Coordination pour la résistance du Yatenga : La COPRY pour la rétablissement effectif des institutions et pour la dissolution du RSP

vendredi 25 septembre 2015 à 02h38min

Les membres de la Coordination Pour la Résistance du Yatenga (COPRY) ont animés dans la soirée du mercredi 23 septembre 2015 un point de presse à Ouahigouya. A l’occasion, un bilan partiel de la semaine de lutte pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel suite au putsch perpétrer par le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) a été fait à la presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Coordination pour la résistance du Yatenga : La COPRY pour la rétablissement effectif des institutions et pour la dissolution du RSP

C’est le siège provincial du MBDHP qui a servi de cadre à cette rencontre entre les hommes de média de la ville de Ouahigouya et la COPRY qui est née au lendemain du coup d’Etat et qui regroupe plusieurs entités que sont les partis politiques, les syndicats, et la société civile. Le coordonnateur de cette structure Boureima Sawadogo qui était entouré de l’ensemble des responsables a justifié la mise sur pied de la COPRY par la prise en otage des institutions républicaines par le RSP. « Nous nous sommes retrouvés face à la forfaiture du RSP de nous unir à l’instar d’autres provinces pour mieux organiser la résistance » a indiqué Boureima sawadogo. Il a fait remarquer que chaque jour la coordination avec l’adhésion massive des populations a pu organiser une marche de protestation dans les différentes artères de la ville de Ouahigouya suivie de meeting. La coordination a souligné qu’outre les séances de projection de films de sensibilisation qui ont eu lieu toutes les nuits à la place de la Nation, elle a adressé des messages aux forces de défense et de sécurité, aux autorités coutumières et religieuses dans le but de les inviter à être solidaires de la lutte du peuple burkinabè, en utilisant les moyens et les pouvoirs à leur disposition pour barrer la route aux forces antidémocratiques qui veulent mettre fin à la transition. Les responsables de la coordination se sont réjouit du bon suivi des mots d’ordre par les populations, les travailleurs et de constater que tant bien même la situation ne soit pas totalement revenue à la normale, la forte mobilisation populaire a contraint les putschistes à abdiquer.

Pour le rétablissement effectif des institutions républicaines

La coordination dit ne pas baisser la garde car « un serpent restera serpent » c’est pourquoi elle estime que la lutte doit continuer jusqu’au rétablissement effectif des institutions et la dissolution sans conditions du RSP. « Pour ce qui est des revendications tragicomiques des putschistes, notamment la fameuse inclusion et l’amnistie, nous estimons que c’est une provocation qui ne mérite même pas la moindre attention » a martelé M Sawadogo au cours des entretiens. La coordination a félicité le patriotisme des populations et le respect du bien public car aucun dégât n’a été observé ni sur les édifices ni sur les bitumes et d’encourager le vaillant peuple du Yatenga à rester déterminé pour créer le rapport de force pour la victoire totale de la démocratie. Pour ce faire, les membres de coordination ont lancé un appel à une grande mobilisation le vendredi 25 septembre 2015 à Ouahigouya toujours à la place de la Nation afin d’exiger la dissolution pure et simple du RSP.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés