Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bouche de l’homme brûle davantage que le feu. » Proverbe Africain

Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • mercredi 30 septembre 2015 à 13h39min
Situation  nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

Le Gouvernement de la Transition félicite, une fois de plus, le peuple burkinabè pour sa mobilisation sans faille depuis le début de cette crise, ainsi que les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) pour leur professionnalisme et comportement républicain.

Conformément à l’engagement pris, sur instruction du gouvernement, les Forces de Défense et de Sécurité passent actuellement au peigne fin le Camp Naba Koom en vue de dresser un bilan exhaustif des opérations militaires.

Par conséquent, le Gouvernement demande à la population de faire preuve de patience et de lui faire confiance pour lui communiquer dans les meilleurs délais les informations relatives à ce bilan.

Par ailleurs, le général Gilbert Diendéré est retranché dans une représentation diplomatique. Des négociations sont en cours pour sa remise aux autorités de la Transition.

Le Gouvernement de la Transition réitère son appel à la tolérance et au bon accueil de nos frères de l’ex-RSP. Il lance encore un appel au renforcement de la réconciliation et de l’unité nationale.

Le Service d’information du gouvernement

Vos commentaires

  • Le 30 septembre 2015 à 14:02, par Rayangnewendé En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Il y a une vérité qui ne m’a jamais trahis : le mal que l’homme fait, le rattrape toujours et tenez vous bien, avant sa mort. En réalité le Général a été aveuglé par les esprits des personnes qu’il a tuées atrocement et ça je vous le dits, ça se paye très chers. Celui qui croit le contraire qu’il essaye. Un Général peureux. Pourquoi tu pars là ba.Il est allez se retrancher chez le représentant du "Pape des pauvres" au Burkina Faso : la Nonciature. Eh pauvre Gilbert. Dans tous les cas, Son Éminence Le Cardinal Philippe OUEDRAOGO à travers les messages des évêques, t’avait prévenu mais tu n’a pas écouté. Ne craint pas, on ne va pas te tuer comme tu l’a fait, car tu dois répondre de beaucoup de choses.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:07, par RANCE En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je suis sûr que si Diendiéré n’a toujours pas été arrêté depuis, c’est q’il a passé un "deal" soit avec le gouvernement de la transition (GT) soit avec les chefs des armées. Il sera exfiltré hors du BF et après on va dire au Peuple qu’il s’est enfui. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:07, par Pascal SAWADOGO En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Toutes nos félicitations à notre vaillante armée, qui, par sa réaction (certes un peu tardive) à sauvé le pays de la restauration de l’ancien régime. Puisse cette page de l’histoire sombre de notre pays servir d’exemple à la postérité, et à l’afrique entière. Qu’après ce bilan et cette crise, nous puissions :
    - rendre hommage à nos freres qui sont tombés lors de cette félonie du RSP,
    - que le peuple puisse rendre hommage aux vaillants millitaires venues des unités de province pour nous sauver.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:18, par tinto En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Il faut expliquer à la population comment Diendéré a pu franchir la ceinture pour se réfugier chez le Nonce apostolique. Il faut aussi expliquer comment un officier général de la Gendarmerie qui était sensé être au Camp Naaba Koom et qui a longtemps communiqué publiquement a pu se faire prendre comme un lapin à son domicile au lieu du Camp Naaba Koom !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:20, par pabegba En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    tant que DIENDERE ET SES ACCOLYTES NE SERONT PAS AU TPI LES BURKINABE NE DORMIRONT PAS TRANQUILLE. LE SERPENT MEME MORT EST TOUJOURS DANGEREUX SI SA TETE EST TOUJOURS LA.
    TOLERANCE POUR TOLERANCE NE TERGIVERSEZ PAS ;

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:20 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Ahiiii, Dja DIENDERE n’est même pas homme dès, c’est une femme ; sinon, pourquoi il a fui.
    Il a fuihohohohoho..........

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:27 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Il est hors de question de remettre le Général DIENDERE aux autorités de la transition au mépris du droit d’asile international. Il sera protégé comme tel par les conventions internationales sur le droit d’asile. Il suffit qu’il demande l’asile politique au Vatican et c’est direction Rome.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:32, par nabayouga En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Merci encore à notre armée nationale de nous avoir délivrer des officiers félons , peureux et dépourvus de tout honneur . Je suis étonné que le général n’aille pas jusqu’au bout de sa logique :accepter mourir plutôt que de perdre l’honneur . Et pourtant n’est ce pas lui qui a entrainé les soldats dans cette aventure sans issue ? Finalement il est comme son maitre qui préfère fuir chez ses beaux parents plutôt que de mourir . Quelle triste fin pour ces deux personnages qui ont provoqué des tragédies . Diendere mérite la peine de mort âpres avoir été dégradé .Il en va de même du général d’opérette qu’est Bassolé .

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:38, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    NOUS,JEUNES PATRIOTES
    avec tout le respect que nous devons à la representation diplomatique du Vatican au Burkina Faso, nous disowns que nous ne voulons pas que le Général Gilbert Diendéré échappe à la justice de son peuple puisque lui-meme l’a clamé haut et fort " que je mettrai à la disposition de la justice". L’honneur d’un Officier surtout general doit rester intact en toute circonstance et nous le prenons à témoin ses paroles et l’attendons à bras ouvert pour lui administrer la justice de son pays. Il n’a rien à craindre, lui qui pense que seul lui peut sauver le Burkina Faso. Que le nonce apostolique du Vatican sache que nous voulons de la situation de Robert Guei en CI qui s’était réfugié dans une église et ensuite on est venu l’enlever et par la suite il s’est retrouvé trucidé. Nous voulons le Général Diendéré Vivant pour u’il réponde des chefs d’inculpation qui lui seront notifies par le jeune d’instruction. Donnez-nous notre prisionnier de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de crimes pénales

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:39 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Mais enfin, dites -nous comment le Général Diendéré a pu briser le cordon de sécurité pour s’enfuir et se réfugier dans une ambassade. J’ai le sentiment qu’on se rit de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:41, par Vigile n°1 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Ok messieurs du gouvernement.
    A quand les élections ?
    A quand la reprise des concours touchés par la fraude ? Ne me dites surtout pas que le putsch vous a retardé car jusqu’au putsch M. LOADA n’a pas daigné piper mot sur la reprise de ces concours. Pourtant il est mieux placé - professeur qu’il est- pour savoir que quand on prépare un sujet, on prévoit un sujet de remplacement au cas où (cas de reprise pour fraude ou erreur).
    Ce qui m’inquiète est que son silence me rappelle le décalage horaire des universités du Burkina, lequel a été rendu possible par ces professeurs affairistes et missionnaires qui émargent pourtant à chaque 25 pile du mois. Peut-être qu’il faudra geler leurs salaires jusqu’à épuisement de leurs modules. Sinon, comment comprendre que malgré les retards, les professeurs sans avoir dispensé leur cours trouvent moyen s’envoler pour des congés ?
    Et voilà que les résultats des concours de la fonction publics tardent à sortir parce qu’il y aurait eu fraude. Et qui est à la tête de ce ministère ? Un professeur...
    Comprenez donc mon inquiétude. Il y a un risque de transport et de contagion.
    Espérons que les élections ne seront pas reportées en mars 2016 car il me semble qu’il y a au moins 3 professeurs dans ce gouvernement de transmission qui semble avoir du mal du du reste à passer le témoin

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:45, par Vigile n°1 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Ok messieurs du gouvernement.
    A quand les élections ?
    A quand la reprise des concours touchés par la fraude ? Ne me dites surtout pas que le putsch vous a retardé car jusqu’au putsch M. LOADA n’a pas daigné piper mot sur la reprise de ces concours alors que la pratique nous avait habitué à prendre connaissance des résultats des concours à partir de la première semaine de septembre. Pourtant il est mieux placé - professeur qu’il est- pour savoir que quand on prépare un sujet, on prévoit un sujet de remplacement au cas où (cas de reprise pour fraude ou erreur).
    Ce qui m’inquiète est que son silence me rappelle le décalage horaire des universités du Burkina, lequel a été rendu possible par ces professeurs affairistes et missionnaires qui émargent pourtant à chaque 25 pile du mois. Peut-être qu’il faudra geler leurs salaires jusqu’à épuisement de leurs modules. Sinon, comment comprendre que malgré les retards, les professeurs sans avoir dispensé leur cours trouvent moyen s’envoler pour des congés ?
    Et voilà que les résultats des concours de la fonction publics tardent à sortir parce qu’il y aurait eu fraude. Et qui est à la tête de ce ministère ? Un professeur...
    Comprenez donc mon inquiétude. Il y a un risque de transport et de contagion.
    Espérons que les élections ne seront pas reportées en mars 2016 car il me semble qu’il y a au moins 3 professeurs dans ce gouvernement de transmission qui semble avoir du mal du reste à passer le témoin

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:48, par Mikes SOME En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Maintenant que les terroristes ont été délogés nous ne souffrons point d’atteindre le bilan. C’est douloureux mais c’est le prix à payer pour libérer un peuple entier qu’est le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:50 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Diendéré redoute beaucoup de morts lors de l’attaque du Camp Naaba Koom. Il faudra une commission d’enquête indépendante, car il nous revient qu’ils ont abattu beaucoup d’éléments qui voulaient se rendre. Le Gouvernement de Transition doit prouver sa crédibilité au peuple après avoir laissé le Général s’échapper.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 14:55, par ka En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Enfin les punaises de l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse ont été anéanties. Vive la paix au Burkina. Vive les élections couplées et transparence du Burkinabé avec des candidats qui ont respectés l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président prédateur du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Que Diendéré paye pour ses crimes a commencer par ses compagnons d’arme éliminés par ruse, ‘’’’Thomas Sankara et ses compagnons, Zongo Henri, J. Lingani, Clément Ouédraogo, les centaines de militaire du camp de Koudougou : Sans oublié le valeureux journaliste Norbert Zongo Et ses Compagnons, David Ouédraogo, le juge NEBIE, la liste est encore longue avec nos enfants sacrifiés gratuitement les 30 et 31 Octobre 2014 et tout dernièrement avec son coup d’Etat a la maternelle d’un criminel né sans cervelle, ni sentiment pour son prochain. Je demande aux responsables de la transition de régler le cas de Diendéré et les responsables du CDP dans les jours qui viennent afin que la justice les prenne en charge et laisser la liberté au peuple de choisir un président qui écoute son peuple, et veut faire avancer le pays dans l’émergence. Le peuple pardonne mais n’oublie pas, le peuple est patient mais impatient, et attend du président Kafando et son équipe une fermeté sans tabou a l’égard de Diendéré Gilbert et Djibril Bassolé, et tous ceux qui les ont soutenus pour le coup d’Etats, afin de perturbé la transition et son code électoral qui est l’œuvre d’un peuple pour éliminer les vermines qui pensent seulement a leur gosier et veulent gouverner le pays avec prétentieux et égoïsme. Sans cette fermeté a l’égard des troubles faits, il n’y aura pas la paix dans le pays que nous aimons tous. Que le peuple Burkinabé veille, afin que l’équipe de la transition sécurise le pays en mettant au frais les prédateurs avant une élection présidentiel transparente. Que les futurs gouvernants de ce pays sachent que la rue sera toujours ouverte pour que le peuple obtienne ses droits, et éliminer l’injustice et l’impunité d’un régime pourri.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:02, par KABORE Rawelgué Gaston En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    SVP, Dites au Vatican que c’est un ingrat. Inutile de le protéger, car il n’a de respect pour personne. S’il a pu désobéir aux engagements qu’il a pris devant le Mogho Naba Baongo et aux représentants de la CEDEAO, ce n’est pas au Vatican il prêtera attention. Pour le moment, il a chaud et se cache, mais il suffit que le Vatican aie une minute d’inattention et ce gars va fuir pour rejoindre ses amis djihadistes et revenir nous attaquer. Sortez le du Vatican et placez le en lieu sur en attendant que la CPI s’en occupe, car il est aussi dangereux que Laurent GBAGBO. En tout cas on ne sera pas content du Vatican, s’il le laisse s’échapper et nous plonger encore dans la terreur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:03, par Méda Janvier En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Félicitations à tous ceux qui ont contribué au dénouement de la situation. Bon courage, beaucoup de vigilance et bonne suite pour une sortie apaisée et définitive de la crise.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:10, par SAWADOG Nomwendé Florentin En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Pourvu que les familles innocentes de ces Ex-RSP manipulés ne soient pas touchées. Si non, le bilan sera encore plus lourd et notre deuil inconsolable.
    Le Général putschiste demande à ses hommes de rester pour subir la furie des armes de l’armée régulière et lui se réfugie dans une Ambassade. C’est parce qu’il savait que sa famille est à l’abri. Les soldats du RSP n’ont pas compris le jeu. S’il est courageux comme BASSOLE, il devait attendre à son domicile son arrestation. il ne faut pas que le Nonce Apostolique demande l’immunité avent de le livrer.

    DIEU merci. Avec l’aide de Saint Raphaël, fêté le 29 septembre, le combat fut géré

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:12, par ben En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    renforcement de la réconciliation et de l’unité nationale d’accord, mais justice pour les martyrs et les victimes directs et indirects de la barbarie des RSP d’abord ! Attention à ces genres de discours perfides.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:13, par Paligba En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je comprends la nécessité de faire un bilan exhaustif mais presque 24 heures après les événements vous aurez dû nous donner un bilan provisoire au moins. Quand ça dure ainsi, on peut vous accuser après de vouloir profiter pour commettre des exécutions extra judiciaire. Attention donc !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:16, par L’Oeil du peuple En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Félicitations aux braves forces de défense et sécurité du BURKINA. même si votre intervention est arrivée un tardivement. Le 16 septembre déjà nos forces de défenses et sécurité devaient se prononcer ouvertement en condamnant le coup d’état avec force. Malheureusement cette condamnation est venue tardivement avec les conséquences que nous connaissons. Nous demandons à nos forces de défense et de sécurité de rester républicain et toujours aux cotés du peuple. Il faut qu’elles laissent certaines considérations, car quand on porte les galons d’un chef d’Etat Major des Armées, c’est se mettre au- dessus de toutes considérations et voir l’intérêt général de la nation. Dans ce cas,on n’appartient plus à sa famille ,à ses amis, à ses promotionnaires mais à tout un peuple, à toute une nation. Dans ce cas, le chef d’Etat Major doit agir avec fermeté face à une situation qui menace la vie nationale, la cohésion sociale et la paix.
    Bravo chers frères de la défense et de sécurité. Vous méritez la confiance du peuple. Vous êtes de vrais patriotes. Le peuple tout entier est fier de vous. Nous attendons des sanctions fermes et dures sans complaisance pour ces putschistes.
    Chères FDS vous avez fait honneur à votre pays et par-là vous avez sauvez l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 que ces putschistes ont tenté d’étouffer. Dieu merci ils n’ont pas réussi.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:19, par le peuple d’abord En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    A bas le général, vive le faso.
    Il faut que ce général terroriste reponde de ses actes devant les juridictions compétentes du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:24, par Sergent-Révolutionnaire En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Ce qu’il faut craindre maintenant, ce sont les traites, les complices des putschistes, les amis des forces du mal etc. Soyons vigilants car il y en a qui chercheront à brouiller les pistes. Celui qui insultera l’intelligence des burkinabé, que nous nous mobilisions pour lui montrer que nous sommes vigilants, patients mais révolutionnaire dans le sang...

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:39, par congo a rasmane En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je salue la responsabilite ,la determination,le souci de l armee tout entiere pour le peuple burkinabe. Sans oublier les populations de pres comme de loin qui se sont economiquement mises en arriere en laissant fermer leurs magasins boutiques salons pour aller dans les rues ouvrir la porte de la mort afin de se liberer et liberer le pays. Nous sommes presentement en pays etranger pour etudes mais une seconde d information ne peut nous echapper cela grace aux journalistes qui ont malgre les menaces de mort n ont cesser de nous tenir au de tout. Vive le Peuple vive le Burkina Faso nous demeurerons integres.. La Patrie Ou La Mort Nous Vaicrons.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:39 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    minable diendéré,je savais que tu allais finir comme un fruit pourri. on t’a fait croire que tu étais l’homme le plus puissant,le plus crains au Faso et tu y a vraiment cru sinon quelle mouche a pu bien te piquer pour que tu te laisses dans un putsch qui devait irrémédiablement être voué à l’échec tellement tu es vomi des 4 coins du pays y compris dans ton propre village. j’oublie que tu étais aussi manipulé par certains chefs d’état félons de ce machin cedeao comme alassane ouattara,macky sall,boni yayp sans oublier ce fuyard en plein midi bilaise compaoré. ils vont vite t’abandonner sans remords et tu te retrouveras seul à répondre devant la justice burkinabè. général terroriste en carton,mets-toi une balle dans la tête si tu es un homme d’honneur au lieu d’aller te cacher dans un trou de rat

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:41, par TIENFO En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Que dire plus. Le président KANFANDO a tout dit. « Cette horde d’insoumis » animée par les « forces du mal » ont été vaincus. Le plus regret dans cette aventure est le sacrifice humain sur l’autel de la paix de nos vaillants compatriotes civiles et militaires dans cette quête de la paix nationale et voir mondiale. Puisse la terre du Faso pour laquelle ils se sont sacrifiés leur soit légère. Quel gâchis dans cette aventure stupide et irréfléchie sans issus d’un général incapable de justifier son grade et son statut de l’homme le plus renseigné du Faso. Comment et pourquoi « ce superman » en est-il arrivé là comme un bébé faisant ses premiers pas sans être déconseillé par son entourage ? Trop de mystères qui seront sans doute élucidés avec le temps.
    Vivement que cette paix chèrement acquise perdure au Burkina et soit le germe de l’avènement d’une véritable démocratie en Afrique comme l’ont prédit nos prophètes nationaux Thomas SANKARA et Norbert ZONGO.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:45 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Internaute 1, va te faire foutre ! Enculé ! Qui est le responsable ce que Diendéré redoute était fondé ? Qu’est-ce qu’il a fait pour éviter cette situation ? A quoi s’attendait-il quand les forces patriotiques ont refait leur entrée dans Ouagadougou dans la nuit du lundi 28 septembre ? Quelle résolution a-t-il pris au regard de l’ultimatum du mardi 29 septembre ? Va te faire enculé ! Merde !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:49 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Diendere n’est pas un homme ! Un vrai leader est toujours devant ! S’il en était un, il devrait être parmi les mort ! Mais pas ds une ambassade ! Peureux là !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:50, par baobab En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Surtout les armes.Faites nous l’inventaire exacte des armes de ce régiment.Fouiller partout et montrez-nous ces charnières cachées.Beaucoup de gens ont disparu.On doit même trouver des caisses d’or et de diamants dans ce camps mystérieux. Sinon, l’on ne comprendrait pas cet entêtement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:50, par koom kougri En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Moi je propose qu’il soit directement extradé à la CPI. Parce que ce coup d’Etat cache beaucoup de non-dit. A la CPI, je suis sûr que le général putschiste va délier sa langue. le général va certainement livrer de noms de complices nationaux ( militaires comme civils qui ont volé la gloire des petits chefs militaires valeureux) et internationaux ;
    s’il reste ici au Burkina c’est sûr qu’on risque de le "faire" dans sa cellule et après nous raconter des salades.
    A toute personne qui a une responsabilité politique, militaire, religieuse et autre, une fois de plus chacun a encore l’occasion de réfléchir sur son passage sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:55, par Analyste En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Quand Dieu veut t’aider, il t’aide franchement et qd il va te lâcher, c’est sans rien pour te retenir. je veux parler du fait que Diendiéré a manqué de respecter les accords signés devant la Mogho Naba ; les burkinabè dans l’ensemble avaient de la gène qt au sort à réserver au Gl traitre. mais comme c’est lui qui a trahi les gens sont libres de le traiter comme on veut.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 15:59, par levigilent En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Diendere demande pardon comme Quand Gollum "motive" Sméagol dans le film "le seigneur des anneaux"

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 16:19, par KARL En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Nous demandons aux forces de sécurité de veiller à ce que le criminel Diendiéré ne fuit pas à partir de l’ambassade du Vatican, svp, soyez vigilants.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 16:23, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Le sieur Diendéré est un habitué du mensonge et de la manipulation. Il sait que de nombreux morts seront découverts après l’assaut et il essaye de brouiller les cartes en voulant attribuer ces morts à l’armée nationale lors de la prise de Naba Koom II.

    Or, il semble qu’il y ait eu plusieurs vagues d’assassinats au sein du RSP : Les éléments jugés proches de Zida auraient été "interrogés" de façon musclée et certains serait décédés. Dans la préparation du coup d’état, tous ceux qui se seraient désolidarisé du putsch auraient été passés par les armes. Enfin, après la dissolution du régiment et l’ordre de se rendre dans d’autres garnisons, beaucoup de ceux qui voulaient se rendre auraient été accusés de traitrise et tués.

    La roublardise de Diendéré fait qu’il tente une manipulation à quatre facettes : D’abord, il n’est pas le chef, mais un officier qui "donne des conseils". Le vrais putschistes et assassins sont les hommes de troupe "incontrôlés". Ensuite, s’il y a des morts, c’est la faute de ceux qui ont donné l’assaut, et pas de celles qui se sont rebellés. En outre, la plupart des putschistes ont agi sous la contrainte car menacés par les autres. Enfin, il est un "médiateur" qui a facilité la reddition des putschistes et "évité" le bain de sang. Tout cela bien sûr pour négocier son impunité ou en tout cas sa faible condamnation par la suite, ainsi que celle de ses hommes. Ils auront beau jeu d’imputer la responsabilité aux pauvres morts du régiment pour se dédouaner.

    Quand on parle de "manque de contrôle" après un putsch visiblement planifié et exécuté avec précision et coordination en plusieurs équipes et lieux, on pourrait en rire s’il n’y avait eu des morts. Et quand le putschiste en chef, créateur du RSP et tortionnaire avéré depuis des décennies se donne le rôle de pacificateur, "prisonnier" de ses hommes de troupe "en colère", c’est du mauvais cinéma. Toujours est-il que son cinéma a fait qu’il est toujours libre à ce jour, après un putsch sanglant, donc sa stratégie marche avec nos autorités qui en l’occurrence manquent d’autorité ! Et on parle encore de "négociations" pour l’arrêter ! On croit rêver !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 16:39, par Eléonore En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Ah bon il connaît Dieu ? Ça prouve que c’est Dieu qui a le dernier mot. Il est allé chercher quoi là bas ? Il ne mérite même pas ses galons. C’est lui qui a embarqué ses éléments dans ses pulsions meurtrières et après il veut nous prendre pour des ânes ? Il déserte laisser ses éléments à leur sort ? C’est lâche. Au Burkina y a la tolérance, mais pour ce gars là soit on l’envoie directement à la maco ou interner à vie dans un hôpital psychiatrique parce qu’il est très très dangereux. C’est un psychopathe.
    S’il te plait ne bloquez pas, car j’ai besoin de parler. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 16:39 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Abdoul Mbaye, ancien Premier ministre : Leçons des fils du Burkina Faso à l’Afrique
    Source : : Seneweb.com | Le 30 septembre, 2015 à 15:09:51 | Lu 1537 fois | 13 Commentaires

    Email
    Print

    content_image
    Abdoul Mbaye, ancien premier ministre du Senegal
    Le soulèvement de la jeunesse burkinabè contre le coup de force du général Gilbert Diendéré a été salué un peu partout en Afrique et à travers le monde. Au Sénégal, l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, estime que le refus de la jeunesse Burkibabè augure d’une Afrique d’espoir. Dans une tribune publiée sur Canalfrance.info adressée aux jeunes africains, il salue le courage de la jeunesse burkinabè qui a su dire non aux fusils pointés sur leur poitrine et aux politiciens manœuvriers.
    « Une ère nouvelle démarre »
    C’est au cœur de l’Afrique, dans un de ses territoires enclavés, au sein d’un des pays les plus pauvres de la planète, que démarre une ère nouvelle, une nouvelle page de l’histoire des peuples d’Afrique. Et si ce n’est l’histoire qui se fait, c’est au moins un espoir de lendemains meilleurs qui est né pour les pauvres populations africaines.
    Après les affres de la colonisation, après les indépendances trompeuses, après les démocraties dévoyées, des générations africaines se sont succédé sans véritablement connaître ce qu’était la liberté. Les dictatures, affichées ou déguisées, ont été une règle et une triste continuité. Souvent venus à la suite de coups d’État militaires, les uniformes ont ensuite cédé la place aux vêtements civils pour se donner respectabilité et nouveau souffle. Dans ces cas et ailleurs, des processus électoraux plus ou moins transparents, malgré bien des efforts faits tournant souvent à la mascarade, n’ont pu prouver qu’un homme élu sans discontinuité pendant 20 années, ou davantage, n’était pas un dictateur s’imposant à la volonté populaire.
    Acceptons toutefois que tout cela fût possible par manque de maturité politique de nos populations, parfois provoquée et entretenue.
    Fort heureusement, le contexte a désormais changé sous la pression de la population la plus jeune du globe. La jeunesse africaine, désespérant de l’amélioration de ses conditions de vie, fait l’amer constat de la tromperie dont leurs aïeuls, parents et aînés ont été victimes. Jugeant cette démocratie représentative vantée comme solution de tous leurs maux, elle n’en retient que le rapide et considérable enrichissement de ceux auxquels ils ont confié la charge de les diriger. Elle n’est non plus dupe du souci de ces derniers de systématiquement chercher à prolonger le temps de ce pourtant sacerdoce, transformé en ripaille pour toujours plus amasser, sans oublier famille, proches et complices. Ils organisent même parfois leur mort naturelle au pouvoir pour n’avoir point de compte à rendre sur terre.
    Certes, nul n’ose plus se faire élire ‘Président à vie’. Mais nul non plus n’ignore les fréquentes volontés de l’être dans les faits par son propre maintien en fonction, ou par le choix de son successeur.
    La jeunesse africaine avait déjà dit non une première fois. C’était au Sénégal, un jour de 23 juin 2011. Cette jeunesse avait su dire ‘non’ à des politiciens manœuvriers. Les événements récents vécus au Burkina Faso révèlent que cette jeunesse sait également dire ‘non’ aux fusils pointés sur sa poitrine.
    Que cette leçon serve. Et qu’ailleurs en Afrique on comprenne bien que le désespoir ôte à la vie son sens. Que l’on retienne que ce désespoir devient total lorsque, au-delà de l’espoir d’une vie meilleure pour au moins un demi-siècle qui vous reste à vivre, on vous prive de votre liberté de choisir librement en qui placer un peu d’espoir.
    Demain l’histoire retiendra qu’en Afrique les débuts d’un changement vers le progrès, politique, social et économique, commencèrent par le refus de sa jeunesse, et la construction d’espoirs crédibles. Cette conviction est mienne, mais facile à bâtir, car toutes les grandes révolutions sont caractérisées par du refus, une jeunesse vigoureuse soucieuse de justice, et la recherche d’espoirs en une vie meilleure.
    Jeunesse du ‘pays des hommes intègres’, votre refus ne fut pas vain. Votre victoire augure d’une Afrique d’espoir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:02, par koom kougri En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Moi je propose qu’il soit directement extradé à la CPI. Parce que ce coup d’Etat cache beaucoup de non-dit. A la CPI, je suis sûr que le général putschiste va délier sa langue. le général va certainement livrer de noms de complices nationaux ( militaires comme civils qui ont volé la gloire des petits chefs militaires valeureux) et internationaux ;
    s’il reste ici au Burkina c’est sûr qu’on risque de le "faire" dans sa cellule et après nous raconter des salades.
    A toute personne qui a une responsabilité politique, militaire, religieuse et autre, une fois de plus chacun a encore l’occasion de réfléchir sur son passage sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:12, par oran En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    A l’internaute numéro 1. Crée ta commission pour enquêter. On ne se pose pas ce type de question ici au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:17, par espoir 9° En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je me demande ce que le Gouvernement de la transition attend pour arrêter Diendéré à la mort de nombreuses pertes en vies humaines surtout. Il a emprisonner des jeunes soldats peut-être inconscients de leurs actes parce que dictés par Diendéré qu’ils obéissent aveuglement et dans ça, le gouvernement trouve le temps à mettre pour l’arrêter. Suis désolé, mais il faut aller jusqu’au bout car toute compte fait c’est la population qui a empathie aux affres de cet enfoiré. Si vous le laisser murir son plan macabre entre quatre mûres au Vatican, vous serez directement complices de ses agissements futurs. L’a nonciature n’a pas intérêt à protéger un tel homme si elle veut être en harmonie avec Jésus, le sauveur, l’amour.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:18, par kadi En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    si tout fois diendéré réussi a s’échapper vous aurons des sérieux problème .

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:26 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    un gouvernement d’hypocrit, Diendiéré es parti, vs avez enfermé Djibrille, normalema les élections peuvent organisé au plus tard fin oxtobre. on vs rient à l’oeil..

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:30, par Churchill En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je suis burkinabè,le pays de Thomas sangara.Nous devons tous prendre exemple sur ce beau pays digne et fière.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:40 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Le pardon est une des qualités indéniables de notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:47, par Dikielté En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je félicite le peuple burkinabè courageux, les jeunes officiers supérieurs et subalternes, les hommes rangs pour la délivrance du Burkina Faso entre les mains d’un officier féroce. Courage à vous. Que Dieu vous bénisse tous. Maintenant ce que je n’ai pas compris, c’est l’hésitation du général ZAGRE, je ne sais pas si c’est une technique pour avoir le RSP à l’usure, ou il ne savait pas où mettre sa tête dans cette merde ?
    Comment comprendre qu’après un coup d’état aussi bête qu’il puisse s’afficher toujours avec Diendéré par ci et par là (image des TV) tandis que le commandant Lingani et le capitaine Henri Zongo avaient tout simplement donné leur accord de principe à un semblant de coup d’état en gestation et ils ont été abattus comme des chiens après un interrogatoire musclé ! Diendéré doit, à mon avis, être arrêté et jugé pour les différents crimes de sang surtout pour haute trahison et attentat à la sureté de l’état etc.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:50, par Pagnimdi En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Si le Vatican ne nous livre pas Djindiere, s`il le laisse partir et que nous avons une rebellions demain au Burkina, nous leurs tiendrons pour responsable parce qu`ils savent très bien que c`est quelqu`un qui ne tient ces paroles donner.????

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:56, par Patriote En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    URGENT ! URGENT ! URGENT ! Selon des informations qui circulent depuis certaines chancelleries, Diendere et quelques elements de l’ex RSP auraient quittes la residence du Nonce apostolique pour une destination inconnue. On pense a la frontiere togolaise. Vigilance.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:58, par Pagomziri En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Internaute n°13 (sans nom), si vous n’avez rien à dire, bouclez la. Je sais que vous êtes un partisan de Djibril Basolet mais un peu de retenue tout de même. S’il est innocent à l’issue de son procès, il sera libre et pourra contribuer au développement du Burkina comme les autres dignes fils du Burkina. Dans le cas contraire qu’il soit châtié à la hauteur de ses actes et ça, il n’y a pas de tergiversation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 17:59 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Diendére ne respecte jamais ce qui dit. donc beaucoup de vigilance. Je pense qu’il faut l’arrêter vite sinon il est capable de mettre le pays dans des problèmes.
    Que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:02, par pang yaa wemde En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Avant un eventuel bilan je voudrais m incliner devant la memoire ces hommes qui se sont batus pour la liberte de leur patrie face a l insposture de ces apatriotes(RSP et tous leurs allies) et qui sont tombes au combat.VOtre acte ne sera jamais oublie et restera a jamais dans la memoire des burkinabes les vrais,pour des siecles et des siecles.je serais fier de raconter a mes enfants et petits enfants,s il plait a Dieu, comment des hommes honorables(vous) etes tombes au combats face a des terroristes sans foi ni loi pour la libertes de tout un peuple.Sachez que contrairement au vendus de ce pays que votre passage sur cette terre est digne d honneur et que toute une nation est fier de vous.Heureux vous serez recu au paradis.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:11, par L observateur En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Les vestiges du regime Compaore n ont pas encore disparu.Il faut purement et simplement dissoudre ce parti puschiste de Cdp du paysage politique burkinabe.C est imperieux.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:17, par Dikielté En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je félicite le peuple burkinabè courageux, les jeunes officiers supérieurs et subalternes, les hommes rangs pour la délivrance du Burkina Faso entre les mains d’un officier féroce. Courage à vous. Que Dieu vous bénisse tous. Maintenant ce que je n’ai pas compris, c’est l’hésitation du général ZAGRE, je ne sais pas si c’est une technique pour avoir le RSP à l’usure, ou il ne savait pas où mettre sa tête dans cette merde ?
    Comment comprendre qu’après un coup d’état aussi bête qu’il puisse s’afficher toujours avec Diendéré par ci et par là (image des TV) tandis que le commandant Lingani et le capitaine Henri Zongo avaient tout simplement donné leur accord de principe à un semblant de coup d’état en gestation et ils ont été abattus comme des chiens après un interrogatoire musclé ! Diendéré doit, à mon avis, être arrêté et jugé pour les différents crimes de sang surtout pour haute trahison et attentat à la sureté de l’état etc. Je félicite le peuple burkinabè courageux, les jeunes officiers supérieurs et subalternes, les hommes rangs pour la délivrance du Burkina Faso entre les mains d’un officier féroce. Courage à vous. Que Dieu vous bénisse tous. Maintenant ce que je n’ai pas compris, c’est l’hésitation du général ZAGRE, je ne sais pas si c’est une technique pour avoir le RSP à l’usure ?
    Comment comprendre qu’après un coup d’état aussi bête qu’il puisse s’afficher toujours avec Diendéré par ci et par là (image des TV) tandis que le commandant Lingani et le capitaine Henri Zongo avaient tout simplement donné leur accord de principe à un semblant de coup d’état en gestation et ils ont été abattus comme des chiens après un interrogatoire musclé ! Diendéré doit, à mon avis, être arrêté et jugé pour les différents crimes de sang surtout pour haute trahison et attentat à la sureté de l’état etc. Il ne doit pas quitter le pays, ni être liquidé par quelqu’un car il est acteur et témoin dans beaucoup de dossiers comme le cas de Thomas Sankara, les différentes guerres dans la sous région et ailleurs (Liberia, Sierra Léone, R.C.I., Angola, Tchad etc). Malheureusement, il a entrainé les jeunes militaires du R.S.P. dans une grave erreur. Un Général qui fuit et a peur de la mort !!! karissa ! a ti malo !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:24, par nestor o En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Au General zagre si vous ne faitez pas attention, le general du rsp va fuire hors du burkina. Vous etes General et vous connaissez la suite

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:37, par integrite En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    félicitation a notre armée nationale, le peuple vous remercie et moi je suis fière d’être burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 18:41 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    maintenant feu vert pour la conquête pouvoir

    plus d’opposition, candidats à vos marques pour la gestion du pays. les autres attendrons dans 5 ans.

    Si nous sommes au pouvoir, nous allons classer les dossiers brulants, sortir notre programme de 5 ans et travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 19:06, par Zantigui En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je ne sais pas ce que le Président Kafando attend pour casser ce général felon.Il faut le casser jusqu’à commandant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 19:19, par Crazy Angel En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Moi, je pense qu’il doit etre protege. Avec ce qu’il sait des mangances mafieuses, il n’est exclu que ses complices ou commanditaires veuillent le faire taire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 19:26, par mathis En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Merci pour le travail des forces de défenses et de sécurité.
    Au gouvernement, à quand les élections ? on veut pas atteindre mi novembre sans président élu. cessez le tâtonnement et aller aux élections. après la reprise en main du pays, ce gouvernement n’a plus le mot" élection" dans sa bouche. nous voulons une date. aux partis politiques aveuglés, mettez la pression a ce gouvernement car on veut finir avec la transition.
    on est fatigué du bavardage. on a fini avec le rsp, on se tourne vers ce gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 19:28, par Sidsorénooma En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Il faut un setting de paix des jeunes devant la nonciature pour qu’elle permette à Diendéré de respecter sa parole, puisqu’il a dit qu’il se mettait à la disposition de la justice de son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 19:35, par Ngouakou En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    A mon humble avis, avant de donner le bilan de l’opération, le Gouvernement doit nous dire comment le Gal est arrivé à la nonciature. Pour qui connait l’emplacement de la nonciature par rapport au camp naaba koom ou à la présidence, et vu le dispositif des FAN hier dans la zone dès 9heures (personne ne pouvait circuler entre le nouveau Trésor et la présidence), on se demande si le Gal n’a pas eu des complices. On ne va pas nous dire qu’il était en ces lieux avant le bouclage de la zone c’est à dire 8heures.
    Si le gouvernement n’est pas au courant de cette situation, qu’il ouvre l’œil et que les enquêtes soient plus poussées. Comprenez moi, on voit du tout au Faso. Quand un Ministre de la Sécurité organise l’insécurité.
    Certains ne comprendrons pas la réaction mais ceux qui connaissent la zone savent de quoi je parle et j’ai été témoins du bouclage à l’heure indiquée. Il y a quelque chose qui cloche quelque part à mon sens et que bilan du gouvernement doit inclure cette explication.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 20:03 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Internaute N°2, vous avez parfaitement raison. Il y a trop de complicité dans cette affaire et ce, depuis le sommet de l’Etat. Le gouvernement de transition cache j’en suis certain des complicités qui ont fait que Diendéré a pu s’échapper ou a été exfiltré et mis à l’abri chez le nonce apostolique, chargé à son tour de le faire fuir avec la poignée de RSP qui l’accompagne, si sa fuite est vérifiée. Il y a des gens dans la classe politique et dans l’armée qui répondront de cela tôt ou tard devant notre peuple. Quel mépris pour notre sang versé. Le nonce apostolique, que je respecte entant qu’autorité religieuse et politique, peut à la limite s’en foutre du sang versé de nos enfants par Diendéré et accepter de participer à son exfiltration. Mais et nous même ? Depuis que ce coup d’Etat assassin a avorté, personne ici au Burkina n’a pu arrêter ce Diendéré qui finalement est plus poltron que courageux d’après ce que nous venons de voir. Personne n’a pris une décision pour le démettre de notre armée. Je n’ai pas compris moi non plus, les hésitations et les reculades du Gal Zagré et ses troupes. Tactique militaire ou complicité ou peur ? Eux seuls peuvent le dire. Et aujourd’hui, on nous dit que cet assassin s’est réfugié à l’ambassade du Vatican d’où on a sûrement organisé sa fuite du pays. En tout cas, si tout cela est vrai, c’est le cœur saignant de douleur et de révolte que je dis merci au nonce apostolique pour cette attention très particulière de sa part à l’égard du peuple meurtri du Burkina. Mais, au fait, c’était à nous-même burkinabè de ne laisser ce Diendéré s’échapper sous aucun prétexte. Est-ce que nous savons ce que Diendéré ira fomenter comme coups depuis l’extérieur en réseaux avec les compaorés et leurs mercenaires étrangers pour déstabiliser notre pays ? Ceux qui l’ont aidé à fuir sans devoir répondre de ses actes monstrueux (car il n’a pas pu fuir tout seul) ont-ils eu pitié de ce pays et ont-ils pensé à touts les morts y compris ceux qu’on déplore encore récemment à la suite de l’assaut de notre armée ? Paix en leur âme.
    Web master, merci de publier mon message.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 20:50 En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Merci encore à notre armée nationale de nous avoir délivrer des officiers félons , peureux et dépourvus de tout honneur . Je suis étonné que le général n’aille pas jusqu’au bout de sa logique :accepter mourir plutôt que de perdre l’honneur . Et pourtant n’est ce pas lui qui a entrainé les soldats dans cette aventure sans issue ? Finalement il est comme son maitre qui préfère fuir chez ses beaux parents plutôt que de mourir . Quelle triste fin pour ces deux personnages qui ont provoqué des tragédies . Diendere mérite la peine de mort âpres avoir été dégradé .Il en va de même du général d’opérette qu’est Bassolé .
    TANT QUE DIENDERE ET SES ACCOLYTES NE SERONT PAS AU TPI LES BURKINABE NE DORMIRONT PAS TRANQUILLE. LE SERPENT MEME MORT EST TOUJOURS DANGEREUX SI SA TETE EST TOUJOURS LA.
    TOLERANCE POUR TOLERANCE NE TERGIVERSEZ PAS ;

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 20:58, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Attendez, mais on est ou la ? Combien de soldats encerclaient le camp NaabaKoom II pour que le sieur Diendéré puisse sortir aller chez le nonce apostolique ?

    Donc la justice au Burkina est d’arrêter Djibril Bassolé, qui ne s’est pas affiché avec les putschistes, qui nie toute implication, mais laisser libre celui qui s’est proclamé président après un coup d’état sanglant et avoué ses forfaits ???

    Même parmi les exécutants qui ont tiré sur les pauvres citoyens aux mains nues, aucune arrestation. Encore moins chez les hommes politiques soupçonnés d’avoir incité et financé le coup d’état. Que se passe-t-il donc ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 21:29, par DIEU SAUVE L’AFRIQUE En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Internaute 7, quand on est ignorant, on se renseigne. On ne débité pas des balivernes. comment Djendéré peut-il se rendre à Rome sans passer par le territoire burkinabè ? Il peut rester le plus longtemps possible dans l’enceinte diplomatique avec l’accord du Non ce Apostolique. Mais dès qu’il quitte la nonciature, et qu’il se trouve sur le sol burkinabè, il sera arrêté.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2015 à 22:59, par BAYARMON SOULAMA En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Je voudrais en toute sincerite tirer mon chapeau au peuple Burkinabe pour sa determination, son patriotisme et sa combativite, feliciter nos Forces Armee de Defence et de Securite national pour leur patriotisme et profesionalisme. Anyway, je suis tres fier d’etre Burkinabe. A propos du General Gilbert Diendere, il devrait etre arrete sans delais si non il pourrait etre un danger permanant pour notre pays s’il arrivait a s’echapper. Donc vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 05:21, par Ghost En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    Politiciens en manque d’inspiration, peuple aveuglé par la jalousie, communauté internationale pyromane, un vrai cocktail pour faire d’un pays un vrai merdier comme en Libye, l’Irak et j’en passe

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:25, par cannot En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    C’est un guvernement de peurreux. les gens et surtout les jeunes sont cpables de mourrir pour vous une fois de plus. Et qu’est ce que vous faites pour cette jeunesse ???? DITES MOI
    Pourquoi pendant cette crise de mobilisation et de resistance aucun—aucun-aucun MINISTRE n’est sorti soutenr ne serait-ce que dans son qurtier les jeunes...... J’ai vraiment HONTE

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 12:28, par cannot En réponse à : Situation nationale : Le gouvernement annonce le bilan de l’opération pour bientôt

    C’est un gouvernement de peureux. les gens et surtout les jeunes sont capables de mourir pour vous une fois de plus. Et qu’est ce que vous faites pour cette jeunesse ???? DITES MOI
    Pourquoi pendant cette crise de mobilisation et de résistance aucun—aucun-aucun MINISTRE n’est sorti soutenir ne serait-ce que dans son quartier les jeunes...... J’ai vraiment HONTE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
La problématique de la liberté chez Jean-Jacques Rousseau
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés