Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

vendredi 25 septembre 2015 à 02h27min

Les musulmans du Burkina Faso, à l’instar des autres fidèles du monde ont célébré la fête de l’Aid El Kabir - Tabaski - le jeudi 24 septembre 2015. A Bobo-Dioulasso, un lieu de prière inhabituel a particulièrement attiré l’attention des uns et des autres. Ce lieu, c’est la place Tiéfo Amoro Ouattara désormais appelé « place de la résistance ». Le lieu habituel – place Wara Wara – a accueilli également du monde pour la prière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

Les musulmans du Burkina Faso ont célébré la fête de la Tabaski dans des conditions marquées par le coup d’état perpétré par des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) avec à leur tête le général Diendéré. Installés depuis le 17 septembre –jour du putsch- à l
La place Tiefo Amoro où les manifestants se sont installés depuis cette date est devenu le QG de la résistance. Arrivée alors que la résistance continue, la Tabaski a été célébrée à cette place.

Dirigée par El Hadj Oumarou Moné, Imam de l’AEEMB du CERFI, la prière a réuni en majorité des leaders et acteurs des organisations de la société civile de la ville de Sya. Au-delà de la célébration du sacrifice d’Abraham, ces fidèles musulmans ont voulu réaffirmé leur volonté de continuer la combat ; et ce, jusqu’à la « libération totale du pays des hommes intègres ». « Comme un seul homme, les Burkinabè se sont levés contre ceux qui voulaient détruire notre pays. Et comme vous le savez, depuis le premier jour, la mobilisation des populations en l’occurrence de la jeunesse ne s’est pas affaiblie. A Bobo comme vous le voyez, la place Tiéfo Amoro est toujours bondée de manifestants. C’est pour cela que nous sommes venus faire la prière avec ces jeunes qui, nuit et jour se battent pour la libération totale de notre cher pays » a fait remarquer l’Imam.

Après un hommage rendu aux victimes de la « barbarie du RSP », l’Imam a axé son sermon sur la paix et la cohésion sociale au pays des hommes intègres avant de souhaiter prompt rétablissement aux blessés.

A entendre nombre de responsables d’OSC, la décision de célébrer la fête de la Tabaski à la place Tiéfo Amoro a été prise de façon spontanée la veille. « La décision de prier ici, sur la place Tiéfo Amoro, a été prise hier soir. En moins de 30 mn, nous avons trouvé un Imam » ont-ils expliqué. Prier sur la place de la « résistance » est une manière pour eux de non seulement continuer la résistance mais aussi et surtout d’invoquer Allah pour qu’il étende sa main protectrice sur le pays contre les forces du « mal ».

Au terme de la prière couronnée par l’immolation du bélier de l’Imam, l’on croyait que les uns et les autres rejoindraient leurs familles respectives pour la fête. Mais, le constat a été tout autre. « Nous allons rester ici. Nos familles enverront nos parts du repas de la fête ici. Nous allons continuer la résistance jusqu’à la libération totale de notre pays » ont-ils signifié.

Place Tiéfo Aomoro, désormais Place de la résistance !

La place Tiéfo Aomoro aura ainsi joué un rôle important dans la résistance contre la « forfaiture des éléments du RSP ». Pour eux (les résistants), il convient donc d’immortaliser la résistance bobolaise en ajoutant le terme « résistance » au nom « Place Tiéfo Amoro ». « Nous voulons qu’on ajoute le mot résistance au nom de la place Tiéfo Amoro pour immortaliser le rôle que cette place a joué dans le combat contre les forces du mal » ont- ils souhaité. Ils y sont et y seront pour suivre de près l’évolution des choses du côté de la capitale.

En réponse à l’appel du chef de l’Etat qui appelle les Burkinabè à vaquer « tranquillement » à leurs occupations, les résistants disent avoir compris. Mais, ils ne quitteront le lieu que le samedi 26 septembre 2015.

Prière pour les victimes du putsch

A la place Wara-wara de Bobo-Dioulasso, c’est l’iman Siaka Sanou de la grande mosquée de Dioulasso-ba qui a dirigé la prière. Les deux rakkats ont suivi l’immolation du mouton blanc. L’iman Siaka n’a pas manquer d’adresser un message au peuple burkinabé. « Nous n’avons pas cessé de prier durant toute cette semaine pour que le pays retrouve la paix », confie l’iman qui dit avoir une pensée pour les victimes et les blessés de ce coup d’Etat « sordide ».

Venus, comme d’habitude soutenir le monde musulman, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins Alfred Gouba a souhaité une joyeuse fête, implorant Dieu de soulager les cœurs meurtris.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 septembre 2015 à 06:52, par abu imrane
    En réponse à : Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

    De la prière à la résistance maintenant. Moi jai fète avec bcp de reserve pr etre opérationnel ce matin à la place de la résistance à Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:22, par bobolais
    En réponse à : Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

    laissez l’islam en paix et en dehors de votre résistance - ne confondez pas les choses- bobo n’a jamais été une priorité pour les politiciens burkinabés tout ce joue a Ouagadougou si vous voulez dormez des siècles à la gare ça ne changera rien - notre ville a besoin de travailleurs que des gens assis , se raconter des bobards nous avions besoin du rayonnement et le développement de notre ville et cela passe par la paix la cohésion sociale.
    lutter pour des causes du développement locales ce sera mieux .
    la location des bâches et autres sont financés par qui ?
    qui gère le fond destiné a cette mobilisation ?
    s’il est honnête qu’il monte sur le podium nous faire le bilan des dépenses ?
    le reste des combats sont bien gérer a Ouagadougou chez le mogho NAABA pas a DIOULASSO- BA -
    foutez nous la paix -
    bobo est une ville de paix
    même samory n’a pas voulu nous faire chier
    VIVE LA SYA -
    VIVE TIEFO AMARA

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:33, par bobolais
    En réponse à : Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

    L’UNITE

    "Ô ENFANTS DES HOMMES !
    NE SAVEZ VOUS PAS POURQUOI NOUS VOUS AVONS TOUS CREES DE LA MEME POUSSIERE ? C’EST POUR QUE NUL NE S’ELEVE AU-DESSUS DES AUTRES. MEDITEZ SANS CESSE SUR LA MANIERE DONT VOUS FUTES CREES. PUISQUE NOUS VOUS AVONS TOUS FAITS D’UNE MEME SUBSTANCE, IL VOUS INCOMBE D’ETRE COMME UNE SEULE AME, ALLANT D’UN MEME PAS, MANGEANT D’UNE MEME BOUCHE ET HABITANT LA MEME TERRE AFIN QUE, DU TREFONDS DE VOUS-MEMES, PAR VOS ACTES ET PAR VOS OEUVRES, LES SIGNES DE L’UNITE ET L’ESSENCE DU DETACHEMENT PUISSENT SE MANIFESTER. TEL EST LE CONSEIL QUE JE VOUS DONNE, O ASSEMBLEE DE LUMIERE. SUIVEZ-LE ATTENTIVEMENT AFIN DE RECOLTER LE FRUIT DE SAINTETE SUR L’ARBRE DE GLOIRE MERVEILLEUSE."
    Baha’u’llah

    "J’EXHORTE CHACUN DE VOUS A CONCENTRER TOUTES LES PENSEES DE SON COEUR SUR L’AMOUR ET L’UNITE. QUAND GERME UNE PENSEE DE GUERRE, OPPOSEZ-LUI UNE PLUS FORTE PENSEE DE PAIX. UNE PENSEE DE HAINE DOIT ETRE NEUTRALISEE PAR UNE PLUS FORTE PENSEE D’AMOUR."
    ’Abdu’l-Baha

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 19:46, par abu imrane
    En réponse à : Tabaski à Bobo-Dioulasso : De la résistance à la prière

    l’islam n‘en courage pas la dictature,la tyranie,le masacre des civils à mains nus par des militaires assoiffés de pouvoir. Résister ne veut pas dire tuer quelqu’un mais plutot refuser la forfaiture. C’est tout simplement ne pas etre un mouton...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés