Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

lundi 7 septembre 2015 à 22h37min

Réunies autour des Patriotes pacifiques, une dizaine d’organisations de la société civile ont exigé la reprise des concours de la fonction publique au cours d’une conférence de presse. A Bobo-Dioulasso ce lundi 07 septembre 2015, James Dembélé et d’autres leaders de la société civile étaient convaincus que l’ampleur des fraudes est telle qu’une reprise des épreuves s’impose, si l’on veut garantir l’équité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo  exigent la reprise des épreuves

Après Ouagadougou, des jeunes de Bobo-Dioulasso ont levé la voix pour une reprise des concours de la fonction publique. Issus d’une dizaine d’organisation de la société civile, ces prophètes de la reprise des concours fraudés ont partagé leur crie de cœur avec des journalistes au cours d’une conférence de presse. A en croire James Dembélé, Abou Alifata Téguéra, Moussa Dembélé…, seule une reprise des concours fraudés assurera l’équité des chances aux aspirants à la fonction publique. Sûr qu’il sera difficile pour le ministre Augustin Loada de cerner totalement les fraudeurs, Abou Téguéra a demandé une reprise diligente des concours : « c’est catastrophique, c’est déplorable, nous souhaitons que les manœuvres s’arrêtent là. Nous nous adressons au ministre Augustin Loada ; l’ampleur des fraudes est telle qu’on ne peut pas se limiter aux personnes arrêtées à Ouaga…si quelqu’un débourse 3,5 millions pour avoir un sujet, il va certainement le partager avec plusieurs personnes de son entourage…Nous demandons par conséquent la reprise des concours fraudés ». Dans la batterie de critiques faites à Augustin Loada et à son ministère, des animateurs de cette conférence de presse ont déploré l’absence d’un plan B dans l’organisation des concours : « Dans l’organisation des examens et concours, il doit y avoir un plan B en cas de fraudes massives. On dirait que le ministre Loada n’avait pas prévu ça ».

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 septembre 2015 à 08:32, par papademaman
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Fraude au bac, le sujet a été repris donc fraude aux concours on doit reprendre ! ou bien !
    Mr LOADA faite profil bas car vous avez échouer sur tout les plans.
    Pour la reprise des concours je m’ENGAGE.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 09:25, par Tchakel
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Le Pr LOADA fait la honte des intellectuels burkinabes.Il devaient meme démissioner s’il etait vertueux. OUI à la reprise pur et simple des concours fraudés....

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 09:30, par Patarbtalé
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Arrêtons ce cirque là. 1 ; 2 ; 3 conférence de presses. La reprise des concours nécessite une mobilisation de ressources financières assez importante qui proviennent de la contribution des contribuables. Ce n’est pas sûr que ceux qui sont pour cette sont à jours du paiement de leurs impôts et taxes. S’il y’a une fraude au bac y’a t-il eu sanctions à juste mesure ? La reprise n’est pas la meilleur trouvons d’autres mesures sinon cela pénalisera bon nombre de candidats. A l’endroit de son Excellence Monsieur le Président de la transition, Monsieur le premier Ministre, l’ensemble des membres du gouvernement, pour aller de l’avant, voici une proposition afin de résorber un temps soit peu ce fléau de fraude aux examens et concours : Que ceux qui ont déjà été arrêté et sont considérés comme présumés coupables donnent l’identité de ceux qui ont reçu les sujets de concours "Pétrole" et que ces derniers à leur tours disent ceux qui en ont profité de cet état de fait ; une fois ces individus identifiés, d’office ils sont ajournées pour la session en-cours et suspendus pour les deux voir cinq prochaines sessions de concours de la fonction publique afin que cela servent de leçon pour d’autre qui auront l’esprit de la fraude ou de malversation en tête. Ce n’est que par cette mesure qu’on pourra aller de l’avant sinon tout les gens qui sont pour la reprise ne pense qu’a leur poche et leur pense et pas à l’intérêt publique (ce qui sous-entend un décalage de l’année de formation en cas de reprise).
    Au campus on a décalage de l’année académique maintenant cela va touché à la formation des futur agents de l’Etat et au calendrier de reploiement des ressources humaines qui sont en manques dans plusieurs domaines.
    En somme, sanctionner les fraudeurs et l’ensembles des bénéficiaires collatéraux conformément à la faute commise et publier les résultats ensuite on se remet au travail pour les élections d’octobre 2015 qui nécessite également des ressources financières, humaines et matérielles.
    Que DIEU sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 10:03, par Lemco
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Bien sûre que l’on doit reprendre ces concours , car l’ampleur de la fraude est immense et nul ne sait jusqu’où elle s’étend. Cette année les candidats qui n’ont pas eu le "pétrole" n’ont aucune chance d’admissibilité car les concours se sont passés entre "pétroliers".
    MERCI DE REPRENDRE LES CONCOURS SVP. C’EST LA SEULE SOLUTION

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 10:30, par Mr. Truth
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Patarbtaalé, on dirait que tu n’es pas allé à l’école ! Dans ce monde des NTIC où un corrigé est vite scanné et envoyé à des dizaines de candidats en un temps record, peux- tu nous dire le nombre exact de ceux qui ont obtenu les corrigés ?
    Peux-tu évaluer l’ampleur des dégâts qu’un seul fonctionnaire frauduleux peut causer à la nation ?
    Mon cher Patarbtaalé, je te rappelle que la probité, l’intégrité, la justice et l’équité sont des valeurs cardinales pour toutes les sociétés humaines et n’ont pas de prix. Par conséquent, tous les concours doivent être repris. S’il y a de l’argent pour distribuer « des fonds communs » à hauteur de 16 milliards de francs CFA aux seuls agents du Ministère de l’Economie et des Finances en dehors de leurs salaires, il ne peut pas en manquer pour reprendre les concours, condition sine qua non d’une administration publique saine et productive.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 11:41, par Lemco
    En réponse à : Fraudes aux concours : Des OSC de Bobo exigent la reprise des épreuves

    Bien sûre que l’on doit reprendre ces concours , car l’ampleur de la fraude est immense et nul ne sait jusqu’où elle s’étend. Cette année les candidats qui n’ont pas eu le "pétrole" n’ont aucune chance d’admissibilité car les concours se sont passés entre "pétroliers".
    MERCI DE REPRENDRE LES CONCOURS SVP. C’EST LA SEULE SOLUTION

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés