Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

dimanche 13 septembre 2015 à 22h30min

Ce samedi 12 septembre 2015 à Bobo-Dioulasso, la coordination des associations islamiques de l’Ouest, dans le cadre de la lutte contre l’homosexualité ont posé un certain nombre de préoccupations. L’objectif, c’est d’attirer l’attention aussi bien de la classe politique que de l’administration sur l’urgence et la nécessité de les prendre en compte.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

A entendre Dr Issa Tarpaga, malgré le fait que les musulmans soient majoritaires au Burkina, leurs véritables préoccupations sont malheureusement occultées aussi bien par la classe politique que par l’administration publique. C’est pourquoi, la coordination des associations islamiques de l’ouest a élaboré une synthèse de préoccupations majeures des musulmans qui sont :
-  Au niveau politique elle réclame la création d’un ministère du culte qui s’occupera uniquement des questions religieuses. A cela s’ajoute la juste représentativité des cadres musulmans dans les hautes administrations. L’on note également l’application positive et effective de la laïcité au sens de l’équidistance à l’égard de toutes les religions.
-  Au niveau économique les musulmans réclament l’insertion économique des diplômés issus des structures éducatives musulmanes, notamment par l’ouverture aux examens et concours de l’Etat. Il faudra aussi, souligne Dr Issa Tarpaga, développer des projets de partenariat public et privé pour favoriser les initiatives permettant de résoudre la question de l’emploi des jeunes tout en encourageant l’entreprenariat. L’Etat devra assurer le contrôle et l’exploitation des ressources naturelles au profit des populations locales. Les préoccupations d’ordre économiques s’achèvent par la facilitation de l’intégration de la finance islamique dans le tissu économique au Burkina.
-  Au niveau socioculturel et éducatif, il s’agira de valoriser les structures éducatives confessionnelles musulmanes à travers des appuis financiers et techniques. D’accroître l’offre sanitaire et éducative (orphelinat et centres sociaux…), de valoriser le patrimoine culturel musulman, d’assurer une bonne compréhension de la liberté de presse, de relire le code des personnes et des personnes, de reconnaitre le mariage religieux musulman par le code des personnes et de la famille et enfin, d’interdire et de pénaliser l’homosexualité et toutes les dérives sexuelles contre nature.

Les musulmans, à en croire Issa Tarpaga seront très regardant sur leur vote aux prochaines échéances, histoire de s’assurer que ces préoccupations seront prises en compte. Aussi, note-t-il, d’autres préoccupations des musulmans résident dans la réintégration de la langue arabe dans l’enseignement secondaire. A ce titre, il a été proposé de créer un département de langue arabe dans les universités au Burkina. L’augmentation du temps d’antenne pour les religieux pour une éducation morale de la société dans les médias public, la reconnaissance des cartes professionnelles pour les leaders religieux musulmans sont aussi à prendre en compte. L’aménagement des horaires de travail en tenant compte de la spécificité de la prière du vendredi. « Nous souhaitons l’interdiction des scènes obscènes dans les médias audio-visuels et la constitutionalité des chefferies religieuse », conclu Issa Tarpaga.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 septembre 2015 à 22:40, par Ayatollah Liwatt
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Parmi vous tous qui etes assis la- bas en train de condamner les homosexuels- la, je vois que plus de la moitie sont des liwaatt. Vous n’etes pas Dieu pour juger. Arretez d’ etre ces Ayatollah de la more. Parmi vous, il y a combien de sexagenaires qui se sont maries a des fiolles de 13 ans ? Ca s’ appelle la pedophilie qui est un crime sous tous les cieux. Ecoutez, si un homme se sent avec un homme qui est majeur, ou est votre probleme ? C’est vous qui devez jugez si c’ est bien ou pas ? Et si eux ils disaient qu’ aller avec une femme mure est mauvaise ? D’
    ailleurs, parmi vous combien n’ ont jamais essaye meme la penetration anale avec leurs femmes.? En ce moment ou est la difference ? Affaire des intra- jambieres entre adultes, laissez ca. On a depasse ca. Parlez nous des vrais problemes.Ya quoi meme ? Vous etes purs ? Vous osez jeter la premiere pierre ? Donc vous aussi vous allez parler quoi ?
    Un heterosuel qui se fiche pas mal de comment deux adultes consentant decident de vivre leur sexualite.

    Aretons les hy- po-cri-sies maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2015 à 23:53
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    1- interdiction des scènes obscènes dans les médias audio-visuels + interdiction de l’homosexualité : Oui, parfaitement d’accord avec vous.

    2-Enseignement langue arabe : Non, car il n’ y a pas d’avenir. 1/4 de l’humanité est chinoise, alors, il vaut apprendre le chinois que l’arabe.

    3-Répresentativité des cadres musulmans dans les hautes administrations : Non, il semble plus juste de prôner un recrutement sur compétence dans la transparence.

    4-Création d’un ministère du culte : Non, pas du tout nécéssaire, il risque d’être instrumentalisé par les politiques. En effet, on a toujours en memoire la position malheureuse de certaines communautés réligieuses sur le sénat et.... Une seule communauté réligieuse avait franchement pris position contre le Sénat, contre la modification de l’article 37, et interperlé ouvertement depuis 2010 le puissant président Blaise compaoré de l’époque. On se rappelle qu’après l’insurection, un vaillant responsable religieux de la place avait été proposé pour prendre la présidence du Faso, aussi bien par le camp des militaires, que des civils etc.... Ce religieux a sagement décliné l’offre, évoquant comme raisons les contraintes de son institution réligieuse. Sa communauté ne reclame rien aujourd’hui : Alors il semble qu’une bonne organisation en interne de chaque communauté suffit.

    Très cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 02:18, par Cheick
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    On va enseigner aussi la langue maternelle de Jésus. S’assurer que toutes les femmes sont couvertes de la tête aux pieds et que les hommes ont la bonne longueur de barbe. Fermer les débits de boissons alcoolisées. Quoi d’autre ? Je tombe des nus. Il faut arrêter ce genre de raisonnements basés sur la religion. Nous sommes avant tout tous des burkinabés et c’est ça qui est important .C’est vrai que le frère zida est venu avec sa légion de frères donc je suis tout à fait de votre côté quand à la promotion des cadres musulmans. Mais il faut quitter histoire d’homosexualité et de langues .

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 05:40, par gangoblo
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    C’est bien d’attirer l’attention des autorités sur l’homogénéité mais n’oubliez pas de parler aussi de ces femmes et filles tout de noir vêtues avec la burka dont le nombre ne cesse d’augmenter dans les quartiers périphériques . Pauvreté ou mode ? Seul Dieu saura le dire .

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 07:48
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Lorsqu’une religion se préoccupe de politique c’est à la fois la politique et la religion qui y perdent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 08:13
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    On les voit venir

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 08:22, par le futur regime
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    vous aussi !!!!vous ne pensez seulement qu’à vous.c’est domage pour un intelectuel
    cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 08:33
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    djaaaaa les djihadistes sont déjà dans la maison. Nous sommes dans un État laïc ou bien ? Aucune religion ne doit prévaloir sur l’État. Alors, aucune pression extérieur ne doit prévaloir sur l’État.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 09:16, par moumouni balima
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Le danger guette t il notre pays ?
    la lecture des revendications m’a fait froid dans le dos. Le Burkina est un état laïc.on doit s’en tenir la pour une vie commune harmonieuse. Si on nomme les hauts cadres en fonction de leur religion ou allons nous, ? Après les hauts cadres viendra le tour des cadres moyens suivis de cota de recrutements dans l’administration. on commence par le nombre de musulmans , puis celui des mossis, ensuite les mossis du plateau central . Ou donc se trouve l’égalité de tous contenu dans la constitution ? Ces derniers temps on entend p
    pédestre plus en plus de tels propos. Qu’elles leçons en tirer pour éviter le chaos ? La dérive a pour origine l’utilisation des structures religieuse et coutumières par les hommes politiques,quand des premiers ministres de l’état laïc ont termine leurs discours par dieu bénisse le Bukina. Redressons donc la barre pour que la religion reste le choix de chaque burkinabé individuellement.un officiel burkinabé ne doit pas faire référence à sa religion dans une cérémonie officielle.L’argent public ne doit pas financer une religion. Il est grand temps pour l’administration territoriale et la justice de mettre en place la séparation effective de la religion de l’état.Feu Lamizana était président musulman , Saye Zerbo protestant jean baptiste catholique .ils ne laissaient pas entrevoir leur religion dans la gestion du pays.
    comment peut on dans un état laïc codifier le mariage religieux,donner des cartes professionnelles aux religieux ? Évitons à notre pays des divisions religieuse ´, ethniques.
    ayons en vue ce qui est arrive au Rwanda et au Burundi et prenons des règles stricts de séparation de l’état de toutes les religions en appliquant les mêmes lois à tous sans distinction.sauvons notre pays car petit à petit nous ouvrons la porte a booking haram.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 09:20, par tapseureula
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Très inquiétant. Il faut que l’état soit vigilant car ça commence toujours comme cela. Il ne reste plus qu’à revendiquer l’état islamique pour le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 10:16
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    je suis moi meme musulman, mais je pense que le burkina est bien comme ca, c est a dire laïc. avec la radicalisation islamique, on risque de transformer notre beau pays en un pays jihadiste et creer une porte d entrée pour les terroristes. quand a la promotion de l arabe, c est aux pays arabes de faire la promotion, comme ce que l allemangne fait. du coté des cadre, un chef doit etre rassembleur, donc on ne peut pas nommé un cadre qui voit ses agents comme des mecreants et qui refuse de saluer les collègues femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 10:23, par Abdoul Gaffar de Kossodo
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Chers frères, faisons attention à certaines revendications qui risquent de nous permettre à dos le reste des populations de notre pays.
    1-Ministère du culte, au moment où tout le monde s’accorde à dire qu’il faut réduire le nombre de ministères Est-ce que ce nouveau ministère ne va pas encore aggraver la situation (pléthore de ministères) ? Est-ce que les questions de culte ne sont déjà pas traitées au sein du MAT ? Ce Ministère devra-t-il connaître des questions des cultes ancestrales ?
    2- Comment vouloir que dans un pays comme le BF au niveau de la haute administration publique, on arrive à privilégier une catégorie de fonctionnaires uniquement sur la base religieuse. Et ceux de la religion traditionnelle ou coutumière ?
    Je pense que poser le problème en ces termes c’est ouvrir une boîte de pandores. Evitons cela et agissons dans le sens d’une vie harmonieuse entre les communautés et demandons surtout à l’Etat de se situer à équidistance entre les différentes communautés. C’est ce vivre ensemble qui a toujours été le principal de notre Peuple. Vivons de nos différences sans antagonismes et surtout dans le respect de chaque communauté et dans une symbiose.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 10:35, par La paix
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Je salut initiative du Dr Issa Tarpaga sur la question de l’homosexualité, une chose que je trouve personnellement immorale, insensé et je ne sait quoi ???
    J’ai toujours dis que trop de liberté conduit à l’immoralité ET si on tolère l’homosexualité , ensuite qu’est ce QU’ILS VONT NOUS IMPOSER ENCORE "LE MARIAGE EN MÈRES ET FILS ? OU ENTRE PÈRES ET FILLES OU ENTRE FRÈRES ET SŒURS OU QUOI ENCORE ???????????????? TROP C’EST TROP"
    Mais de mon point de vu, je crois comprendre que le Dr Issa Tarpaga à dit, je cite :"Au niveau politique elle réclame la création d’un ministère du culte qui s’occupera uniquement des questions religieuses. A cela s’ajoute la juste représentativité des cadres musulmans dans les hautes administrations".
    POUR MA PART PART JE CROIX QUE C’EST UNE ERREURS DE PARLER DE “ la juste représentativité des cadres musulmans dans les hautes administrations” Parce que jusque là le BURKINA FASO est pour moi un des pays où la liberté de culte est garantie et où l’application de la laïcité est effective comme vous l’avez dit plus haut !! Et pour les hauts postes dans notre pays « Je ne crois pas qu’il ait une discrimination religieuse »
    Cette manière, en tout cas pour moi me laisse pensé que vous voulez nous amener vers un État Islamique plutôt que laïc !
    JE SOUHAIT PLUTÔT QU’ON VEILLE A L’APPLICATION DE L’ARTICLE 1er de la CONSTITUTION DU BURKINA FASO dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 10:57, par Nimissin
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Parmi tous les problèmes qui assaillent la ville de Bobo-Dioulasso, c’est à l’homosexualité vous avez choisi de vous attaquez ? Après vous allez crier que Bobo est délaissé, y a pas travail, les usines ferment ? Vous êtes encore entrain de laisser la proie pour l’ombre de la proie.
    Vous avez laissé la prostitution proliférer et même en plein air et vous voulez lutter contre l’homosexualité ? Qu’est-ce que Bobo gagne dans une telle débauche d’énergie ?
    Bobo Yako !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 11:30, par Achille OUEDRAOGO
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Chers Frères Musulmans, il est préférable que vous vous limitez à poser des problèmes de société. Les formations islamiques ont pour but de former des personnes en la foi islamique. Si vous accepter la laïcité de l’état Burkinabé, vous admettrez aisément que l’administration publique a besoin de profils de formation qui diffèrent de ceux de la formation en la foi islamique.

    Aussi ne confondez pas la langue arabe et l’islam.

    De plus, l’esprit de la phrase suivante : "Les musulmans, à en croire Issa Tarpaga seront très regardant sur leur vote aux prochaines échéances, histoire de s’assurer que ces préoccupations seront prises en compte" ressemblent à du chantage politique.

    Pour finir, je vous conseil de repenser au mode ou cursus de la formation en la foi islamique.

    Je connais personnellement des gens ayant reçu une formation islamique de haut niveau(terminer le coran et parler couramment l’arabe) et ayant aussi réussi à leur formation académique et occupant de fonction de hauts cadres dans les administrations publiques et privées et même dans les administrations chrétiennes.

    Fraternellement Achille OUEDRAOGO

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 11:31, par Abdoul Gaffar de Kossodo
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Chers frères, faisons attention à certaines revendications qui risquent de nous permettre à dos le reste des populations de notre pays.
    1-Ministère du culte, au moment où tout le monde s’accorde à dire qu’il faut réduire le nombre de ministères Est-ce que ce nouveau ministère ne va pas encore aggraver la situation (pléthore de ministères) ? Est-ce que les questions de culte ne sont déjà pas traitées au sein du MAT ? Ce Ministère devra-t-il connaître des questions des cultes ancestrales ?
    2- Comment vouloir que dans un pays comme le BF au niveau de la haute administration publique, on arrive à privilégier une catégorie de fonctionnaires uniquement sur la base religieuse. Et ceux de la religion traditionnelle ou coutumière ?
    Je pense que poser le problème en ces termes c’est ouvrir une boîte de pandores. Evitons cela et agissons dans le sens d’une vie harmonieuse entre les communautés et demandons surtout à l’Etat de se situer à équidistance entre les différentes communautés. C’est ce vivre ensemble qui a toujours été le principal de notre Peuple. Vivons de nos différences sans antagonismes et surtout dans le respect de chaque communauté et dans une symbiose.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 11:51
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    « A ce titre, il a été proposé de créer un département de langue arabe dans les universités au Burkina »
    Ooh secours les fidèles d’aboubacar shakau sont aussi dans mon pays..
    Bandes d’acculturés vous êtes devenus des arabes depuis quand ?
    Toujours c’est de bobo que viennent les mauvaises nouvelles les mauvaises pratiques bref bobo est vraiment un cas une gangrène pour ce pays....quelle dommage
    mais nous les musulmans modérés ne vous laisseront pas faire bandes de manipulés frustrés vous pouvez encore prendre vos visas pour l’arabie

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 12:00, par lade
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Faites beaucoup attention pour ne pas enflammer le pays, qui sommes nous ? pourquoi la langue arabe et non le mooré ou le Dioula ou le peul et même l’Anglais ?. c’est les événements qui dictent l’histoire d’un pays. notre pays est en paix ne créez pas les germes de la discordes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 12:16, par SIDBEWENDE
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Depuis que Ablassé est sorti parler de religion et d’ethnie, c’est le début de revendications bizarres. Heureusement que 99,99% des musulmans du Burkina sont tolérants et ne rentrerons jamais dans ce jeu. Aucun burkinabè ne peut dire aujourd’hui qu il est brimé à cause de son ethnie ou de sa religions. On sais toujours quand ça commence mais jamais la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 12:16
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    C’est quoi cette rubrique : "réagir", si lorsqu’on réagit, vous ne publiez pas ? Ai déjà envoyé 2 messages (celui-ci est le 3e) : aucun texte n’est publié ! Cette censure : pour éviter la polémique sur un sujet sensible ? Allons : courage ! Et merci de publier mon 1er texte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 12:49, par serein
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    C’est très grave ça. Je ne me reconnais pas dans ces agitations. Si les autres confessions faisaient ces genres de déclarations, s’en sera fini de l’unité nationale. Il faut réagir contre ce type de déclaration incendiaire. Le Burkina Faso est un pays laïc, il ne saurait être question de promouvoir la population en tenant compte de telle ou telle religion. Dommage, les gens bien resteront encore silencieux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 14:10, par Magnus
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Es-ce serieux ce que ces vieux disent,on ne pas applique ces principe ici le burkina n’es pas un etat islamic ni chretienne .il faut que les autorités voit le cas de bobo dans certain mosqué des quartiers il ya des prêches islamiste anti autre religions que l’islam ,beaucoup de ces prêcheurs viennent du Mali et autres pays voisin .il faut vite un nouveau president pour regle ce problem vite ,car je dit les premiers attentat Islamiste du burkina viendront de bobo. Personne n’es exclu dans quoique que ce soit ils veulent transformé le mensonge en verité et provoqué des guerres religieuse au faso .

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 15:40, par Ahmed N.
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Je remercie le Dr. Issa Tarpaga et toute la communaute derniere d’avoir jete les germes de la division dans notre pays. Loin de vouloir consolider la paix dans notre pays, ces revendications sont de nature a creer l’instabilite et a creer un climat d’insecurite. Tout le monde sait que la question religieuse est une question tres sensible. quand la communaute se leve et fait des revendications comme celles-ci, on ne voit aucune consolidation du vivre ensemble, il n y a que la division qui est pronee. Il est bon de reconnaitre et cela je le dit en connaissance de cause, que nous devrons eviter les affirmations fallacieuses qui affirment que notre communaute (musulmane) n’est pas representee dans la fonction publique et dans les nominations. Nous sommes nombreux et mes amis et moi savons de quoi je parle. j’ecrit aujourd’hui pour demander au Dr. Issa de ne pasfaire naitre dans la tete des gens l’idee que la communaute est marginalisee, cela n’est pas vrai. en ce qui concerne l’acces a la fonction publique, l’ecole est la qui offre les diplomes comme il se doit. depuis longtemps les campagnes ont ete menees pour inciter les parents de tout bord a inscrire leurs enfants dans le systeme classique de l’enseignement. Des tentaives ont ete menees pour que des lycees d’obedience islamiques mais qui respectent tout d’abord les curricula classiques voient le jour. Il nous appartient de nous les approprier pour la formation de nos enfants. une chose est sur. ces idees du Dr. Issa ne sont pas pour nous faire dormir dansla paix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 16:22
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Il faut arrêter ces délires. Le Burkina est une république laïque et pour cela la religion n’a de place que dans le domaine privé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 18:21, par chieba
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    "la juste représentativité des cadres musulmans dans les hautes administrations" ? C’est quel discours dangereux ça ? Les fonctionnaires de l’Etat ne sont pas dans l’administration pour représenter leur confessions religieuses. D’ailleurs, dans la carrière du fonctionnaire, on ne doit lui demander a aucun moment quelle est sa confession religieuse, a plus forte raison le recruter ou le nommer sur la base de sa religion.
     !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 18:48, par Achille OUEDRAOGO
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Chers Frères Musulmans, il est préférable que vous vous limitez à poser des problèmes de société. Les formations islamiques ont pour but de former des personnes à la foi islamique. Si vous accepter la laïcité de l’état Burkinabé, vous admettrez aisément que l’administration publique a besoin de profils formation qui diffèrent de ceux de la foi islamique.

    Ne confondez pas la langue arabe et l’islam.

    De plus, vos insinuations "Les musulmans, à en croire Issa Tarpaga seront très regardant sur leur vote aux prochaines échéances, histoire de s’assurer que ces préoccupations seront prises en compte" ressemblent à du chantage politique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 21:11
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Dr soyez honnête et ne faites d’amalgame
    1 - religion est différente de culture. L’islam est religion et la langue arabe c’est la culture. Aujourd’hui dans les églises on prie dans nos langues nationales. E Dieu notre créateur nous entend tous.
    2-le écoles chrétiennes sont réputées excellentes mais on y enseigne en français, anglais, allemand et en espagnol et surtout les programmes de l’état.
    3-les Burkina Faso est laïc donc on ne peut pas avoir une administration musulmane . Encore moins un ministère du culte.
    4- les autres religions ont leurs écoles spécialisées pour leurs formations des pasteurs prêtres abbé soeur et autre et tous ces gens ne cherchent pas à faire reconnaître leurs diplôme dans l’administration de l’état.
    5 - je pense que la police doit demander des explications à ce Dr Tarpaga car il fait de l’incitation à la révolte sociale. C’est un démon qui cherche à nuire au Burkina Faso et à son vaillant peuple.
    6-je suis musulmane qui a appris à lire le coran.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 21:51, par Ciceron
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Ces menaces à peine voilées illustrent la poudrière qu’est devenue le Burkina. J’avoue que cet article me fait tres peur. Comment des leaders religieux peuvent exprimer de telles idées ??? Qu’on instaure des quotas basés sur l’appartenance religieuse dans le recrutement de la fonction publique ??? Voyez vous ou la politique de l’exclusion nous a conduit ? Dieu seul sait comment je méprise l’ancien régime, mais de grâce reconnaissez cette dérive grave de la transition... Du moment qu’on exclut des gens à cause de leur appartenance, position et orientation politique, on comprend aisément qu’on peut le faire aussi sur la base de l’appartenance religieuse, ethnique et qu’en sais-je encore ? Je l’avait déjà dit, si la loi "Shérif" du CNT a montré quelque chose, c’est que quand on est les plus nombreux, ou qu’on a la force du moment, on peut exclure les minoritaires et les plus faibles ! Meme si cela s’oppose aux valeurs républicaines les plus élémentaires. C’était véritablement l’ouverture de la boîte de Pandore. Comment voulez vous expliquer aux musulmans qui sont les plus nombreux qu’ils ne peuvent pas faire une telle ségrégation ? Surtout quand vous la faite vous meme ?
    Il y a des principes dans une république et NOUS SOMMES EN RÉPUBLIQUE !
    ON NE PEUT PAS CRÉER UN RÉGIME PARTICULIER POUR DES INDIVIDUS EN FONCTION DE LEUR RACE, ETHNIE, OPINIONS POLITIQUES OU RELIGION !!!! C’est tout simplement inadmissible ! Ce sont autant de valeurs dites républicaines que l’on ne doit jamais bafouées ! Ce raisonnement poussé à l’extrême voudrait qu’on laisse la majorité des postes dans l’administration Burkinabè aux enfants vu que les moins de 18 ans représente 64% de la population ! C’est dire l’absurdité d’une telle demande.

    Je rappelle au passage que la crise ivoirienne est partie sur ces mêmes bases. En effet certains politiques ivoiriens d’alors avaient instrumentalisé le naturalisme ivoirien avec la notion d’ivoirieneté pour exclure un autre candidat des élections. On sait tous ce que cela a engendré comme crise identitaire, et comme source de profonde division dont les ivoiriens ne sont toujours pas sortis. Les prémices commencent ici.
    De grace chers politiciens, ne mettez pas votre pays à feu à cause de votre quête du pouvoir. Il faut que l’autorité de l’état se fasse sentir sur ce sujet. Le gouvernement doit réagir et signifier à ces leaders religieux comment ça marche réellement dans une société républicaine. Sinon, il faudrait nous dire que nous sommes dans l’état islamique du Burkina pour que l’on se fatigue pas à s’insurger contre de tels propos.

    Que je sois mossi, peulh, Dioula
    que je sois musulman, chrétien, animiste,
    du plateau central ou de la colline marginale
    Que je sois du FASO AUTREMENT, CDP, MPP, UPC, UNIR/PS...
    Que je sois une femme voilée ou en mini jupe
    que je sois surdoué ou interné dans un asile psychiatrique

    JE SUIS AVANT TOUT UN BURKINABE

    et il n’y a pas de demi-Burkinabè ou de plus que Burkinabè.

    Dieu sauve le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2015 à 22:58
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    sur la photo, pas une seule femme ! pourquoi vous ne prônez pas l’égalité des sexes. Vos femmes (car en plus vous êtes polygame) en pensent quoi ? Bref, prônez aussi la monogamie si vous êtes logique jusqu’au bout. il ne suffit pas de condamner les homosexuels qui ne vous dérangent pas d’ailleurs alors que vous même ne respectez pas la Femme avec un grand F. Nous sommes dans un état laïc, et on n’a pas besoin d’un ministère du culte qui va amener plus de division qu’autre chose et, après, on aura la même gangrène qu’au Nord Mali avec les attentats suicides...

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 00:22, par VicoYVES
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Quant on réagit faut publier SVP ou Alors ne nous demander pas de réagir c’est quel bordel ça !!
    CERFI na pas fini de parler dégradation du savoir vivre ensemble, que ceux de bobo envoi aussi leurs revendication.Les extrémistes réligieux n’ont pas leur place ici.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 01:03, par bougma
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    quand je vois tous ca je me dis que les francais ont raison d’interdire l’expression de la religion en milieu scolaire.le burkina est un etat laic.et l’etat n’est pas la pour favoriser telle ou te
    lle religion.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 10:53
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Chers frère et soeurs Burkinabés, que chacun prie le Dieu d’amour, de paix et de joie pour que règne toujours le "bon vivre" dans le pays. l’Amour à vaincu satan à plus forte raison des agitateurs qui cherchent toujours des raisons pour semer le desaroit comme on le voit partout autour de nous et dans le monde. certains sont manipuler par un esprit méchant sans le savoir. toutes tendance confondu, soyons vigilant, ne cedons pas par émotion à cet esprit divisionniste. tirons les leçons de ce qui se passe autour de nous, c’est la grace de Dieu qui nous suffit, sinon on n’est pas mieux que les autres qui souffre de cet extremisme quant bien même à 95% de mususlmans. touts plans entretenus contre mon pays et mes compatriotes sont vaincus. la vérité tromphe toujours du mensonge. celui qui perdra le peuple au nom de ses positions confessionnelles et égoïstes sera punis sur terre et par Dieu dans le ciel. autant que possible, que chacun fasse reigner la paix et l’amour autour de lui. c’est en cela que Dieu va nous juger. dans un pays laïc avec plusieurs ethnies, seul l’amour entre ses fils peut favoriser le developpement. toute autre chose est ridicule et vain. Dieu benisse le Faso, amen.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 13:00, par Jeunedame seret
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    La seule raison de l’extrémisme c’est l’illettrisme. Et on cède facilement aux tentations des voisins maliens. Le coran ou la bible ne sont pas des diplômes. Vous enviez les autres ; mais vous oubliez qu’avant d’être des religieux ils ont parcouru des universités et brandissent des diplômes et autres expériences professionnelles. On ne demande pas de venir faire le catéchisme ou le médersa en fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2015 à 13:15, par Moussa
    En réponse à : Lutte contre l’homosexualité au Faso : Les musulmans de l’Ouest haussent le ton

    Je ne peux m’empêcher de dire un mot. C’est très dangereux ce que ces musulmans ont proposé. D’ailleurs le tritre donné à cet article est incorrect et voilé. Ils se sont rassemblés pour voir dans quelle mesure aboutir à un État islamique au Burkina. Il suffit d’écouter les stations radiophoniques musulmanes et les différents prêches musulmans à Bobo pour comprendre l’orientation de leur idée islamiste. Puisqu’il est écrit que lorsque les Musulmans dans un pays sont majoritaires doivent chercher à simposer. Au debut du discours il est dit que les Musulmans sont majoritaires alors quoi de plus normal que de voir mes frères préparer un attentat. Souvent l’Islam me fait peur, il faut se dire la vérité. Malheureusement beaucoup ne save pas lire le Coran et ces Nombreux maîtres coraniques et prêcheurs disent des choses dangereuses contre les autres confessions religieuses et ceux qui les écoutent avalent tout sans pour autant réfléchir ni analyser. J’ai été d’un cas honteux où le prêcheur traitait les Chrétiens Cafres. quelqu’un s’est lever dire au prêcheur de faire pardon car nous vivons avec les Chrétiens et nous savons qui sont-ils. Meme si le Coran dit que ceux qui ne partagent pas notre religion l’Islam doit être traité de cafre c’est très dangereux.

    Je ne vais pas déplacer le problème mais c’est pour dire d’éviter le Burkina de ces idées Djihadistes. c’est de cette manière que le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et l’Égypte ont été détournés et transformés en Pays strictement musulmans. Faites un tour en Égypte et vous comprendrez que votre titre de musulman n’est absolument rien faute de votre peau noir. Allez en Arabie Saoudite et vous comprendrez tout. C’est domage. C’est pas la religion qui sauve l’Homme.

    Gardons le Burkina toujours laïc merci à tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés