FONRID : Appel à soumission de notes Conceptuelles de projets (NCP)

vendredi 11 septembre 2015 à 16h34min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FONRID : Appel à soumission de notes  Conceptuelles de projets (NCP)

Domaines concernés par l’appel
Agriculture, Elevage, Halieutique, Foresterie, Santé, Education Formelle et Non Formelle, Langues locales, Ressources hydrauliques, Energie, Mines, Matériaux locaux, Changements sociétaux, Conflits sociaux, Urbanisation et Enjeux environnementaux.

Cadre de l’appel
Le Burkina Faso, tirant les leçons des expériences de mise en œuvre du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) a adopté la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD). La vision de la SCADD se focalise sur les priorités de croissance économique et d’aspirations à une meilleure qualité de vie de la population.
La contribution du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation dans le développement doit être perceptible à travers l’appui de la recherche et de l’innovation aux systèmes de productions et à l’amélioration de la qualité de vie des populations.
L’année 2013 a vu l’adoption du plan stratégique 2014-2018 du FONRID. Ce document a été élaboré avec la participation des acteurs de la recherche à travers des ateliers sectoriels et un atelier national. La mise en œuvre de cet outil à partir de 2014, requiert que les projets de recherche financés soient en cohérence avec ce plan stratégique. Les thématiques proposées pour le présent appel sont extraits des priorités définies et classées par les spécialistes et acteurs de chaque domaine. Pour cette troisième année de mise en œuvre du plan stratégique, les projets de recherche, de diffusion et de valorisation des résultats devront permettre de contribuer à lever les contraintes.
L’innovation aussi bien méthodologique, institutionnelle que technologique est encouragée pour réduire la pénibilité des activités, augmenter l’efficacité et l’efficience dans les systèmes productifs administratifs, agricoles, énergétiques et technologiques ainsi que la valorisation des déchets de façon large.

Objet de l’appel à notes conceptuelles de projets
Le présent appel à projets s’adresse principalement aux projets de recherche-développement et aux projets de valorisation de résultats de la recherche et d’innovation en vue de la sélection de projets de recherche et d’innovation pour financement sur budget national du FONRID exercice 2016.
La recherche-développement englobe l’ensemble des activités entreprises de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances. Elle a trois composantes qui sont la recherche fondamentale, la recherche appliquée et le développement expérimental. Les projets recevables dans le cadre de cet appel sont les projets qui se basent sur des acquis scientifiques significatifs. Il s’agira maintenant d’aborder les étapes appliquées et expérimentales. Il ne s’agit pas de proposer des projets où l’essentiel des activités repose sur des recherches bibliographiques, des enquêtes préliminaires. Ceux-là ne seront pas éligibles.
La valorisation/diffusion : Il s’agit par exemple, de faire de la démonstration participative en vue de diffusion de technologies ou de procédés dont l’impact permettra d’améliorer de manière significative les conditions de vie des populations. Est prise en compte également, la validation d’un résultat en milieu contrôlé (station, atelier, milieu réel, etc.), les études de faisabilité, etc., dans le but de finaliser un résultat et de le faire connaître par les utilisateurs et les opérateurs économiques. Par contre, la création d’une entreprise pour la commercialisation d’un résultat de recherche n’est pas éligible au FONRID.

L’innovation représente l’apport des procédés et des méthodes nouveaux en vue de valoriser des produits ou des sous-produits, de faciliter une activité, de l’améliorer ou de la rendre plus efficace et efficiente. Le projet d’innovation à soumettre pour cet appel peut donc aussi bien être méthodologique que technologique.

Numéro de l’appel : FONRID/AP4/NCP/PC/2015

Date de publication : 07 Septembre 2015

Source de financement : Budget national 2016 du FONRID

Durée du projet : 12 à 36 mois

Montant maximum par projet : 30 millions Frs CFA

Date de soumission des notes conceptuelles de projet (NCP)
La NCP doit être envoyée en format électronique au FONRID le 10 octobre 2015 à 17 h au plus tard. Le FONRID est situé aux1200 logements, Tél : 2536 27 70,70 24 26 13ou78 24 17 27adresse email : fonrid@recherche.gov.bf.
NB :Aucun dossier ne devrait être envoyé par fax.

Notification des résultats
Les proposants dont les notes conceptuelles ont été jugées pertinentes et recevables recevront une notification pour la rédaction de leurs propositions complètes. Les résultats seront aussi disponibles sur le tableau d’affichage du FONRID sis aux 1200 logements et sur son site web www.fonrid.gov.bf. Ces résultats seront disponibles au plus tard le 31 Octobre2015 à 17h. Les promoteurs des notes conceptuelles retenues auront un délai de soixante (60) jours(31 Décembre 2015) pour déposer les propositions complètes.

Langue de rédaction : Le français

Axes thématiques
Pour la mise en œuvre du plan stratégique, les projets de recherche, d’innovation, de diffusion et de valorisation des résultats doivent concourir à lever les contraintes suivantes :
1. La dégradation accentuée des sols. Les projets proposés doivent être orientés vers la mise au point et/ou une meilleure diffusion des techniques Défense et Récupération des Sols / Conservation des Eaux et des Sols(DRS/CES) adaptées pour une production vivrière et végétale accrue.

2. La faible diversité des cultures oléagineuses. Les projets doivent contribuer à la diversification des cultures oléagineuses par l’introduction et l’adaptation d’espèces oléagineuses à fort rendement en huile et la recherche de variétés de cotonniers à fibres et à huile.

3. La faible intégration de l’élevage dans le système de production. Les projets proposés doivent s’intéresser au développement des techniques d’intégration agro-sylvo-pastorales, au renforcement des liaisons inter spécifiques animales ainsi qu’à la promotion de l’élevage dans une gestion intégrée de l’espace agraire.

4. La faible connaissance du potentiel génétique des ressources halieutiques. La caractérisation de nos ressources halieutiques permettra de connaitre les différentes espèces présentes et voir dans quelle mesure améliorer les différents produits présents, leur pérennisation et leur production intensive.

5. .La dégradation des écosystèmes agroforestiers et forestiers. Tout projet du domaine doit permettre le développement des outils durables de gestion des écosystèmes agroforestiers et forestiers ainsi que la mise au point de technique ou de mécanisme de restauration de sites d’orpaillage.

6. La forte mortalité liée au paludisme et la persistance d’une forte morbidité due au paludisme et aux maladies tropicales négligées dont certaines partagent les mêmes vecteurs que le palu (filarioses, onchocercose, helminthiases, trypanosomiase humaine, leishmaniose, lèpre, dengue, tréponématoses non vénériennes, ulcères de Buruli, trachome, etc.) Les projets doivent porter sur la valorisation des matériaux imprégnés de lutte anti-vectorielle, sur la recherche de nouveaux schémas et stratégies de traitement et de prévention, sur l’étude d’impact des interventions de lutte.

7. Connaissance insuffisante des maladies infectieuses animales. Des recherches sur les maladies animales infectieuses prioritaires et/ou négligées peuvent être proposées avec en vue des propositions de solutions pour traiter ces maladies ou les éviter.

8. L’insuffisance de l’offre éducative au préscolaire au Burkina Faso. Il s’agira pour les promoteurs de faire un état des lieux des écoles maternelles au Burkina Faso par une recherche sur les contraintes, les perspectives, le contenu du programme du préscolaire, la problématique du profil et de la formation du personnel du préscolaire.

9. L’insuffisance des connaissances sur les langues locales et de leur valorisation. Il s’agira de caractériser les différentes langues en présence au Burkina Faso et les décrire pour montrer éventuellement les différentes interactions entre elles. Les différentes formes de valorisation peuvent être développées et améliorées.

10. Le manque de spécialistes de haut niveau dans l’enseignement supérieur et la recherche, la baisse de la qualité de l’enseignement et de la formation, l’absence d’un instinct de protection des résultats de recherche. Les thèmes de recherche développés doivent permettre la levée de ces contraintes.

11. Les conflits de génération et l’incivisme en milieu urbain ; les conflits intercommunautaires ou fonciers en milieu rural. Cette contrainte se traduit par des conflits dus aux différences de compréhension et de comportements. Cela crée des incompréhensions importantes aboutissant à des guerres tribales et de générations. La proposition devrait contribuer à mieux comprendre le phénomène et à l’endiguer.

12. La faible efficacité du système de gestion et de pilotage de l’Education non formelle et de l’alphabétisation des adultes. Cette contrainte peut être levée par des projets contribuant entre autres, à l’évaluation de l’efficacité de la stratégie du « faire-faire », la capitalisation et l’harmonisation des expériences, l’état des lieux des infrastructures, des équipements des centres d’ENF, des centres d’alphabétisation et de faire une proposition concrète de mesures correctives.

13. Le faible niveau de connaissance de la ressource eau. Les projets s’intéresseront à l’identification/caractérisation des ressources en eau ; la cartographie des ressources en eaux (eaux de surface et eaux souterraines) ; les connaissances endogènes des ressources en eau et les usages des ressources en eau ; la qualité de l’eau ; la gestion de l’eau selon les destinations et usages.

14. Consommation non rationnelle de l’énergie. Les promoteurs doivent faire des recherche en vue d’identifier, de caractériser et de vulgariser les résultats sur des équipements électroménagers énergétiquement économes et la recherche sur des nouvelles technologies énergétiquement économes ; l’énergie solaire.

15. La faiblesse des résultats de la politique minière en matière de réduction de la pauvreté au Burkina Faso. Cette contrainte peut être levée par des thématiques sur des recherches et des propositions d’amélioration de la législation en matière d’exploitation minière et leur niveau d’application ; l’évaluation de l’impact de l’orpaillage sur la lutte contre la pauvreté au BF et faire des propositions d’amélioration de l’efficacité des ressources issues de l’activité minière dans la lutte contre la pauvreté.

16. La valorisation insuffisante de matières premières locales dans les constructions. Les thèmes proposés doivent entrer dans le cadre de la recherche sur la domestication des espèces végétales utilisées dans la construction ; la valorisation des matières végétales et des résidus agro industriels utilisés dans la construction ; les recherches des techniques de restauration des carrières ; la cartographie des différentes sources de matières premières (carrières et végétaux) utilisées dans les constructions ; des recherche sur l’élaboration de normes en matière d’utilisation des matériaux locaux.

17. L’innovation technologique et méthodologique. Les thématiques devraient contribuer à la création ou à l’amélioration d’un procédé, d’une méthode ou d’une démarche tendant à améliorer des activités, des services, des opérations tout en soulageant l’environnement.

Dans le présent appel, les recherches sur les filières karité, maïs, riz, mil, sorgho et niébé ne sont pas concernées car déjà prises en comptes sur d’autres types de fonds compétitifs.

Eligibilité

Seules les institutions burkinabè publiques ou privées officiellement reconnues sont éligibles au présent appel. Toutefois, une structure internationale menant des activités au Burkina Faso peut être associée à un appel à projets sans en être le porteur.
Peuvent faire acte de candidature au présent appel à projets du FONRID, toute équipe de recherche, d’encadrement technique, de vulgarisation, tout innovateur ou inventeur, émanant des structures nationales publiques ou privées officiellement reconnues au Burkina Faso.
Les projets regroupant des équipes interinstitutionnelles et pluridisciplinaires et incluant la formation de courte durée des jeunes sont exigés.

Très important : les projets sont portés par une institution mère. Il faut donc une lettre signée de ladite institution pour la transmission des notes conceptuelles et du projet détaillé. L’absence des lettres de soutien des structures partenaires entraine l’irrecevabilité du projet.

Procédures de soumission
Les étapes du processus de soumission sont les suivantes :
- Etape 1 : Elaboration et soumission d’une note conceptuelle du projet ;
- Etape 2 : Après acceptation par le FONRID, soumission du document de projet complet.

Le dossier de soumission de la Note Conceptuelle de quatre (04) pages maximum rédigé en police Time New Roman, taille 12, interligne 1, est composé de la fiche de candidature (annexe a, 1 page maximum), la fiche d’identification de projet (annexe b, 2 pages maximum), Contexte et justification (1/2 page maximum), Partenaires, leurs rôles et responsabilités (1/2 page maximum) (voir Guide de rédaction de projets). Le dossier doit parvenir au secrétariat du FONRID sis aux 1200 logements, 01 BP 5933 Ouagadougou 01, fonrid@recherche.gov.bf. La direction des projets et programmes du FONRID est chargée de la réception, de la vérification de la conformité et du traitement préliminaire des requêtes de financement. Elle apportera aux équipes de recherche toute assistance requise pour la compréhension des procédures et la préparation des dossiers de soumission.

Critères de recevabilité des notes conceptuelles
Les idées de projets de recherche doivent être basées sur des acquis préalables et les résultats attendus réalisables dans la durée du projet.
- la proposition de note conceptuelle de projet doit être soumise dans les délais, aux formats demandés et être complète ;
- le coordonnateur du projet ou un membre de l’équipe de projet ne doit pas être membre de l’équipe du FONRID ;
- le nombre minimal de partenaires institutionnels (y compris l’institution du coordonnateur) est de trois (3) ;
- une équipe de recherche peut soumettre au plus un et un seul projet par appel ;
- une personne (chercheur, vulgarisateur, inventeur, etc.) peut faire partie au plus de deux équipes de recherche par appel à projets du FONRID. Cependant, elle ne peut coordonner qu’un seul projet ;
- la durée du projet est de 12 à 36 mois ;
- le montant de la subvention demandée au FONRID est de trente (30) millions de francs CFA au maximum, cependant le coût total du projet peut être supérieur à ce montant en cas de cofinancement (encouragé).

Institution partenaires : Les institutions partenaires peuvent être de structures publiques et privées (Structures administratives, universités, centres de recherche, instituts de recherche), des ONG, des associations des producteurs, d’inventeurs, d’innovateurs, des PME-PMI, etc., officiellement reconnues au Burkina Faso.

Critères et procédures de sélection des notes conceptuelles de projets
Les critères de sélection des projets de recherche-développement, d’innovation, d’invention ou de valorisation sont, entre autres : (i) la pertinence, (ii) la conformité avec les termes de l’appel, (iii) l’impact potentiel des résultats, (iv) la qualité de l’équipe (scientifique, caractère pluridisciplinaire et la coopération entre les institutions), (v) le budget.
La procédure d’évaluation se fera en deux étapes : une présélection à partir des notes conceptuelles de projets (NCP). Les proposants des NCP retenues seront invités à soumettre des projets détaillés qui feront l’objet d’une analyse au niveau du FONRID avant d’être transmis pour une sélection finale au Comité scientifique et technique et au Conseil d’Administration du FONRID.

Autres informations
Les candidats devront consulter le manuel de gestion du FONRID et le guide de rédaction des projets disponibles au secrétariat (Sis aux 1200 logements en face de l’agence de la SONABEL) et sur le site du FONRID www.fonrid.gov.bf, afin de respecter le canevas. Tout projet ne respectant pas rigoureusement ces canevas sera purement et simplement jugé irrecevable et ne sera pas évalué.
Ces documents peuvent être obtenus également au niveau des directions régionales du Ministère de la recherche scientifique et de l’Innovation (DR-MRSI) à Bobo-Dioulasso, à Banfora, à Dédougou, à Koudougou, à Dori, à Fada N’Gourma et à Ouagadougou.
Pour toute information bien vouloir appeler au 25 36 27 70, 25 41 25 48, 70242613, 78 24 17 27 ou 79 07 68 54 ou écrire à fonrid@recherche.gov.bf.

N.B. : Le non respect des critères consignés dans le guide de rédaction (canevas, nombre de pages, police, taille des caractères, etc.) entraîne automatiquement le rejet de la note conceptuelle ou du pr

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés