Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

lundi 7 septembre 2015 à 21h28min

Des éléments issus des personnels d’administration et de gestion dénoncent le non-respect des textes par l’administration publique qui continue de nommer des enseignants à ce poste, alors que d’autres sont recrutés sur concours directs et formés deux ans à l’ENAM. Nous avons reçu à la rédaction du faso.net deux mécontents qui demandent à l’Etat de mettre fin à l’injustice. Ils lèvent également un coin du voile sur l’attitude « suspecte » de leur syndicat, le SYNAPAGER pour son silence coupable.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Personnels  d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

Le Personnel d’administration et de gestion(PAG) est un corps d’administrateur et de gestionnaire, formé à l’école nationale de la magistrature qui a pour attribue l’administration et la gestion des structures éducatives de l’état burkinabè. Selon William Kabré, attaché d’intendance scolaire et universitaire au CEG de koukin dans la province du kourweogo, c’est un corps spécifique.

De par le passé, la fonction de PAG était occupée par les enseignants. Mais plus tard, le gouvernement s’engage dans la professionnalisation du corps, en formant des enseignants par le biais des concours professionnels. Un concours direct est par la suite ouvert et ceux qui réussissent reçoivent une formation de de deux ans à l’ENAM. 

Alors par un décret pris en 2006 et qui organisait les emplois spécifiques du MENA, il était ouvert une phase transitoire des 5 ans, 2006 à 2011 pour que des enseignants continuent de prendre part au concours professionnel pour devenir PAG. « Ce décret indiquait qu’en attendant l’adoption d’un statut particulier pour les PAG, les enseignants pouvaient postuler à nos concours jusqu’en 2011. Maintenant 2011, on s’est rendu compte que les enseignants continuent de postuler au concours. La loi du statut particulier est en relecture. Nous avons touché notre syndicat qui est le SYNAPAGERE pour lui expliquer le problème mais nous constatons qu’il n’agit pas », poursuit William Kabré.

Cette pratique selon lui continue, bien que la phase transitoire soit dépassée. « On se rend compte que les directeurs provinciaux nomment toujours des enseignants de classe comme personnel d’administration et de gestion », déplore l’attaché d’intendance scolaire et universitaire qui précise par ailleurs que la situation s’est accentuée avec le continuum éducatif. « Beaucoup d’enseignants ont été retirés des classes pour être nommé économe dans les CEG. Cela ne donne pas de la valeur, de l’importance au corps du personnel PAG ».

Les PAG ne comprennent pas ce doublon car selon eux, les enseignants sont formés pour les classes et non pour l’administration qui incombe à un autre corps. Ils souhaitent donc que le gouvernement arrête de « reconvertir les enseignants en PAG, et d’appliquer les textes d’orientation de l’administration », parce que précise pour sa part Alexandre Bado, attaché d’intendance scolaire et universitaire au collège municipal de Gaoua, « il faut quand même que chacun reste dans le corps dans lequel il a été recruté ».

Pour les deux agents, il faut avant tout prôner le mérite. Pour eux, il n’est pas concevable que des agents soient recrutés, formés deux ans à l’ENAM en administration et gestion, alors que d’autres continuent d’être nommé. « Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités. S’il faut que les enseignants continuent à faire ce concours, il faut que ça soit sur mérite et non sur nomination comme si c’était des responsabilités politiques » clame William Kabré.

Outre les conditions d’entrées « frauduleuses » qu’ils dénoncent les deux agents entrés par concours professionnel et par concours direct, notent qu’ils sont brimés dans l’avancement de leur carrière par rapport aux enseignants nommés. Puisqu’en tant qu’enseignants ces derniers peuvent passer d’autres concours professionnels, alors que ce n’est pas le cas des PAG.

Le SYNAPAGER a-t-il démissionné ?

Face à ce qu’ils considèrent comme une injustice les PAG disent être entré en contact avec leur syndicat pour porter la revendication auprès des autorités. Mais jusque-là les chosent ne semblent pas bouger et certains membres dénoncent le diktat des syndicats « forts ». « A un moment donné on a l’impression qu’il y a des syndicats qui doivent se taire parce qu’ils n’ont pas d’envergure. C’est ce qui s’est passé en 2012, quand on a dit que c’était la dernière année pour les enseignants de postuler pour devenir PAG, ils sont allés en grève. En son temps le gouvernement avait trop de problèmes et a tout de de suite céder aux revendications. Le syndicat des enseignants se dit fort parce qu’ils sont nombreux. Nous les PAG sommes dits faibles, parce que nous ne sommes pas nombreux » précise Alexandre Bado qui ajoute plus amer, qu’ils subissent le diktat de ceux qui sont plus nombreux.

Selon les deux plaignants qui disent s’organiser avec d’autres agents pour se faire entendre, le SYNAPAGER ne fonctionne pas. « Même le syndicat des enseignants à reprocher plusieurs fois à notre syndicat de ne pas prendre part aux luttes ».

« Nous sommes un groupe qui aspire au changement »ont-ils poursuivi avant de conclure que dans les jours à venir, on entendra parler d’eux.

Tiga Cheick Sawadogo
Minata Toé( Stagiaire )
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2015 à 22:00
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    voila... ça tombe bien. vous etes formés pour gerer l’administration scolaire, pourquoi alors on vous retrouve dans des administrations autres que scolaires ? j’interpelle le Gouvernement à prendre ses responsabilités, ces gens ont été recrutés pour servir dans l’administration scolaire et pas ailleurs. quand j’apprends qu’un conseiller d’intendance scolaire et universitaire est nommé DAF d’une administration qui n’est pas scolaire, je pense qu’il ya maldonne.si on pense deja que leur nombre est trop, alors, il faut stopper leur recrutement. qu’en je voie qu’on nomme un conseiller d’administration scolaire DRH d’une administration ou dun ministere autre que scolaire, je pense qu’il ya maldonne.ces gens ont parmi eux des des politiciens vereux, qui passent leur temps a arpenter les ministères a la recherche de nomination. TROP cest TROP. vous avez été recrutés pour gerer l’administration scolaire, restez dans l’administration scolaire, sinon, il yaura bientot une insurrection contre vous. d’ailleurs, il faut revoir leur appelation. Personnel d’Administration et de Gestion Scolaires (PAGS) au lieu de PAG. trop cest trop

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2015 à 22:13
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    je connais ces personnels là, ce sont des intrigants, toujours à la recherche de postes de nomination. il faut les circonscrire aux administrations scoalires comme leur formation et leur vocation le precisent, sinon, nous allons les chasser manu militari unj jour de nos administrations.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 08:12, par Sidnoma Samé
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Félicitations mes amis. Beaucoup de courage.
    Après les élections les nouveaux dirigeants vont nous entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 10:03
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Chers camarades, le comble du paradoxe instauré par les Gouvernements c’est que non seulement les PAG formés à l’ENAM sont pris en sandwich entre les enseignants du primaire et les agents formés à l’ENAREF, les premiers intègrent par vagues successives et réccurentes le cadre par nomination politique, les seconds par invasion forcée des services financiers de l’éducation car se disant financiers purs et durs. Les professionnels du cycle B admis au cycle A se retrouvent chaque fois avec soit des enseignants quittant directement la classe soit des recrutés directs, les deux groupes n’ayant aucun préréquis en matière d’administration et de gestion, si fait que les professionnels B se voient en train de redoubler leur cycle puisque les autres passent le temps à vouloir comprendre d’abord le contenu du cycle B au lieu de celui du cycle A.

    Pire, le constat amer est que les professionnels B sont brimés dans leurs carrières car tout est mis en oeuvre pour que le gros contingent ne puissent plus être admis au cycle A afin de nuire à la notoriété ou la compétitivité des PAG par leurs conccurents de l’ENAREF. Conséquence, plusieurs promotions des professionnels B ont été éliminées en jouant sur la limite d’âge pour les concours professionnels de la Fonction Publique.

    Justice doit donc leur est faite soit en reversant les professionnels B dans la catégorie immédiatement supérieure du cadre, soit en les nommant également comme les enseignants au bureau dans la catégorie du cycle A.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 10:57, par RAS
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Heureux que ces gens là osent enfin sortir d leur bureaux argentés. Comme il n’y a plus rien dans le budgets des etablissements ceux qui hier se croyaient supérieurs aux enseignants pcq’ils palpent largent commencent a se plaindre. Se considerant comme membre de ladministration les militants du synapager remettent en cause les revendications des autres, qd on les convie ils sont absents. En 2012 il a fallu quils n’aient pas l’indemnité specifique pour s’intéresser aux luttes syndicales. Un syndicats n’est pas fort seulement a cause du nombre des travailleurs mais d la pertinence des revendications et des principes d base. si les intendants comptent sur les détournements, la lutte ne sera jamais organisée au synapager. a la fsynter il peut y avoir de la place pour tout le monde : enseignants, personnels d soutien, chef d’établissement, intendants... du moins tous ceux qui ont un principe conforme a la loi. Courage a tous ceux qui ont compris que les avantages illégaux ne peuvent pas fonder une carrière, une lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 11:12, par RAS
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Heureux que ces gens là osent enfin sortir d leur bureaux argentés. Comme il n’y a plus rien dans le budgets des etablissements ceux qui hier se croyaient supérieurs aux enseignants pcq’ils palpent largent commencent a se plaindre. Se considerant comme membre de ladministration les militants du synapager remettent en cause les revendications des autres, qd on les convie ils sont absents. En 2012 il a fallu quils n’aient pas l’indemnité specifique pour s’intéresser aux luttes syndicales. Un syndicats n’est pas fort seulement a cause du nombre des travailleurs mais d la pertinence des revendications et des principes d base. si les intendants comptent sur les détournements, la lutte ne sera jamais organisée au synapager. a la fsynter il peut y avoir de la place pour tout le monde : enseignants, personnels d soutien, chef d’établissement, intendants... du moins tous ceux qui ont un principe conforme a la loi. Courage a tous ceux qui ont compris que les avantages illégaux ne peuvent pas fonder une carrière, une lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 12:11, par Billy
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Bonne intervention camarade, il faut que cette injustice cesse et que l’État prenne ses responsabilités : la période transitoire est terminée (2006-2011) donc nous ne voulons plus d’enseignants dans nos concours professionnels ni de nomination anarchique et politicienne d’enseignant(primaire et secondaire) à nos postes. il faut que la gestion et l’administration des structures éducatives reviennent de droit au PAG formé et bien formé à l’ENAM. 
    pour terminer les PAG doivent être dans structures éducatives et de formations telles que les Lycées, les CEG, les services centraux, le FONER, les universités, l’IDS, ... pour le MESS ; les CEB, les DEPNA, les DRENA, les ENEP ... Pour le MENA et dans les centres et écoles de formation pour les autres ministères

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 13:40, par TOGSE SIDA
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Chapeau à vous mes collègues d’avoir oser lever le lièvre. Le corps des PAG sont des laissés pour compte dans les ministères en charge de l’éducation. Que ce soit le MENA ou le MESS on accorde pas assez d’importance à ce corps. Comment comprendre qu’on laisse des personnels bien formés dans une prestigieuse école comme l’ENAM pour nommer des enseignants venus directement de la classe pour faire le travail à leur place. c’est du mépris.
    Ce qui m’écœure de plus ce sont les concours professionnels pour accéder au cycle A (CASU ou CISU) ; c’est la croix et la bannière pour ceux qui sont en cycle B (AASU et AISU). Beaucoup arrivent presqu’à la retraite dans cette catégorie car on a permis que des enseignants sur le terrain participent aux concours avec les professionnels. Le hic est que les AASSU et AISU ne manquent pas de compétences mais du fait que les enseignants ont les congés et vacances et certains même abandonnent les classes pour se former uniquement pour ces concours ont plus de chance que les PAG. J’en connais des PAG qui ont des Masters, des maîtrises mais ne peuvent pas avoir le cycle A parce que le concours est ouvert aux enseignants rompus au boileau. Alors que les enseignants ont le choix d’être nommés PAG, de devenir professeur de CEG, de devenir Institueurs principaux, ConseilIers pédagogiques ou Inspecteurs, les PAG n’ont pas d’autres opportunité que CASU ou CISU même ceux qui ont le Master ou le doctorat. HARO !!!! C’est de l’injustice !!!
    Que cela cesse !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 14:44, par le senateur
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    je voudrais réagir par rapport au commentaire de l’internaute N°4 et lui dire qu’un agent formé à l’enam en intendance ou en administration scolaire ne saurait faire de l’ombre à un autre formé à l’enaref en matiere de gestion financière car la gestion financière ne se resume pas à un cours magistrale de cours de droit budgetaire car la gestion financière va au dela ;de ce fait il ne peut y avoir de concurrence entre les agents des 2 ecoles meme si certains d’entre vous sont nommés DAF par pure politique.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 15:47, par saksida
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Nul n’ignore que l’Etat a besoin de plus de PAG qu’il n’y en a sur le terrain. combien de CEB et de CEG n’ont pas encore de PAG ? On en a besoin même dans les communes urbaines et rurales pour aider à la décentralisation de l’Education.
    D’ailleurs, des enseignants dévoués au bureau font le travail efficacement sans être dans le corps de PAG. Si vous étiez honnêtes et justes, vous auriez du travailler à ce que ces derniers soient régularisés comme PAG et ce serait justice rendue. Combien de PAG viennent des classes et sont maintenant prêts à refermer la porte derrière eux. Luttez pour des causes justes pour tous et non pour des intérêts égoïstes. On ne doit pas opposer PAG et enseignant, c’est indécent. L’un ne doit pas s’épanouir au détriment de l’autre mais ensemble. Il y a de la matière à proposer comme préoccupations pour les PAG. La valeur d’un PAG est avant tout la valeur de l’homme et non de son titre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 16:37, par agathe
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Un vieux problème qui gagnerait a trouver une solution.Le tout n’est pas de vilipender cette corporation.Que les uns et les autres comprennent l’importance de la chose.Tant qu’au niveau des differents corps de metiers,on ne respectera pas les bonnes pratiques administratives.le Bf n’avancera pas.Qui de vous a deja vu un militaire nommé dans un commissariat de police.De grace,ils ont raison !Les enseignants en classe,ecoles ,institutut et universités aux pAG

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2015 à 12:09, par MAXWAX
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    J’ai l’impression des financiers véreux de l’ENAREF se prennent supérieurs à ceux de l’ENAM. Ils se trompent. L’ENAREF est fille de l’ENAM s’ils ne le savent pas. Ils étaient tous formés à l’ENAM avant la naissance de l’ENAREF. Et puis ce sont les mêmes enseignants qui les forment. Les financiers de l’ENAM ne sont pas faits uniquement pour le système éducatif, car ils constituent des personnels transversaux de même que les autres financiers qui se retrouvent dans tous les ministères. Ils ne restent pas seulement au MEF. Ils ont rempli les bureaux des services pour des affaires floues. Par exemple, les contrôleurs financiers et l’unité de vérification rejettent des dossiers parce qu’ils ne font pas partie des participants de l’activité. Est-ce pour cela ils sont formés ? Non !Ils sont formés pour contrôler la régularité, la moralité, la sincérité, l’opportunité,... des dépenses. S’ils ne savent pas quoi faire, ils s’attaquent aux questions de formes . Dommage !Les Personnels d’administration et de gestion sont faits pour tous les ministères et avec une priorité à l’éducation. C’est pour leur compétence qu’on leur fait appel dans d’autres ministères. Les CISU ou AISU peuvent être nommés comme DAF n’importe où ! Ils ont montré leur preuve !
    La compétition aux concours des PAG doit se faire dans le respect des TOES du MENA. Plus de reconversion, plus d’enseignants sur la ligne de compétition des concours des PAG. Quel sera l’avenir des AASU et AISU directs ? Comment vont-ils faire pour avoir de la promotion s’il faut des milliers de candidats pour des dizaines de places. Vive la lutte des PAG, à bas les jaloux, les orgueilleux !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 15:55, par kaf
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Très bien dit les camarades. La lutte continue car force doit rester à la loi. Que ceux qui pensent qu’on peut nommer quelqu’un de façon scabreuse dans un corps de métier nous fournissent d’arguments scientifiques et juridiques dignes de ce nom. Rien. si certains dans leur inculture croient cela possible je suis désolé car le niveau du débat est trop primaire. Un rappel historique : l’INTENDANT DE LA COUR DU ROI DE FRANCE était recruté sur mérite. Les officiers,les instructeurs... étaient nommés par le roi par contre un concours était organisé pour recruter les INTENDANTS. Un concours de danse fut organisé par le roi dans le but de recruter l’INTENDANT de la cour. Pendant le concours le roi jetait sur la piste des boules d’or.Parmi les candidats il y avait un, quand bien même qu’il danse bien procédait au recouvrement des boules d’or versées sur la piste. voilà comment il a été retenu Intendant du roi de France.Ceci pour dire que c’est irresponsable voire même inconcevable de rester dans des bureaux climatisé pour produire de façon
    sporadique des arrêtés nommant des agents d’un corps de métier dans un autre corps de métier.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 16:42, par kaf
    En réponse à : Personnels d’administratif et de gestion : Des agents dénoncent une « vieille » injustice

    Très bien dit les camarades. La lutte continue car force doit rester à la loi. Que ceux qui pensent qu’on peut nommer quelqu’un de façon scabreuse dans un corps de métier nous fournissent d’arguments scientifiques et juridiques dignes de ce nom. Rien. si certains dans leur inculture croient cela possible je suis désolé car le niveau du débat est trop primaire. Un rappel historique : l’INTENDANT DE LA COUR DU ROI DE FRANCE était recruté sur mérite. Les officiers,les instructeurs... étaient nommés par le roi par contre un concours était organisé pour recruter les INTENDANTS. Un concours de danse fut organisé par le roi dans le but de recruter l’INTENDANT de la cour. Pendant le concours le roi jetait sur la piste des boules d’or.Parmi les candidats il y avait un, quand bien même qu’il danse bien procédait au recouvrement des boules d’or versées sur la piste. voilà comment il a été retenu Intendant du roi de France.Ceci pour dire que c’est irresponsable voire même inconcevable de rester dans des bureaux climatisé pour produire de façon sporadique des arrêtés nommant des agents d’un corps de métier dans un autre corps de métier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés