l’émergence de "Nouveaux Riches" qui sont venus d’on ne sait où, mais vous connaissez bien avec ces rencontres nosturnes et bien organisées. Des Entrprises et Sociétés d’Etat en privatisation ont été refusés à de réels Investisseurs à même de les rdresser, voir relancer au profit de Camarades à vous que vous avez cédés à "1Franc symbolique" ; camarades qui incompétents n’ont réussi à ce jour à remettre sur pieds les dites Entreprises, mettant ainsi à genoux des "Economies Régionales". Tout le monde sait tout, mais tout le monde se tait pour attendre le jour "J" que Dieu ne manque pas de faire arriver

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 19:05, par eliane En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Je valide l’internaute 12 brutus le romain vous aviez tout dit ,ce sont les RSS qui ont fabriqué et engraissé le rsp,je préfère le cdp nouveau avec sa jeunesse que le mpp des Rss ;

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 20:55, par l’homme honnête En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    c’est comme ça que commence la corruption, puisque toi Simon c’est ton domaine de définition. Sinon, je vois pas pourquoi réunir les responsables des commerçants pour faire une conférence de presse, si ce n’est pas les faire de fausses promesses en les disant qu’ils vous soutien et quand vous allez venir au pouvoir, vous allez les donner les marchés et qu’ils ne payeront pas les taxes. Puisque au sein de CDP c’était votre fort. Toi et Salif Diallo, on vous connait dans le tripatouillage électoral,donc tu n’a pas besoin de nous dire que le mmp est blanc dans l’histoire des fausses cartes. laisse la justice faire le travail et on verra qui est le coupable.
    Maintenant le coup d’Etat est fini, on attend les autorités de la transition et la justice burkinabè dans l’histtoire des fausses cartes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 21:03, par justement juste En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Mon frère du poste 12 a dit l’essentiel. C’est en combattant ces gars la qu’on va terminer notre révolution. C’est en mettant la honte à ces vieux voleurs que le peuple burkinabe montrera qu’il est mur. Ce sont les jeunes qui suivent ces assassins de notre économie qui me font honte. Vive les partis du vrai changement. À bas les retourneurs de veste.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2015 à 10:59, par Me Jacques En réponse à : relisons ensemble cette analyse de J. PLACCA sur RFI

    JEAN BAPTISTE PLACCA, SIMPLEMENT IMPLACABLE...

    Le chroniqueur de RFI, donnant son avis sur la loi de reforme du Code électoral et les agitations des anciens dignitaires :

    "C’est une disposition contre la lâcheté, contre la couardise. Elle devrait inciter au courage en politique. Car le véritable problème, ici, est celui de la difficulté d’une grande partie de l’élite politique africaine à assumer ses erreurs. Elle ne sait pas démissionner quand elle a failli ; elle n’a pas la décence de se retirer lorsqu’elle a échoué.
    Dans le cas spécifique du Burkina, ceux qui ont soutenu, activement ou même par leur silence, le projet de révision constitutionnelle rejeté par la population, devraient avoir au moins la décence de se faire un peu discrets.
    Vous ne pouvez pas avoir soutenu jusqu’au bout ce projet de troisième mandat pour le président déchu, ce projet qui a coûté la vie à nombre de vos concitoyens et, dès le lendemain de la chute
    du régime auquel vous participiez, venir vous asseoir à la table pour être les acteurs du renouveau démocratique. C’est pire que de l’indécence !
    Lorsque vous n’avez eu ni le courage de vous opposer au projet ni celui de démissionner pour ne pas en être complices, vous devez, au moins, avoir la dignité de vous faire discrets. Ce qu’ils revendiquent, c’est une prime à la lâcheté, à la couardise, pour se repositionner et se faire élire à la faveur d’une démocratie qu’ils n’ont rien fait pour conquérir.
    Oui, par respect pour ceux qui sont morts en combattant ce projet de révision constitutionnel le, il est du devoir de leurs compagnons qui ont survécu de vous inviter à quitter la table ! Le discours qui consiste à dire qu’il ne faut exclure personne, au nom de l’unité nationale, relève d’une hypocrisie qui pousse à tolérer toutes les
    compromissions sur ce continent.
    Le retard de l’Afrique est aussi dû à toutes ces lâchetés sans conséquence, à toutes ces couardises récompensées."

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2015 à 12:20, par abdoul En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Vous avez soutenu puis vous vous êtes rétractés pour vous mettre du bon côté, celui du peuple. Félicitations pour la prévoyance. Maintenant que vous voulez gouverner avec une autre vision, on vous suit. Mais sachez que le peuple sait réclamer justice et clarté quand il faut. Représentés dans toutes les commune du pays, on sait que vous étés bien partis pour gagner. Mais attendez-vous à gérer pour le bien de tous car la rue est pleine de réclamations

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 13:01, par Bayson le patriote En réponse à : Situation nationale : Le MPP tire les enseignements du coup d’Etat

    Que de souffrance oh vaillant peuple du Burkina Faso !
    Que de sueurs et sang versés par les dignes fils !
    Que de sacrifices, que de morts enterrés !
    De ces forfaits nés de la médiocrité de certains,
    De l’avidité, de la cupidité et l’arrogance d’autres ;
    Toi, Burkina tu t’en est sorti car tu transcendes,
    Les vies précaires qui t’animent mais qui de toute évidence
    poseront en ton sein les bases d’une histoire consensuelle,
    d’une unité nationale.
    Pour revenir à l’objet de mon commentaire, je demande aux premiers responsables du MPP
    d’oser faire un bilan des avantages que leur pays le BF leur a donné. Certes, l’on peut changer et proposer une alternative meilleure et je n’ai non plus pas la prétention de les enterrer dans leur passé qui a de façon inédite peser sur notre développement dans quelque domaine que ce soit.
    Ce trio de dirigeants du MPP, ne cristallise pas les aspirations profondes de nos vaillants peuples, s’ils les connaissent aujourd’hui ils les connaissaient encore mieux hier, il y a de cela moins de deux ans mais le patriotisme a manqué, la loyauté face à sa patrie sont des valeurs intrinsèques que l’on dispose avant de s’engager en politique.
    Le contexte actuel est tel que dans le microcosme politique vous ayez une visibilité que d’autres partis qui ne sont forcement meilleurs que le vôtre, cela ne veut pas dire que vous une réalité dans les consciences loin de là. Du fait le RSP peut s’en prendre à vous ne veut pas dire que vous êtes avec nous, les burkinabè. J’ai du respect pour vous messieurs mais vous troublez notre environnement politique et vous n’êtes pas seuls. Que tous les acteurs politiques pour ne pas dire des courtiers politiques, sachent que le BURKINA FASO leur survivra.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés