Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

vendredi 4 septembre 2015 à 04h21min

Le Collectif citoyen pour l’agro-écologie a organisé un forum sur la souveraineté alimentaire et les méfaits des Organismes génétiquement modifiés (OGM) ce 03 septembre 2015. Représentants des partis politiques, des autorités coutumières et religieuses ont participé à ces échanges pour une agriculture durable et une alimentation saine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) ont été introduites dans l’agriculture depuis 2003 au Burkina Faso. Mais selon les organisateurs du forum, le résultat est un échec. Ces organismes ont causé plus de mal que de bien aux agriculteurs burkinabè. Selon le porte-parole du Collectif citoyen pour l’agro-écologie, Ousmane Tiendrébéogo, les OGM ne sont pas ce qu’on fait croire aux gens. Il déclare : « Les acteurs dénoncent le mal qu’on a fait à leurs usines. Sur le terrain nous avons enregistré beaucoup de pertes. Des animaux qui sont morts. Avec les OGM les gens étaient obligés de d’acheter à chaque fois des bœufs de labour ». En plus de cela, certaines « familles qui ont abandonné la culture du coton parce qu’ils sont toujours en déficit parce que le coton qu’ils produisent ne pèse pas ».

Beaucoup de tort aux agriculteurs

Pour le Collectif pour l’agro-écologie, la lutte contre les OGM et leurs méfaits passe aussi par une décision politique. C’est pourquoi, plusieurs partis politiques prennent part à ce forum. Ils sont invités à se prononcer sur les OGM et la souveraineté alimentaire. Mais c’est surtout la place de l’agriculture dans leurs programmes de société qui intéresse les organisateurs de ce forum. « L’acceptation des OGM au Burkina est une erreur qui cause beaucoup de tort aux agriculteurs. Donc si on veut continuer dans cette politique c’est comme si on affirmait que nous ne pouvons pas être autre chose que des éléments de servitude au profit des multinationales. Voilà pourquoi nous voulons que chaque parti politique nous dise ce que contient son programme en matière d’agriculture ».
Les partis politiques qui ont répondu présent notamment le Mouvement pour le peuple (MPP), l’Union pour la renaissance/parti sankariste (UNIR/PS), ont présenté leur politique en matière d’agriculture.
Les autorités coutumières et religieuses, les organisations de la société civile ont participé également à ce forum.

Une journée mondiale pour la souveraineté alimentaire

Au-delà du forum, le Collectif pour l’agro-écologie a l’ambition d’instituer une journée mondiale de réflexion sur la question de la souveraineté alimentaire. Selon Ousmane Tiendrébéogo, « C’est un programme vaste et ambitieux mais nous comptons sur l’adhésion de tous parce que la souveraineté alimentaire reste l’unique forme d’agriculture qui puisse être durable et saine ». Cet évènement va se dérouler les 13, 14 et 15 novembre 2015 à Ouagadougou.
La souveraineté alimentaire est présentée comme un droit international qui laisse la possibilité aux populations, aux États ou aux groupes d’États de mettre en place les politiques agricoles les mieux adaptées à leurs populations. Elle privilégie des techniques agricoles qui favorisent l’autonomie des paysans. Elle est favorable à l’agriculture biologique et à l’agriculture paysanne.

Judicaël Gaël Lompo
Lefaso.net
Liens utiles :
Chronique du vendredi : Le Burkina doit-il avoir peur des OGM ?
http://www.jeuneafrique.com/233742/economie/le-burkina-dit-stop-aux-ogm-de-monsanto/
http://www.jeuneafrique.com/232668/politique/de-paris-ouagadougou-et-rio-mobilisation-de-milliers-de-manifestants-contre-monsanto/

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 septembre 2015 à 23:18
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    je voudrais bien prendre part car je déteste les OGM qui n’en finissent point de nous causer du tort en nous tuant à petit feu. Belle initiative !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 05:46, par Tienfola
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    C’est un mensonge et une insulte à l’intelligence des scientifiques Burkinabé de dire que des animaux sont morts parce qu’ils ont mangé le coton Bt. Je défie quiconque qui peut faire cette preuve... Que les journalistes m’excusent mais je pense que la plupart d’eux dans se pays ne sont pas professionnels. Vous restez dans vos bureaux climatisés et vous prétendez connaître la réalité du producteur Burkinabé. Allez sur le terrain faite une enquête digne de ce nom et revenez on va discuter. Agro-ecologie...vous ne savez même pas de quoi vous parlez ??? Faites des propositions concrètes appuyé de résultats pour résorber le problème de la sécurité alimentaire et on verra... Franchement vous nous cassez les tympan.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 09:21, par Madré
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    Tout ce qui est dit à propos du coton GM ne sont qu’un tissu de mensonge. Je ne sais pas ce que le Sieur Tiendrébéogo a t-il contre la culture de coton. Qu’il sache que si le coton GM ne faisait pas l’affaire des producteurs, ils seraient les premiers à le rejeter. Mais ce qui n’est pas le cas, au déshonneur de Sieur Ttiendrébeogo.

    Quittez dans ça ! vous devenez ridicule à la fin avec les même histoires ridicules.

    Vous êtes à la solde de qui même ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 10:20, par philo
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    vous pensez que les cotonculteurs continueraient de cultiver le coton ogm s’ils n’avaient rien à gagner ? pensez vous qu’ils sont idiots pour ne pas abandonner ? Vous ne pouvez même pas donner une bonne définition d’un ogm et vous pensez qu’il est mauvais. Aller sur le terrain et vous comprendrez que le coton ogm est mille fois mieux que le conventionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 11:13
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    Pour ceux qui oublie vite, la surface en coton BT diminue cette année car les rendements ne sont pas au rendez vous et la qualité de la fibre est médiocre et se vend mal sur le marché international. L’agroécologie est en train de faire ces preuves partout dans le monde et, c’est le Burkina, qui s’est fait avoir par les turpitudes de Blaise Compaoré au début des années 2000 qui n’a pas eu le choix pour les OGM avec les américains.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 12:25, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    - Mes amis, moi je suis un grand fermier ! Mais je vous dis tout de suite que vous êtes entrain de lutter contre des moulins à vent exactement comme Sancho Pansa ! J’ai suivi un jour mon ami Fancois TRAORÉ alias ’’Coton Bt’’ à la télé face à des anti-OGM et ils n’ont rien voulu comprendre de tout ce qu’il leur disait comme argument, car ils étaient campés net sur leurs positions. Lui FRANCOIS au moins il n’utilise que les OGM coton d’abord !

    Vous ne pouvez rien faire contre les OGM et c’est moi qui vous le dit ici et maintenant ! Et c’est net ! Même les blancs qui vous flâttent ne peuvent pas combattre les OGM chez eux ! La seule posture que vous pouvez adopter, c’est de :

    - Sensibiliser les paysans afin qu’ils sauvegardent le patrimoine semencier local existant
    - Adopter moins les OGM pour garder un certain éqilibre dans leurs exploitations
    - Chercher à en contrôler et mieux encadrer l’usage des OGM.

    Moi même j’attend les OGM niébé pour tester et voir le comportement avant de décider d’adopter ou pas. Et puis sachez que entre mourrir de faim et manger des OGM et survivre, les burkinabè choisiront de manger les OGM et survivre. Laissez les gens tranquilles !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 15:08, par Ali de Goamma
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    Le problème de la faim dans le monde n’est pas lié à un manque de nourriture mais à une mauvaise répartition des ressources. Si vous avez faim cela est du à deux choses : soit quelqu’un a confisqué votre nourriture ou le partage n’a pas été équitable. Alors c’est un gros mensonge de dire que les OGM sont une solution à la faim. les OGM sont une privatisation du vivant, un contrôle de l’alimentation par des firmes privées en vue de recoloniser le monde. C’est pas un hasard que Bill Gate est actionnaire dans Monsanto.si nous laissons privatisé nos semences c’est toute notre alimentation, notre pensée qui sera dicté par Monsanto. Une étude russe a démontré que la consommation des OGM rendra l’humanité stérile à la 3ème génération. Jean ZIEGLER ancien rapporteur spéciale de l’ONU en matière d’alimentation a clairement écrit que les OGM sont une catastrophe pour l’humanité. Le professeur SERRALILI et le centre de recherche Criigen ont démontré que des rats nourris aux soja OGM développent des cancers. Des paysans de l’inde se sont suicidé après avoir été ruiné par la culture des OGM. c’est pas un hasard si le pape François a déclaré que l’humanité n’a pas besoin des OGM.
    Il vous souviendra que la pomme de terre OGM de Monsanto ont été retiré du marché du fait qu’elle créait des allergies. C’est Monsanto qui a livré l’agent orange a l’armé américaine pour bombarder le Vietnam et depuis 40 ans des enfants naissent toujours sans bras ou avec des tumeurs.
    Le coton Bt a échoué au Burkina. Monsanto l’a reconnu le 14 décembre 2014 à un atelier diffusé sur la RTB. Monsanto veut utilisé le Roundup( un herbicide total) au Burkina. ce produit contient le glyphosate, une toxine déclaré cancérigène par l’OMS. Le coton burkinabè a perdu sa qualité au niveau international.
    Alors battons nous pour une agriculture durable respectueuse de nos réalités socio-culturelles et de nos conditions climatiques. Battons nous pour conserver nos semences locales et nos modes alimentaires.
    Le développement endogène est notre avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 19:51, par le vigilent
    En réponse à : Forum sur l’agro-écologie : Impliquer le politique dans la lutte contre les OGM

    Un tissu de mensonge. Un gène modifié reste un gène, pas un produit chimique mais du vivant. Ce qui est fait en accélération au laboratoire peut bien se faire par accident ou par nécessité de survie d’une espèce dans la nature. Exigez surtout que nous ayons un contrôle scientifique et les moyens technologiques pour assurer nous même ces améliorations génétiques. Mais refuser la sélection génétique c’est refuser la maîtrise et le contrôle du vivant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés