Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • jeudi 1er octobre 2015 à 09h50min
Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

Au lendemain de la prise du camp Naba Koom II, les journalistes y ont été amenés à la tombée de la nuit pour une déclaration du président du Faso. Entouré des chefs militaires et des « boys » qui ont mené l’assaut, le chef de l’Etat a précisé que l’opération s’est soldée, « sans perte en vie humaine. Ni du côté des loyalistes, ni du côté des insoumis ».

C’était l’information attendue après l’annonce de la prise du camp de l’ex-RSP, le bilan. Le président du Faso, avec à ses côtés les chefs militaires et les hommes qui ont mené l’assaut du 29 septembre, a été clair. Aucune perte en vie humaine.

« Le travail fait par l’armée nationale ne s’est soldé par aucune victime. J’ai entendu le général Diendéré dire que c’est sûr qu’avec les obus qu’on a lancés, il y a eu beaucoup de victimes. A la comptabilité que moi-même j’ai vérifiée, nous avons eu cette prouesse de conquérir ce camp sans aucune victime. Je tiens à le souligner pour couper court aux rumeurs qu’on entend un peu partout. La vérité est là ».

Les journalistes n’ont pas été autorisés à poser de questions. Aucune autre précision n’a filtré.

Le président du Faso a dit être venu au camp Naba Koom « faire connaissance des lieux dont on a tant parlés et qu’il découvre pour la première fois, « même si le RSP était censé protéger la personne du président du Faso », mais aussi pour témoigner à l’armée nationale, toute « la fierté », et « l’admiration » du peuple ; elle qui « a pris ses responsabilités devant les menaces qui planaient sur la république ».

Il est également venu dire aux « boys » qui étaient au front et qui « qui ont sont allés du côté du peuple et non du côté de ceux qui voulaient asservir le peuple », que la nation est fière d’eux.

« Plus de RSP arrogant et dominateur »

Pour Michel Kafando, après être sorti de cette « rude épreuve », c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le Burkina Faso. « L’honneur du Burkina est sauf, alors que certains de la communauté internationale songeaient déjà à l’envoi d’une force tampon, ce que nous avons naturellement refusé. C’est par nous-mêmes que le salut est venu. En toute souveraineté, nous avons réglé nos comptes, à la manière burkinabè »

Le Burkina a, selon le premier des burkinabè, gardé son honneur, mais aussi l’armée a recouvré la plénitude de sa raison d’être. « Plus de RSP pour l’humilier à toute épreuve, plus de RSP arrogant et dominateur. Aujourd’hui et désormais, c’est une armée nationale restaurée dans sa dignité. Honneur à cette armée nationale qui a réussi la prouesse, tenant du miracle, de mettre fin à la rébellion, sans perte en vie humaine. Ni du côté des loyalistes, ni du côté des insoumis ».

Par ailleurs, l’illustre visiteur de la soirée a précisé que la nation peut désormais poursuivre sa marche vers la tenue des élections. A cet effet, a ajouté Michel Kafando, une nouvelle date sera fixée pour les nouvelles échéances, « en concertation avec toutes les parties signataires de la charte ».

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net


Message à la Nation de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,
Président de la Transition, Président du Faso

(Ouagadougou, le 30 septembre 2015)

Mes chers compatriotes,

La Nation vient de sortir d’un long cauchemar, d’une rude épreuve mais l’important c’est qu’elle est saine et sauve, et surtout qu’elle en sort grandie.

Comme pendant l’insurrection populaire, comme en juin dernier, nous étions au bord de la catastrophe, voire du chaos.

Mais la même main salvatrice de la Providence est venue au secours du Burkina Faso. Nous savons maintenant à qui rendre grâce.

L’honneur du Burkina est sauf. Alors que certains de la Communauté internationale songeaient déjà à l’envoi d’une force tampon, ce que nous avons naturellement refusé, c’est par nous-mêmes que le salut est venu. En toute souveraineté, nous avons réglé nos comptes, à la manière burkinabé.

L’honneur est sauf pour notre armée nationale qui a recouvré la plénitude de sa raison d’être. Plus de RSP pour l’humilier à toute épreuve. Plus de RSP arrogant et dominateur.

Aujourd’hui et désormais, c’est une armée nationale restaurée dans sa dignité. Gloire à cette armée nationale qui a réussi la prouesse, tenant du miracle, de mettre fin à la rébellion sans perte en vies humaines ni du côté des loyalistes, ni du côté des insoumis.

J’ai rencontré cet après-midi la hiérarchie de l’armée et les ‘’boys’’ venus faire le travail. Au nom de la Nation, en votre nom à tous, je les ai félicités pour leur patriotisme, leur vaillance, leur héroïsme.

Une page de notre histoire est ainsi tournée. Le nouveau Burkina est en marche. Restons mobilisés à l’appel de la Nation pour la poursuite du processus électoral dont nous fixerons très bientôt les nouvelles échéances en concertations avec les parties signataires de la Charte.

Vive le peuple burkinabé
Vive le Burkina Faso

Qu’à jamais, la divine Providence nous garde sous sa sainte protection.

Vos commentaires

  • Le 1er octobre 2015 à 06:56 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Vive le Burkina Faso. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 06:57, par IRIS En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Hummm aucune perte en vie humaine... Soit ! espérons que ça soit vrai. Si c’est le cas mes vives félicitations à notre armée nationale. La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 07:10 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je demande à Dieu de me pardonner pour mes pensées négatives de notre armé.
    Le Burkina faso est une terre bénie de Dieu car la transition à chasser les rebelles sans perde de vie humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 07:28, par DAO En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Donc ainsi, le Généralissime Diendéré n’était qu’un petit lâche et peureux ? Osez lâcher ses troupes en pleine bataille et se lancer dans des mensonges ! Honneur, où es tu ?
    Sincèrement, le Gal Diendéré est la honte de notre armée et une honte nationale

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 07:33, par man En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    GOD BLESS FASO

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:01, par LIOHD En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    BRAVO A NOS MILITAIRES POUR CETTE ACTION. VRAIMENT JE SUIS FIER D’EUX. IL RESTE MAINTENANT A GARDER UN OEIL SUR LES AFFAIRES DE DJIHADISTES. TOUT EST ENCORE POSSIBLE SI CES DERNIERS SONT PRÉSENT SUR LE SOL DU BURKINA FASO.

    APRES CES TIRS, TOUT LE MONDE PENSAIT QU’IL Y AVAIT PLEIN DE MORT. ON AURAIT DU LAISSER LA PRESSE RENTRER AUSSI FAIRE LE CONSTAT POUR EVITER TOUT COMMENTAIRE ET INTERPRÉTATION.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:02 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    god job et mes sincères,vives félicitations à nos vaillantes forces de l’ordre ainsi qu’à tout le peuple burkinabè. maintenant nous voulons que ce terroriste diendéré sorte de son monastère pour répondre de ses forfaits

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:07, par sinoma En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    encore une fois je suis convaincu le président de la transition est à la base de la crise qu’on vit aucune sagesse et en plus il dit pas la vérité à son age c’est déplorable

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:11, par kouadio En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    A-t-on besoin de vociferer quand on est a la base de cette crise pour incompetence, manque de lucidite, de discernement et de bon sens. D’ailleurs j’apprends que Kafndo se rend a l’AG des Nations UNies aujourd’hui. Malgre les risques reels qui pesent sur le pays, un bon president serait reste pour regler les questions urgentes. Mais lui part se payer un tour anew York, sans doute pour voir ses anciens potes. C’est ca l gouvernanace Kafando

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:11, par SARAH En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    je veux que les élections soient organisées dès demain peu importe celui ou celle qui va gagner pourvu que le pays soit debarassé de la pire des transition de l’histoire ce Kafando est tout sauf un sage si on lui accorde plus de temps c’est le chaos

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:11, par Samil En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je suis Malien, et je suis fière des burkinabès. Ils viennent de prouvés aux yeux du mondes entier que ce n’est pas pour rien que Thomas Sankara a rebaptisé ce pays comme Pays des Hommes intègres. Il faut que vous gardez intact cette intégrité, de génération en génération, car le plus dure reste à venir. L’Afrique doit être fière de Pays et les jeunes africains doivent s’inspirer de ce qu vous avez fait. Merci et encore Bravo.....

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:12, par EL KABOR En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Ceux qui doutent de la véracité du bilan sachez qu’avec le GPS on peut viser une cible très éloignée avec une marge d’erreur minime.ne doutons pas du professionnalisme de notre armée.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:12, par ka En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Dans l’histoire de la politique et économique du Burkina depuis son indépendance, je n’ai jamais rencontré des politiques amateurs comme Achille Tapsoba, le dit premier ministre du CND, BAssolé Djibril le ministre de l’intérieur du CND, Kiema, Ram Hermann Yaméogo, Eddie K. et autres qui ont voulu utilisé un criminel né et traître comme Gilbert Diendéré, disqualifié par le peuple, pour un coup de force afin de berner le peuple. Le peuple Burkinabé est mûri par 30 ans de coup de force, 27 ans de la répression, de l’injustice, de l’impunité, de la corruption a ciel ouvert du clan Compaoré et leur complice Diendéré Gilbert : Aucun politique de mauvaise foi ne peut plus tromper un peuple averti qui sont les Burkinabé, et a cause de ses mêmes criminels, n’ont pas un bon repas par jour. Que ces amateurs politiciens au gosier large, sachent que mêmes les armes de l’ex-RSP et ses fillettes gâtéés par Blaise Compaoré, ne peuvent pas faire reculer un peuple averti et décider. Diendéré Gilbert, Djibril TBassolé, Achille Tapsoba, Kiema, Eddie K. et tous ceux qui ont fomenté depuis les 30 et 31 Octobre 2014 le sabotage de la transition soient traduits en justice, et punis sévèrement pour leurs actes ignobles qui ont couté la vie a nos filles et fils. A tous les responsables des partis politique retenus par notre honorable conseil constitutionnel, Roch, Zéph, Benewendé, Ablassé, et autres, sachent que rien ne sera plus comme avant, car les 17 millions des Burkinabé est composé de 60% de la jeunesse capables de tenir le volant des affaires de l’état pour suivre l’évolution du 21e siècle qui est la leur, un siècle de Facebook, qui est aussi un parti politique mondialisé redoutable pour tous les défis, et surtout pour anéantir les politiques au gosier large qui oublient leur peuple. La condamnation de la prison a vie pour Diendéré et ses complices, n’est pas négociable, ou les juges corrompus seront a la merci d’un peuple averti. Que la justice de Guiro soit effacée de la terre de nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:13, par issac En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    DANS CE 21é siècle quand on veut mentir il faut être plus ingénieux même le plus idiot des burkinabé ne peut vous croire monsieur le président

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:14, par kouadio En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    A-t-on besoin de vociferer quand on est a la base de cette crise pour incompetence, manque de lucidite, de discernement et de bon sens. D’ailleurs j’apprends que Kafndo se rend a l’AG des Nations UNies aujourd’hui. Malgre les risques reels qui pesent sur le pays, un bon president serait reste pour regler les questions urgentes. Mais lui part se payer un tour anew York, sans doute pour voir ses anciens potes. C’est ca l gouvernanace Kafando

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:16, par RAWA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    journalistes d’investigation ça c’est un défi qui vous est lancé prouvez nous que que le vieux n’a pas dit la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:17, par wendpanga En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    VIVE LES FORCES ARMÉES NATIONALES ! GUINGUERE OU GUINGUERE EBOLA+ A ÉTÉ ANÉANTI PAR LE COURAGE ET LE SENS ÉLEVÉ DE L’HONNEUR DES FAN EN ALLIANCE AVEC LE PEUPLE COMBATTANT DU BURKINA FASO. LES PHRASES FAUSSES ET LES FANFARONNADES ,C’EST LA RUINE MORALE ET LE GAGE CERTAIN DE LA RUINE POLITIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:18, par l’éteincelle En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Toute notre fierté à la jeunesse et à notre armée. L’année 2015 doit être dédiée à la jeunesse et à l’armée. Nous espérons que une fois pour toutes,aucun militaire ne perdra la vie à l’intérieur des frontières du Burkina faso car les militaires sont la fraction du peuple qui a payé le plus lourd tribu sous le règne du Blaiso national.Plus jamais ça !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:21, par SOULI Beatrice En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Cette crise nous a révélé une chose il n’y avait que le MPP qui inquiétait le CDP et son RSP. Le coup de grâce fatal qui reste à faire c’est d’amener Blaise et son clan(les Alizèta GANDO et François) à se rendre à l’évidence que tout est fini et que leur page est définitivement tournée, c’est une éventuelle arrivée au pouvoir de leurs ennemis jurés : le MPP de Roch Marc Christian KABORE ou l’UNIR-PS de maître SANKARA. Je vous jure que ce jour là François notre diablotin va pleurer. C’est des gens qui vont tenter leur va-tout pour les échéances à venir en se servant de certain pour créer une crise électorale c’est sur ce point qu’il faudra que la transition ainsi que nos forces de défense et de sécurité ouvrent l’œil et le bon. D’ailleurs certain de l’ex cefop(dont je tairais le nom) pendant que le pays était pris en otage avait osé vouloir discuter avec les putschistes et pire ajouter que pour la paix il ne voit aucun inconvénient qu’on accorde une amnistie pour eux. J’avoue que dans ce pays il y a des chefs de parti qui ne méritent même pas le titre de conseiller municipal.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:26, par David Tiga En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Felicitations a nos braves militaires qui ont pleinement assume leurs responsbilites de defense du peuple et de ses institutions face a l’oppresseur.
    Cela releve vraiment de l’exploit et du tres haut professionnalisme d’avoir tout fait pour eviter des pertes en vie humaine. Ceux qui parlaient de bain de sang en pensant que l’armee (la vraie) est aveugle et constituee de sauvages sont bien servis.
    Cependant, le sort des recalcitrants ne ressort pas clairement du bilan publie. On a parle de 1200-1300 hommes a l’origine quand ils encore tous soudes. Combien exactement se sont rendus d’eux-memes ? combien etaient engages dans la derniere resistance a Naaba Koom ? Ont-ils ete tous captures puisqu’on suspectait certains de s’etre caches apres l’assaut ? certains ont-ils pu s’enfuir et si oui combien ? On aurait vraiment souhaite plus de details !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:36 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Héiii ! Héiii !...M’ba misellé. Et ceux qui sont morts avant l’assaut ? Et ceux qui avaient été pris en otage ? Dis-nous tout dèh ! M’bon !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:40, par aaa En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    A mr Djirekar Thierry MEDA dans le pays du 1er octobre 2015 ,je voudrais faire savoir que Mr Zagré ,notre Chef d’Etat Major Général des Forces Armées n’a pas eu peur de diendéré durant le putsch et surtout par rapport au Président et aux membres du gouvernement pris en otages.Car il a agi en professionnel ,surtout qu’il s’est agi de la vie même du Président de la République.S’il avait agi autrement ,le pire aurait pu se produire .Il a été patient , et même s’il a été hésitent ,tout cela a permis l’issue de la crise que nous venons de vivre.A défaut de le lui reconnaître ,il n’a qu ’a se taire .Qu’il arrête son animosité ,car si lui il roule pour quelqu’un dans l’armée c’est peine perdue .DIEU est là ,puissant et reconnaissant envers Zagré.D’ailleurs ,l’histoire retiendra que c’est sous Zagré ,malgré ses imperfections que le Burkiba s’est débarrassé à jamais du monstre diendéré et que plus jamais on ne parlera de RSP .Encore une fois , paix aux âmes de tous ceux qui sont morts pour la patrie.
    n’en déplaise à Thierry ,le peuple est très reconnaissant envers Zagré et sa suite dans cette crise provoquée par les impies.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:40, par Madess En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Un seul Burkina, Une seule armée Nationale.
    Burkinabè=fierté=intégrité.
    Le combat de Thomas SANKARA porte enfin ses fruits !!!!!!!
    Puisse Dieu Bénir le Burkina.
    Quand ça chauffe, Satan se refugie chez Jésus Christ, comme quoi au Burkina, tout est possible et même Satan peut se convertir !!!!
    Vive mon Faso, bel exemple pour le monde et l’Afrique en particulier.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:43, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Qui peut me dire comment le sieur Diendéré, sensé être l’homme le plus recherché du pays, a pu passer le cordon des milliers de soldats qui encerclaient le camp NaabaKoom II pour aller chez le nonce apostolique ?

    Et qui pourrait nous expliquer pourquoi la seule personne arrêtée à ce jour est M. Djibril Bassolé, que personne n’a vu parmi les putschistes et qui dément toute implication, alors même que Diendéré, les membres du RSP, les membres des partis qui ont soutenu "entièrement’ le putsch sont tous toujours libres ???

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:45, par SIDNOOMA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Donc le RSP avait voulu assassiner les dirigeants du MPP ? Hé le Burkina. Une divergence politique qui en arrive à vouloir même ôter des vies des responsables politiques après avoir tué des dizaines de jeunes gens.
    Que Dieu ait pitié du CDP
    Que Dieu ait pitié du RSP
    Que Dieu ait pitié des partis politiques ainsi que les personnalités impliqués dans cette affaire
    Depuis que Blaise était là et même après son départ qu’est ce que le MPP n’a pas subit ? A chaque fois il triomphe toujours sur ses détracteur( c’est pas Assimi KOUANDA ou Ablassé qui diront le contraire) c’est un signe. Lorsque vous n’accusez aucun autre parti à tord, lorsque vous n’exhibez pas votre haine envers les autres partis malgré les tirs de ces derniers, lorsque que vous ne répondez jamais aux propos belliqueux de vos adversaires politiques qui ne cessent de vous provoquer, Dieu fera toujours votre palabre à votre place et c’est ce qui arrive au MPP aujourd’hui. Tous ceux qui tirent sur eux trébuchent toujours car Dieu lui même n’aime pas les hypocrites.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:52, par kass En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    etonnant !quelle professionalisme !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:52, par HAROUNA KOUANDA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    MON PRESIDENT AVEC LE RESPECT QUE JE VOUS DOIT ME FAIT BEAUCOUP A REFLECHIR SUR LA PERTINANCE DE VOS DECLARATION ET ENCORE FAIRE CONFIANCE AU SOIT DISANT CNT . POURQUOI JE DOUTE DE CELA :
    PRIMO : LE SOIT DISANT EX RSP COMPTE 1300 SOLDATS ET LA MACHINE MEDIACTIQUE QUI SAIT ABATTU SUR CE REGIMENT POUR LE DESARMER PAR LA FORCE ET LES OBUTS QUI SE SONTS ABBATTUS SUR LE CAMP NABA KOOM 2 VOUS DECLARER AUJOURD’HUI QU’IL N’Y A EUT AUCUNE VICTIME DES DEUX COTES NI MOINS ON A PAS ENTUDUES PARLER DE PRISONNIERS DES EX RSP !!!!!!!! .
    SECONDO : JE VOUDRAIS VOUS POSER UNE SEUL QUESTION ET VOUS EN AVEZ SUREMENT LA REPONSE . ON SONT PASSER LES 1300 PERSONNES MEME SI IL ETAITS DES INSOUMIS COMME VOUS LES APPELLERS ACTUELLEMENT ILS SONT DES BURKINABES ET ON A LE DROIT DE SAVOIR LA VERITES SUR NOS FRERES MEMES SI ILS ETAIT PARFOIS ARROGANTS CONTRES LEURS PROPRES FRERES ?
    TERTIO : J’APPELLE TOUTES LES PERSONNES QUI ONT UN MEMBRES DE LEURS FAMILLES QUI SONT EN ACTIVITER AUX EX RSP S’ILS N’ONT PAS LES NOUVELLES DES LEURS QU’ILS N’ONT QU’A SE REUNIR EN ASSOCIATION POUR QUE TOUT LA LUMIERE SOIT FAITE SUR CETTE AFFAIRE QUE JE QUALIFIE DE DOUBLE JEUX ET VOUS DEVIERS LE FAIRE DES MAINTENANT ET EN INFORMER LES MEDIAS LE PLUS VITES POSSIBLES .
    MONSIEUR LE PRESIDENT NOUS ATTENDIONS UNE REPONSES CLAIRE .

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:56, par Le kiaper En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    1- ou sont donc passé les irréductibles et leurs familles logés au camp Naba Kom II ?
    2- Est- ce qu’ils se sont rendus ? si oui, nous tenons à savoir leur nombre exact.
    3-Ont-ils été exfiltrés du camp comme Diendéré par une force extérieure (les parrains du putsch).
    4-Pourquoi Diendéré est-il toujours en liberté ? Pourquoi vous nous communiquez pas le non de l’ambassade. Si les forces de sécurité ne peuvent pas l’arrêté, nous allons terminer le combat en allant le déloger dans cet ambassade.
    Sans réponses claires à ces préoccupations, nous dirons plutôt que rien ne gagner d’avance, car du jours au lendemain, ces terroristes peuvent se remobiliser pour semer la panique dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 08:58, par Papson En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Big respect à notre armée nationale. Particulièrement au Gl Pengrenoma ZAGRE. C’est l’HOMME du peuple à présent.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:03, par La paix En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je voudrais saluer le bravoure de notre vaillante armée nationale qui a pu libérer la population de ces gens sans foi. Que le tout Puissant consolide leur union et augmente leur courage.
    L’assaut s’est effectué sans aucune perte en vie humaine nous apprend-t-on. Pouvons-nous savoir que sont devenus les éléments irréductibles du ex-RSP ? Tant que la position de ces derniers est ignorée, la quiétude du peuple reste précaire.
    Quant à leur tête pensante DIENDERE, il doit être mis aux arrêts. Car toute liberté à lui confiée serait l’opportunité pour la pénétration des forces étrangères (djihadistes et autres) entrainant le pays dans une instabilité sans fin.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:03, par Burkinabé fiert En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    GRAND MERCI A VOUS POUR CE SERVICE RENDU A LA NATION ENTIERE ;VIVE LE BURKINA ;LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:06, par Sabine OUEDRAOGO En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    SARA SEREME maitre SANKARA et ROCH KABORE étaient les cibles des CDPistes et du RSP à l’hôtel LAICO. C’est pour dire que les autres(Ablassé et compagnie) sont leurs amis quoi ! Je veux comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:08, par espoir9** En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Il faut les réduire en hors état de nuire à jamais, y compris les complices internes et externes. Il faut anéantir tout le réseau.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:24, par Sage En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Chapeau aux Forces Armées Nationales qui ont redorer leur blason ; nous sommes fiers de vous les gars. Ces miliciens du RSP qui terrorisaient les civils, se sont tout simplement rendus ou fuit quand ils ont compris que ce n’était plus des civils aux mains nues en face, mais plutôt "garçons". Qui est fou ? Diendéré lui-même qui a donné la mort à plusieurs fils de ce pays, au lie de se suicider comme un vrai Chef de guerre, s’est enfui comme un rat, quand il a compris que dans cette affaire, il pouvait rejoindre les ancêtres.
    Bon ! on peut lui dire de sortir du trou maintenant, il ne sera tué comme lui-même a fait avec d’autres. Maintenant que les différents dossiers avancent : Coup d’Etat, Thomas Sankara, Henri ZONGO, Lingani, David Ouédraogo, Norbert ZONGO, Clément Ouédraogo, militaires à Koudougou, Libéria, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, etc.... Une véritable encyclopédie du crime ce Diendéré, Pr de Crimes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:35, par Strène Souan En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Nous disons merci au Dieu Tout-Puissant qui a permis de libérer ce camp sans bain de sang. Un grand merci au CNT et à nos forces armées nationales pour leur bravoure. Que le Seigneur continue de guider le Général ZAGRE pour qu’il puisse toujours agir avec sagesse !
    Pour ce qui est de nos frères de l’ex-RSP, je crois qu’il faut être tolérant et placer le pardon avant tout car comme le disait l’évêque, la justice n’exclut pas le pardon. Et après tout, ce sont aussi des enfants du pays. Ce qu’il faut savoir c’est que nous sommes tous coupables, chacun d’une manière ou d’une autre mais malgré nos multiples péchés, Dieu continue de nous aider. Nous devons aussi apprendre à pardonner aux autres leurs torts. Pour ce qui est des victimes, Dieu leur fera justice. Que Dieu bénisse le Burkina Faso ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:54, par BOGGA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    GOUVERNEMENT DE TRANSITION DITES NOUS OÙ SE TROUVE DIENDERE ?TT LE PEUPLE BURKINABE VS ECOUTES.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:54, par songuema En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    je dis merci à e vaillant peuple du burkina faso qui su montré sa détermination pour Etablissement d’un Etat démocratique.je salue le professionnalisme de notre armée loyaliste
    un coup d’état à été déjoué mais nous devons resté vigilant car tant que le gl diendere cours dans la nature rien est gagné.ce monsieur à plusieurs fois démontré qu’on ne peut pas compter sur sa parole.le bilan fait de cet assaut ne me convainc pas du tout,oû sont-ils les inssoumis

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:57 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Soyons prudents et vigilants. Tant que Djindjéré est au pays avec Bassolé et Blaise et François dehors avec la capacité financière qu’on leur connaît, tout est encore possible. Ces gens-là sont capables de financer les djiadistes ou Boko Aram pour nous rendre la vie impossible. Ils vont sans doute chercher à extraire Djindjéré de la justice par tous les moyens pour éviter qu’il ne les compromette. Je demande à nos forces de sécurité de ne pas baisser la garde et de surveiller de très près les éléments du RSP qui viennent de rejoindre les rangs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 09:59, par Le kiaper En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Donc, si je veux bien comprendre, Nous devons féliciter l’armée d’avoir attaquer un camp vide ou du moins, d’avoir eu le courage d’attaquer un camp vide.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:00, par Shalom En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Notre reconnaissance éternelle au Seigneur Dieu Tout Puissant. Merci à l’armée pour ce travail hautement professionnel. Merci au Président Kafando et à son gouvernement. Merci au vaillant peuple du Burkina Faso pour son sens élevé de responsabilité et de pardon pour un meilleur vivre ensemble.

    Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:04, par Sidzabda En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Félicitations à Pingrenoma Zagré et ses hommes pour avoir lavé l’affront national.C’est maintenant qu’il répond réellement au nom de Chef d’État Major général des Armées.Il en était temps. Vive la patrie. Gloire à ALLAH.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:04, par Zantigui En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Tout ça c’est bien beau et bien dit.Mais de toute urgence, il faut:1. casser le général putschiste.2. Mettre aux arrêts (j’espère que le commissaire du gouvernement est déjà en branle) officiers, sous officiers, et soldats ayant participé au putsch.3.Ceux qui ont tiré sur les manifestants à mains nues doivent être identifiés et poursuivis.4. Elever au grade supérieur pour acte de bravoure les hommes (officiers, sous officiers et soldats), surtout les jeunes officiers qui ont pris le risque de s’ engager (notamment les chefs de corps) vu l’inaction des hauts gradés. 5.Que les hauts gradés militaires qui ont failli à leurs devoirs en tirent toutes les conséquences et se mettent en retrait du commandement.6. Définir clairement la place et le du mogho naba et de la chefferie traditionnelle en général au sein de la société burkinabe et dans les institutions.Comment comprendre que les accords aient été signés devant le mogho naba et que ceux ci aient été violés par les putschistes ? En tout cas cette question sensible doit être traitée comme il se doit pour éviter les amalgames entre tradition et institutions republicaines.Que Dieu benisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:04, par Bendrina En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    "La bataille de Waterloo, pardon ! de Kosyam n’a pas eu lieu". Tel pourrait être le titre d’un roman consacré à l’épisode du désarmement du RSP. En tout cas bravo, si nos FAN ont pu désarmer le RSP sans verser une goutte de sang. Au résultat ils sont meilleurs que les soldats américains qui sont rompus à ces genres d’opérations. Pourvu que tout cela n’ait pas été une belle mise en scène de l’armée pour contenter avec quelques coups de feu ceux qui avaient besoin d’une démonstration de force.
    En effet tout laisse à croire que ni le RSP ni les FAN ne voulaient d’un affrontement : Les premiers n’ignorant pas la loi du nombre, et les seconds n’ignorant pas la force de frappe des premiers. Mais bref... N’allons pas chercher des poux sur un crâne rasé. L’essentiel c’est que la paix soit revenue au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:07, par Yaniyel En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    J’ai demandé à une petite fille de 5 ans dans une boutique ce matin si elle savait qui est le général DIENDERE, et elle m’a repondu en prenant son bout de pain quelle était venu acheter, que c’est celui qui tue les gens.
    He oui, l’histoire retiendra de cet homme qui s’ est engagé a defendre sa patrie au prix de sa vie par le service militaire, qu’il a en réalité retourné son arme et appliqué toutes les connaissances contre son peuple qui a consenti de lourds sacrifices pour sa formation dans des prestigieuses écoles militaires.
    Ses hauts faits de guerre n’ont été que l’assassinat de ses frères à travers des complots, la participation à des coups d’etats et le trafic d’armes et diamants.
    Pour un homme qu’on dit chrétien pratiquant, un général commandant uné troupe d’élite qui abandonne sa troupe après avoir menti de vouloir se rendre à la justice pour assumer ses responsabilités, et qui fini par aller se réfugier dans une ambassade, c’est l’image même de la pire espèce des hommes dont la haute volta a voulu se débarrasser en prenant le nom BURKINAFASO après la révolution de 1983. DIENDERE ETAIT LE SEUL QUI ETAIT DEMEURÉ MOINS QUE VOLTAIQUE.
    Taite de la nation, il doit être traité comme tel.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:13, par Strène Souan En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Nous disons merci au Dieu Tout-Puissant qui a permis de libérer ce camp sans bain de sang. Un grand merci au CNT et à nos forces armées nationales pour leur bravoure. Que le Seigneur continue de guider le Général ZAGRE pour qu’il puisse toujours agir avec sagesse !
    Pour ce qui est de nos frères de l’ex-RSP, je crois qu’il faut être tolérant et placer le pardon avant tout car comme le disait l’évêque, la justice n’exclut pas le pardon. Et après tout, ce sont aussi des enfants du pays. Ce qu’il faut savoir c’est que nous sommes tous coupables, chacun d’une manière ou d’une autre mais malgré nos multiples péchés, Dieu continue de nous aider. Nous devons aussi apprendre à pardonner aux autres leurs torts. Pour ce qui est des victimes, Dieu leur fera justice. Que Dieu bénisse le Burkina Faso ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:17, par lucky En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Felicitations aux forces armés.mais 0 morts c’est tres bien c’est d’ailleurs notre souhait. MAIS Dites nous ou sont rentrés les elements incontrolés, le flou reste a ce niveau ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:18, par arouna En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Merci l’armée à respecté sa parole "sans effusion de sang". C’est très professionnel

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:20, par GANZOURGOU BIGA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Merci à ces vaillants soldats intègres qui ont risqué leur vie pour nous. Que Dieu le tout puissant les protège et les bénisse. Thomas Noël Isidore SANKARA, où qu’il soit serait fière de vous. Aider nous maintenant à attraper Diendéré pour parfaire votre mission.

    Papa et mon président, prochainement laisser le chef d’état major des armés faire ces déclarations de bilan de l’intervention avec vous à ses cotés. Si des enquettes révèlent le contraire, ce monsieur vous aurait amener à dire des non vérités aux burkinabés.

    PEUPLE BURKINABÉ RESTONS VIGILANT. MAINTENANT QUE CE PROBLÈME EST PRESQUE RÉGLÉ, ALORS TOURNONS NOUS VERS LE DOSSIER SANKARA. EXIGEONS LES RÉSULTATS DE LA BALISTIQUE.

    QUE DIEU PROTÈGE LE BURKINA FASO
    VIVE LE BURKINA FASO
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:21, par Bélébélé En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Est-ce vrai que le Général Diendéré dans sa fuite a abandonné son arme ? Si oui, on retiendra :
    1. le général Diendéré a abandonné sa famille pour se réfugier parmi ses hommes au camp Naba Koom II ;
    2.le général Diendéré a abandonné sa troupe pour prendre la poudre escampette ;
    3. le général Diendéré a abandonné ses armes dans sa fuite ;
    4. le général Diendéré a tout abandonné pour se réfugier dans une ambassade !
    Eh Dieu ! djààà le général Diendéré n’était même pas garçon. Un jouet. Un simple leurre !
    Qui l’eût cru ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:24, par BTK En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Maintenant que la Milice de l’ex majorité est anéantie, on peut sereinement continuer les discussions à armes égales.Je convoque sur plateau : Fatoumata Diendéré, Eddie Constance Komboïgo, Réné Emile Kaboré (le passonné de Blaise Compaoré) ; Léonce Koné, Hermann Yaméogo, Salvadore Yaméog, Ram Ouédraogo, Alpha Yago et Issaka Lingani.
    Merci au Général Diendéré d’avoir été trop pressé.
    Que la transition soit prolongée de 3 mois pour nettoyer la barraque

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:25, par BEN En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    ns rendons grace au DIEU vivant .meme moi qui ne vs aime pas trop je priais pourqu,il est veritablement une issue heureuse. j,avais eu tres peur parceque le burkinabe surtout les mossis que je connais bien , quand ils sont decides+faches , determiner, ils sont pires qu,un feu de brousse.MAIS GLOIRE A DIEU je beni DIEU pour votre ROI et surtout les mentaliter ont profondement changer , quoi un burkinabes fache ?? c,est le desastre. Mais le chef d,etat major de votre armee est a feliciter. il a su etre tres patient, tres sage. je vs jures que si c,etais compaore or djinnin djere qui etais a la place de votre armee dans ce context,il y aurait un an de deuil national. please MR KAFADO faite sortir diedere de sa cachete vs savez comme moi ou il se cache .pour un rien ils rentrent dans les embassy pour se cacher, ces pays se respect et respectent leur populations et leurs lois . ces gens ne ns respectent pas acause de notre comportement qui est egale aux=animaux. ils faut que les africains aprennent a se respecter, a commencer par respecter les lois et les instutions de notre pays . un jour dans le pays ou je suis je suis sorti a velo la nuit ,la police
    m,a arreter j,ai demander what ? il m,ont dit votre velo n,a pas de feu de signalisation in the back. et je leur demander et puis apres ? celui qui me suis n,a pas de fare ? et puis toutes les voies sont eclairer meme un aveugle peu me voir. ILS M,ONT simplement repondu ben , meme si on croise le 1er ministre sans casque comme vous, sans fare , il sera verbaliser c,est la lois tous se soumets./. alors mr ben 45ooocfaje l,es ai repondu i,m not pay nothing , ils m,ont dit tu paye pas 1semaine apres tu payeras plus. j,ai refuser de payer
    une semaine apres j,ai recu une amende de 75000.cfa. cette fois j,ai compris le message et j,ai tous payer. j,ai donner cet exemple pour montrer que une armee ne peut etre au service qu,a la nation a l,a quelle elle appartient pas au service d,un groupe d,homme or une famille, or un homme . tout president doit se respecter et respecter son pays et ses lois.
    quand c,est qui est la, c,est toi .quand tu dois degager tu ramasses tes femmes et tes enfants tu te casses. MR KAFADO il n,y a pas de negociation allez y recuperer mr diedere il a lui meme dit je suis pret si c,est pour repondre a un interview selon son propre expression. soyez inflexible cette fois in action. la gle sans action inspirera un autre encore demain in africa. je rend grace a DIEU POUR LE FASO.
    BEN

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:28, par Sayouba En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    TOUTES NOS VIBRANTES FELICITATIONS A NOTRE COURAGEUSE ET COMPETENTE ARMEE QUI A SU PRENDRE SES RESPONSABILITES DE SECURISER LES BURKINABE ET LE BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:35 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Grand merci et félicitation aux FAN d’avoir pris d’assaut le camp Naba Koom. Au regard de leur entêtement, il n’avait que cette solution. Nous avons toujours pas d’information concernant les insoumis car s’ils sont en fuite, le danger est toujours permanent. Ils doivent être arrêtés. Une dernière préoccupation, y-a-t-il de blessés (civils ou militaires).

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:37, par Figo En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Kouadio, va plutôt rejoindre ton maître à Abidjan. Vous ne réussirez pas encore à perturber la transition. Et sachez que tout se paie ici bas. Ceux que vous défendez aujourd’hui ont dans un passé récent brûler des burkinabés, trucider d’autres en pleine ville à la grenade etc. avec votre totale complicité puisque vous n’aviez rien dit et les avez soutenus dans leur ignoble besogne. Au moment où on nous demande d’être tolérants, il est temps pour vous d’arrêtez ces propagandes qui peuvent rallumer la colère de ceux qui ont perdu des parents. Ceux qui crient aujourd’hui à l’exclusion ont exclus définitivement des burkinabès de la vie. Eux au moins ont la chance d’avoir la vie sauve et de pouvoir revenir dans cinq ans. Donc, même si vous ne croyez pas en Dieu, arrêtez vos basses manœuvres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:48, par Le boucher a peur de couteau En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Ce faux général peureux qui a abandonné ses éléments avant que le premier coup de canon ne soit donné. Quelques coups de canon dans des endroits déserts ; pas sur la cible, eh paf ! sauve qui peut au camp Naaba Koom 2. Djaaa c’était bouche seulement. Ils se la coulaient douce au RSP là-bas dans des climatiseurs. Tout ce qu’ils savaient faire, c’est de nous tirer dessus comme des lapins. Je dis Bravo à notre Vaillante Armée Republicaine qui a usé de toute stratégie pour les faire fuir comme des lapins,cette bande de terroristes sans coeur ni foi. Quant à leur peureux en chef de Girafe Diendéré, on lui donne jusqu’à cette nuit 22h pour se rendre à la justice. Sinon demain aux alentours de 10h00, ce seront ces mêmes lapins sur lesquels ils ont tiré, qui viendront le déloger pour le rendre à la justice. Je salue la sagesse de notre Président du Faso, Son Excellence Michel Kafando et le sang-froid responsable de notre Chef d’Etat-Major des Armées qui ont prévalu pour un dénouement sans effusion de sang. Alors que si c’était ce Girafe Diendéré qui était à la place du Général Zagré, il n’allait pas hésiter une seconde pour ouvrir le feu pour mater la rebelion. D’ailleurs, c’est ce qu’il a fait lors de la mutinérie de 2011 en massacrant nos frères militaires à Bobo-Dioulasso. Message signé : L’Etalon Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:48, par le berger En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Merci á notre armée nationale. Moi je voudrais poser une question á ce Diendere. Il est allé faire quoi á Sindou 4 á 5 jours avant son coup. Il est venu rencontrer qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 10:55 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Aucune perte en vie humaine après 3 ou 5 tirs d’obus et des tirs à armes automatiques sur un camp militaire !!! C’est douteux, tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:06, par koamsa En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Ah oui mister Président ! C’était un laser game ou quoi ? Ou peut être que tous ces bruits de tirs n’étaient qu’une sono bien organisée. Votre suppositoire est trop gros cette fois-ci ; diminuer un peu svp !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:25, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Franchement, le déroulement et le bilan de l’assaut sur Naaba Koom tel que donné officiellement laisse quelques interrogations... Espérons qu’on ne nous ment pas.

    Mais ce qu’il faut que nos autorités de transition comprennent, c’est que si dans les heures et jours qui suivent il n’y a pas d’arrestations, ils risquent de se retrouver avec une autre mobilisation populaire sur les bras car les citoyens auront du mal à comprendre une telle "gentillesse" envers les putschistes civils comme militaires, avec en plus ceux qui ont refusé de déposer les armes jusqu’à la fin.

    Car on ne peut pas résumer ce putsch et ces morts à Djibril Bassolé et Gilbert Diendéré. Ce ne sont pas ces deux personnes qui ont tiré sur les civils aux mains nues ? Et ceux qui ont déclaré un "total soutien et entière solidarité" avec les putschistes ? Et ceux qui ont pratiquement annoncé le coup d’état plusieurs jours avant ? Et ceux qui ont transféré de l’argent et leurs proches à l’extérieur comme par hasard quelques jours avant le putsch ? Ce serait une erreur de croire que les gens vont attendre les conclusions de la commission d’enquête dans un mois alors que ces criminels sont libres de narguer et de menacer les témoins ? Pourquoi ne peuvent-ils pas attendre les conclusions de l’enquête en prison comme Djibril Bassolé ? C’est ce genre d’attentisme et "d’angélisme" qui nous a conduit au coup d’état, que les autorités fassent preuve de plus de responsabilité ! Et surtout, surtout, arrêter de croire que "les forces du mal" comme dit Kafando ont renoncé, ce n’est pas dans leur nature !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:29, par bokassa En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Bonjour nos amis du lefaso.net
    Soyez gentils de nous effacer les titres "Conseil National pour la Démocratie". On en voit sous chaque article. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:31, par Tiefo En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    un peu de bon sens svp ! Pourquoi refusez vous les dires d,un responsable legalement reconnu qui est alle verifier lui mm l,info sur place (kafando) pour accepter ceux d,un putshiste usurpateur (diendere) qui n,etait mm pas sur les lieux et qui ne faisait que des suppositions. C,est quoi vs voulez.meme ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:33, par Zantigui En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Internaute n09 caché sous le pseudonyme de Kouadio.Tu crois qu’on ne te connait pas.Nous savons qui tu es.Et en tant opportun nous allons rabattre ton caquet.Espece d’aigri, reactionnaire anachronique et nostalgique du régime Compaore.Tu n’es qu’un aigri qui espérait naïvement que ce coup d’état foireux allait tenir la route.T’en prendre à notre président ne t’avance en rien.Le plus tôt tu réalises que votre système d’exploitation éhonté de la misère du peuple pour vous remplir les poches, les crimes et assassinats politiques, votre règne dictatorial et sans partage de 30 ans soutenu par la milice armée qu’était le rsp est à jamais révolu , mieux cela vaudrait pour toi.Et surtout de te faire à l’idée que plus personne ni rien ne pourra arrêter notre peuple vaillant et courageux dans sa marche vers une vraie nation, un état de droit réel et une vraie démocratie.Le chemin est encore long et parsemé d’embûches mais nous y arriverons avec notre détermination. Que ceux qui ont des yeux voient et que ceux qui ont des oreilles entendent.Les chiens aboient la caravane passe.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 11:50, par Article Intouchable En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    N020, Souli Beatrice. Fau meme pas tourner autour du pot. C’est un pot mossimusulman du Puteau Cencral. Il est vide mais il fait boucou de broui. Il vaut rien et il a pas ete prepare a la politique puisque fils de paysan, c’est Blaise qui l’ a fait.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:04, par Dedegueba SANON En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Avec tout le respect que je dois à nos autorités...ce bilan me parait plus que surprenant.
    Secret défense oblige sans doute.
    Mais avançons... Il reste que Golf est en cavale.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:10, par sogotele En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Eh oui ! Que de peur, que de rumeur, que de il est bien armé, que de...., que de... et voilà ! Une guerre des ondes. A présent, parons au plus urgent, la peau de Gilberta gniendega.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:29, par rp En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Suppositoire ? Camp vide ? Cest vraiment drole.mais le problème c’est que c’est probablement vrai.
    Je pense que son Excellence Kafando, son gouvernement et certains (pas tous) chefs militaires on fait un peu de cinéma pour embellir leur image de héros et honir Diendere qui a lui aussi fait de mauvais choix.

    Je demande a ceux qui écrivent pour insulter des internautes, ne faites pas ca. Chacun a le droit de donner son avis, menacer un internaute pcq il a un avis ’’différent’’ c’est de la vrai dictature.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:44, par SKAL En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Grand merci aux boys comme les prénomme notre prési.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:20, par l’impartial En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    internaute 32 ou Ouédraogo Sabine, soyez impartial ; ils ont tiré à bout portant prêt du grand marché sur un jeune qui portait un tee short UPC, allez y comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:24, par Lynn Hien En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Les irreductibles ne sont pas fourbes !
    Leur raison d’être était Blaise Compaoré ; Il a fuit et vit dans le luxe chez ses beaux, se paie des hotels de luxe même quand il va pour se soigner.
    Diendéré qui les tenait encore en haleine avec les leures d’un paradis à retrouver a pris ses jambes au cou. Alors les plus tenaces ont aussi sauver leur peau. S’il faut affronter la mort, il vaut mieux le faire pour des raisons valables. Qui est fou pour mourrir sans raison ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:31, par Lagemtaba En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Mr le President, je suis d´abord fier que le peuple burkinabé retrouve la paix. Je sais bien que beaucoup de mes compatriotes sont dans la joie sans se poser certaines questions. La raison est soit ils ne se posent pas de questions sur certains sujets soit ils ne savent meme pas quelle question se poser. Mais moi j´en ai quelques unes au gouvernement ( Si vous dites qu´il y a zero perte humaine) :
    1. ou sont partis les prisoniers que vous dites que le RSP avaient en possesion ?
    2. pourquoi le RSP ne sait pas defendu ?
    3. Comment ont ils pu fuir les officiers du RSP ?
    Tout d´abord je ne fais pas de la politique et je ne suis pas un politicien. Je veux tout juste qu´une partie au moins du peuple brave du Burkina commence á reflechir sur la situation du pays qui risque de s ´empirer dans le futur.
    Par mon analyse je trouve qu´il y a un reglement de compte entre MPP et CDP. Je pense que le MPP a utilisé le peuple pour atteindre ce but en s´allignant derriere le gouvernement qui est lui en majorité MPP. Mais le peuple ne se rend pas compte.
    J ´ai beaucoup de resultats d´analyses á fournir mais je le ferrai au temps venu.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:34, par midio En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    DIENDERE , en plus d’être général est aussi un stratège politique je pense. réussir à éviter une deuxième transition à long terme , obtenir ce qu’il veut et faire un semblant d’être battue pour soulager son peuple et éviter un bain de sang . quel hauteur ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 13:35, par Lagemtaba En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Mr le President, je suis d´abord fier que le peuple burkinabé retrouve la paix. Je sais bien que beaucoup de mes compatriotes sont dans la joie sans se poser certaines questions. La raison est soit ils ne se posent pas de questions sur certains sujets soit ils ne savent meme pas quelle question se poser. Mais moi j´en ai quelques unes au gouvernement ( Si vous dites qu´il y a zero perte humaine) :
    1. ou sont partis les prisoniers que vous dites que le RSP avaient en possesion ?
    2. pourquoi le RSP ne sait pas defendu ?
    3. Comment ont ils pu fuir les officiers du RSP ?
    Tout d´abord je ne fais pas de la politique et je ne suis pas un politicien. Je veux tout juste qu´une partie au moins du peuple brave du Burkina commence á reflechir sur la situation du pays qui risque de s ´empirer dans le futur.
    Par mon analyse je trouve qu´il y a un reglement de compte entre MPP et CDP. Je pense que le MPP a utilisé le peuple pour atteindre ce but en s´allignant derriere le gouvernement qui est lui en majorité MPP. Mais le peuple ne se rend pas compte.
    J ´ai beaucoup de resultats d´analyses á fournir mais je le ferrai au temps venu.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:03 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Pourquoi le Président va faire des fausses affirmations ? La majorité du peuple voulait l’assaut au camp du RSP. Qui va leur condamner pour des putschistes et des gens qui ne tiennent pas leurs promesses.
    Et puis nous savons aujourd’hui que toute personne qui ne verra pas son fils/fille, frère/sœur a les moyens de démentir les affirmations de l’armée et du Président.
    S’il y’a mise en scène aussi c’est le RSP qui a donné l’occasion.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:07, par nlepe nlepe fils emmanuel desire En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    bsr chers frères,je suis camerounais observateur et admirateur du peuple burkinabé.le conseil que je peux vous donner est celui de rester soudes et vigilants ,surtout controler votre frontiere avec la republique de cote d ivoire qui heberge le cerveau des troubles dans votre pays et dans votre sous region a savoir blaise compaore.car n oubliez pas le role qu il a joue dans la crise ivoirienne gage de sa protection,certes c est de la cote d ivoire qu il organise son retour en force au pouvoir afin d eviter d etre juge par le peuple.il faudrait que la police municipal apporte son soutien dans le cadre de la sensibilisation des masses car a ce desordre peut s ajouter l incivisme et le desordre urbain. que l eternel protege ses enfants que vous etes car on ne peut pas faire l ommellette sans casser les oeufs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:09 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je comprends ceux qui doutent encore. Après 27 ans de mise en scène et de mensonge, difficile pour certains de vite comprendre la nouvelle situation.
    Le peuple a dit merde et ne supportera plus la dictature. Il faut que les dirigeants comprennent que depuis le printemps arabe la jeunesse de l’Afrique veut jouer son rôle dans la gestion de leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:15, par Bob En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    À ceux qui veulent entendre qu’il y a eu des morts, allez en tuer. Pourquoi, pensez vous que tout doit se dire sur la place public.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:15, par Sheiky En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Et surtout, soyons tolérants envers ses militaires du rsp. Faites les oublier ce qu’ils ont fait par erreur ou sciemment. Ce sont des fils du pays avant tout et ils doivent participer à cette nouvelle ère qui s’annonce qu’on le veuille ou pas. Avec un peu de tolérance, on dirait qu’ils ne cherchaient qu’à maintenir leur conditions professionnelle et existentielle et qu’ils ont été trompés par leur leader. EN plus du fait qu’ils se considéraient comme supérieurs aux autres puisque très bien formés, équipés et payés. C’est compréhensible pour tout être humain comme c’est encore plus humain de savoir s’adapter au changement. Rein n’est définitif sur Terre.
    Il faudra que les autorités actuelles et celles à venir puisse bâtir l’avenir sur ce socle consolidé de cohésion sociale retrouvé, mais fragile. J’en appelle encore à l’Humilité, au Pardon, au Travail et au Patriotisme.
    Le Burkina Faso a été comme un organisme qui a abrité des corps étrangers pendant près de trente ans. Mais à force de patience, l’organisme est arrivé à rejeter ces corps étrangers pour commencer à retrouver son intégrité et sa vitalité d’antan, avoir de l’appétit et de l’énergie pour affronter l’avenir et les défis qui y sont liés. Aucun corps étranger ne doit revenir encore pollué notre organisme convalescent au risque de le rendre grabataire définitivement

    QUE DIEU BÉNISSE LE FASO

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:18, par Burkinabé fiert En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    N°8) COMMENT TU PEUX PARLER AINSI A UN PRESIDENT ;TU EST MALHONNETE. IL VAUT TON PERE.SACHE QUE TOUT QU’IL FAIT AUJOURD’HUI C’EST CALMER LES TENSIONS ET INSTAURER LA PAIX DEFINITIVE.TU N’ES PAS DIGNE D’ETRE BURKINABE.ON NE NAIT PAS BURKINABE ON LE DEVIENT.TU AS BCP A APPRENDRE.JUSTE UN CONSEIL DE GRAND FRERE.MERCI POUR TA COMPREHENSION.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:19 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Cette liberation sans aucune perte humaine si cela est certifie est une bonne chose. J`invite mes frère du Faso de procéder pacifiquement aux désarmants du RSP. Cette revolution victorieuse menée par le peuple a été volée par les traites du meme RSP, je veux parler de ZIDA et ses amis risque d`aggraver la situation. Il est le numéro de deux ou était le numéro 2 de cette armée. Pour calmer la situation, ZIDA doit démissionner ou Kafondo doit le démettre de ses fonctions de 1er ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:42, par kasshs En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Eh oui ! Il y aura probablement une suite à cette mise en scène.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:45, par Le Sage En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Eh M’ba Michel !!!! Libération de ce foutu de camp sans aucune perte en vie humaine ? Walaï, cette fois-ci, j’ai des difficultés à vous croire. Mais bon ....

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:07, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Qu’on se comprenne bien : Que les chefs militaires aient faits des arrangements pour éviter le bain de sang, on peut comprendre. Que le gouvernement de transition, en accord avec l’état major, ait un peu "arrangé" le scénario de la prise de NaabaKoom 2, on peut toujours comprendre.

    Ce qu’on aurait du mal à comprendre par contre, ce serait une sorte "d’amnistie" promise aux putschistes et qui expliquerait la "fuite miraculeuse" de Diendéré à la Nonciature et la non arrestation des membres du RSP impliqués dans le coup d’état, les prises d’otages et les tueries de civils. Faire avaler cela à la population va être difficile dè ! Si Macky Sall en a eu pour son grade d’avoir osé le proposer, ce n’est pas notre transition qui va nous l’imposer.

    N’oublions pas que pour les martyrs d’Octobre 2014, c’est en Septembre dernier seulement qu’on a mis en place une "commission d’enquête indépendante" pour rechercher leurs assassins (comme si la gendarmerie ne suffisait pas) alors que tout le monde a une idée précise sur ou les chercher ! Ne vient-on pas aussi d’apprendre que Diendéré était proposé pour diriger le service de renseignements du pays et que n’eut été son refus et le coup d’état, c’était déjà fait ? C’est dire que même si on les soutien, nos dirigeant de transition manquent singulièrement de conviction et de courage pour régler les passifs du RSP et de ses dirigeants. Vigilance donc !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 15:12 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    JE VEUX BIEN CROIRE A CE PAS DE PERTE EN VIE HUMAINE MAIS HELAS
    CHER PRESIDENT NOUS SAVONS CERTAINS ELEMENTS SE SONT RENDUS MAIS OU SONT PASSES LES AUTRES AFIN QUE VOUS DECLAREZ QUE NUL N’Y EST RESTE.
    SI TEL EST LE CAS PRESENTE NOUS LES 1300 EX-RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 16:00, par Dikielté En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Est ce une mise en scène en attaquant le camp Naba Koom vide ? Sinon 0 victime, cela m’étonne ? Cela veut dire que nos vaillants combattants sont forts !! Donc tout ce bruit pour rien ! Par contre le général Diendéré, soutenait le contraire dans les radios privées lors de son interview " avec des tels bombardements certainement il y a beaucoup de morts" bref ! mes félicitations aux vaillants combattants de la liberté au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 16:04 En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Espérons que tout cela soit vrai. Moi je reste convaincu qu’il y a eu mort d’hommes. L’avenir nous le dira.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 16:06, par Le NABAB En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Il y a vraiment du pas clair dans cette histoire ; ça se comprend aisément pourquoi, mais l’os est quand-même dur à avaler. On pouvait minimiser le bilan mais de là à nous pondre du « zéro victime », un peu de quand-même, comme dirait l’autre !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 17:02, par Ibrahim Bancé En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    On aura pas assez de mots pour féliciter nos hommes de tenue tout confondu, à l’exception de ces lâches (certains du rsp), je tiens à préciser que certains car il y a parmi eux des gens bien sans doute à l’image notre illustre Isaac ZIDA.
    Notre peuple a sans doute gagner une bataille.
    Mais pour gagner la guerre, après les prochaines élections, celui qui prendra la tête du pays devrait s’attaquer à divers chantiers, et pas des moindres pour assoir définitivement les acquis de notre révolution. Je pense que pour parler de développement durable d’un pays, il va falloir entre autres lutter contre la CORRUPTION. La corruption est un véritable cancer du développement économique et personnel.
    Il faut donner la chance à tous Burkinabé ou investisseur potentiel compétent dans son domaine de pouvoir s’établir sans devoir verser des dessous de table à qui que ce soit. C’est ainsi que nous nous acheminerons sur un réel chemin de démocratie et de développement.
    Certes, nous sommes classés comme un des pays les plus pauvres du monde. Ceci est vrai en apparence, au vu de la condition de vie de nos concitoyens lambda aujourd’hui.
    En réalité, nous sommes assez riches comparé à beaucoup de pays développés.
    Pourquoi ? Parce que nous avons du manganèse( premier producteur mondial si je ne me trompe), du bauxite, de l’or...
    Je vis dans un pays qui a connu ses moments de gloire à l’époque du boom de la sidérurgie. Aujourd’hui, il n’ont plus de minerai de fer, ni rien de ce que le sous-sol du Burkina regorge, ça ne les empêche pas d’être un des pays les plus aisés au monde.
    Pourquoi donc, nous autres avons des richesses et croupissons dans la misère ? Le coupable : la pensée unique, la corruption, le népotisme. Aujourd’hui au Burkina, nous avons passé le cap de la pensée unique même que certains sont venus par des armes nous faire croire qu’il s’érigeait contre une pseudo exclusion.
    Bref, avec un peu de volonté des prochains gouvernants, je suis confiant et certain que ce pays pauvre peut devenir émergeant. Cela prendra du temps si nos prochains gouvernants se soucient d’une distribution équitable de nos richesses afin que cela profite à tous les Burkinabé. Espérons qu’ils mettront aussi l’accent sur le développement de cette énergie que nous avons à gogo et quasi gratuit, le soleil. Cela éviterait les délestages dont nous subissons les caprices au quotidien et permettrait de baisser la note de nos factures d’électricité. Qu’ils mettent aussi au centre de leur préoccupation le reboisement...
    Bref, prions le seigneur que le Burkina ne connaisse plus un retour en arrière car la machine du développement qui passe par la vraie démocratie est bien lancée.

    Vive le Burkina Faso.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Ibrahim BANCE

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 17:06, par Ibrahim Bancé En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    On aura pas assez de mots pour féliciter nos hommes de tenue tout confondu, à l’exception de ces lâches (certains du rsp), je tiens à préciser que certains car il y a parmi eux des gens bien sans doute à l’image notre illustre Isaac ZIDA.
    Notre peuple a sans doute gagner une bataille.
    Mais pour gagner la guerre, après les prochaines élections, celui qui prendra la tête du pays devrait s’attaquer à divers chantiers, et pas des moindres pour assoir définitivement les acquis de notre révolution. Je pense que pour parler de développement durable d’un pays, il va falloir entre autres lutter contre la CORRUPTION. La corruption est un véritable cancer du développement économique et personnel.
    Il faut donner la chance à tous Burkinabé ou investisseur potentiel compétent dans son domaine de pouvoir s’établir sans devoir verser des dessous de table à qui que ce soit. C’est ainsi que nous nous acheminerons sur un réel chemin de démocratie et de développement.
    Certes, nous sommes classés comme un des pays les plus pauvres du monde. Ceci est vrai en apparence, au vu de la condition de vie de nos concitoyens lambda aujourd’hui.
    En réalité, nous sommes assez riches comparé à beaucoup de pays développés.
    Pourquoi ? Parce que nous avons du manganèse( premier producteur mondial si je ne me trompe), du bauxite, de l’or...
    Je vis dans un pays qui a connu ses moments de gloire à l’époque du boom de la sidérurgie. Aujourd’hui, il n’ont plus de minerai de fer, ni rien de ce que le sous-sol du Burkina regorge, ça ne les empêche pas d’être un des pays les plus aisés au monde.
    Pourquoi donc, nous autres avons des richesses et croupissons dans la misère ? Le coupable : la pensée unique, la corruption, le népotisme. Aujourd’hui au Burkina, nous avons passé le cap de la pensée unique même que certains sont venus par des armes nous faire croire qu’il s’érigeait contre une pseudo exclusion.
    Bref, avec un peu de volonté des prochains gouvernants, je suis confiant et certain que ce pays pauvre peut devenir émergeant. Cela prendra du temps si nos prochains gouvernants se soucient d’une distribution équitable de nos richesses afin que cela profite à tous les Burkinabé. Espérons qu’ils mettront aussi l’accent sur le développement de cette énergie que nous avons à gogo et quasi gratuit, le soleil. Cela éviterait les délestages dont nous subissons les caprices au quotidien et permettrait de baisser la note de nos factures d’électricité. Qu’ils mettent aussi au centre de leur préoccupation le reboisement...
    Bref, prions le seigneur que le Burkina ne connaisse plus un retour en arrière car la machine du développement qui passe par la vraie démocratie est bien lancée.

    Vive le Burkina Faso.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Ibrahim BANCE

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 18:56, par titouana En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Kafando a menti au peuple
    Il y’a eu des morts parmi les familles des ex RSP, au moins une quarantaine. Il faut que la Transition nous dise la vérité. Des obus sont tombés sur les familles des ex rsp logés qui n’ont pas à assumer la responsabilité de leurs époux et pères.
    Je suis contre les coups d’états, mais je pense réellement que Diendéré a voulu éviter les morts par des combats engagés, en demandant aux éléments de se rendre.

    MEFIONS NOUS DES HOMMES POLITIQUES DE TOUS BORD, JEUNESSE DU BURKINA. ILS SONT DES MANIPULATEURS ET DES MENTEURS POUR ARRIVER A LEURS FINS
    C EST LA MEME GENERATION QUI A GERE LE PAYS DURANT 27 ANS (SALIF DIALLO, ROCK, ABLASSE, DIABRE, SEREME, COMPAORE L’ANCIEN MAIRE, BASSOLE )

    JEUNESSE DU BURKINA EMANCIPE TOI DES HOMMES POLITIQUES ET CONSTRUIS TOI MEME TON AVENIR

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 18:59, par titouana En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Kafando a menti au peuple
    Il y’a eu des morts parmi les familles des ex RSP, au moins une quarantaine. Il faut que la Transition nous dise la vérité. Des obus sont tombés sur les familles des ex rsp logés qui n’ont pas à assumer la responsabilité de leurs époux et pères.
    Je suis contre les coups d’états, mais je pense réellement que Diendéré a voulu éviter les morts par des combats engagés, en demandant aux éléments de se rendre.

    MEFIONS NOUS DES HOMMES POLITIQUES DE TOUS BORD, JEUNESSE DU BURKINA. ILS SONT DES MANIPULATEURS ET DES MENTEURS POUR ARRIVER A LEURS FINS
    C EST LA MEME GENERATION QUI A GERE LE PAYS DURANT 27 ANS (SALIF DIALLO, ROCK, ABLASSE, DIABRE, SEREME, COMPAORE L’ANCIEN MAIRE, BASSOLE )

    JEUNESSE DU BURKINA EMANCIPE TOI DES HOMMES POLITIQUES ET CONSTRUIS TOI MEME TON AVENIR

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2015 à 05:24, par TASUMA En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    gloire a Dieu qu’on soit debarrasse de la tereur RSP. Quant au bilan de l’operation en terme de perte en vie humaine, je reste sceptique, car le militaire et le politique minimise toujours ou exargere selon ce qui les arrange(meme pas de blesses ?). pourquoi refuser a la presse l’equilibre de l’info. en tout cas, l’essentiel est le pays soit libere de la dienderose et la clique de dienderisateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2015 à 10:02, par doudouno le cobra En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Au moins n’insulter pas notre intelligence. Comment peut-on tiré un obus sur tout un camp et il n’y a pas de morts.
    Kafando vu ton age avancé tu devait être un père pour la nation, mais tu te laisse manipuler par Zida et Shérif Sy. Ressaisi toi vieux père et dit nous le nombre exacte de morts.
    J’ai du respect pour Diendéré lui au moins nous a évité des combats et des morts inutiles.En plus il n’a fuit son pays.
    Nous ont veut la vérité sur le nombre de morts. Un peu d’honnêteté s’il vous plait président Kafando

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2015 à 12:19, par Béog Biiga En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je voudrais en tout humilité demander au peuple burkinabè sur toute sa composante de bien vouloir être très lucide pour ne pas se laisser aller dans de critiques futiles "0 mort" et après ? Sauf ceux qui étaient dans des coffres de véhicules en fuite, si vous étiez à Ouaga comme moi, vous auriez souhaité ne même pas savoir le nombre de morts de ces larbins qui ont voulu nous exterminer comme des termites. Ces sans foi ni loi n’allaient jamais donner le nombre de vos cadavres s’ils avaient réussi. De grâce passons à autre chose pour interpeller le gouvernement de transition de ne pas s’amuser avec les procès de ces assassins nés. On veut la lumière sur toutes les crimes du régime Compaoré dont l’exécutant n’était autre que Diendéré et sur celles que lui même vient de commettre à visage découvert et sans gène.
    Je recommande la vigilance à tout patriote ou étranger dont ce pays lui est cher de signaler toute action bizarre car le CDP et ses alliés étaient déterminés à recupérer KOSSYAM si bien qu’ils ont tout prévu, même des familles sembleraient stocker leurs armes. Fouiller de fonds en comble toutes les villes et profondeurs du Burkina. Ne laisser aucun rat s’échapper. Vérifier parmi les réfugiés pour être sûr de ne pas gérer des stocks de terroristes. Il y’a péril si vous laisser passer un seul rat. Quant à ce fameux Diendéré, bombardez le et jetez le dans une mare d’acide. Ne nous parlez jamais de procès équitables car l’ Amérique et la France ne négocie pas avec des terroristes, ces pays bombardent et exécutent à sang froid même les soupçonnés terroristes. Qu ces pays s’abstiennent de nous dicter la loi sur les droits humains. Bonne chance à Diendéré pour sa rencontre prochaine avec Thomas SANKARA, LINGANI, HENRI ZONGO........, Norbert ZONGO et ses compagnons....et tous nos maris,, filles et fils fauchés à l’âge de la fleur par ses chiens de soldats. Que la terre lui soit lourde à porter.
    Vive le Burkina Libre et rayonnant
    Vive le peuple combattant
    Vive l’armée qui protège son peuple que sont LES FAN du Burkina
    En avant pour l’indépendance totale du Burkina

    S’il vous plait fasonet, publiez mon message

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2015 à 07:27, par ZAONGO Moussa En réponse à : Libération du camp Naba Koom : « Aucune perte en vie humaine », selon le président Kafando

    Je ne suis pas un militaire, mais au moins je suis réfléchi. A priori, un bon citoyen se doit de croire en ses autorités, mai celles de la transition ont tellement excellées dans le mensonge que c’est très difficile. 1/ Le Président dans son discours à son installation sur l’exhumation de Thomas SANKARA. 2/ Le Premier Ministre ZIDA sur la SOCOGIB 3/Le Premier Ministre ZIDA sur les prêts au secteur informel. Le Président avait fait virer les 11 milliards or lui il a dit 100 millions. Son propre ministre du Budget a démenti intelligemment quelques mis plus tard. 4/ Le Président face au verdict de la CDEAO a dan une adresse à la nation et à l’internationale se soumettre mais quedal. Maintenant zéro mort. Alors que le camp a été encerclé par 11 000 hommes, en 3 bandes sans cornes au moins 3 jours avant l’assaut. Le jour de l’assaut il a été annoncé que le Général DIENDERE s’y trouvait avec une poignée. Pourtant ils valaient toujours 550 hommes avec leurs familles. L’assaut a eu lieu contre ces hommes pendant des heures. Les tirs d’obus ont commencé à 16 heures. Le premier communiqué dit de libération c’était vers 21 heures soit 5 heures après. Aucun corps étranger à l’armée n’a eu accès au camp que 3 jours après les combats. Vous n’avez présenté aucun prisonnier sur les éléments qui s’y trouvaient. Dites nous, se sont ils volatilisés ? Se sont ils fondue comme de la glace ? Ou Ils ont déposé les armes dans la journée, quitté le camp et l’armée a bombardé un camp vide pour son honneur ou c’est le contraire ce qui veut dire un massacre. Car c’est
    toute une armée contre une unité en ce moment c’est un génocide.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Cinq accusés reviendront à la barre
Procès du putsch de 2015 : Deux accusés bénéficient d’une liberté provisoire
Procès du putsch du CND : Pourquoi les avocats du général Bassolé ont-ils vidé la salle d’audience ?
Procès du putsch : « Une si longue » attente de Guelwaré Minata
Procès du putsch du CND : La légalité et la crédibilité des écoutes téléphoniques toujours en question
Me Prosper Farama se fâche contre Djibrill Bassolé : "C’est cynique" , lui lance-t-il
Procès du putsch : Les avocats de Djibrill Bassolé vent debout contre le parquet
Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)
Général Djibrill Bassolé : « Je suis libre de parler avec qui je veux, de ce que je veux »
Procès du putsch du CND : "Je ne souhaiterais plus répondre à vos questions", lance Djibrill Bassolé à Me Hervé Kam
Procès du putsch du CND : "Enfin, le procureur rentre dans le vif du sujet", estime Djibrill Bassolé
Djibrill Bassolé sur les enregistrements téléphoniques : « Laissez tomber tout ça, on peut gagner du temps »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés