Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

mardi 29 septembre 2015 à 04h43min

Les travailleurs du Burkina ont repris le travail après la parenthèse du coup d’Etat du 16 septembre 2015. Après près de deux semaines d’absence et de lutte pour certains, les fonctionnaires ont retrouvé leur travail. Avec une charge plus grande comme on pouvait s’y attendre. C’est le cas du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

Après près de dix jours de « congés forcés », les fonctionnaires notamment ceux de l’administration publique ont repris le travail ce lundi matin. Il est 11 heures 23 lorsque nous sommes arrivés au ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Le hall bondé de monde nous indique déjà que le travail a repris. Nous aurons confirmation plus tard avec le directeur des ressources humaines (DRH). Aidé par la direction de la communication ministérielle, nous frayons un passage au milieu d’une multitude de personnes pour accéder au bureau du directeur.
« Après pratiquement deux semaines d’absence, nous avons repris service ce matin », nous a confié le DRH, Sibiri Evariste Savadogo. Et de poursuivre, « nous constatons qu’au niveau du département tout le monde a repris. La charge du travail est vraiment grande au point que ce matin, rien que les audiences que nous avons, on est débordé ». Le personnel doit fournir un double effort pour essayer de rattraper ce qui peut l’être. « Deux semaines sans travailler a été une grande perte pour notre ministère. Du point de vue dossier à écouler, il faut batailler avec d’autres énergies. Il faut qu’on double les efforts pour pouvoir rattraper ce qu’on doit rattraper », a déclaré le directeur des ressources humaines du MENA.

A la question de savoir si la rentrée aura lieu effectivement le 1er octobre 2015, il répond : « La réflexion est en cours avec tous les acteurs du système éducatif. Nous pensons que cela va aller ». En plus de cela, le ministère doit relever le défi d’autres activités connexes à la rentrée des classes.
Il faut préparer le lancement de la rentrée scolaire qui sera faite à Kaya. Il faut aussi organiser la journée internationale de l’enseignant. L’un dans l’autre, c’est de la bousculade et le MENA va s’efforcer de relever le défi. Pour cela, il faut trouver de nouvelles stratégies selon Sibiri Evariste Savadogo. « Sur instruction du ministre nous sommes en train de nous concerter pour trouver la stratégie à mettre en place afin de rattraper le temps perdu », a ajouté Sibiri Evariste Savadogo.

Dehors c’est une file qui attend le directeur et ses collaborateurs. Des enseignants pour la plupart sont venus pour divers services. C’est le cas de Awa Compaoré. « Je suis venu ce matin pour récupérer une décision d’affectation. Le service est rapide. A 7h30 les gens étaient déjà là. Le service est rapide mais comme il y a une période où les gens n’ont pas travaillé, il y a beaucoup de gens qui attendent leurs dossiers. Sinon, ça va on ne se plaint pas ».
Au ministère de la fonction publique, du travail, et de la sécurité sociale, le constat est le même. Le personnel a repris le travail comme dans les autres ministères. Le coup d’Etat reste le sujet principal des conversations dans les couloirs du ministère. Entre deux ou trois collègues, on se taquine souvent en évoquant les péripéties du coup d’Etat.

Judicaël Gaël Lompo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2015 à 08:59, par Paux
    En réponse à : Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

    Au lieu de debloquer l’argent de la vacation ecoulée vs êtes là assis bonnement ,on dirait c’est fais,la discrimination pr les frais de vacation que vs avez cree au sein du corps enseignant vs rattrapera,vs contribuer à ternir l’image de l’education que de le rehausser.ce n’est pas une préoccupation,vs dites qu’il ya l’argent et rien de concret.pareille pr le MESS,JE LANCE UN APPEL À TOUT ENSEIGNANT DE REFUTER LES HEURES SUP AU PROFIT DES HEURES DE VAC.ÊTRE CATEGORIQUE EN CE SENS,MIEUX ENCORE EXIGER À CE QUE LES DEUX MINISTERES RÈGLENT LA VAC ANTERIEURE AVANT D’ACCEPTER UN NOUVEAU CONTRAT.À TOUT ENSEIGNANT,PR LE MÊME CONTENU ENSEIGNER,REFUSER DE RECEVOIR DES SOMMES DIFFERENTES,C’EST INADMISSIBLE QUE PR LA MÊME CLASSE PAR EXEMPLE 5èm,LES CAPES ET MÊME LES CAPES AUXILIAIRES(NON CERTIFIES) SONT PAYÉS À 2500 ET LES CAP-CEG À 2300,POURTANT C’EST LE MÊME CONTENU.PR PALLIER À CETTE INJUSTICE PROFESSIONNELLE,IL FAUT REFUTER CES MAUX QUI MINENT SURTOUT LE MESS.ACCEPTER LUTTER CAR PERSONNE NE LE FERA À VOTRE PLACE,SOYEZ DETERMINER CETTE ANNÉE....

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2015 à 18:14, par abu imrane
    En réponse à : Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

    cher ami ! Il ne faut pas disperser tes énergies pr une lutte qui n’est pas à l‘ordre du jour. Finissons avec le RSP et Diendéré au lieu de créer la division entre travailleurs de l’éducation.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2015 à 21:35, par kampo
    En réponse à : Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

    la charge était déjà grande avant ce coup d’etat , la question des vacations, celle des mandatement ou celle des décisions d’affection qui depuis novembre 2014 ne sont toujours la disponible et vous parlez de rentrée scolaire, non messieurs, il ne peut y avoir de rentrée scolaire si toutes ces questions restent en suspend, comment un personnel peut être efficace sans motivation ? ce n’est pas normal qu’on attende de simple décision d’affectation un an durant pourtant pour les notes de service d’affection ça s’est fait en moins d’un mois. veuillez monsieur le ministre a ce que votre personnel soit bien traite il y va de l’éducation de nos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2015 à 21:39, par kampo
    En réponse à : Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

    la charge était déjà grande avant ce coup d’etat , la question des vacations, celle des mandatement ou celle des décisions d’affection qui depuis novembre 2014 ne sont toujours la disponible et vous parlez de rentrée scolaire, non messieurs, il ne peut y avoir de rentrée scolaire si toutes ces questions restent en suspend, comment un personnel peut être efficace sans motivation ? ce n’est pas normal qu’on attende de simple décision d’affectation un an durant pourtant pour les notes de service d’affection ça s’est fait en moins d’un mois. veuillez monsieur le ministre a ce que votre personnel soit bien traite il y va de l’éducation de nos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2015 à 14:48, par JORDAN THIERRY TIENDREBEOGO
    En réponse à : Reprise du travail dans l’administration publique : Le MENA veut redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu

    A quand les resultats du test de recrutement des 2400 IAC

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés