Ouagadougou entre « réveil » et préparatifs de la Tabaski

jeudi 24 septembre 2015 à 00h17min

Cela fait une semaine jour pour jour, que la population burkinabè a perdu de sa tranquillité, de ses habitudes. Et cela suite à ce coup d’Etat perpétré par le Gal Gilbert Diendéré. Des commerces sont restés fermé durant ce temps. Suite au discours du président Michel Kafando en cette journée du mercredi 23 septembre 2015 veille de la fête de tabaski, annonçant le retour au calme, nous avons décidé de faire le tour du quartier tampouy pour voir l’état d’âme des populations et les préparatifs de la fête du mouton.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ouagadougou entre « réveil » et préparatifs de la Tabaski

Les habitants de Tampouy retrouvent peu à peu leurs habitudes. Depuis le 16 septembre, la « barbarie » régnait dans les rues. Les commerces et services étaient fermés. La paix semble revenir. Des véhicules, des motocycles et bien d’autres engins sillonnent les goudrons et les différentes rues. Et cela, malgré les troncs d’arbres, les briques, les pneus brulés, les morceaux de fer, entassés sur les bitumes et qui rendent la circulation compliquée. « Nous sommes sortis pour chercher de quoi manger.On ne doit pas se laisser mourir de faim à cause de ces gens-là ! », a expliqué Marguerite Kabore. Les propos de cette dernière sont renchéris par un habitant du même quartier. « Nous sommes enthousiastes car le président Michel est de retour nous avons pleinement confiance en lui, il va régler le reste, comme nous le souhaitons », s’est – il exclamé. Au rond point de tampouy (route nationale n°2), les forces de l’ordre sont toujours postées et effectuent des contrôles.

Comment se prépare la fête de Aïd al Kabir ?

Les marchés de tampouy connaissent de l’affluence en cette journée de mercredi 23 septembre 2015. Au niveau du marché de bétail, on constate pas mal de monde. On marchande par ci par là. De la volaille et du bétail y sont vendus. « Chacun peut y trouver son compte. Nous avons des moutons de 150 000 FCFA, de 50 000 FCFA, bref, les prix varient. Les acheteurs peuvent marchander les prix. Mais contrairement aux autres fêtes, il n y a pas beaucoup d’affluence », déclare un marchand de bétail. Pour Monsieur Nacoulma, un marchand, la période est propice à la vente du bétail. « Nous sommes des commerçants, et la période est propice aux ventes, si on ne sort pas qu’est qu’on va faire ? », s’est-il exclamé.

Les musulmans expliquent les préparatifs de « la fête du mouton » de diverses manières. « On n’a pas pu faire le pèlerinage à la Mecque, mais on va essayer de faire la tabaski pour que Dieu continue de verser sa grâce et sa paix dans notre pays » explique Omar Kabore tout en menant son bélier par la corde. Un fidèle musulman a ajouté : « Nous sommes une population libre, et ces derniers ne doivent pas perturber nos habitudes. Célébrer la tabaski signifie que nous voulons la grâce de Dieu dans notre pays. La fête ne peut être belle car des frères sont tombés. Nous allons prier pour qu’ils reposent en paix aux côtés du tout puissant. Ne rien faire, c’est laisser ces putschistes gagner car leur objectif c’est perturber la quiétude de notre beau pays. Par ailleurs, cela ne veut pas dire que nous ne serons pas vigilants pour la suite de l’évolution de la situation du pays ».

Diane Kagambèga (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés