Burkina : Retour en force de la Transition

jeudi 24 septembre 2015 à 00h17min

C’est par une déclaration, hautement patriotique ce mercredi 23 septembre 2015, à la Nation, que le président Michel Kafando, a repris en main les affaires de la Transition burkinabè. Transition brutalement interrompue la semaine dernière par le coup d’Etat du régiment de sécurité présidentielle (rsp) qui avait porté au pouvoir le Général Gilbert Diendéré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : Retour en force de la Transition

Grâce à la mobilisation du Burkina et de ses amis, la parenthèse du coup d’Etat du 16 septembre 2015 se referme. La Transition burkinabè est de nouveau sur les rails. Michel Kafando, qui a repris ce mercredi les rênes du pouvoir d’Etat, s’est montré très ferme vis-à-vis des putschistes, qualifiés d’usurpateurs. Fort du soutien de ses compatriotes, le président burkinabè entend exercer pleinement ses pouvoirs de chef de l’Etat du Faso.

« La volonté du peuple d’abord »

De nouveau à la tête du Faso, Michel Kafando entend gouverner selon la volonté du peuple burkinabè. Pas question pour lui de céder sur des propositions de sortie de crise qui ne rencontrent pas l’assentiment de ses compatriotes. Et de prévenir la Communauté économique des Etats de l’Afrique Ouest (CEDEAO) en charge de la médiation : « En ce qui concerne les dernières propositions de la CEDEAO pour une sortie de crise, il est évident qu’elles ne nous engageront que si elles prennent en compte la volonté du peuple burkinabé, exprimée clairement dans la Charte de la Transition ».

En cela, la déclaration de reprise du pouvoir par Kafando avant l’arrivée même de la délégation des chefs d’Etat de la CEDEAO qui était censée l’installer officiellement dans son fauteuil de président ; n’est pas fortuit. Cela traduit toute la volonté d’indépendance du PF vis-à-vis des médiateurs de l’organisation sous régionale accusés d’être de complicité avec les auteurs du coup d’Etat. Ainsi, les médiateurs qui venaient introniser, se sont de facto retrouvés, du moins pour ceux qui étaient déjà sur place, dans le rôle moins prestigieux de témoins de l’intronisation.

Zida va-t-il retrouver son fauteuil de Premier ministre ?

Dans les propositions de sortie de crise des médiateurs de la CEDEAO, il a été préconisé le retrait des militaires du gouvernement à former à l’issue de cette crise de coup d’Etat du rsp. Reste maintenant à savoir si le président Kafando dans sa volonté d’indépendance respectera cette recommandation. S’il la respecte, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida et les autres militaires du gouvernement de transition ne devraient plus être dans le nouveau gouvernement attendu dans les prochaines heures. D’autres interrogations subsistent. C’est par exemple la proposition de tenue des élections le 22 novembre 2015 ou celle de l’inclusion des présidentiables exclus par la décision du Conseil constitutionnel. Le nouveau gouvernement va-t-il les rejeter ou les entériner ? Wait and see !

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 septembre 2015 à 23:39
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Bien sûr que Zida reste le premier ministre du Faso.Quel crime a t’il commis pour qu’il soit limogé ?Mieux si j’avais un conseil à donner à notre président du Faso Michel Kafando,je lui dirai de faire revenir le colonel Barry Auguste comme ministre d’état,ministre de la sécurité intérieure.Les gens oublient mais c’est le colonel Barry qui a bien retardé le putsch de ces terroristes qui devait avoir lieu depuis longtemps sans la sagacité du colonel Barry alors ministre de l’administration territoriale et de la sécurité qui avait éventré le complot et cela n’avait pas plus au terroriste diendéré et ce fut la énième fausse crise ayant entraîné le limogeage de Barry.Notre président a du s’en mordre les doigts lors de son séquestration par ce terroriste car c’est ce même terroriste qui a fabriqué de faux documents pour accabler Barry et son coup à parfaitement marché puisqu’il avait pu abusé du PF,du collège des sages et de la haute hiérarchie militaire.Barry étant exit du MATDS,ce terroriste avait maintenant un boulevard devant lui pour accomplir sa sale besogne et c’est ce qu’il a fait le 16 septembre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2015 à 01:22, par Djendjere le Maudit
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Moi je crois que le PM Zida doit etre maintenu dans le gouvernement. Il etait l’ homme a abattre des putschistes et n’ eut ete la mobilisation generale, ce rancunier de Djendjere allait le tuer sas coup ferir. Ensuite, tous les militaires et tous les civils qui etaient dans le gouvernement doivent etre reconduits. On va prendre de nouveaux ministres pour un mois oiu deux mois ? D’ ailleurs meme, ce serait accorder de l’ importance a leurs revendications. Moi mon salaire est trop maigre. Ca devait etre une bonne raison aussi selon moi pour faire un coup d’ etat mais je n’ai pas les moyens. Mon voisoin, on a renvoye son enfant du Lycee Yiguia. Il n’a pas l’ aergent pour payer la scolarite. C’est pas une raison pour lui de se lever aussi ? Toi on recale ta femme a qui tu ne pouvais rien faire meme parce que tout Ouaga sait que tu es un vrai uimpuissant et tu te leves pour terroriser la population. Tu es mal ne meme quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2015 à 05:25, par big love
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Ooh honte a la cédéao !en plus elle se permet de dire a l’ua de mettre de l’eau dans son vin !?oh honte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2015 à 07:33, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    - Il faut maintenant que Mme la Ministre de la Justice nous laisse tranquille avec ses piou...piou...piou d’oiseau granivore et d’être plus concrète dans les dossiers. Nous ne jouons plus au Burkina et aucune ruse ne marchera encore dans ce pays !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2015 à 07:42, par Lebgatroptard
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Que tous les militaires quittent le gouvernement, et que Kafando tienne compte de cela, la politique aux civils.

    LEBGATROPTARD

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:29
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Il faut chasser le ministre de la Sécurité. C’est le pion de Diendéré

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 20:50
    En réponse à : Burkina : Retour en force de la Transition

    Les gens de la transition n’ont encore rien vu. Cette déclaration tonutriante de M’Bah Michel est inacceptable. Vous verrez....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés