Promotion de l’auto-emploi : 5 000 jeunes bénéficieront de formation en entreprenariat

dimanche 6 septembre 2015 à 22h57min

Le ministre de la jeunesse de la formation professionnelle et de l’emploi a lancé dans la matinée du 4 septembre 2015, le Programme de formation en entreprenariat (PFE). Cette cérémonie a eu lieu à Ouagadougou. L’objectif visé est l’accroissement de la capacité des jeunes à la créativité et à l’esprit d’entreprise pour promouvoir l’auto- emploi. Cette formation vise 5000 jeunes sans emploi, scolarisé ou non.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de l’auto-emploi : 5 000 jeunes bénéficieront de formation en entreprenariat

« Les vertus, qui permettent de s’en sortir dans le monde des affaires, ont pour noms la détermination, la créativité, l’esprit d’initiative, la rigueur et la discipline personnelle. Cet appel à la culture de ces valeurs s’inscrit dans un changement profond de mentalité ». C’est sur ces mots que le ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi Salifou Dembélé a déclaré officiellement lancée le Programme de formation en entreprenariat (PFE), édition 2015. Ce programme initié en 2008 est placé sous le pilotage du Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ).

Cette formation est dédiée à tous les jeunes burkinabè âgés de 20 à 35 ans, de bonne moralité et ayant une idée de projet. Cette année, une innovation s’est ajoutée. Elle concerne la prise en compte des jeunes non scolarisés. C’est donc dire que les personnes non scolarisés pourront aussi prendre part à cette formation auparavant dédiée uniquement aux jeunes scolarisés.

Pour la formation, un quota a été élaboré par région. Les inscriptions ont débuté depuis le 25 août et se terminent le 7 septembre 2015. Les inscriptions seront donc prolongées d’une semaine d’après la Directrice Générale du FAIJ, Salimata Sié et cela est dû à un problème survenu au niveau des fichiers d’inscription.

Pourquoi le PFE ?

Le chômage est un problème récurrent au Burkina Faso. La fonction publique ne peut contenir une telle quantité de travailleurs. Pour le représentant du gouverneur du centre, le PFE vient à point nommé, « l’auto-emploi est une donne incontournable à laquelle les jeunes doivent s’y atteler. La fonction publique qui est la vache à lait ne produit plus suffisamment de lait. En 2014 il y avait 590 042 candidats pour 14 600 postes à pourvoir. Je salue cette initiative du gouvernement. »
Le but de ce projet est d’éduquer et soutenir les jeunes à l’entreprenariat. « Nous voulons à travers ce programme, inculquer à la jeunesse la culture entrepreneuriale et des connaissances basiques en matière de création et gestion d’entreprise. Le programme comprend deux phases. La première est celle de la sensibilisation et d’évaluation du potentiel entrepreneurial des jeunes et la deuxième consiste à l’identification des projets et à l’accompagnement des jeunes dans l’élaboration de leur plan d’affaire », explique Salimata Sié, directrice générale du FAIJ. L’enveloppe attribuée au programme s’élève à 500 millions de FCFA, soit 400 millions pour les centres de formation et 100 millions pour la mise en œuvre. Depuis la création, 4 600 jeunes ont été formés, et 2 402 plan d’affaires établis.

La cérémonie de lancement du PFE a connu la participation des bénéficiaires du programme. Chez ces derniers, on note un sentiment d’espérance et d’ambition. « Je suis contente de participer à cette formation. J’espère qu’elle me donnera plus d’idées pour réaliser mes projets », s’exprime Boubacar Ouédraogo.
Pascaline Ouédraogo, elle, ambitionne de développer son association. « J’ai une association qui est chargée d’encadrer des femmes, les former sur l’hygiène, comment entretenir son foyer, son pays, pour qu’elles puissent s’occuper. On assiste également les personnes qui n’ont pas eu la chance d’être scolarisé à s’en sortir dans la vie », soutient-elle.
Le souhait de Désiré Sédogo, c’est de voir perdurer l’initiative. « Je suis content d’avoir participé à cette cérémonie et je souhaite que le PFE continue chaque année ».

Diane Kagambèga (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés