Opération ville propre : Le quartier Gounghin remis à neuf par les jeunes et les femmes

vendredi 25 septembre 2015 à 07h00min

Tout comme au lendemain de l’insurrection populaire, des centaines de jeunes et de femmes sont descendus dans les rues avec pelles, balais, râteaux et brouettes pour nettoyer la ville Ouagadougou qui renait peu à peu de ses cendres. A travers cet acte, ils disent vouloir accompagner les fidèles musulmans dans la célébration de la Tabaski. C’était ce jeudi 24 septembre 2015.

Opération ville propre : Le quartier Gounghin remis à neuf par les jeunes et les femmes

Les nombreuses barricades qui avaient été érigées pour barrer la route aux putschistes ne sont presque plus visibles dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou. Toutefois, des débris de pneus brûlés, des arbustes, des branches trainent encore sur des voies. Sur la nationale N1 non loin du siège de l’ONEA, la chaussée a noirci et en ce jour de la fête du mouton, aucun mouvement de jeunes n’a été aperçu pour le nettoyage.

L’appel de l’ancien Bourgmestre de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré a-t-il été entendu par-là ? « Non ! », nous répond un passant qui estime que cette opération ville propre n’est qu’une stratégie politique pour certains hommes de devenir des m’as-tu-vu. « Je suis un fils de ce pays et je n’ai pas besoin qu’on me demande de sortir. Aujourd’hui c’est la fête et demain (25 septembre 2015, ndlr), je sortirai pour balayer et remplir ma part de contrat ».

A moins d’un kilomètre de là, les deux mini-cars qui avaient été saccagés puis incendiés par les manifestants, assiègent toujours la voie. Aucune action n’a encore été menée pour rendre la circulation plus fluide. Au niveau du palais de la culture Jean Pierre Guingané, le bitume était par endroits noirci et les Ouagalais allaient et venaient à leur guise.

A Gounghin, des coups de balais avaient été donnés. A notre arrivée sur les lieux peu avant 8h, des tas d’ordures avaient été mis de côtés. Au secteur 7, Simon Compaoré à la tête d’une centaine de jeunes et de femmes, veillait au grain. C’est devant son domicile que l’opération ville propre serait partie, avant six heures, nous confie Jacques Zida dit Akengué. Des sachets plastiques aux branches en passant par les pneus abandonnés, tout a été raclé aux abords de la route. Il arrivait souvent à Simon d’inciter ceux qui avaient la flemme de travailler « Toi tu n’es pas Burkinabè » ?

De façon spontanée, des personnes de bonne volonté ont distribué des sachets d’eau et remis de l’argent pour étancher la soif des balayeurs. Pour l’ex-Maire, « cela démontre une fois de plus que les jeunes et les femmes du Burkina sont formidables ». Il a par ailleurs remercié Dieu d’être intervenu au bon moment et d’avoir combattu auprès du peuple pour un dénouement heureux de la crise. A une demi-heure de la grande prière de la Tabaski, les balayeurs de confession musulmane ont pris congé de leurs camarades tout en encourageant ces derniers à poursuivre le nettoyage. Sur les lieux un camion de la direction de la propreté se chargeait de ramasser les ordures entassées.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Messages

  • I m so proud of my Burkinabe people ! belle lecon civique

  • Quel bel exemple de civisme et de citoyenneté ! Bravo à vous les jeunes. Par cet acte vous venez de montrer que s’il s’agit de la cause nationale, vous pouvez vous unir et être solidaires. J’invite tous les candidats aux élections présidentielles, d’accorder une grande place pour les jeunes dans leur programme de société car tout président qui refuse de prendre en compte les aspirations du peuple et en particulier celles des jeunes, est assis sur un fauteuil éjectable.

  • Quel bel exemple de civisme et de citoyenneté ! Bravo à vous les jeunes. Par cet acte vous venez de montrer que s’il s’agit de la cause nationale, vous pouvez vous unir et être solidaires. J’invite tous les candidats aux élections présidentielles, d’accorder une grande place pour les jeunes dans leur programme de société car tout président qui refuse de prendre en compte les aspirations du peuple et en particulier celles des jeunes, est assis sur un fauteuil éjectable.

  • Nul ne peut vaincre un peuple uni car Dieu a toujours ete avec lui.

  • C’est ça on appelle "du m’as-tu vu". Il faut éviter de mélanger une cause nationale à la cause des assoiffés du pouvoir. Si on ni prend garde l’après transition sera dure à gérer. Que Dieu nous sauve des mains de ces vieux vampires qui n’ont plus rien à démontrer sur la scène politique pour le développement de notre jeunesse.
    Dieu bénisse le burkina Faso

  • FIERTE FIERTE FIERTE.....

  • L’ union fait la force. Fier d’etre burkinabe.

  • Tu es vraiment 1 polontichien ( No2). T’as rien compris, sache que Simon COMPAORE a ete designe au moment de quitter la mairie de Ouaga, Maire Emerite, c’est a dire a vie. C’est une nomination honorifique. A ce titre, il veillera tjrs sur la ville comme de par le passe. On se renseigne avant de faire des declarations quand on est ignorant.

  • Internaute n°5, vous savez pourquoi le peuple ne vous suivra pas ? parce ce vous et votre parti avez une méchanceté inutile qui ne favorise pas la cohésion sociale. Vous vous érigez en donneur de leçon alors qu’on se connait au Burkina ici. Si vous n’y avez pas pensé, c’est dommage. Mais n’incriminez pas ceux qui ont eu ce reflexe d’opération mana mana pour permettre à la ville d’être propre pour la fête de la Tabaski. Même quand on n’aime pas le lièvre, il faut au moins reconnaitre qu’il court vite.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés