Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • vendredi 18 septembre 2015 à 07h16min
Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

« Golf ». C’est aussi sous ce sobriquet qu’est connu celui-là qui, depuis les premières heures de ce jeudi, 17 septembre 2015, s’est proclamé nouvel homme fort du Burkina. Finalement ! L’histoire a donné raison à ces observateurs qui, depuis les premiers moments de la transition (et suite à ce qu’ils ont qualifié de « clash » entre le Général de brigade et son numéro 2, Isaac Yacouba Zida) ont vu en lui (Diendéré), celui-là sur lequel repose l’« état de santé » de la transition.

Après plusieurs crises qui ont secoué la transition et qui l’ont mis au centre des commentaires, le général ‘’est arrivé’’ ce 16 septembre 2015.

Considéré comme l’une des figures de la révolution enclenchée en 1983 par le capitaine Thomas Sankara, Diendéré est aussi cité dans l’assassinat de ce dernier en octobre 1987 et dans plusieurs autres dossiers.

« Bras-droit » de Compaoré, Diendéré était même, selon des sources, devenu un véritable ‘’poids’’ pour le Président Blaise Compaoré qui avait, à un moment donné, voulu se défaire de lui. Mais, en homme averti et rusé, il savait que sa puissance tenait aussi à sa proximité des arcanes du pouvoir. Incontestablement. « Il a décliné des offres de formation que le président lui a proposées parce qu’il savait que l’objectif final était de l’écarter. (…). Il a même refusé de hauts postes pour conserver son poste au RSP », propos d’un de ses proches lors des mutineries de 2011 qui ont secoué le régime Compaoré et n’ont pas épargné le RSP.

« Golf » a donc su préserver le mythe de cette proximité, tout en étant un homme de terrain ; tant au plan national que dans la sous-région. A telle enseigne qu’on dit aussi de lui qu’il savait à l’avance « des coups d’Etat » qui se préparaient dans nombre de pays de la sous-région.

Adjoint de Blaise Compaoré au Centre national d’entraînement commando de Pô (CNEC), un centre de formation de renommée située au sud du pays, Diendéré fut par la suite le ‘’commandant’’ dudit centre lorsque Blaise Compaoré a été ‘’appelé’’ par Sankara comme numéro 2 de la révolution en 1983.

Fils d’un caporal, « Golf » est connu comme un fin stratège, « faiseur de rois » dans plusieurs pays africains.

Il va ‘’perdre’’ ses pouvoirs de la Présidence à l’issue du chamboulement suite à l’enclenchement du processus de transition.

En décembre 2014, ‘’ses’’ éléments obligent à la reconsidération des affectations des supérieurs du RSP par un retour dans leurs rangs au camp Naaba Koom (base du régiment). ‘’Défiant’’ ainsi l’ordre des nouvelles autorités. Dès lors, le RSP avait clairement affiché la place qu’il entendait occuper dans ce processus de transition. La suite, on l’a connaît avec les crises qui se sont succédé, mettant à mal le processus.

Que retenir de ce militaire ? Difficile de dresser un portrait parfait de cet homme élancé au sourire facile, au ‘’regard courtois’’ mais peu bavard. Du haut de sa taille, 1, 95 mètres, ce quinquagénaire est donc bien plus un homme d’actes, de terrain que de discours. Sur plusieurs dossiers sensibles liés surtout à la sécurité dans la sous-région, son nom a été cité. Dans les libérations d’otages, il a toujours été l’homme de main des Français et des Américains.

A la tête du « Conseil National pour la démocratie », depuis les premières heures de ce 17 septembre, le général de brigade justifie son acte par « la grave situation d’insécurité pré-électorale qui régnait au Burkina ».

« Nous sommes passés à l’acte pour empêcher la déstabilisation du Burkina », a-t-il confié également à Jeune Afrique dans la journée.

Indiquant également n’avoir aucun lien avec le Congrès pour le progrès et la démocratie (CDP), ancien parti au pouvoir, dans lequel sa femme Fatoumata Diendéré, occupe la vice-présidence chargée de la promotion de la Femme et dont la candidature aux législatives a également été recalée. « Nous avons des amis au CDP comme dans tous les autres partis politiques. Mais cette proximité avec le CDP n’est pas la raison de notre passage à l’acte », a précisé le président du CND sur Jeune Afrique.

Sur les « otages », Michel Kafando, Isaac Yacouba Zida et les autres retenus, le général Gilbert Diendéré a expliqué qu’« ils ont été placés en résidence surveillée, qu’ils vont bien et seront relâchés ».

Sur les élections, le nouvel homme fort indique : « Nous souhaitons discuter avec tous les acteurs politiques pour repartir sur de bonnes bases. Des élections auront bien lieu, mais nous devons d’abord nous concerter ».

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 septembre 2015 à 06:43, par wedaga En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    A bas l’assassin des révolutions de 1983 et de 2014 ! A bas l’assassin de la Nation burkinabè !
    A bas, les démons de buveurs de sang ! Vive le peuple Burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 06:54 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Quelle discussion avec quelqu’un qui est mêlé à tous ce qu’il y a de lugubre sous le régime de Blaise Compaoré. Maintenant nous voyons clair, nous comprenons qu’il y avait un vrai complot contre la transition lors du voyage du PM en Côte-d’Ivoire. Djendiéré doit lâcher le pouvoir et le processus électoral doit reprendre sans doute avec du retard. Tous ceux qui été recalés pour les élections ont accepté la décision du CC parce qu’ils savent eux que c’est ainsi qu’on fait progresser l’Etat de droit. Djendiéré n’a agi ni pour défendre la démocratie ni pour défendre la liberté des journalistes. La justice commençait à découvrir ses agissements dans tous les assassinats sous l’ancien régime. Le pouvoir d’Etat entre ses mains c’est ce travail de nos juges qui va tomber à l’eau et comme l’avait prédit Laurent Bado le plus dur vient de commencer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 06:56, par MasterInfo En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Le RSP est la branche armée du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:03, par Truman En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Mais d’ici-là, il retrouvera de nouveau dans l’ombre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:03, par Deamel En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Votre titre n’est pas bon. Je vous en suggère un autre : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre aux ténèbres !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:06, par Burkinabé En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Ce qui se passe actuellement au Burkina Faso est un acte terroriste et nous exhortons au peuple burkinabé d’affronter les terroristes avec tous moyens que chacun a à sa disposition. Les terroristes agissent sous les yeux de nos forces armées et tous les corps de sécurité sans aucune riposte. Cela montre bien que nous n’avons aucun corps de sécurité qui protège le peuple du Burkina Faso et nos institutions. Donc, c’est à nous et surtout les jeunes de défendre. Sachez que les éléments de la RSP ont déclarer la guerre contre notre patrie toute entière et non un certain nombre des personnes en occurrence le Président de la transition, le Premier Ministre et bien entendu d’autres personnes. C’est plus qu’une injure à notre pays qui totalise environ 16 millions. Nous disons aux terroristes qui tentent par tous les moyens pour déstabiliser notre pays jusqu’alors distinguer des autres pays du continent africain grâce à la solidarité du peuple. Il nous faut combattre les terroristes quelques les moyens qu’ils disposent. Peuple du Burkina Faso, Dieu vous aidera pour vaincre les terroristes qui vous terrorisent même si les hommes sensés assurer votre sécurité refusent de vous défendre contre le terrorisme. Par ailleurs, je profite pour lancer dire aux autres corps de sécurité qu’ils perdront leur valeur devant les citoyens et citoyennes du burkina Faso. Aucun respect ne sera observer envers un homme de tenue au Burkina Faso si les terroristes ne sont vaincus dans les meilleurs délais.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:07, par l’enfant sage En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    je me rend compte que je contribue pour nourrir,habillée et armé l’armée Burkinabé pour rien. ils n’ont même pas de couilles ! Quand il s’agit des missions de maintien de l’ordre de L’ONU chacun se fofille pour faire partir et lorsqu’il s’agit de la sécurité du territoire Burkinabé ils sont là assis que nous n’avons pas d’armes ! les civils ont-ils des armes.
    hey armée républicaine libérez-nous ! nous avons urgemment besoin de vous !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:08, par oran En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Reprendre son souffle après le choc. Installer la chienlit et mobiliser pour la victoire finale. Golf doit partir tôt ou tard à la CPI.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:12 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Très bien mon Général.faut pas céder.s’ils veulent ils n’ont cas manifesté comme ils peuvent.s’ils veulent la pagaille au Faso nous allons les montré la pagaille.il faut grouiller interpeller l’imbécile de Cherif Sy.c’est lui qui a créé ces problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:15, par zemosse En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Pauvre Diendere,tu as fait le coup d’État le plus bête du monde. Tu es condamné à errer .

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:16, par FasoLibre En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    A bas les assassins !
    A bas les criminels !
    Vive la liberté !
    Vive le BURKINA FASO !
    Pour la résistance, la patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:19 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Il retournera dans l’ombre définitivement et avec lui le RSP, inch’Allah. La patrie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:19, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    chers jeunes patriots du Burkina Faso et d’Afrique
    Chers Chefs d’Etat des Etats de l’Afrique
    Chers Ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques installées au Burkina Faso
    Peuple du Burkina Faso

    Nous jeunes patriotes du Burkina Faso, héritiers du combat des insurgés tués les 30 et 31 Octobre 2014, prenons l’opinion nationale et international à temoin sur les allegations et mensonges du Général de Brigade Gilbert Diendré et des membres de son parti politique le CDP et ses allies politiques.
    En effet le Général Gilbert pour justifier son coup evoque la question de l’insécurite electorale et du vote de la loi electorale qui ecarte des personnes surtout de son parti aux elections legislatives et présidentielles. Nous nous nous inscrivons en faux pour dire au Général Gilbert Diendéré que la loi electorale du Burkina Faso couplée à la decision de justice de la CEDEAO a permis au Conseil Constitutionnel du Burkina Faso de valider des candidatures aux elections legislatives don’t la liste de son parti aux elections legislatives et le candidat du CDP comme bien d’autres candidats ont été recalés conformément à la decision de la cour de justice de la CEDEAO qui interpellait les autorités du Burkina afin de réamenbager la loi électorale pour éviter une exclusion massive d’électeurs mais en donnant le droit et la possibilité au Burkina Faso de sanctionner les responsables de partis politique et d’institutions qui se seraient illustrés dans le soutien d’une modification constitutionnelle qui conduit à une insurrection et à la remise en cause de l’alternance. En application de cette loi, les anciens Minsitre du Gouvernement Compaore qui vote et soumis la loi de modification de l’article 37 de notre constitution qui a conduit à l’insurrection po^pulaire des 30 et 31 Octobre 2015 et à la demission de Blaise Compaore ainsi que les responsables de partis politiques tells EDdie COMBOIGO du CDP qui ont soutenu publiquement et par des memorandums cette modification. Aujourdhui le Général de Brigade Gilbert Diendéré a fait un coup d’Etat et nous lui disons que ce sont les memes mensonges qui ont conduit à la chute du régime de son mentor. Aussi nous recusons cet argumentaire contre l’insecurité électorale car pour nous tout était parti pour que les elections se tiennent paisiblement le 11 Octobre 2015. En effet un fichier electoral, des listes officielles de candidats aux éections legislatives y compris les candidats du parti CDP, une liste de candidats aux elections présidentielles y compris des candidatures de partis de l’ancienne mouvance présidentielle tells que Ram Ouedraogo et Yameogo Salvador. Aujourdh’ui parler de la loi electorale qui exclut est purement et simplement des mensonges grossiers du pouvoir actuel en place. Il faut chercher les raisons qui ont motive le coup d’Etat du Général pour des questions essentiels de dossiers juridiques don’t l’aboutissement prochain vont le mettre comme acteur incontournable notamment l’assassinat de Thoma Sankara, la tuerie du journamiste Norbert Zongo et la mort du Chauffeur de François Compaore, petit frère de Blaise Compaore, etc. Gilbert Diendéré pour nous joue son va-tout dans ce coup d’Etat pour espérer taire ses dossiers. Aussi d’autres motifs non moins évidents expliquent plus le coup d’état perpétré contre la marche constitutionnelle actuelle du Burkina Faso et nous faisons notre les elements ci-desous relates par le journal Le Pays aujourdhui :

    MOUVEMENT D’HUMEUR DU RSP : « Que le dialogue triomphe !"
    Au moment où ces lignes étaient tracées, le Burkina Faso retenait son souffle ! La gorge nouée par l’inquiétude de savoir où va décidément ce pays. Car, hélas, une fois de plus, la Transition a le pistolet ou plutôt la kalachnikov sur la tempe. De nouveau prise en otage au sens propre comme au sens figuré par la soldatesque, le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) pour ne pas le nommer. Qui l’eût cru ? Qui eût cru qu’à quelques encablures de la présidentielle prévue pour le 11 octobre prochain, le pays dit des Hommes intègres serait encore face à une nouvelle épreuve ? Il faut dire que ce nouveau coup de sang du RSP intervient au lendemain de la remise du rapport de la Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR) au Premier ministre burkinabè, Yacouba Isaac Zida. Un rapport dans lequel la CRNR répertorie plus de 5000 dossiers de crimes parmi lesquels 145 crimes de sang et autres atteintes à l’intégrité physique de personnes. Pour le renforcement des institutions, la Commission recommande que, dans le cadre de la refondation de l’Armée nationale et de son commandement, le RSP soit dissous. Et que ces éléments soient redéployés à des missions autres que celles d’assurer la sécurité du président du Faso. Faut-il voir un lien de cause à effet entre les conclusions de la CRNR et cette énième mouvement d’humeur du Régiment ? En tous les cas, le plus grand mal qu’on puise faire à ce pays, c’est lui arracher ce qu’il a de plus cher au monde, et qui a longtemps fait sa fierté : la paix. Pays béni des dieux, le Burkina Faso saura-t-il encore amorcer sans casse ce nouveau virage dangereux ? On croise les doigts. Plaise au Ciel que le dialogue triomphe. Pour le bonheur des fils et des filles de ce pays et pour le malheur des ennemis du Burkina Faso, et Dieu seul sait s’ils sont nombreux ici comme ailleurs, à rire de ce pays si la transition venait à virer au cauchemar. Fils et filles du Burkina, il y a toujours et encore de la place pour le dialogue, quelle que soit la nature du différend. C’est cette force qui construit et unit, et en aucun cas, l’on ne devrait en faire l’économie. Les dieux nous observent, eux qui n’ont jamais cessé de montrer à quel point ils aiment ce pays. Et le monde entier nous regarde. Soyons à la hauteur des espérances de tous les démocrates d’Afrique et d’ailleurs. Tolérant, uni et indivisible, tel devrait être le credo de ce peuple courageux, qui veut rester confiant en l’avenir.

    « Le Pays »
    Nous sommes également convaincus que les jeunes soldats du RSP qui sont actuellement onstrumentalisés et qui tuent depuis le 16 septembre leurs parents et leurs frères dans la ville de Ouahgadougou ne comprennent pas la situation sinon il est a craindre que le Général Gilbert Diendéré ne subisse le meme sort que la method Diakité sur Dadis Camara en Guinée. Si ces jeunes soldats du RSP nous écoute, nous lr disions qu’ils sont encore jeunes et l’avenir du Burkina Faso leur appartient et il n’est pas, nos yeux utiles, pour qu’ils retournent leurs canaons sur leurs frères, meres, meres et oncles pour des interets egoists de GILBERT et des anciens gourous du CDP. La jeunesse consciente les invite à un retour rapide dans a republique. La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:25, par Arch En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est maintenant ou nous devons lutter jusqu’à ce que la dernière goutte de sang tombe ;
    petit général en 87 quand tu faisais ton coups d’état (votre sale boucherie avec l’autre) contre l’espoir africain (THOMAS) nous avions tout au plus 3 ans mais aujourdh’hui les enfants de THOMAS SANKARA ont grandi nous te laisserons pas une fois de plus assassiner notre espoir de retrouver la dignité. Par tous les moyens nous gagnerons où mourons en essayant

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:32, par doudouno le cobra En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Merci beaucoup mon général.
    A la jeunesse n’écouter pas c’est faux politicards qui vous disent d’aller à l’abattoir, leurs enfants sont déjà partis dans les universités à l’étranger.
    Les leaders des OSC ont vendu notre révolution pour leurs intérêts égoïstes .
    Ils roulent tous dans des grosses V8

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:34, par Megd’ En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Avons-nous une hiérarchie militaire au Burkina Faso ? Que devient notre chef d’état-major des armées ? Ces différents responsables aux différents postes de notre armée devront répondre après l’échec de coup de force, car dans tous les cas, ce coup de force n’ira pas à son terme.

    On doit vite les remplacer car ils ont failli à leurs missions. On ne vous demande pas de jouer au "Rambo", mais de clarifier au moins votre position. Vous faites la honte de tous nos militaires dont certains n’attendent que votre mot d’ordre.

    Que valent 1300 personnes face à au triple ? Même si c’est une question de rapport de force, sachez que les américains qui sont les mieux armés du monde n’arrivent pas à bout des talibans. Les français ont bombardé durant très longtemps le nord du Mali, mais les djihadistes sont toujours là.

    Cela veut dire que c’est le courage et la détermination qui comptent chez un soldat.

    Les jeunes, les adultes qui sortent manifester dans la rue sont mieux que vos soldats car non seulement, ils ne possèdent aucune arme, mais ils sont armés qu’uniquement de leur courage.

    2 choses restent à faire dans ce Burkina pour réconcilier ses fils et filles. Il s’agit de la refondation de notre armée et de notre justice.

    Si, nous sommes dans cette situation, c’est parce que notre justice a failli.

    On a voulu être inclusif et voilà où cette inclusion nous a conduit.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:35, par boukare neya En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Je ne sais s’il faut en rire ou en pleurer. Voilà un monsieur qui a été l’homme lige chargée de tous les crimes et les basses besognes du régime criminel et dictatorial de Blaise Comparé pendant 27 ans. et aujourd’hui c’est lui la pierre angulaire et le pilier du régime corrompu déchu qui vient pour nous enseigner la démocratie. c’est l’hommage du vice à la vertu !
    Il n’a en réalité pour objectif que de remettre sa femme fatou diendéré dans le jeu politique et se proteger des poursuites judiciares qui le ménacaient dans le cas de l’affaire Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:36, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Nous ne sommes pas d’accord avec les nouvelles autorités qui empêchent les burkinabè de la ville de Ouagadougou d’exprimer librement et pacifiquement leurs opinions face au Coup d’Etat. Si le Général Diendéré pense qu’il a le soutien de l’

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:40, par Pagomziri En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Nous voulons des élections d’ici trois mois au plus tard et retournez dans vos casernes. Sinon........... Vous massacrez nos enfants et nos frères, pensez aux vôtres. Si vous continuez dans votre barbarie, vous le regretterez amèrement tôt ou tard. Vous êtes avertis.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:46, par CALL En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    faut quiter laba

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:48, par Yamkaye En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Il a toujours été ombre il restera ombre. Honte aux prédateurs de la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:49, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Vraiment le peuplke a soif d’exprimer sacolère vis-à-vis de ce coup d’Etat et nous invitons les militaires putchistes et leurs acolytes, s’ils sont democrats et patriotes comme ils le prétendent, d’ouvrir les barricades dans la ville de Ouagadougou et encdarer nos mouvements et ils verront la mare noire plus que l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014. S’ils sont garcons, qu’ils le permettent seulement pour 4h aujordh’ui et on verra l’opinion des hommes et femmes face à ce coup d’Etat. Nous exigeons notre droit d’expression et voulons prendrre l’opinion international et nationale et nous sommes devenus sans voix parce que le Génral Diendré et sa malice empêche le people de s’exprimer son ras-le bol pour ce coup d’Etat. Nous invitons Diendré d’être à l’écoute de son peuple et remettre sur selle les autorités de la transistion pour l’organisation des elections prévues et déjà organisées. Aussi nous l’invitons, s’il est patriote et l’homme le mieux renseigné comme il se pretend, qu’il devoile les informations aux autorités de la transition remises en place sur les elements jsutifiant pourquoi ils sont sommes passés à l’acte pour empêcher la déstabilisation du Burkina ; Si Diendéré fait cela aujourdhui le jeunesse va le porter haut et demander au Président Compaore de la gracier publiquement dans son discours à la nation que nous attendons avant les électoions. Nous lui rappelons que Diendéré doit écouter son peuple et surtout faire sien ce qui s’est passé hier à Yako, son village natal. Il peut encore se rattrapper. Il n’ya pas de place pour autre chose, Général Gilbert Diendré

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:52, par Mr SINGBEOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Sa stratégie a consisté à amener les gens à perdre toute confiance aux autorités de la transition en les faisant croire que la transition travaille pour un parti politique. Comme la mayonnaise tardait à prendre et que les élection s’avance à grand pas il faut créer une situation. C’est pour ça quand ils ont vu que leur candidature n’a pas passer alors le même jour on signale les autorités de l’UPC(j’espère que Zeph n’était pas au courant du coup) que des fausses cartes sont entrain d’êtres confectionnées par deux grands partis et les autorité de l’UPC au lieu de sillonner les campagnes comme tout les autres partis pour requinquer leurs troupes, leurs responsables étaient à Ouaga pour des conférences de presse et monte la température permettant aux diables qui avaient tout planifié d’agir pour sauver leur sale démocratie voilà le résultat. ça apprendra certain partis politiques à être plus responsables à l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:54, par Gerard K. SAVADOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Donc c’était toi qui était derrière ces histoires bidons de fausses cartes ? Dieu ne dort pas tu seras vaincu au nom de Jésus Christ que tu n’as jamais cru même d’ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:54, par ablo En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    un bon soldat, oui : ! mais pas un patriote. paradoxal ! alors que tout bon soldat est en general patriote. Mon general, il aurait été plus sage de voir l’interet superieur et non opter pour une voie dont l’issu est incertaine. si le pays etait dans troubles à meme d’empecher les populatione de vaquer à leurs occupations, on pouvait peut etre comprendre le coup de force.
    Maintenant vous allez devoir faire face à la resistance populaire-citoyenne et republicaine.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:55, par espoir 9° En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Gilbert Diendéré doit interroger sa conscience car chaque fois que le Burkina Faso amorce la construction de sa vraie destinée, il est là pour l’arrêter et cela rien que pour des intérêts très loin de ceux du peuple. Dieu nous-a-t-il créé pour être si négatif, Dieu vous a-t-il donné la chance, le pouvoir, l’intelligence pour toujours jouer dans le sens contraire aux aspirations des burkinabé. Sans aucune pression, sans aucune autre forme de jugement, M. GILBERT doit analyser profondément, en tant que fils et citoyen du Burkina Faso son rôle, sa contribution à l’érection de l’avenir de ce pays. Ai-je mis mes compétences au service du développement et de l’avenir de ce pays ou ai-je été à la base du désarroi de ce pays. Et se demander qu’est-ce que l’histoire retiendra de son existence sur la terre des hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:00, par patriote En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    La culte de la personnalité rend parfois irréaliste certaines personnes. Il a finir mal.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:06, par pisto En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Aucun coup d’Etat n’est tolérable pour justifier une injustice démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:08, par ben En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    de quelle lumiere parle tu mr oumar, cet type djennan diaree zulbete, ne sait jamais cacher
    il n,a jamais ete dans aucun ombre, tous le monde sauf au faso comme tu l,ecrit sait que
    cet homme est un djinan, quand il faut tuer sankara, il est dans le peleton de la mort au vu et au su de tous meme au faso. tous les vils ,lugubres , abominable coups ils est toujours a la
    tete. le probleme des burkinabes n,est pas blaise ni son demon diaredere, mais plutot vs people of burkina. vs vs prenez pour people courageux , sans peur , mais in realiter des laperaux sont plus courageux que vous. tu cherches un pays ou ses habitants on la gueule, une vide gueule va au faso. comment comprendre que vs chasser blaise et vs laisser tranquillement cet demon ??? et les kafado et consort passaient leur temps a distraire les gens de vouloir dissoudre un petit groupe de seulement de 1000 demons .mais in reality avait peur d,aller in action. comment peux tu prevenir un militaire je vais te chasser
     ?il s,est defendu. et vs peuple de burkina ne sont que de lachent femmes des laperaux nous ivoiriens c,est quand on fini de travailler que notre boulot parle pour nous. on a pas cette gueule de femme. GUEI ROBERT avait pris le pouvoir in ci il l,a rendu sans se rendre
    compte, depuis aucun militaire n,ose rever in ci. meme votre batard de pede qui se prend pour president de la ci va rejoindre avec blaise au pays des lachent le faso

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:12, par Indigné En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    n’importe quoi, n’importe quoi, président de qui même ? Celui de ton imagination ouais. tu n’étais rien,tu n’est rien et tu ne serra rien. Brave Armée Burkinabè fils et filles digne du pays ou este vous ? sorte et défendons notre beau pays, finissons avec cet histoire de rsp et de-capiton ce traite de générale pièce par pièce et gardons ces morceau en souvenir de notre révolution.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:18, par espoir 9° En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Il a fait cela pour sauver les intérêts du clan satanique qui hante depuis 30 ans le sommeil et les rêves des Burkinabé, sous la pression et pour répondre à la desiderata de sa femme qui jurait être un jour première dame du Faso. Pourquoi faire, pour simplement combler son instinct grégaire. Que ceux qui ont la possibilité comme GILBERT de faire tourner l’histoire de ce pays dans un sens ou dans un autre remue par mille fois leur méninge avant de poser des actes car leurs conséquences vont au-delà de leur propre égo et retomberont un jour ou l’autre sur leur tête, tôt ou tard, ici ou au ciel (devant Dieu, le juge le plus impartial et le plus complet et éternel).

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:35 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Une honte pour le Burkina. Que personne n’obéisse à ces criminels. Restons mobilisés. Il s’enfonce dans les ténèbres de l’enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:36, par SY En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    VIVE MON GÉNÉRAL ! JE VOUS AVAIS DIT DES LE DÉBUT OU LA TRANSITION DE ZIDA ÉCARTAIT CERTAINS CANDIDATS AUX ÉLECTIONS DU 11 OCTOBRE 2015 COMME QUOI ILS UTILISAIENT UN HONNÊTE CITOYEN(UN DE L’OUEST A LA PERSONNE DU JUGE KASSOUM) POUR DÉTRUIRE LA DÉMOCRATIE AU FASO. VOUS SAVIEZ SEULES LES URNES PEUVENT DIRE QUI N’EST PAS ÉLIGIBLE ET QUI EST ÉLIGIBLE. J’ACCUSE LE DOYEN KAFANDO D’AVOIR OCCASIONNE CETTE CRISE. OUI CAR DEPUIS LA NUIT DES TEMPS IL AVAIT ÉCOUTÉ LES MILITAIRES ET QUELQUES FORMATIONS POLITIQUES D’ENCARTER ZIDA ET LES AUTRES MILITAIRES AU GOUVERNEMENT JE CROIS QUE NOUS N’ALLONS JAMAIS ARRIVER A CE STADE. ILS ONT JOUE ET ILS ONT PERDU LA VIE CONTINUE. EN PLUS IL FAUT QUE LA POPULATION COMPRENNE UNE CHOSE. "BALAI CITOYEN" ET LE PRÉSIDENT DU CNT SONT RESPONSABLES DES PERTES DE VIES HUMAINES QUE NOUS ASSISTONS ACTUELLEMENT. COMMENT POUVEZ VOUS COMPRENDRE QU’ILS LANCENT LES MOTS D’ORDRE ET RESTENT AU SECOND PLAN EN LAISSANT TIRER SOIT FRAPPER LES PAUVRES INNOCENTS QUI CROIENT A LA DÉMOCRATIE AU FASO ? PARDON ARRÊTEZ VOUS DE SACRIFIER LES ENFANTS DU FASO PENDANT CE TEMPS VOUS AVIEZ MIS VOS ENFANTS LIEUX SÛRS EN INTERDISANT DE SORTIR POUR MANIFESTER. QUE DIEU NOUS PROTEGE TOUS SANS EXCEPTION.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:36 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Je le croyais plus intelligent que cela. Yaako !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:37 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est bel et bien le RSP qui a déstabilisé le pays. Il faudra s’occuper de tous ceux qui s’aviseront à collaborer avec ces apatrides.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:37, par Eve En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Pourquoi as-tu fais ça ? Es-tu vraiment patriote ? Tu fais du mal à ta patrie. Imagine les milliards qui ont été injectés dans les élections que tu viens de balayer du revers de la main. Sais-tu que le système éducatif peine à fonctionner ? Le retard dans les universités, c’est tout simplement parce qu’il n’y a de moyens suffisants pour que tout fonctionne comme il faut. Sais-tu que le système sanitaire est dans la galère ? et tu viens de brûler ces milliards qu’il faudra chercher pour organiser toi tes élections. N’Est-ce pas du gâchis ? Que Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:39, par pasba En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    les journalistes se trompent sur diendéré. cet homme n’est pas intelligent sinon il devrait savoir que les coups d’état n’ont plus droit de cité dans ce monde actuel. s’il était vraiment l’homme le plus informé de cette sous-région, il n’allait pas agir de la sorte. la repression ne peut venir à bout de la détermination d’un peuple. nous vaincrons. nous sommes des intelligences, vous verrez comment les jours à venir , nous allons venir à bout de ces forces moyennageuses indignes d’un pays qui a sécrété un certain thomas sankara et qui a su tjs dit a la forfaiture. camarades de lutte, soyez mobilisez et vs verrez que dans moin d’une semaine il va quitter ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:40 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Nous reprochons des choses à la transition, mais nous y tenons comme à la prunelle de nos yeux. C’est ça l’amour de la patrie. Mon général, vous étés déjà vaincu.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:42 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Contrairement à Thomas Sankara, cet énergumène est la honte du Burkina et de Yako.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:43, par happy always En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Par la grâce de Dieu, tu retourneras cette fois ci aux ténèbres pour l’éternité !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:43, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Nous disons à Gilbert Diendéré de retablir les autorités de la transition dans leurs responsaboilités aujourdhui.
    Quand Gilbert dit :"Nous souhaitons discuter avec tous les acteurs politiques pour repartir sur de bonnes bases. Des élections auront bien lieu, mais nous devons d’abord nous concerter"
    Qui va discuter avec toi sur des elections à organizer. La seule discussion qui tienne la route est de libérér les autorités de la transition et de faire ton mea culpa. Tu penses que les partis politiques autres que le CDP, le Conseil Constitutionnel, les organisations de defense des droits de l’home et des libertés publiques sont myopes. Tu pensais faire demissionner le Président et faire fonctionner la Constitution. Cela n’a pas marcher et rien d’autre ne marchera encore.
    Tu as déjà mis à la touché les membres du Conseil Constitutionnel en declarant leurs décisons non inclusives, Penses-tu que ces sages seront prêts à se dedire en prenant des contre-decisions pour intégrer les candidats ou le candidat du CDP ? c’est très gros comme subterfuge pour ces juges. Tu peux dissoudre le CC mais pens-tu que tu pourras avoir la participation des partis politiques, les OSC et les militaires pour designer des représentants au sein de ton nouveau CC éventuel ?
    Nous ne sommes pas dupes et tu gouverneras le Burkina Faso seul.
    Humblement le Général Gilbert Diendéré et sa bande doivent comprendre que la situation va se compliquer pour eux dans les jours qui suivent. Le blocage du fonctionnement du Burkina Faso va etre effectif et Gilbert travaillera seul. Au Général nous lui disons qu’il n’est pas tard de revenir à la sagesse et à la raison car un coup d’Etat à ce tournant de l’évolution des préparatifs pour les elections du 11 Octobre 2015 est une sinecure. Vraiment Général Diendére, il n’y’a pas d’issue heureuse pour ce coup d’Etat. Nous vous invitons à échanger sagement avec les partis politiques et écouter les decisions qui te seront proposes qui ne seront ni plus ni moins que la remise en selle des autorités de la transition et leurs fonctions pour organizer mles elections car tout est fin prêt pour le 11 Octobre 2015. Gilbert toi meme tu sais que que tu ne peux pas avoir le statut d’ancien Chef de l’Etat. Notre Constitution ne permet pas les coups d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:45, par Dan En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Bravo mon président, nous sommes tous derrière toi mon général la bataille continue seul les moutons de cette crise seront les plus perdant, l’imbécile de Cherif Sy vous amènera à la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:52, par NICOLE En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    BRAVO GENERAL DIEU EST AVEC TOI A BAS L’INJUSTICE A BAS LE CNT DE ZIDA, A BAS CHERIF SY PILLEUR DES CAISSES DE L’ETAT A BAS LES OSC POURRIS. VIVE DIENDERE.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:54, par hakik En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    De l’ombre à sa mort précipité !. voici le vrai titre

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:57, par Patrie résistance En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Tout parti politique, tout responsable politique et tout responsable politique qui entamera des concertations avec ces éléments du RSP doit être considéré comme un traitre et traité comme tel par le vaillant peuple qui défend la patrie depuis le 30 octobre 20114. Toute personnalité qui acceptera d’entrer dans un gouvernement "fantoche" de ces vampires devront être considéré comme un traitre et le peuple empêchera par tous les moyens sa prise de fonction. Celui qui est idiot pour exposer sa famille qu’il ose et on vera. S’il massacre son peuple, avec qui gouvernera-t-il ? Il se gouvernera lui-même dans une cellule de la CPI

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:59, par Sonré En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Sur la voie de Aya Sanogo du mali .....

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:00, par Petit Ivoirien En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Très cheres soeurs et freres du burkina faso.

    Je suis désolé, vraiment triste depuis 2 jours a cause de ce coup d’état qui a occasionné la mort de plus un innocent et faisant plusieurs morts.

    Cela me fait rappelé le coup d’état raté de la rébellion de Soro Guillaume en 2002 orchestré par ALASSANE DRAMANE et BLAISE COMPAORE.

    Ce coup d’etat manqué c’est transformé en rebellion et aujourd’hui en CI la stabilité n’est toujours pas encore installé, l’insecurité bats son plein.

    Meme si les medias monopolisé toujours par le plus fort donne l’impression que tout va bien.

    Je me souviens que les patriotes ivoiriens sont morts face a l’armé française tirant a bout portant sur nous mais ainsi va la vie. Pour fini ils se sont retourné dans leur bastion au 43eme BIMA.

    Alors parlant de votre général diendéré, de l’armé burkinabé qui ne reagis pas, comprenez que le premier ministre Isaac ZIda est militaire, le president de la transition Mr Kafando est le chef supreme des l’armé et c’est lui qui donne aussi des ordres a l’etat major.

    Mais, s’ils sont fait otage, qui va donner des ordres a cette armée ? Ils sont plutot utilisé par les elements du RSP en leur faveur je suis sur qu’il y a une correspondance de ce coté entre l’etat major , Mr ZIDA et Mr KAFANDO. Voila pourquoi l’armé ne reagis pas, mais je sais que dans les heures qui suivent, ou les jours quelque soit le temps vous le comprendrez et je suis sur qu’il y aura un autre renversement de pouvoir.

    Le mot d’ordre viendra je vous le jure de vous même et n’attendez pas que Dieu ouvre le ciel pour vous le faire comprendre.

    Si tu n’entends plus le son des armes c’est que Dieu t’a appelé auprès de lui. Mais quand tu l’entend toujours c’est que tu dois toujours avancer car tu vis.
    Laissez ceux qui veulent vous dissuader ces malheureux qui soutiennent ces crimes et soutiennent la margouilles OCCIDENTALES et AMERICAINS et qui prennent des gens comme diendéré et blaise pour marionnette afin de nous faire pleurer nos morts martys .

    A COEUR VAILLANT RIEN D’IMPOSSIBLE. JE VOUS SOUTIENS MES FRERES ET SOEURS. LA LUTTE CONTINUE.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:03, par Lynn Hien En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Boukare Neya, c’est vous qui avez raison. Cet être est surtout galvanisé quand sa femme est concernée. Souvenez vous du dégagement de Fatou de la police nationale pour pratique licencieuse au Congo avec un membre du personnel d’hotel, alors qu’elle faisait partie d’une mission présidentielle dans ce pays. Diendéré avait juré de la venger ; il est cité dans l’assassinat de Sankara. L’histoire du pauvre Black So Man pour qui Fatou manquait de retenue ; on sait comment le musicien a fini avec une balle dans la tête. Cette fois, la disqualification de sa femme des élections est l’élement déterminant qui en a fait un putchiste. Seulement, il demeure un putchiste tueur devant l’Eternel.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:03, par L’Intègre En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute 5, le titre est très bon, à notre avis parce que c’est exactement ce qui colle à la situation actuelle. Cet homme qui cause aujourd’hui le coup dur a toujours agi dans l’ombre, il n’a jamais voulu le faire à la lumière. Il avait même dit que le pouvoir ne l’intéressait même pas. Pourquoi est-il sortir maintenant et de la sorte ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:12, par L’Intègre En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute 5, le titre est très bon, à notre avis parce que c’est exactement ce qui colle à la situation actuelle. Cet homme qui cause aujourd’hui le coup dur a toujours agi dans l’ombre, il n’a jamais voulu le faire à la lumière. Il avait même dit que le pouvoir ne l’intéressait même pas. Pourquoi est-il sortir maintenant et de la sorte ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:19, par Sonré En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Certainement un bon militaire, mais un acte lâche ! Ce coup me rappelle Dadis Camara qui s’est accaparé du pouvoir que le président Konté de Guinée à laissé en mourant. Si le général est si brave et a le courage de répondre à l’appel du pays en déstabilisation on aurait fait l’économie de l’insurrection populaire, des morts d’octobre 2014 et des morts actuels dont il endosse l’entière responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:19 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    L a transition a montré ses limites en jouant au favoritisme et à la discrimination.
    Cher frère, pendant qu’on nous dit que plus rien ne sera comme avant, des fraude massive s’organisait à Ouaga. Le président de la CENI a interpelé le gouvernement mais rien n’a été fait pour mettre la lumière sur cette affaire parce que lui même complice. En rappel, le candidat de l’UPC lui aussi est monté au perchoir pour dénoncer une fraude massive qui se preparait. il a aussi eu à parler des mercenaires qui étaient recrutés dans des pays voisins. Penser vous que ce Monsieur était prêt a accepter les résultats des urnes ? Tous ces gens savaient que la transition roulait pour le MPP.
    Nous aujourd’hui notre souhait doit être d’avoir des élections inclusives de sorte que même après les élections la paix règne au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:23 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est l’occasion pour tous de voir le Diable en personne. Nous nous sommes toujours demandé à quoi peut il ressembler mais c’est clair à présent. Plus aucun doute. Tu as Gilbert DIENDERE, tu as vu Satan. Que la colère de Dieu s’abatte sur ce démon.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:27, par BF En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    VIVE LE RSP A BAS CETTE TRANSITION BÂTARDE ET UNE FOIS ENCORE MERCI D’AVOIR FIN A LA TRANSMISSION DU POUVOIR

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:35, par article 37 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Le conseil National du Diable CND à pris ses quartiers à Kossyam. Que Dieu protège le Burkina Faso. La nation Burkinabé à exclu le cdp et le fr à jamais. Le rsp ne fera plus partie de notre armée. Que Dieu exhausse notre prière. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:43, par hakik En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Quel ombre à la lumière ? revoyez votre titre le plus vite possible. ce general ne mérite pas le titre d’un VADS(lui il abat un travail noble). Un militaire sans formation est un criminel en puissance dixit Thomas SANKARA. Nous avons notre criminel dont SANKARA faisait allusion. djeguéré ne sait pas faire la guerre si ce n’est pas contre son peuple. Quelle humiliation. Sankara à hisser l’image du Burkinabè à un très haut niveau. Lui général vient ternir cette image avec ses idées oesophasogastronomiques, la panse, l’estomac, l’oesophage, le ventre,....quelle vomissure ! mais, il est monstrueux cet quidam. Il est le président de sa femme, pas le président des burkinabè. Notre président demeure KAFANDO !
    a bat les sanguinaires, a bat les assassins, de toutes les façons, il n’en a pas pour longtemps, sa chute est déjà là. Il va composer quel gouvernement ? Tous les SG des ministères sont en grève et personne ne doit obéir à son appel disant d’assurer les affaires courantes. Il faudrait qu’il comprenne que la gestion d’un pays diffère de sa famille nucléaire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:43, par kalid En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    se un enfant maudit qui veut détruire notre nation mes personne le suivra pas soif les criminels

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 09:57, par Pagnimdi En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Mauvais militaire, mauvais stratège, mauvais analyste, voici ce qu’est Djiguéré et tous les militaires, gendarmes et policiers qui sont avec lui et qui ne veulent pas lui dire la vérité. Que les autres militaires sachent qu’ils aurons leur têtes baissées quant le peuple arrachera sa victoires.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 10:06 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est son dernier baroud d’honneur.S’il avait toujours blagué avec le peuple burkinabé, cette fois ci sa blague est sans issu et son histoire se terminera si peu soit au cpi, soit la mort.Il est archi cuit et tant mieux

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 10:18, par Wend Tuwen En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Mr Diendéré doit savoir que le peuple burkinabe ne l’apprécie pas du tout et ne veut pas le voir ni le diriger, ni le représenter. La communauté internationale doit tenir ferme et refuser qu’il prenne part aux réunions internationales. Il ne suffit pas de condamner, il faut traduire cette condamnation en actes. Un homme qui est derrière les crimes de sang dans le pays depuis plus de 20 ans ne peut pas parler ni de paix, ni de démocratie. Que Dieu nous préserve d’un nouveau dictateur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 10:24, par Baraka Alain En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Diendéré n’a fait ce coup de force rien que pour lui. Il a décidé de sauver sa peau par la méthode radicale mais je pense qu’il ne fait qu’empirer son cas. Tôt ou tard. L’histoire nous a suffisamment enseigné pour que des gens espèrent encore gagner à s’embarquant dans de telles aventures.
    Quant à ceux qui soutiennent ce coup de force, ce sont les partisans du "si la situation ne va pas me profiter alors le pays peut brûler" . A ceux- ci je dis qu’ils se trompent parce que le pays et son avenir va au-delà de leurs minables personnes. Il faut accepter souvent perdre au profit du pays. C’est ce dernier esprit qui a permis aux grands pays industrialisés de se construire et dans lesquels vous cherchez à vous rendre aux prix de n’importe quel sacrifice. Leurs aïeux n’ont pas accepté de cautionner qu’on brûle leurs pays parce qu’ils pensent qu’ils vont perdre des privilèges suite à des élections qui ne leurs sont pas favorables. Vous faites la honte de l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 10:37, par Le Vigilent En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute 15 alias "doudouno le cobra" : Va dresser des statues a ton assassin de général si tu veux et laisse la jeunesse consciente et patriote tranquille !
    Un homme sain d’esprit ne se donne pas des pseudonymes qui évoquent le mal. On voit que tu es l’incarnation du mal et un criminel de la pire espèce. Tu es bien plus nocif qu’un cobra pour le peuple. De ce fait, personne ne te suivra dans tes fantasmes délirants.
    Le peuple burkinabè est déterminé a mettre un terme ici et maintenant a la folie meurtrière de Diendere soutenu par les fainéants apatrides du CDP. Le peuple a vaincu des bandits armés et des criminels sans foi ni loi pires que lui.
    C’en est fini pour ton monstre froid de général, de son RSP et ses complices du CDP et autres larbins comme toi.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:09, par Le gourou En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est vraiment la formule métaphysique sur la tombe de TOMAS SANKARA, le vrai 4-1= o se concrétise !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:26, par Dedegueba SANON En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Écoutez chaque homme a un destin propre. Golf devra assumer aussi le sien. Et on ne peut pas "refroidir" impunément son prochain qui ne t’a rien fait et contre qui tu n’es pas en guerre, et Dieu va laisser faire.
    Les disparitions innocentes ou Golf est directement ou indirectement impliqué sont légion. Pour mémoire : Tom Sank et ses compagnons, puis il y a eu par la suite l’Holocauste de Koudougou. Après Lingani et Henri ZONGO ont suivi. Je ne parlerai pas des civils, pour l’instant. Dans sa lutte contre Hyacinthe Kafando pour le contrôle du RSP, les hommes de l’Adjudent chef ont été éliminés un un à un. Nobila cabaret avait brocardé ces disparitions suspectes de "Kafcident". Il avait dit : on a "Kafcidenté Otis",Otis était le bras droit de Hyacinthe et on a dit qu’il est mort par accident...tout comme Gaspard un tortionnaire célèbre du RSP.
    Golf est un malin et il est tacticien et un fin stratège militaire. Ne réussit pas à St Cyr qui veut. Il a donc réussi à éviter tous les pièges mais là il n’a pas pu éviter le piège de "Général putschiste", alors qu’il n’y est pour rien.
    Bras armé du putsch contre Tom Sank voilà que " des éléments incontrôlés du RSP" l’installent à son tour. Il se retrouve aujourd’hui dans la même posture qu’il avait créé pour BC. Il doit utiliser son intelligence pour défendre l’indefendable. La vérité c’est que lui et BC ce sont les deux faces d’une même médaille.
    Logiquement s’il y a une logique, l’un ne peut pas tomber et l’autre va rester debout.
    La mémoire de tous les crimes que ces deux ont directement ou indirectement commis commandent que la justice divine se manifeste, même si cela doit passer par un soulèvement populaire.
    Golf se cherche il n’a pas le choix. Mais il a sa tête il va essayer de sortir honorablement au contraire de BC. Si ça se complique pour lui ses hommes verront un autre homme.
    Reste le double langage des français qui lui ont décerné la légion d’honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:35, par Ladji En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    On le voyait venir avec l’ouverture du DOSSIER THOMAS SANKARA ; il n’échapera pas à la justice de DIEU, incha Allah.
    Dieu aime le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:41 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute N° 23, Mr SINGBEOGO, quand la nation brûle et les vrais hommes sont à la recherche de solution des minables comme vous autres doivent laisser le micro. MPP et UPC, il y a plus grave que la compétition électorale. C’est une question de vie ou de mort pour notre patrie et en pareille circonstance les hommes intelligents taisent leurs différends pour sauver l’essentiel. J’ai vu les cartes fraudées comme plusieurs personnes qui sont du reste prêtes à témoigner. Mais à l’heure actuelle ce n’est pas le pire. Hier vous aviez fait un poste similaire. Ne détournez pas les burkinabé de leur combat réel de l’heure. Sinon vous êtes complice de la situation actuelle. En homme intelligent, Roch pour qui vous racontez du n’importe quoi croyant lui plaire, était hier au cabinet de Zeph aux environs de 11h. C’était pour peaufiner un plan d’ensemble comme aux heures du CFOP. Et vous savez bien qui était cet excellent manager des partis d’opposition, qui a su coordonner la lutte pour l’aboutissement des 30 et 31 octobre..

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:46, par Le Vigilent En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute 52 qui n’a pas osé signer même avec un pseudonyme. Vous voulez tromper qui avec vos fausses histoires de fausses cartes d’électeurs fabriquées dans un cyber-café montée de toutes pièces par Diendere et les bandits fauteurs de troubles du CDP pour diviser la classe politique, discréditer la CNI et préparer les esprits pour le projet de coup d’état.
    Je me demande si l’internaute 52 et les agitateurs de l’UPC savent ce qu’est une carte d’électeur biométrique. Malgré les explications du président de la CENI, les responsables de l’UPC, par naïveté ou par complicité avec Diendere et le CDP, ont persisté dans la bêtise en accablant la police et la gendarmerie qui n’auraient pas réussi a identifier les coupables ou auraient refusé de communiquer leur nom au public.
    Ce qui fait croire que l’UPC était de mèche avec le RSP et le CDP/FR dans cette campagne de désinformation, c’est que des le début, l’UPC est le seul parti auquel le premier informateur s’est adressé pour parler de l’affaire et tout dernièrement encore, l’UPC est le seul parti qui a été prévenu, et la veille du coup de force de Diendere, de ce qu’un important lot de fausses cartes d’électeurs destinées aux provinces avait été découvert a Ouaga Inter. Avec ca, ce parti aspire au pouvoir dans ce pays. Qu’ils aillent se faire élire au Gondwana !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 11:59, par Shalom En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Le titre n’est pas très exact. J’aurais préféré plutôt : "Général de brigade Gilbert Diendéré : des ténèbres à l’enfer".

    De toute manière, il ne fera pas long feu comme président imposé par un coup d’Etat du RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:02, par franck En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    A l’intention de mes collègues du RSP, vous aussi vous pouvez vous faire sentir en restant républicain, faire un miracle aux yeux du monde entier et vos noms seront gravés dans l’histoire. Tout le monde sait que vous n’y êtes pour rien. Au contraire vous êtes utilisés par quelques cabris morts qui cherchent à vous mettre dans des problèmes. N’acceptez pas ! Rappelez-vous que le RSP a commis ses crimes au moment où les 3/4 de votre effectif n’a pas participé car vous n’étiez pas né parlons pas d’être militaire. Vous êtes toujours propre et je sais encore que vous avez étudiés le majorité parmi vous a connu la classe de 3em. Réagissez !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:10, par Pagomziri En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Diendéré et sa bande bientôt à la CPI, en attendant Blaise leur mentor.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:10, par Resistance au RSP En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Radio 108.0
    Radio de la résistance.
    Suivons les messages du Président par intérim Cherif SY !

    Diffusons le message : Radio 108.0

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:13, par franck En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    A l’intention de mes collègues du RSP, vous aussi vous pouvez vous faire sentir en restant républicain, faire un miracle aux yeux du monde entier et vos noms seront gravés dans l’histoire. Tout le monde sait que vous n’y êtes pour rien. Au contraire vous êtes utilisés par quelques cabris morts qui cherchent à vous mettre dans des problèmes. N’acceptez pas ! Rappelez-vous que le RSP a commis ses crimes au moment où les 3/4 de votre effectif n’a pas participé car vous n’étiez pas né parlons pas d’être militaire. Vous êtes toujours propre et je sais encore que vous avez étudiés le majorité parmi vous a connu la classe de 3em. Réagissez !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:13, par Abdoulkadri Sow En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    chers Burkinabé inspirez vous de la révolution de 91 au mali.

    ces militaires du RSP ont des familles et parents parmi vous attaquer les comme ils le font des les rues en tirant à balles réelles.quant ils auront tous ces gens sous le bras certains vont comprendre.

    Merci c’est ma contribution pour la lutte du peuple Burkinabé.
    La Patrie ou la Mort nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:14 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    AUTEUR DE 2 COUPS D ETAT AU BURKINA DIENDERE PAIERA . CE N EST QU UNE QUESTION DE TEMPS. MALGRE LEURS ARMES CE RSP NE PEUT RESISTE 0 LA VOLONTE POPULAIRE. SON COMPTE SERA REGLE TOUT DE SUITE ET IL SERA BANI DU BURKINA POUR DE BON. QUEL GACHI ET QUEL COUP POUR NOTRE DEMOCRATIE. QUELLE HONTE INFLIGEE AU BURKINA DEVANT LE MONDE ENTIER. ET PUIS MEME ON PARLE DE RSP CEST UNE PARTIE DU RSP FORTEMENT REMUNEREE QUI LE SOUTIEN. TOT OU TARD KAFANDO ET SON EQUIPE REVIENDRA S INSTALLER. LES ARMES NE PEUVENT RIEN CONTRE UNE VOLONTE POPULAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:19, par Ratsida En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    De mémoire de burkinabè, le parcours de ce personnage est associé à la terreur et au sang coulé de ses compatriotes. Arrivée au pouvoir dans un bain de sang, règne de près de 30 ans jonché de cadavres, interruption de règne (insurrection) dans le sang, tentative de reprise de main aujourd’hui à travers le coup de force dans le sang. Jamais dans ce pays un coup d’état n’ a fait coulé tant de sang d’innocentes populations au bras nus ! L’histoire retiendra cela !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:24, par wendpanga En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    MR SY, AU MOINS RESTER DIGNE ET N’ENCOURAGEZ JAMAIS QUELQU’UN QUE VOUS RESPECTER A SE SUICIDER..

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 12:26, par Wennonga Tounsba En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Mon Général, yaa tèka. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:03, par Sans rancune En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    De l’ombre à la lumière !
    De la lumière aux ténèbres !
    Ainsi vécu Diendéré dans un vie bien remplie d’intrigues et d’assassinats.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:13, par maiga En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    COMME BUSH ET MITTERRAND DANS L’ASSASSINAT DE SANKARA LA VÉRITÉ S’ÉTALE AUX YEUX DES BURKINABÈ ET TOUTE L’AFRIQUE DE QUI EST LE BRAS UTILISE POUR LEURS SALLES BESOGNES DEPUIS 1983 ALORS OBAMA (USA) ET HOLLANDE(FRANCE) DÉBARRASSEZ NOUS DE VOTRE HOMME.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:14, par Kacouma En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Œil pour œil, dent pour dent ; la loi de Salomon. Appliquer le même comportement (prise d’otage, assassinat, vol, incendie - pas plus, pas moins) actuellement infligé au peuple envers les familles et biens des dirigeants du CND. C’est ainsi qu’on enseigne la merde aux imbéciles.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:20, par Resistance En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Franchement, je croyais que ce monsieur était plus intelligent que ça. En même temps qu’il prétend vouloir éviter la déstabilisation du pays et permettre un départ sur de bonnes bases , il dit que les questions de justice ne le préoccupent pas. Allez y comprendre !
    Il prétend agir suite aux stigmatisations à l’endroit du RSP et à l’adoption du code électoral. Pour qui nous prend t il ? C’est depuis décembre 2014 que le RSP perturbe la transition, cela bien avant l’adoption du code électoral. Mon général, réfléchissez avant de parler.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:24 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute n°49 tout à fait d’accord avec vous. Le pouvoir n’a jamais intéressé Diendéré, sinon il n’aurait pas fait 30 ans avec Blaise. Mais dans son entourage il y en a qui sont assoiffés de pouvoir au point à pousser le général à l’erreur(suivez mon regard). Avant Diendéré, Gbago et Soglo en ont fait les frais. Ce qui m’étonnes c’est ce médecin bac+7 au moins qui vient s’asseoir à la télé devant ses patients pour lire des communiqués bidons alors que le RSP est entrain de tirer en ville sur des manifestants aux mains nus. Il n’y aucun de ses parents qui peuvent lui dire que c’est ridicule ce qu’ils ont entrepris ? Comme toute transition il y des points forts comme des points faibles mais aucune erreur de la transition ne peut justifier 1 coup d’état. Les autorités actuelles même si elles ont commis des erreurs ont été mises en place solennellement ce qui n’est pas le cas d’un coup d’état qui est considéré de nos jours comme 1 comportement de voyou. MON GENERAL LES COUPS D’ETAT AUJOURD’HUI C’EST FINI ET NOUS NE SOMMES PAS PRETS A SUBIR LES SANCTIONS DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE A CAUSE DE VOUS. ALORS DEGAGEZ

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:30 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Au moins Sanogo du Mali a trouvé quelqu’un de plus stupide que lui pour détenir la palme du coup d’état le plus STUPIDE de la planète. Mais Dieu est avec nous, on s’en sortira.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:31, par maiga En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Maiga Hamidou Pathé, Blaise Compaoré, Diendéré Gilbert, Kafando Hyacinthe, Oumarou Kanazoé deux morts trois vivants UNE VERITE. Le RSP en ce temps devrait être confié à Kafando lui au moins au départ de Blaise pouvait être contrôlé par le reste de nos gradés qui ont été transformés en femmes par 1 300 hommes. Le chiffre de la honte sera le reste de nos homme en tenue.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:36, par koroke En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute 9 tu peux rever. Bandes de criminels et de terroristes en puissance. Si vous pensez que nous allons nous laisser gouverner par des assasins et des criminels en puissance qui cherchent a tuer parce que leur glas a sonné (dans peu de temps dienderé va etre poursuivi pour l’assassinat de Thomas Sankara) vous avez menti. Le peuple Burkinabè est un peuple fort intelkigent et mature. Votredienderé ne gouvernera que son ombre oubien sa tombe. Laissez nius vivre on ne vous a rien fait bande de terroristes. Jamais il ne gouvernera le peuple burkinabè. De toutes facons hier la communauté internationale lui a dit de remettre immefiatement le pouvoir a Sherif Sy en attendant que ses gourous de RSP quittent le domicile de notre president de transition. Voyez la mobilisation du peuple partout dans les autres villes. Quand on est criminel, on est vraiment aveugle.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:39, par fred En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Fin de carrière mon général. Direction CPI

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 13:44, par absent En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Continuer la lutte, ces soldats vont se fatiguer bientôt de vous disperser. Et en plus, il n’y a pas assez de carburant pour leur voiture, et aussi les minutions vont se faire rares d’ici 48 heures, à force de tirer en l’air.
    Ils ne tiendront pas longtemps, alors poursuivons la lutte. Il faut aussi barricader les voies de la présidence pour éviter que leurs véhicules ne viennent en ville, il faut réfléchir à la stratégie pour fatiguer le RSP, à la fin, ils auront marre et capituleront.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 15:44 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    FIN DE PARCOURS D’UN ASSASSIN DÉSESPÉRÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 17:05 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    de libérateur d’otages il est maintenant preneur d’otages. cela veut dire qu’en réalité il était de connivence avec les terroristes d’AQMI, lui même étant un terroriste en chef.
    le lien est désormais établi entre l’attentat à la gendarmerie d’Oursi et la prise d’otage terroriste à Kossyam.
    comme les terroristes perdent du terrain au Mali et au Nigeria, ils ont choisi de se replier dans le sahel Burkinabé en complicité avec la france ( rappelons-le, la france avait partagé le Burkina entre les pays voisins en 1932). C’est ainsi qu’ils ont signé un pacte avec le groupuscule terroriste du RSP pour prendre le pouvoir et leur permettre de prendre une portion de notre territoire. Ainsi ils auront désormais leur pays et les Etats voisins seront en paix.
    Le peuple uni ne laissera pas passer cette forfaiture

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 18:45, par Jankelevitch Ouedraogo En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    N078 ou 79 la meme, tu nous a insultes mais tu as raison. Comment tu vas aller dire a un militaire qui a des armes que tu vas le frapper ? Non, faut le maga taper en meme temps ! L’ erreur de la transition, ils voulaient que les gens disent qu’ ils sont gentils, qu’ ils sont des gentlemans. Que faut pas faire la chasse aux sorcieres, kine ka yika. Mais ca c’est pas la politique realiste la. des gens ont fait des betises, on chasse le banidt chef et vous parler d’ inclusion. Donc celui qui a fairt quelque chose et moi qui n’a pas fait quelque chose, on nous dits qu’ on est egalite assis ensemble. Mais lui qui est abituer a mal faire et a s’ en sortir sans probleme, il va recommencer. Des militaires se revoltent contre un President, ils viennet a saque fois narguer les conseils des ministres quans ils n’ ont pas de vlopes et on les laisse apres. Blaise Compoare, combien de fois il a laisse les militaires de Koudougou qui ont dit seulement qu’ il est un tueur et que ils n’ allait pas le suivre. Il les brules vivantts ou ou non ? Les Zeba, la, c’est pas dans barrique qu’ on les a brule comme kedjenou ? Et cvous voulez vou amiser avec des hommes sans coeur comme ca. Quand ils ont tue Sankara, est que c’est pas avec une pelle qu’ ils ont mis ces morceaux dans le sac de jute de cola la ? Le tuype qui est dans la tombe de Sankara, tout le monde sait que ’cest pas Sankara. Ils nont qu’a proclamer les resultats de l’ autopsie et des examens ADn on va voir. C’est d’ ailleurs a cose de cela que Djendjere c’est depecher faire ce coup d’ etat qui le va l’ amener encore plus pres de la CI. Il sait pas. Les Etats- Unis les suivent de tres pres. Les commandos qui sont en train de tuer les civils sans armes qui ne veulent que se rassembler pour manifester, vous aller voirt. Agissez avec votre tete pas avec vos anus. Ca va bous entenmdre. le monde a change deh !!!
    Avant nous on croyait que ivoiriens etaient peureux mais avec la guerre civile -la, moi meme j’ ai trop de respect pour les ivoireins. Mais pardon, faut plus nous insulter. On esat des freres. si tu peux nous aider, faut aider. Si tu peux pas, faut nous laisser.Mais tu as raison. On parle trop au lieu d’ agir parce que chaque jour qui passe, ils conmsolident leur forfaitire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 19:19, par espoir 9° En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    De l’ombre aux ténèbres oui !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 21:48, par MAXWELL En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Internaute n°71. Radio 108.00 c’est bien mais il faut qu’ils créent une page facebook

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 04:11, par bilan En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    C’est la transmission que les autorités de la transition s’apprêtaient faire qui a entraîné ce chaos . Qui n’était au parfum de cette combine.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 06:52 En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    lui là ne mérite pas la cpi il doit etre pendu publiquement e que la video de sa pendaison soit transmise à blaise en main propre par edi komboego

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 08:07, par M’ma Brizite En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Voici le titre qui sied : De l’ombre à l’enfer pour l’éternité

    Gilbert Diendéré, c’est satan qui t’a engendré. satan est capable des pires basses besognes comme celui de t’avoir engendré. Et en parfait reflet du diable dont tu es le fils, tu ne te complais que dans l’abîme du mal, de la violence, du crime, de la cruauté, du complot, du désastre, du mensonge, de la corruption, de la compromission, en recherchant vainement les honneurs et la gloire dans le sang des humains que tu sacrifies avec tes comparses, cruels impies comme toi, sur l’autel de votre vanité. Vanité des vanités ! Est-ce pour cela que nos impôts vous ont scolarisés et formés ? Tu es militaire pour nous brimer ?
    Je compatis pour tes parents qui n’y sont pour rien les pauvres. S’il faut se retrouver avec un diablotin comme toi dans les bras, il vaut mieux ne pas avoir d’enfant. A quoi es-tu utile sur cette terre, rien. Tu n’as fait que comploter, torturer, tuer, menacer les personnes et les institutions du pays, intimider ceux qui veulent bien l’être, corrompre les âmes corruptibles. Tu iras bientôt rejoindre satan ton géniteur dans les tréfonds de l’enfer pour l’éternité. Fatou qui est l’autre reflet de toi pourra t’y accompagner si elle le souhaite.

    Les gens parlent de CPI. Pourquoi envisager pour toi la CPI qui aura pour toi le goût d’un paradis. Les personnes que toi et tes hommes de main avez tués en plongeant leurs proches dans le désarroi sont-elles en prison ou à la CPI ? Les burkinabè que tes larbins du RSP tuent actuellement depuis que tu es dans le délire de te prendre pour le président de ton ombre, sont-ils à la CPI ? Ils sont lâchement assassinés encore une fois par tes soins avec la bénédiction du CDP et des compaoré en fuite.
    Gal de basses besognes Gilbert Diendéré, cette fois-ci, c’est Dieu qui va sonner la fin de ta récréation funeste. Tu ne perds rien pour attendre. Ce sont les armes que toi et ton mentor Blaise et son frère François, autres fils de satan, avez dirigé contre le peuple burkinabè, qui vont se retourner contre toi pour te buter hors de notre vue et pour toujours.

    La France a beau se mêler de ce qui ne la regarde pas au lieu de gérer ses propres affaires et ses flux migratoires, elle ne pourra rien contre ce qui est écrit par le Ciel. Elle n’aura même pas le temps ni la possibilité de t’extirper comme Blaise qui sera rattrapé de toutes les façons par le cours de l’histoire. Le clan compaoré non plus ne perd rien pour attendre. Quand on a une armée de couards, la France peut se fiche de nous mais pas cette fois-ci car trop c’est vraiment trop. Vous pouvez faire tous les puchs que vous voudrez. Ça ne changera rien. Nous, peuple burkinabè allons résister jusqu’au bout et vous cueillir tous, morts ou vivants. Toi, tu as beaucoup de choses à nous avouer avant d’aller en enfer.
    Si nous te voyons encore sournoisement agenouillé dans une église quelle qu’elle soit, avec Fatou à tes côtés, nous allons vous rosser et si tes voyous du RSP et Cie y sont à tes côtés, ce sera pire. Depuis quand criminels connait Dieu ? Nous allons vous enlever l’envie de vous moquer du bon Dieu en prétendant prier pour la paix sociale. Vous, vous connaissez la paix sociale ? Pas de mécréants comme vous pour souiller nos lieux de culte même si tout un chacun a le droit de prier. Bref, à bon entendeur, salut !
    Sache que le destin du Burkina et du peuple debout du Burkina, c’est la victoire contre toi et contre toutes les forces du mal. Ton sort à toi aujourd’hui, ce n’est pas d’être président d’un faso. Aucun faso, encore moins le nôtre n’a besoin de toi et tes larbins. Non !
    Ton père satan est à jamais vaincu et ne pourra plus rien pour toi ni pour ses autres diablotins du RSP, du CDP, du clan compaoré et de tous ceux qui t’accompagnent dans ta dérive certaine vers les flammes incandescentes et éternelles de l’enfer.

    Je te conseille d’arrêter très vite ton cinéma de très mauvais goût, d’épargner une fois pour toute la vie de nos enfants, d’assumer tes actes et tes crimes devant l’histoire et devant tes juges si tu as la chance de rester en vie. Être homme, c’est aussi cela si tant est que tu acceptes enfin l’humilité de t’humaniser un tant soit peu. Réfléchis y bien car tu n’es et ne seras jamais président de rien du tout ni de personne ici au faso. Si ton ombre t’obéit encore, sois en le président. S’il vous plait, libérez les personnes que vous avez séquestrées. Cette fois-ci, que pas un seul de leurs cheveux ne tombe ! On te connait et on t’a à l’œil ! Que tu le veuilles ou pas, l’ordre républicain sera rétabli et les élections démocratiques se feront ici au faso. Ton couvre-feu et tes inepties ne regardent que toi et tes soghonins. Tu n’es le président de personne ici au Burkina et nous peuple du faso sommes mobilisés jusqu’à ce que vous déguerpissiez. Gilbert Diendéré et Cie, est-ce que c’est bien compris ?

    Pour finir, je m’adresse encore une fois à l’armée régulière du Burkina.

    Mes frères militaires, dites-nous la vérité. Avez-vous des couilles dans vos treillis ou pas ? Si oui, rejoignez votre peuple sur le terrain de la lutte contre la félonie de Diendéré et ses comparses du RSP. Ce sont des mortels comme vous et nous. De quoi avez-vous peur ? Si Diendéré est l’incarnation du diable, il n’est pas Dieu. Ce n’est pas lui qui a créé le mode. Rentrez dans l’histoire par la grande porte. Ces voyous auraient dû être arrêtés et mis hors d’état de nuire depuis la chute de Blaise. Le RSP aurait dû être démantelé dès le départ de Blaise et ses éléments redéployés, une fois Diendéré arrêté et mis au frais. Si nous avions eu ce courage-là, nous ne serions peut-être pas en train de déplorer encore des morts.
    On est resté là à rêver debout, à saluer les caprices du RSP via l’auto proclamation de Zida que Diendéré a placé là comme son marche pieds et maintenant à essuyer encore l’injure que nous fait ce même RSP par ce coup d’Etat criminel pour réduire le peuple au silence et taire leurs crimes passés et présents.
    Un seul homme affublé d’une bande de voyous écervelés, va terroriser toute une armée, tout un pays, pendant que vous êtes inertes, la queue entre les pattes. Vous avez été formés comme militaires pour craindre une bande de délinquants en tenue, fut-elle armée, manipulée ou pas ? Le jour où nous seront attaqués par un ennemi extérieur (Dieu nous en garde), vous allez courir vous enfermer dans les casernes en disant que vous n’avez pas suffisamment d’armes pour vous battre et laisser les populations livrées à elles-mêmes pour défendre à mains nues notre territoire ? C’est trop grave ! Où êtes-vous alors que toute l’opinion nationale et internationale condamne avec fermeté les folies meurtrière de Diendéré et de ses troupes transfuges du RSP/CDP et Cie ?!! Tout cela, c’est la peur ? Ou bien vous êtes complices de cet assassinat de votre peuple et de ses instituions, à un mois des élections ? Oh ! Ne faites pas ça. Soldats du rang, sous-officiers, officiers, d’active ou de réserve de l’armée régulière, ne poignardez pas votre peuple dans le dos. Vos parents vous regardent, vos épouses vous regardent, vos frères et vos sœurs vous regardent, vos enfants vous regardent, l’opinion vous regarde et vous-même, regardez-vous dans la glace de votre conscience. L’heure est grave et le peuple burkinabè compte sur vous pour l’aider à rétablir l’ordre dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 09:35, par nick En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    Comme l’a si bien dit quelqu’un c’est le coup d’Etat le plus malheureux que l’on n’a jamais connu dans notre existence. mon cher Général, je vous croyais plus intelligent que ça. quelle mouche vous a piqué ? OUI, je comprend, c’est votre très chère femmes qui vous domine depuis toujours, qui vous a pressé de le faire. j’imagine un peu le discours : " notre mentor est tombé, le petit ZIDA que tu a façonné t’a supplanté en devenant successivement président et premier ministre ; nos candidatures ont été rejetée pour ces élections, et toi tu reste assis avec ton titre de général à ne rien faire. bouge toi un peu et mets fin à tout ça.". mais général, ce que vous ne savez pas c’est que votre femme est une sorcière qui vous perdra comme SIMONE GBAGBO a entrainé son mari dans le gouffre. sincèrement je vous croyait plus intelligent.
    Bref le créateur de toute chose vous fait dire que votre bêtise vous perdra, vous et toute votre diligence d’hommes de mauvaise foi et de peu de sagesse.
    DIEU bénisse notre très chère patrie le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 11:53, par joel En réponse à : Général de brigade Gilbert Diendéré : De l’ombre à la lumière !

    MEME LE DIABLE NE VOUDRA PAS DE LUI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
La problématique de la liberté chez Jean-Jacques Rousseau
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés