Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

mardi 1er septembre 2015 à 06h00min

Rock Marc Christian Kaboré, un des 16 candidats provisoires à l’élection présidentielle du 11 octobre était sur les antennes de RFI dans l’émission Invité Afrique du 31 août 2015. Le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) est revenu sur des questions comme celles relatives au devenir du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), à la présence de l’ancien chef de l’Etat en France. Mais ce qui « enflamme » la toile depuis cet entretien ; c’est quand l’ancien premier ministre et ancien président de l’assemblée nationale affirme que rien ne le distingue des 15 autres candidats en lice.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

Répondant à la question de savoir ce qui le distingue des autres candidats en lice pour l’élection présidentielle la plus ouverte de l’histoire du pays, Rock Marc Christian Kaboré a rétorqué, « il n’y a rien qui me distingue en tant que tel, sauf que je suis le candidat d’un parti qui se bat dans le cadre de la social-démocratie ». Le programme du parti est particulier en ce qu’il prône l’essor économique et une répartition « équitable » des fruits de la croissance.

Aussi, l’objectif de son parti, a-t-il poursuivi, est de renforcer la bonne gouvernance et la démocratie, rendre la justice indépendante, faire de l’armée une armée républicaine, bref, « reculer la pauvreté et assurer le bien-être des populations burkinabè ».

L’une des questions qui couve depuis des mois et sans doute attend impatiemment le futur président, c’est sans doute la question du Régiment de sécurité présidentielle. Faut-il oui ou non liquider la garde prétorienne ?
Sur la question, l’ancien premier ministre et président de l’assemblée nationale sous le régime du président Balise Compaoré estime que « la question du RSP doit être résolue dans le cadre d’une réorganisation globale de l’armée, dans un commandement unique. C’est une fois que nous aurons réglé la question de la dévolution des hommes et du matériel qui est maintenant au RSP, que nous pourrons parler de sa dissolution et de son intégration dans le corps commun d’une armée unifiée ». Ceci pour qu’il n’y ait plus de RSP « qui crée la confusion ».

La présence du président aux bords de la lagune Ebrié n’est pas « gênante » pour le candidat du MPP. Par contre, « là où c’est gênant, c’est qu’à partir de la Côte d’Ivoire, il s’ingère dans les questions politiques du Burkina Faso. Ça, ça commence à être un autre problème ». Par ailleurs, il estime que si des faits sont reprochés à l’ancien président, « il est tout à fait normal que les mécanismes de justice se mettent en place et que les faits soient prouvés avant qu’on puisse prendre des mesures contre lui ».
En cas de deuxième tour à la présidentielle du 11 octobre, Rock Marc Kaboré n’exclut aucune alliance avec les candidats qui ont participé à l’insurrection populaire. Son parti ne se sent éloigné ni, de Bénéwendé Stanislas Sankara, ni de Ablassé Ouédraogo, encore moins de Zéphirin Diabré. En tout cas, au moment venu, « chacun sera suffisamment conscient de la nécessité de soutenir certainement celui d’entre nous qui sera le mieux placé », a-t-il conclu.

Synthèse de Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net
tigacheick@hotmail.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er septembre 2015 à 04:17, par alfred
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    tu es né dans le beurre et tu a grandi dedans. Je suis jaloux. Il faut que tu connaisse un peu la misère d’une vraie opposition la !!!!! mdrr Bon vent quand même..

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 05:11
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Félicitations !C’est ça la sincérité.Nous ne voulons plus de candidats hypocrites.Bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 05:28, par Samory
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    RMK, le symbole des contradictions des Burkinabè... On chasse Blaise mais on garde Rock.
    Je redemande aux internautes :
    CROYEZ VOUS SINCÈREMENT QUE LE MPP EXISTERAIT SI LES RSS AVAIENT TOUJOURS LEURS POSTES CLÉS DU POUVOIR ?
    Bien évidemment non.
    Rock a été l’un des premiers à defendre la modification de l’article 37 ici. Si vous lui pardonnez parce qu’il a fait machine arrière, pourquoi pas Blaise lui meme qui a retirer le projet de loi le jour de l’insurrection ? Et aux députés aussi ? Certains disaient officiellement qu’ils allaient voter contre...
    Vous me direz que Blaise a été contraint. Je vous dirais la même chose pour Rock ! Etant écarté il n’avait pas d’autre choix que de quitter le navire pour revenir au pouvoir.
    Une autre contradiction : on vote MPP au nom du principe de l’alternance... Quel paradoxe ! Y’a quel renouvellement avec le MPP ??? Franchement ???
    Allons seulement. Le réveil sera très douloureux pour des gens ici.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 06:01, par YIRMOAGA
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Le grand a parlé ? Un grand n’est pas un petit ? Il sait parler et n’agresse personne ? Merci et on va se voir sous peu ? A la tête du Faso et on sera connaître la paix .

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 06:07, par gangoblo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rock est un candidat comme tous les autres et rien ne le distingue des autres. Ce n’est pas parce qu’il a été premier ministre, président de l’Assemblée sous le régime de Blaise qu’il est différent des autres candidats. Son passeport n’a t il pas été retiré dès qu’il a osé prendre ses responsabilités et on sait les explications qui été données par Djibril. Cela veut dire qu’il chef suprême, un Dieu sur terre. Sous Blaise on ne se levait pas le matin le contrer et le soir s’assoir tranquillement regarder la télé bonnement. Les Sankara, les Norbert Zongo, les Oumarou Clément, le juge NEBIE , l’ont payé de leur vie. Parmis tous les 16presidentiables, beaucoup ont été ministres, sont ils différents des Saran et autres ? La seule différence qui vaille, ce sont les projets de société je pense. Quoi qu’on dise ou qu’on le veuille ou non , le départ des RSS du CDP, a renforcé et précipité la chute de Blaise. Ablasse Ouegraogo ne pouvait pas faire une phrase sans prononcer le nom de Blaise ou faire référence à son Excellence Blaise COMPAORE mais aujourd’hui il se fait le plus opposant.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 06:43, par Pingson WILSON
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Vous au moins vous ne parlez pas comme le moaga du plateau central. Bon courage a vous et que la paix règne sur le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:31, par lagitateur
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Au mois toi tu sais répondre aux questions pièges des occidentaux. Tu n’es pas fils de Mossi, "ethnie majoritaire", tu ’n’es pas Musulman, encore moins fils de paysan. Tu es Burkinabè tout court, comme les autres. Merci Président.
    Bonne chance à toi et que Dieu te protège. Tu seras le prochain président, incha Allah.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:38, par Encore, encore
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Bonne gouvernànceˋdemocratie, justice, reculer la pauvrete, bien etre des populations, mon oeil , vous etiez ou depuis ces 27 longues annees ou vous avez ete les conseillers du president compaore ? Nous voulons,le changement et vous ne reviendrez pas au pouvoir sans rendre compte au peuple. Cest trop facile un petit mea culpa. Votre seul argument cest davoir pu chasser blaise. Màis vous oubliez que les autres partis avaient longtemps prepare le terrain et vous a rendu la tache facile. Aussi, nous ne voulons plus dhomme fort comme vous mais des institutions fortes
    M rock doit savoir que si par hasard, il venait au second tour, meme les non insurges sont des burkinabe quˋil doit considerer.
    En verite, cest parceque vous avez ete mis a cote du pouvoir a un moment donne, que vous navez pas supporte et vous avez quitte le navire. Sinon, le pouvoir vous avait ete devolu, larticle 37 serait depuis modifie. Pardon, on est tous alle a lecole. Et le quart de tour ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:40, par Yamindié
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    C’EST UN GRAND HOMME ! CE MESSIEUR
    QUE L’HUMILITE QUI EST EN TOI FASSE QUE DIEU TE HISSE AU SOMMET DE NOTRE PAYS. AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 07:59, par Sagesse
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    L’humilité est la qualité des Grands Hommes

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:06
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    tu ne sera jamais Président ici au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:10, par Sage
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Je crois qu’il est sage de déclarer qu’il n’y a rien en tant que tel des autres, au lieu de faire comme certains, "c’est moi le plus beau, le plus grand, le plus saint, etc..". Les burkinabè ne sont pas aveugles d’esprit ; ils savent qui est qui dans ce pays. Que chaque candidat dise seulement ce qu’il a comme projet pour le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:35, par ci
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Merci mon president propre claire limpide et conscis beaucup dhumilite de simplicite et de clairvoyance le president quil faut au bf vive le mpp vive le president rock marc kabore vive le burkina faso dieu benice mon pays

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:47, par Ali
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Très vrai, seul les objectifs de chacun fera la différence sinon il sont tous Burkinabé, Hommes tous travaillé avec Blaise etc.....

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 08:48, par eteincelle
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Il n’y a pas de polémiques en la matière. C’est aux électeurs de trouver ce qui distingue RMCK des autres, point barre !. Par contre le MPP ça oui. Il y a d’abords son orientation social démocrate qui doit encadrer et guider sa politique économique et social à la différence des libéraux ou néolibéraux comme les ZEPH et compagnie.En suite il y a l’expérience des hommes qui animent ce parti,qui de toute évidence a une longueur d’avance sur ses adversaires.Il y a aussi cette envie très forte des anciens compagnons de Blaise COMPAORE de faire mentir leurs contemplateurs qui estiment qu’ils ne pourront pas faire mieux que l’ex mentor. Il est à parier que c’est aussi sur cette thématique que ceux qui n’ont rien à proposer au peuple vont surfer pour espérer tacler RMCK et ses compagnons. Mais mal en serra pris car le peuple burkinabè aujourd’hui n’est pas dupe. Les arguments du genre ’’c’est un ancien compagnon de Blaise’’ ne pourront nullement prospérer.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:10, par espoir 9°
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Mettre Blaise Compaoré hors d’état de nuire, est une question fondamentale car après 27 ans de prise en otage du développement économique et social de ce pays, après 27 ans de transformation du Burkina en une jungle où la ruse prime et le mérite relégué au n ième rang ( ceux qui veulent n’ont qu’à s’en servir), où la capacité d’arnaquer est saluée, où l’impunité n’avait point d’égal dans l’histoire du monde, où l’on tue pour ses propres chapelles, où les pauvres sont nargués, où les jeunes sont formatés dans le moindre effort, où l’amour de la partie a foutu le camp (est con celui qui est patriote, puisque Blaise lui-même est plus au service de sa famille, sa belle-famille, son clan, son petit-frère, les réseaux mafieux qu’au service du développement réel de ce pays), etc.
    Après tout cela, il a encore le courage de perturber la sérénité de ce pays. Vraiment, il n’aurait jamais été né au Burkina Faso. Un point noir de l’histoire de ce pays. Seuls ceux qui ne pensent qu’à leur ventre et prestiges insultants sont nostalgiques d’un tel homme. Ils sont d’alleurs pareils, restés au pays ou sortis du pays, même pipe, même tabac.
    Tirez Blaise de là où il est et lui demander des comptes sur la haute trahison qu’il a commise en assassinat Thomas Sankara pour faire plaisir à aux ennemis du développement du Burkina Faso et avec la mort de Thomas Sankara, c’est l’espoir de toute une nation qui s’est envolé. Blaise à mis en berne le développement de ce pays au profit de son propre développement, le développement d’une famille, d’un clan, d’un réseau satanique.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:17, par Le Bon citoyen
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Evidemment, tous ces politiciens sont les mêmes. Il n’ont que des différences physiques et des différences de propos face au peuple. Par exemple, il a éviter de donner ses atouts pour ces élections.
    Sinon dans les faits et les actions, je ne vois aucune différence entre eux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:21, par Cortex777
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Bonne communication dans l’ensemble. Je valide à 19/20. Mais n’oubliez jamais ce verset bibilique Mr R.M.K :"Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix". On a bésoin de paix dans tous les domaines pour progresser. Vous n’aurez pas mon vote mais je vous admire pour votre courage et grandeur d’esprit. Bonne chance EXCELLENCE

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:37, par inoss
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    des propos plus ou moins objectifs et sincères. courage rmck

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:43
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute 3, pensez-vous que les évènements de fin octobre 2014 se seraient passés ainsi si le MPP n’était pas créé ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:43, par GRINGO
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Oui ! Sauf que tu es le père fondateur de la modification de l’article 37. c’est vous qui avez quand vous soupiez toujours à la table du seigneur (Blaise) mis cette idée dans sa tête. Et quand il vous a Chassé de sa table au profit de son petit frère et de ses camarades et que vous vous sentiez en perte de vitesse, vous avez soit disant " rejoint " le peuple. Comme c’est trop facile de piller et de narguer le peuple pendant 26 ans et après faire seulement acte de contrition et penser que le peuple a oublié. Nous ne sommes pas à l’Eglise. Nous sommes ici en République. Combien sont -ils les populations détenus qui ont moins fait du mal au peuple que vous et qui se sont repentis ? Cependant ils purgent leur peine. J’interpelle le Conseil Constitutionnel à dire le droit et rien que le droit. Le maçon qui a commencé la fondation d’une maison qui ne l’a pas terminé parce que le propriétaire l’a chassé est aussi responsable des conséquences de la chute de cette maison au même titre que le dernier qui l’a terminé. Le CDP s’est plié à la loi je les félicite pour cela. Le MPP devrait en faire autant car dans les normes et conformément au nouveau code, RMCK, père de la modification de l’article 37 est inéligible. "La limitation du mandat présentiel est anti-démocratique" disait Rock Marc Christian Kaboré quand il était grand Président du CDP. Ah Bah !!!!!!! Yaa ya boin bala !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:44, par VISION
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    "SI LES CONCEPTEURS ET LES EXÉCUTANTS DU PROJET DE RÉVISION DE L’ARTICLE 37, NE SONT PAS TOUS TRAITES DE LA MÊME FAÇON, JE CRAINS POUR LA SUITE... "

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:45, par sasa
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rock a bien parlé. il est resté modéré et courtois

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:54, par tapsoba yassiriki
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    c’est ce genre d’homme que nous souhaitons qu’il préside au destinés de notre pays . pondéré , rassembleur . humble .

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 09:58, par Pataamleukré
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ce qui vous distingue des autres candidats, ce sont vos qualités :
    Votre humilité par exemple,vous "êtes" et laissez dire.
    Bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:05, par Vrai
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ce que je sais c est le mpp qui a piller nos ressources mais aujourd hui le peuple aveugle veut mettre un trait ladessus ca marche pas.svp laisser passer car fasonet je commence a douter de vous car vous biffer mes messages.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:06, par Dinguiswayo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute n°11 : Tu n’est pas Dieu pour prédire qu’il ne sera jamais président. Tu avais aussi dit que l’article 37 sera modifiée pian mais on connait la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:11, par BOSS
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    SOUTIEN ! ALLONS SEULEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:14, par SAMI
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Bien parlé

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:26, par Ladji
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Formidable !!!! c’est tellement bien dit que ça met du baume au coeur et c’est signe de maturité politique. ; lui au moins, il sait comment parler aux gens.
    BON VENT
    LES ACTES DOIVENT SUIVRE LES PAROLES

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:28, par VRAI
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    internaute 3 tu as tout dit ! rien a ajouter.merci Samory !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:29, par Walaka
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Il sera surtout attendu que vous montrez clairement que votre rupture d’avec le CDP de Blaise et ses ouailles n’a pas été guidée par la perte de vos postes mais le désire de voir changer la gouvernance au Burkina Faso. Fini le culte de la personne.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:29, par Biikoenga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ce n’est que du vent !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 10:39
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Quand je lis le commentaire de certains xa me laisse le gout de la gerbe dans la gorge.MPP par ci Mpp par la.Braire l apologie d une hyene en tenue d agneau.Soudainement Rocky s est trouver une conscience et estime maintenant presidentiable ? Il y a 5ans 10 ans est ce que ce qui braient tes louanges tenaient les mm propos sur toi ?estime toi heureux qu on te laisse tjr vivre o BF.Sinn tout ceux qui qui crient MPP ont forcement un interet direct ou indirect si t es elu et qui n a rien avoir avec l interet gerale du peuple..

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:00, par MAIGA Soufiyane
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    bonjour à tous. en tout cas il semble être l’homme qu’il faut pour le pays des hommes intègres. il est simple, compréhensible et dévoué. il sait parler. c’est un brave type.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:07, par FasoLibre
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    J’ai pitié du Faso. Un ancien bourreau du peuple qui porte une tunique d’agneau et se fait encenser par ces concitoyens ! Qu’est-ce que Rock peut apporter au Faso ? RIEN, RIEN et RIEN !
    1er RIEN : il a été ministre des finances et n’a rien fait de spécial
    2e RIEN : il a été premier ministre et n’a rien fait de spécial
    3e RIEN : il a été président de l’assemblée et n’a rien fait de spécial !
    Le tô qui va être bien préparé se reconnait dans sa bouillie. La longue et variée carrière politique de Rock montre qu’il ne peut RIEN pour le Faso. S’il est élu président, ce sera 5 ans de perdu pour chaque fils du Burkina ; quel gâchis !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:08
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    ROCK répond intelligemment aux questions, ZEPHIRIN quant à lui refuse de les répondre. Demander à ZEPHIRIN de donner son avis par rapport au RSP, il tournera en rond pour ne pas répondre.Eet-ce responsable ? N’est-ce pas ce ZEPHIRIN qui courtise déjà le parti des criminels de NORBERT ZONGO, de nos Martyrs des 30 et 31 ? EST-CE COMPORTEMENT D’UN DIGNE FILS ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:11, par wilson
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Franchement ! un lion même ayant quitté la brousse après avoir été dompté pour le zoo, reste toujours un lion. Les RSS ne valent pas mieux que Blaise et sa suite. Je dirai même que c’est eux les bourreaux du Pays ! Roch, je ne pense pas que tu vas être P.F. Franchement tu devrais avoir honte de vouloir salir le fauteuil de Koosyam.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:20, par victoir
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Norbert ZONGO avait dit que la vraie opposition viendrait du CDP qui dira le contraire il est claire que si le mpp n’était pas venu Blaise serait toujours au pouvoir . ABlassé OUEDRAOGO
    devrait être poursuivi pour xénophobie de discrimination ethnique c’était le griot de Blaise COMPAORE c’est toi qui a mis dans la tète de blaise que le pouvoir et le CDP lui appartiennent ces toi qui est l’initiateur du terme " son excellence Baise Compaoré " et c’est ton refrain a chaque foi qu’on te tend le micro.
    dans un moi et demi ton parti sera grillé definitivement

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 11:47, par jeuneHomme
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rock a une reponse claire concernant le rsp, pas comme certains qui tutubent de peur de perdre une partie de l’electorat de ce corps et alliers...C’est cela la fermeté.....Rock soutiendra en ca de second tour sans le mpp, l’un des alliers de l’insurection populaire ..(Ablassé, Benewende,..Zeph...etc)... On appelle cela la constance.. cela n’est pas le cas chez certains qui pactisent deja avec l’adversaire des 30,31Octobre 2014 juste dans l’espoir de grignoter quelques voies ...Oui, je les aime..les chefs qui ne tutubent pas,et qui sont constants et logiques..

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:08, par le saint
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    voilà ce que j’appelle des propos responsables et dignes d’une personne qui envisage de gouverner ce pays ! voyez vous la délicatesse avec laquelle il a répondu à la question sur le RSP ? en avant pour la social-démocratie et vive le MPP !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:14, par off
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    C’est malheureux que des burkinabè de 2015 pensent que Rock n’est pas comptable de la naissance du projet de modification de l’article 37 pendant que ce dernier l’a déclaré haut et fort sur les antennes. Mais ce qui me dérange, c’est surtout ceux qui pensent ou même insultent Ablassé pour avoir dit une vérité. Gens du MPP, nous savons tous que vous venez du CDP mais nous ne savions pas que c’est vous qui étiez les brigands au point de refuser l’évidence. Attention car c’est pour vos propos et vos comportements anti démocratiques que vous allez noyer votre candidat qui est pourtant un homme très tempéré.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 12:36, par kapersky
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Je ne comprend pas la présence de l’ex président en France ??????????? pourtant dans l’article, l’auteur parle de sa présence en Cote D’Ivoire !!!!
    Que l’auteur corrige son erreur ou qu’il s’excuse.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:18, par wawei
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute n°3( Samory), tu nous dis que Rock et ses compagnons n’auraient pas rejoint l’Opposition s’ils n’avaient pas été "déchus" de leur poste au CDP ; j’espère qu’il te reste assez d’intelligence pour comprendre qu’on ne chasse pas les "béni-oui-oui" qui passent le temps à vous "caresser dans le sens du poil" comme Assimi KOANDA ou Salam DERME ; c’est les "impertinents" qu’on éloigne ; et Rock et Simon et Salif, à un moment donné, n’étaient plus d’accord avec la politique des Frères COMPAORE, ce qui a valu leur éviction. Fais un effort de réflexion avant de nous débiter tes inepties-là. Tu n’as pas affaire à des "nez percés." Basta !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:50, par Adolpho
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Albert Einstein à mis au point la formule de la bombe atomique, les ingénieurs, les physiciens américains ont fabriqué la bombe atomique ; les politiciens ont donné l’ordre de à l’armé de largeur la bombe sur Hiroshima. Donc selon vous qui est coupable ? Pour l’article 37 il y a ceux qui ont donné la formule de modification et ensuite les executants.
    Pour ceux qui disent parce que MPP est né cela a précipité le départ de Blaise. Ce qu’on oublie c’est face aux pressions exercées par les partis politiques de l’ex CFOP (UPC, UNIR/PS, PDS/METBA LE FASO AUTREMENT) et les OSC que les autres ont profité pour quitter le CDP et créer leur parti. Comme on dit en politique tout n’est que intérêt. Mais on n’est pas amnésique

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 13:57, par wawei
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Héé, internaute n°8 et tous ceux qui s’insurgent contre la position actuelle des RSS après leur dénonciation fracassante du pouvoir à vie de Blaise,vous êtes perdus-hein ; vous auriez voulu que quelqu’un reste imbécile toute sa vie ? Souhaiteriez-vous que OBOUF après tout ce qui s’est passé continue de nous servir en cannettes périmées ?! Ne connaissez-vous pas le mot "repentance" ? Allez ! fouillez vos dictionnaires si vous en avez. Soyez sérieux-là ; quelqu’un qui est sur une mauvaise pente, on le conseille de changer de façon de faire, il accepte et vous, tout simplement parce que vous êtes de minables petits revanchards qui ne pensez qu’à vos panses au lieu du bien du pays, vous vous mettez à gémir comme des piètres jaloux fâchés parce que votre camarade de classe a eu 18 pendant que vous avez eu 02 ! Si vous voulez battre Ussein BOLT, il faut courir plus vite que lui au lieu de tenter de lui faire des croc-en-jambes. Allez au diable petits-mesquins-jaloux-ennemis- de- la- nation. Karissa !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:01, par Pagnimdi
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    (On chasse Blaise mais on garde Rock}, doit-on chasse tous ceux qui ont étés dans les différents gouvernement Blaise compaore ? si oui il n’y aura pas d"élection au Burkina. RMC et compagnie ont eu le courage et risqué leurs vies en se démarquant de Blaise Compaore à un moment ou personne n’osais le faire au risque de sa vie, mais pas le moiga de l’ethnie majoritaire du plateau centrale, le musulman de la religions majoritaire.

    Nous constatons que nous n’avons pas fini notre révolution et Blaise ne s’ est pas arrêté pas de nuire son pays à travers ses larbins comme, le moiga de l’ethnie majoritaire du plateau centrale, le musulman de la religions majoritaire.

    Comme dans une course à relai, le bâton est passé entre les mains du moiga de l’ethnie majoritaire du plateau centrale, le musulman de la religions majoritaire pour semer des troubles dans son pays, il sera la dernière cartouche de l’autre. Restons vigilent et unis vaillant peuple réfléchi éprit de paix et de justice du Burkina-Faso, la victoire total est à coté, débarrassons nous de tous les xénophobes par les urnes, la patrie ou la mort, nous vaincront.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:08, par Encore, encore
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute 37 et 47, je souhaite qu un rassembleur arrive au pouvoir en 2015. La situation du pays le recommande. Ceux qui n,ont pas besoin de tous les burkinabes en cas de second tour, nous conduiront dans le decor. Et puis, je dis toujours que la tete pànsante du diable est le mpp et si on doit soustraire les cdpistes de certains partis, votre mpp aura zero militants et 0 cadres. rock peut apporter quel changement ? Quelquun qui na jamais quitte les voies goudronnees et qui decouvre aujourd hui les routes macabres de ce pays et dont il est comptable.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:10, par Figo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Un chose est sûr Prési : Les systèmes de gouvernance basés sur la camaraderie, l’appartenance politique ou familiale ne peuvent plus prospérer dans ce pays. Faites donc attention à tous ces "vautours qui sont déjà agglutinés autour de vous. Vous serez élu (nous y veillerons en votant et en faisant compagne), mais sachez que si au bout de quelques années, les zones périphériques de Ouagadougou, de Bobo etc., les villages environnants et éloignés, continus à être enclavés et la souffrance de leurs habitants ignorée, nous sortirons encore plus nombreux pour vous demander de partir. Et je vous l’assure, l’ampleur de la revendication sera proportionnelle à notre désillusion. Mais ça, je le pense, Prési le sait déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:16, par anbga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Samory
    Roch a été écarté parce qu0’il voulait que Blaise accepte l’alternance au sein du parti aussi. Et cela depuis qu’il était premier ministre. C’est dommage que Paramanga qui avait subi les mêmes secousses n0’a pas changer de bord a temps.

    Il faut avoir le courage au moins une fois dans la vie. Si Blaise les avaient tuer avant le 31 octobre, toi tu diras quoi. Et tous les amis de Blaise sont ou : Thomas, Henry, Boukary, ect.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:24, par Nonga yandé
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Samory, Gringo, Faso libre, espoir 9, vous avez parfaitement raison et ceux qui se sont exprimés dans votre sens ont selon moi pleinement raison, même si je respecte tous les points de vue sur ce forum. Quand-même !! lorsque la hyène feint l’innocence et vous jure de prendre soins de votre gibecière, c’est qu’elle vous juge suffisamment stupide (en tout cas plus stupide qu’elle-même), pour la croire. Et comme vous vous laissez aller à être effectivement niais, vous lui confiez votre gibecière sans réfléchir et la suite est que vous dormirez affamés ! Surtout, ne vous plaigniez à personne de devoir dormir avec la faim dans le ventre pour avoir suivi bêtement la hyène dans son hypocrisie. Mes frères, si nous n’y prenons garde, c’est ce qui risque de nous arriver, au Burkina, lors des élections d’octobre 2015 ! En effet, si ce n’est pas burkinabè, depuis quand a-t-on vu la hyène être en capacité de veiller sur une gibecière et son contenu ? !!
    M’ba Katré la hyène symbolise ici tous les disciples, toutes les ouailles du clan compaoré, du début à la fin, hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, connus ou moins connus, venant du CDP ou d’autres partis...Tous ceux qui d’une façon ou d’une autre, ont approuvé la ré écriture de l’art 37 pour soit disant éterniser Blaise au pouvoir... Tous ceux qui ont mangé peu ou prou dans la gamelle des compaorés. Et ils sont nombreux !!
    La gibecière et son contenu symbolise ici, le pays et son peuple (pardonnez-moi, c’est un symbole).
    Quel cohérence il y a-t-il aujourd’hui à remettre le pays entre les mains des disciples, proches ou lointains, repentis ou non repentis, du clan compaoré ?! De quoi aurons-nous l’air à la face du monde, en ayant chassé Blaise dans la sueur et le sang pour ensuite remettre le Burkina entre les mains de ses disciples, ayant mangé dans sa gamelle et repus dans son système de gouvernance, même soit disant repentis ensuite, RSS et tous les autres,Rock, Ablassé, Saran, Djibril, Gilbert, Zeph et la liste est longue ?! Quel miracle ces rejetons de Blaise vont faire aujourd’hui pour le pays, dont ils n’ont pas eu la moindre idée depuis 27 ans de crimes, de corruption, de détournements et de gaspillages des deniers du pays ? Les burkinabè manquent-ils de confiance en eux-même au point d’être incapables d’élire une personne vierge des méthodes de gouvernance du clan compaoré pour tenter de redresser le pays ?! Laissez-moi croire que non car ce serait beaucoup trop triste !! Il y a sûrement des bons candidats dans la liste provisoire qui nous a été présentée. Toutefois, je pense que nous burkinabè, devons être en adéquation avec nous-même et surtout avec l’histoire qui est en train de s’écrire depuis octobre 2014. Il y a dans ce pays ou dans la diaspora burkinabè de l’extérieur, des hommes et des femmes, exemptes du clan compaoré et en capacité de diriger le pays. J’exhorte les bonnes volontés à s’exprimer afin que le peuple burkinabè ne se rabatte pas en désespoir de cause sur les rejetons de Blaise qui s’agitent pour reprendre les rennes du pays. A bon entendeur, salut !!
    Certes, Norbert Zongo (paix à son âme) avait dit que la vraie opposition viendrait du CDP. Peut-être était-ce une autre façon de nous enseigner que pour terrasser le diable, il faut parfois utiliser ses propres armes contre lui. Disons que l’opposition issue de ses propres disciples du CDP a aidé à terrasser Blaise. Cependant, je ne pense pas que Norbert Zongo ait dit de remplacer Blaise systématiquemnet par ses ouailles. Du moins jusqu’à preuve du contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:24, par OUEDI
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Roch, vous avez raison, puisque vous etes un politicien et tous les politiciens ne lutte que pour leur propre devellopement. Tu te protege des futurs represailles d’un futur president. heii ROCK, tu as dejas oublié ce que tu fesai avec Blaise à Kosyam. Heii ROCK tu es mechant dès ! Tu as oublié ce que tu as dis à propro la modification de l’article 37 ? Hier encore vous etiez entrain de manger ensenble, de narguer le peuple, toi et le clan Compaoré. Maintenant qu’il t’a ecarté du gombo, toi aussi tu veux le pouvoir, pour continuer l’oeuvre de ton mantor, à servir le colon. ahhh ROCH ait pitié des burkinabè. Laisse le pays de developper maintenant. mes l’armes coulent, les larmes de tous les burkinabés concients aussi. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:33, par Dignité
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ceux qui disent que les RSS ont été les concepteurs de la modif de l’article 37, soit ! Mais lorsque le concepteur lui-même dit que ce qu’il a conçu n’est pas bon, de l’abandonner et que celui qui n’a rien conçu refuse, ce dernier est un diable !
    Les RSS ont le mérite d’avoir risqué leur vie pour redresser les choses ! Mais ceux qui voient les choses à terre et refuse de sauver ce qui peut l’être sont des criminels !
    On peut leur reprocher éventuellement des choses, mais on ne peut pas leur reprocher de perdurer dans leurs erreurs contrairement à certains parvenus de ceux qui Courent Après les Plats (CDP) !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:36, par Dignité
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ceux qui disent que les RSS ont été les concepteurs de la modif de l’article 37, soit ! Mais lorsque le concepteur lui-même dit que ce qu’il a conçu n’est pas bon, de l’abandonner et que celui qui n’a rien conçu refuse, ce dernier est un diable !
    Les RSS ont le mérite d’avoir risqué leur vie pour redresser les choses ! Mais ceux qui voient les choses à terre et refuse de sauver ce qui peut l’être sont des criminels !
    On peut leur reprocher éventuellement des choses, mais on ne peut pas leur reprocher de perdurer dans leurs erreurs contrairement à certains parvenus de ceux qui Courent Après les Plats (CDP) !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:37
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rien ne le distingue des autres candidats voila la parole d un president contrairement a morga du plateau central le musulman de la mecque et le diplomate de l onu

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 14:37
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    les RSS sont comptables de ceci, Roch a géré cela.... que le candidat qui n’a jamais blaisé lui lance la première pierre. il n’y a que Bénéwendé l’inaliénable qui n’est pas critiquable sur ce point

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:16, par ka
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Je ne soutiens aucun parti politique, je suis du peuple meurtri, et qui demande que le Burkina avance avec une bonne équipe avec des actions concrètes, surtout des bonnes actions que cette même équipe entreprenne par l’intermédiaire d’un représentant fiable, intelligent, qui écoute son équipe, et qui supervise avec son équipe : Ce fut le cas d’une bonne équipe que le peuple Burkinabé a apprécié autour de blaise Compaoré de 1998 jusqu’en 2006, et qui ont réalisé les six engagements du programme présidentiel de 1998 dont nous voyons les résultats qui reste visibles a nos jours. Les promesses de la campagne présidentiel de 1998 étaient les six engagements qui sont : l’Accroissements de la production pastorale : Sauvegarde de l’environnement et la lutte contre la désertification : Organisation et appui au secteur informel et a l’artisanat : Développement du réseau des PME et PMI : Soutenir très ferme aux activités productrices des femmes : et en fin, l’Elévation du niveau générale des connaissances et le développement du sport et les activités culturelles. Une bonne équipe était a la tête de ses engagements, composés des acteurs politique de première ligne qui sont Rock Marc Kaboré, Salif Diallo, Simon Compaoré, le feu Ludovic Tou, autour d’un représentant nommé Blaise Compaoré. Même si les Burkinabé résidents a l’intérieur du pays n’ont pas vu les réalisations de ses six engagements entre 1998 a 2006, la diaspora Burkinabé qui reviennent au Burkina ont constatée a chaque fois qu’elle revienne au pays, que le gouvernement de l’époque a pris ses engagements au sérieux, ceci malgré les difficultés de toutes sortes, particulièrement financière, provoqué par la conjoncture extrêmement défavorable aux pays en voie de développement. La majorité des engagements ont étés réalisés, jusqu’à l’arrivé de François Compaoré comme conseiller bidon sans expérience du président qui, avec sa belle-mère ont mis a la porte la bonne équipe autour du président en la remplaçant par des mauvaises personnes au gosiers larges comme lui : et vous aviez vu la suite qui s’est terminé par un soulèvement populaire qui a fait fuir malgré lui un président dit homme fort. Pour vous dire quoi qu’on dise de Rock Marc Kaboré, de Salif Diallo, de Simon Compaoré, l’histoire politique du Burkinabé gardera leur force de faire avancer le pays. Pour le reste c’est l’élection du mois d’Octobre qui nous dira la vraie vérité dans les urnes, car le peuple Burkinabé n’oublie jamais les bienfaits de tout en chacun, voilà pourquoi le Burkina a pour non nom, le pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:22, par Yves
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    L’ideologie social-democratie n’est qu’un masque sinon aujourd’hui avec la mondialisation toutes les politiques de developpement sont liberales. En Côte d’Ivoire et au Senegal par exemples ce sont les libéraux qui sont au pouvoir mais ils dirigent avec leurs alliés socialistes. L’idelologie la plus adaptée pour l’Afrique est lasocio-liberale comme pronée par l’UPC. Rock est bien different des autres comme Zephirin, Me Sankara, Ablassé, Saran Sérémé, Tahirou Barry.... car il est l’un des maitres de la modification de l’article 37. Il a quitté le CDP quand il a perdu son poste.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:40, par P.Bismuth
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Le disque qui dit que sans le mpp, Blaise nallait pas tomber est rayé maintenant.
    1 : ce sont les rss qui ont construit fortifié et perennisé le regime de fer de blaise.
    2 : ce sont les roch qui ont cultivé, semé et arrosé la graine de la modification de larticle 37. Donc ils sont plus que responsables de la survenue de l insurrection.
    3 : cest pcq la vrai opposition a bien preparé le terrain que ces neo-opposants ont eu le culot de quitter le cdp.
    Conclusion : le mpp a certes participé (a la dernière minute !) à la très longue marche de la revolte. Mais ils n ont fait que payer par là UNE PARTIE de leur lourde dette envers le peuple qu ils ont asservi et pillé pendant 26 ans aux cotés des frères Compaoré, leurs complices (et ça se dit socialo). Qu ils arrètent donc de faire de l insurrection leur fonds de commerce politique, au lieu d adopter un comportement d humilité et de pénitence

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 15:48, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Allons molo-molo car ne pas reconnaître le rôle déterminant joué par les RSS et le MPP dans l’avènèment de l’insurrection populaire serait manqué d’honnêteté intellectuelle. Même si Rock a occupé de hautes fonctions dans l’administration burkinabè (MEF, PM, Président de l’AN) et du CdP (Président) d’autres comme Daibré (Ministre du Commerce, MEF et Président du CES) et Ablassé petit pion (MAEC- Véritable griot en son temps) ont aussi collaboré et contribué à asseoir le pouvoir dictatorial de Blaise Compaoré, ils doivent l’assumer mais autant que Djibi et les autres Colo. En 2011 et au début des marches et même le 30 octobre 2014, Zeph le CFOP n’était favorable au départ de Blaise Compaoré parce qu’il lui est redevable de bien de choses et il le sait très (la braderie des entreprises appelée privatisation et bien d’autres faits non glorieux. Donc chers frères du MPP et de l’UPC vous tous êtes des enfants d’un même géniteur : Blaise Compaoré. Vous avez mangé à son râtelier ; mais nous reconnaissons tous le rôle déterminant joué par le MPP aux côtés des forces de progrès pour chasser Blaise du pouvoir. Si c’était le CFOP, ce petit bourgeois, le mal type de BC serait toujours et FC allait nous narguer ici.
    Cessons les querelles inutiles votons celui qui nous plait sans nous insulter les uns les autres. Merci Rock pour ton interview car ce matin encore, Ablassé a déclaré sur RFI que s’il y a avait un concours de mooré il serait le premier. Ce sont ces genres de déclaration que nous devons combattre. Le poison du Burkina après FC c’est Ablassé Ouédraogo un véritable régionalisme et ethniciste.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:10, par laroche
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Faire de la politique c’est aussi avoir un courage de fer et à un certain moment nous devons aussi le savoir ,on peut tout dire sur ce qu’on veut de ce Mr mais leur décision de créer le pop était au risque et peril de leur vie ils ont ose et le peuple burkinabé vous est reconnaissant . Qui n’a jamais fait d’erreur dans sa vie .Roch tu es pardonne et nous pensons que tu feras mille fois mieux que Compaore qui s’est foutu du monde. Merci à Salif Diallo pour la vision politique qu’il a eu

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 16:35, par YVES
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Pour pouvoir comprendre les pauvres il faut certe avoir vécu la pauvrété.RMK lui na jamais manger le pain sans beurre.ce qu’on peut espérer c’est qu’à force de vivre avec les pauvres il comprenne les pauvres et vienne à notre aide.si Pendant 27 ans de règne d’un pouvoir un homme qui se dit intellectuelle ne participe au gouvernement dans le soucis d’apporter sa pierre à la construction si il reçoit la proposition ,alors cet homme est il vraiment un homme qui aime son peuple ?si on enlève 27 ans dans la vie d’un homme il en reste combien ?Arrêtons de critiquer les autres pour leur participation au Régime Compaoré et votons pour celui qui a le meilleur programme a même de nous aider.Allons y seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:13, par akoi
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Merci à l’internaute ÉTINCELLE pour son avis très pertinent ; je trouve les propos et les attitudes de Ablassé OUEDRRAOGO indécents ; RMCK est mature pour ne pas tomber dans ce jeu d’amateur politique en panne de légitimité

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:14
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Que dire de ceux qui ont tenté de berner le peuple le 30 octobre 2014 en estimant que l’objectif était atteint juste parce que le gouvernement a retiré son projet de loi alors même que de valeureux fils de ce pays baignaient dans leur sang ?
    Messieurs les moralistes, assurez-vous que vous êtes cleans avant d’en vouloir aux autres. L’arrivée des RSS à l’opposition a été vécue comme un danger pour certains qui ont eu peur de perdre leur leadership. Il faut craindre pour eux que s’ils ne se calment pas, ils perdront bien plus. L’arrogance et la colère sont mauvaises conseillères. Si les Burkinabè devaient tenir une comptabilité des mauvaises fréquentations et rôles au côté du fameux Blaise, seul Me Sankara pourrait bomber le torse. Avec Tahirou Barry pour ce qui est des candidats relativement bien connus du grand public.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:22
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Souvent, l’identité et les contrevaleurs véhiculées par ceux qui vous accusent suffisent à vous disculper.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:36, par laroche
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Salif a dit que tu seras président et moi même je le savais depuis . Maintenant quand tu seras élu fait très attention reste humble respectueux comme tu l’ as toujours été. La famille reste la famille et si un petit frère comme l’ autre veut s’ approcher fait le savoir que c’est pas une affaire comme ça. Et si il insiste informe nous on va l’ envoyer au diable . N’ oublie pas aussi tes amis Simon Salif et autres car l’ ingratitude se paie ici bas . Les jaloux et les aigris de l’ autre côté c’est leur problème et ça manque mais on les tient à l’ oeil.
    Merci président

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 17:46
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Tt ça c’est du blablabla, ts alliés de l’impérialisme français. Il faut boutter ces fossoyeurs des peuples hors du Burkina. Ça va venir mais pas des partis politiques marionnettes et ça sera le vrai bouleversements sur tte la planète. J’attends tjrs ce burkinabe, cet africain avec l’intelligence et le courage de Sankara. Si ns voulons la liberté et le développement réel commençons par l’indépendance économique puis oublions les frontières et unissons l’Afrique. L’Afrique seras ainsi la plus grande puissance mondiale.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 18:41, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rappels d’Histoire : Lors de la Seconde guerre mondiale, Joseph Staline, au nom de l’URSS, a signé un pacte de non agression avec l’Allemagne d’Adolf Hitler. Cela a permis à l’Allemagne d’être tranquille sur son front Est et de conquérir presque toute l’Europe avec ses alliés avant que le vent ne tourne. Certains observateurs retiennent que cet épisode de l’accord de non agression a été une compromission ou tout au moins un manque de courage de l’URSS qui a failli donner la victoire à l’axe.

    Mais tous les historiens s’accordent pour dire que sans l’entrée en guerre de l’URSS contre l’Allemagne puis contre le Japon, les alliés avaient peu de chances de gagner. Ils estiment même que cette entrée en guerre a été plus déterminante que les bombes atomiques de Hiroshima et Nagasaki dans la capitulation du Japon. Les force russes sont aussi celles qui ont eu le plus de pertes dans ce conflit malgré leur entrée tardive en guerre.

    Tout cela a pesé lors de la conférence de Yalta à la fin de la guerre et explique que les Américains et leurs autres alliés, déjà opposés au communisme et méfiants face à Staline qu’ils considéraient comme un dictateur sanguinaire, étaient quand même obligés de composer avec lui et l’URSS. C’est de cette date que l’URSS, aujourd’hui la Russie, est membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU avec droit de veto.

    Comparaison n’est pas raison, mais quel que soit ce qu’on pense de RMC Kaboré et des RSS, il n’est pas raisonnable de ne pas retenir leur contribution à la chute du régime Compaoré et vouloir leur réserver le même traitement que ceux qui se sont entêtés jusqu’au bout. Maintenant si vous ne voulez pas d’eux pour diriger le pays, faites campagne contre eux et battez les aux élections, avec les mêmes arguments que vous développez ici.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:09, par Eliane
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Tonton Ka pourrais tu me parler de l’impact socio économique des projets suivants ; projet front de terre, soprofa, gomme arabique et du lancement de l’opération saaga sans oublier ce projet de houndé pour la fabrication de combustible en remplacement du charbon de bois ?Tonton ,il paraîtrait que ces projets ont permis l’enrichissement exponentiel de certains bref les listes mpp regorgent de cadres ayant "gater" le nom du cdp ,il y a des ex daf (elevage ,santé ,,etc) des ex sg (messrs,mef,etc) ,des ex gouverneurs(nord,centre etc) etc etc ;afin je m interroge qui de eddie ou de rock ,de salif ou de simon a plus profiter du regime de blaise compaore ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:31
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Dommage pour la pseudo-démocratie burkinabè, parce que c’en est une. Mettrons-nous du vin nouveau (Burkina post-octobre 2014) dans un vase ancien (les concepteurs du système tant décrié) ? C’est vers cela que nous nous acheminons... Mais, attention à ne pas le regretter dans un proche avenir. Faisons-le choix le meilleur en pensant à l’avenir de nos enfants. A bon entendeur, SALUT.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 19:44, par S M Ab la Paix
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    C’est ne pas parce qu’on est humble,qu’on est competant,ça sera au pied du mur qu’on verra qui est vrai maçon,mai je vous souhaite bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 20:21, par yako
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    @15,RSS social-democratie !hum mon oeil,c,est la gauche caviar wei.Des mecs qui ont fait fortune dans la fonction publique sont mal places pour promouvoir paix et progres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 20:32, par fils amenga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    clair e parfai.parol dign d 1 futur presi

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 20:40, par mam
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    J’ai du respect pour Rock mais je pense que le MPP devait s’appeler ’l’AUTRE CDP" et Rock "COMPAORE AUTREMENT". Il a été au centre du système compaoré appelé "la COMPAOROSE". Il est formaté dans ce système et n’appliquera que cette dernière une fois élu président.
    Nous souhaitons un changement radical de mentalité des burkinabès mais pas un changement de nom de président, une administration rigoureuse et un peuple résolument tourné vers le travail bien accompli à l’image de la Chine. On ne peut se développer que par l’intégrité et le travail.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 20:54, par yako
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Mr RCK a deux handicapes majeurs. 1- c,est le candidat de l,etranger. 2-Il est auteur du putsch contre l,ordre constitutionnel.Lisez l,interview de Mr Valere Some accorde au Fasonet en juin,il donne les details du complot en gestation depuis 2ans.Ca prouve bien que notre pays a ete victime d,un coup d,etat dont l,insurrection a ete le bras arme.ces 2 chefs d,accusation suffisent a eux seuls pour compromettre Mr Kaboré.Mais un coup d,etat,reste un coup d,etat il ne faut chercher ni logique ni coherance.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 21:39, par ka
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Eliane la partisane sans tabou, tu as pleinement raison en te posant ces questions. Ne cherchons pas très loin, pendant le règne sans partage de Blaise Compaoré et de sa deuxième clique, dont j’ai cité des noms dans mon premier message, j’ai vu un simple Directeur du cabinet du président qui amassait avec la complicité de son mentor les commissions a partir des armes revendu au Liberia pour tuer les 200.000 libériens, ces personnes vivent comme des pachas dans les beaux quartiers de la capitale sans inquiétudes : ce sont ces mêmes personnes qui se sont permis de pousser leur mentor dans la folie des grandeurs en voulant tripatouiller l’article 37 pour continuer leur mafiosi. D’ailleurs si tu lis le livre de François-Xavier Vershave’’’la francafrique le plus grand scandale de la république paru chez Stock des années 1998-1999’’’’ tu verras que ce que raconte le fameux médiateur George Klay Kiech Jr de la guerre de Taylor contre son peuple est exacte : ce dernier disait dans son rapport que des personnalités du gouvernement Burkinabé ont bâti des fortunes a partir des commissions que leur ont payé Taylor, sur les exportations illégales de ressources naturelles du Liberia. Sous Blaise Compaoré et son Diendéré Gilbert, le Burkina était le plus grand acheteur des armes du monde ! ou sont passé ces armes achetés par le denier public ? Revendu a prix d’or aux pays sanctionnés par l’ONU, comme le Liberia et la Côte d’Ivoire. Comme tu me demandes, ce sont les gradés du RSP, les directeurs de cabinets, quelques confidents de Blaise et sa famille qui jouissent de ces commissions et vivent en super bourgeois sans s’inquiété de la CPI, n’en parlons pas la justice corrompu du Burkina. A moi de te poser cette question, accepteras-tu que revienne notre révolution inachevée avec ses TPR pour coffrer des personnes comme GUIRO, ces anciens malfrats de directeurs de cabinet du président ? En voyant l’injustice, l’impunité, et d’autres candidats qui cherchent le pouvoir et continuité, je trouve qu’il faut une autre révolution plus démocratique et ferme pour corriger ces personnes afin que le Burkina puisse avancer avec sa jeunesse. A part le feu Tiendrebeogo, et maître Benewendé Sankara, tous les candidats ont trempé dans la même soupe que Blaise Compaoré, voilà ma réponse a ta question. Mais je crois, qu’ils ont compris l’essentiel pour l’avenir du pays que nous aimons tous ‘’’’’PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT dans le pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 22:36, par yako
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Questions aux internautes:Mrs,Ka du mpp (l,extremiste)-TABSoBA.H de l,upc -KORO YAMYELE du mpp(Mr bon,ca depend)et bien entendu mon ami VERITE n.1 du mpp :
    1-Entre deux proclamations au 2nd tour,qui entre vos deux chefs s,intallera a Kosyam et qui a Laico ?
    2-President Compaore le stratege n,etant plus aux affaires qui fera la mediation en vue de ramener Laico a Kosyam et Kosyam a la Haye ? Que Dieu tout puissant garde notre pays.Fraternellement.Yako depuis Sourou

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 23:41, par yameogo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    tous les politiciens st pareils mais il y en a ki inspire confiance dc "NE VS ASSOYEZ PAS SUR LA NATTE DE CEUX KI AVAIS SIGNE VOTR ARRET DE MORT". Faites le bon choix le 11 octobre et le debat sera clos.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2015 à 23:56, par naba
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Ne nous trompons pas de lutte post insurrection : La question est simple, cherchons nous le meilleur candidat pour nous diriger ou cherchons nous le candidat qui n’a jamais trinquer avec Blaise Compaoré ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 01:42, par et pourtant
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute 57 J ai du respect pour toi.
    Tres claire sans aucune hypothesie.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 02:00, par Amadou Tall
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Chere Gangoblo sachez qu’avant tout son passeport a été retirer tout simplement qu’il n’était plus diplomate autant pour les autres qui ont demissionner en son temps car le passeport diplomatique est attribué qu’aux diplomates pas ex. Comprenez bien cela ensuite parlant de sa différence avec les autres vraiment il y’a en beaucoup on ne pourrait les cités malheureusement pas dans une seule émission j’espère me faire comprendre
    Ensuite un mot pour dire a la CEDEAO qu’ils n’ont rien à dire car s’il n’ont pas été capable d’empêcher a l’OTAN de bombardée la Libye sous leurs yeux sans une lettre de contrainte publiquement c’est dans ce cas on a besoin d’eux pourquoi l’Afrique se rediculise t-il a jamais vous parlez de code constitutionnel alors que c’est une loi créé par les riches pour contrôler et protégé leur terres et bien en quoi cela profit il du tiers monde c’est normal qu’ils soient tous suspendu jusqu’au dernier car comme l’avais dit Thomas sankara ils ont joué ils ont perdu c’est la règle du jeux la vie continue ouvrez bien les yeux rien ne se décide à l’extérieur du Burkina Faso juste pour plaire au monde mais la priorité burkinabèse compte beaucoup car c’est d’eux ont il faut que la CEDEAO comme tout autre organisation respect la voie du peuple s’ils veulent se faire respecter dans le cas contraire comme on a l’habitude de le dire en Afrique "Chacun mange dans son plat"
    Amadou Tall depuis le Sénégal merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 03:11, par MAXWELL
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Beaucoup de nos internautes étaient assez jeunes pour vivre certaines choses au Burkina et savoir analyser la situation actuelle en conséquence. S’il y quelqu’un qui a souffert auprès de Blaise c’est bien RMCK. Et malgré tout cela, il est resté là pour servir son pays malgré toutes les opportunités qui s’offraient à lui à l’international. Les hommes d’état n’aiment pas ceux qui peuvent leur faire ombrage. Blaise a régné 27 ans sans partage. Je ne penses pas qu’un seul de ses collaborateurs ait eu 1 seule fois l’opportunité d’appliquer une politique autre que celle élaborée par Blaise Compaoré. L’histoire vous dira un jour que personne n’approuvait le fait que Blaise veuille modifier l’article 37 pour se maintenir au pouvoir. Mais personne n’avait le courage de s’élever contre cela. Donc on se consolait en disant que sans lui le Burkina est foutu. Il a fallu un courage hors du commun des RSS pour dire non à la modification de l’article 37. On vous concède que les RSS ont été écartés. Est ce qu’on écarte celui qui est d’accord avec vous et qui fait vos éloges à longueur de journée. Donc c’est en étant au Cdp qu’ils se sont insurgés contre la mal gouvernance. Qu’on le veuille ou non, cette mini insurrection a eu des répercussions sur la suite des évènements.
    L’interview de RMCK sur RFI a fini par me convaincre quand à ses qualités d’homme d’Etat. Ceux qui se plaisent à revenir 27 ans en arrière n’ont pas encore compris que les choses ont changé et qu’il faut aller de l’avant. Ce n’est pas en nous ramenant toujours en arrière que l’on va construire l’avenir de ce pays. Cependant, l’avenir n’est pas une rupture totale avec le passé. il se construit sur les cendres des erreurs du passé. Donc en toute situation si tu n’as pas vécu le passé, tu pourras difficilement proposer un avenir. C’est pourquoi certains proposent des solutions qui ne cadrent pas avec nos réalités car eux même étaient totalement coupés desdites réalités. Certes plus rien ne sera comme avant. Mais si tu ne connais pas avant comment tu vas faire pour que après soit différent de avant ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 04:35, par ka
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Eliane la partisane sans tabou, tu as pleinement raison en te posant ces questions. Ne cherchons pas très loin, pendant le règne sans partage de Blaise Compaoré et de sa deuxième clique, dont j’ai cité des noms dans mon premier message, j’ai vu un simple Directeur du cabinet du président qui amassait avec la complicité de son mentor les commissions a partir des armes revendu au Liberia pour tuer les 200.000 libériens, ces personnes vivent comme des pachas dans les beaux quartiers de la capitale sans inquiétudes : ce sont ces mêmes personnes qui se sont permis de pousser leur mentor dans la folie des grandeurs en voulant tripatouiller l’article 37 pour continuer leur mafiosi. D’ailleurs si tu lis le livre de François-Xavier Vershave’’’la francafrique le plus grand scandale de la république paru chez Stock des années 1998-1999’’’’ tu verras que ce que raconte le fameux médiateur George Klay Kiech Jr de la guerre de Taylor contre son peuple est exacte : ce dernier disait dans son rapport que des personnalités du gouvernement Burkinabé ont bâti des fortunes a partir des commissions que leur ont payé Taylor, sur les exportations illégales de ressources naturelles du Liberia. Sous Blaise Compaoré et son Diendéré Gilbert, le Burkina était le plus grand acheteur des armes du monde ! Ou sont passé ces armes achetées par le denier public ? Revendu a prix d’or aux pays sanctionnés par l’ONU, comme le Liberia et la Côte d’Ivoire. Comme tu me le demandes, ce sont les gradés du RSP, les directeurs de cabinets, quelques confidents de Blaise et sa famille qui jouissent de ces commissions et les entreprises fictives dont tu cites, et vivent en super bourgeois sans s’inquiété de la CPI, n’en parlons pas la justice corrompu du Burkina. A moi de te poser cette question, accepteras-tu que revienne notre révolution inachevée avec ses TPR pour coffrer des personnes comme GUIRO, ces anciens malfrats de directeurs de cabinet du président, ces gouverneurs corrompus ? En voyant l’injustice, l’impunité, et d’autres candidats qui cherchent le pouvoir et la continuité du régime déçu, je trouve qu’il faut une autre révolution plus démocratique et ferme pour corriger ces personnes afin que le Burkina puisse avancer avec sa jeunesse. A part le feu Tiendrebéogo, et maître Benewendé Sankara, tous les candidats ont trempé dans la même soupe que Blaise Compaoré, voilà ma réponse à ta question. Mais je crois, qu’ils ont compris l’essentiel pour l’avenir du pays que nous aimons tous ‘’’’’PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT dans le pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 04:55
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Honnetement, Rock est bien sorti avec ces questions. Et je sens qu’ il n’a pas ete de nous emberlificoter meme si les poly(plusieurs)- tiques(beaucoup de puces par exemple) ont appris a nous emberlificoter.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 05:33, par koudpoko
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Samory, tout à fait d’accord avec toi. Mais bon nombre de nos concitoyens sont ingrats et hypocrites, ils vont se moucher les yeux à la place du nez !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 06:46, par citoyen
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Et si Ablacé Ouedraogo avait raison ? En tout cas sur le plan juridique, Rock ne peut pas s’échapper. Son mea-culpa ne peut pas le sauver non plus, car il n’ya pas de sentiment en droit, la loi c’est la loi. il est venu nous aider a chasser Blaise, nous lui en remercions infiniment avec l’ensemble de ses camarades dont Salif Diallo. Malheureusement, la loi c’est la loi. Le CNT a tenté de le sauver en ajoutant un bout de phrase à l’article 135 en ses termes "changement anticonstitutionnel ayant conduit à une insurrection ou à tout autre forme de soulèvement", mais c’est peine perdue pour 3 raisons. premièrement l’article parle de "ayant conduit à une insurrection" et non "jusqu’à une insurrection". le soutien de Rock a la modification de l’article 37 a contribué à conduire à une insurrection même si son soutien n’a pas duré jusqu’à l’avènement de l’insurrection, question de simple vocabulaire : "AYANT CONDUIT A" ne fait pas référence au temps, mais à la cause. Alors que "JUSQU’À UNE INSURRECTION" fait référence au temps du soutien qui a duré jusqu’à l’insurrection. donc le bout de phrase mis par le CNT ne peut pas sauvé Rock car le soutien de Rock à la modification de l’article 37 même s’il n’a pas duré jusqu’à l’avènement de l’insurrection, a contribué néanmoins à conduire à cette insurrection populaire du 30 octobre 2014. Deuxièmement, supposons même que le CNT avait eu la presence d’esprit de mettre "changement constitutionnel jusqu’à l’avènement d’une insurrection populaire", ces derniers mots devront être censurés par le conseil constitutionnel car visant à personnaliser la loi au profit d’individus en la faisant perdre son caractère général et impersonnel. troisièmement, ce bout de phrase ne peut pas sauver Rock, car la charte africaine qui est supérieure au code electoral s’est contenté de dire "changement anticonstitutionnel". c’est le CNT qui a ajouté maladroitement "ayant conduit à une insurrection". Or, lorsqu’il ya un conflit de loi entre une norme inférieure et une norme supérieure, la norme supérieure l’emporte. en appliquant de façon combinée le code électoral et la charte africaine, ce sont les dispositions de la charte qui in fine seront appliqués par le Conseil Constitutionnel car étant la norme supérieure. en définitive, le bout de phrase ne faisant pas allusion au temps mais à la cause et pour les autres raisons, la candidature de Rock sera à coup sur invalidée, à moins que le Conseil constitutionnel comme certains le susurrent, ait été mis en place par le MPP. Juste mon avis de citoyen.merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 07:44
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    J N SUI DANS AUCUN PARTI POLITIQ ET J PENSE Q TOUS CEUX QI ETAI DAN CFOP DOIV MODERER LEUR LANGAGE ENTR EUX POUR Q CDP N LEUR ECHAP. FELICITATIONS QD MEME A ROCK POUR SON HUMILITE CONSTATEE MEME SOUS LERE COMPAORE. PEUT ETRE, JECRIS BIEN PEUT ETRE Q SI ROCK NAVAIT PA CREE ART 37, CDP OU ADF ALLAI ETRE TJR AU POUVOIR. ENFAN DU MEME PAYS, N VOU DETESTEZ PA. SI SANKARA E GILBERT (QI DOIT S DEMARQUER DEFINITIVMA DU CDP) VEULENT PROSPERER EN POLITIQ, ILS DOIV FAIR FRONT SOI AVEC ROCK, SOI AVEC ZEPH. IL NYA PA D DIFERENCE ENTR CES 2 DERNIER. LA SEULE DIFERENCE EST Q ZEPH VEUT TOU PRIVATISER AVEC GARDE FOU ET ROCK VEUT S RACHETER EN OUBLIAN L PAIN AVEC BEURR OU EN LETANDAN A TOUS LES BURKINABES QI N LAVAIENT PA GOUTE. P ETR Q DICI LE 11 J CHOISIRAI UN PARTI. J MEXCUZ SI JAI PU OFENSE QLQUN. VIVE LE FASO DAN LA PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 07:56
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    allons seulement le cdp va gagne les élections !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 07:58, par LEBEAU
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    On ne peut et on ne doit confier la gestion d’un pays à des aventuriers novices de la chose.Souvenons-nous de toutes les hésitations et les décisions contradictoires des Autorités de la Transition. Cela était dû simplement à leur inexpérience dans la gestion du pouvoir d’état.
    Au-delà des spéculations de tous ordres,reconnaissons que le coup de grâce fatale porté au régime pourri de Compaoré fut la démission courageuse des ténors du M P P.
    Nous avons tous vu ces hommes en à l’ouvrage.Je reste convainçu qu’ayant souffert des dérives autoritaires ,des folies de grandeur et de la cupidité de Blaise et de sa famille,ils sauront redresser la gouvernance de notre patrie.Ils sauront rester des hommes utiles à leurs compatriotes et ne se mueront point en hommes providentiels ou indispensables.....
    La conquête démocratie passe par une maitrise parfaite de la communication,exercice qu’a réussi R M C K.
    Nous appelons de vive voix d’ores et déjà toute la classe politique actuelle à préparer la relève.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 09:30, par Dr
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    J’ai une question à poser aux candidats. Quelles réformes ils comptent faire au niveau de l’éducation ? Au niveau de la formation des jeunes ? au niveau de l’enseignement ?
    Un pays peut-il se développer si ses habitants sont mal éduqués ? mal formés ?
    Regardez l’enseignement du primaire au supérieur. C’est une vrai merde.
    Vous parlez d’incivisme, de corruption mais c’est avant tout un problème d’éducation. Le chômage est en parti du à la mauvaise formation des jeunes du pays. Combien ont des diplômes et qui ne savent pas quoi faire avec ? Alors qu’il y’a du boulot. Mais ils n’ont pas la qualification nécessaire pour le faire. Regarder au niveau des mines, combien de Burkinabè occupent des postes clés comparativement aux expatriés ?
    Les investisseurs ne vont pas venir si vous n’avez pas une main d’oeuvre abondante et qualifiée.
    Quand j’écoute les candidats, aucun ne propose une réforme dans ce sens. Et tant que ce problème d’éducation, d’enseignement, de formation n’est pas résolu, je ne vois pas par quel moyen, on peut amener le développement au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 09:50, par Rayaisbeogo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    C’est trop facile !!!!!!
    Quel exemple les politiciens de notre très chère pays comptent donner à la génération montante. Cette génération qui doit gérer le Burkina Faso pour un avenir meilleur ? Quel leçon et quel impact la génération actuelle veut légger à la génération future ?
    Qu’au Burkina, il est possible de violer, d’insulter, de mentire, de tromper, de tuer, de voler, de tripatouiller et le soir venu, retourner sa veste, et embobiner le peuple tout entier tout le temps ? Non !!!
    Une partie du peuple pendant un petit temps, oui.
    Les burkinabé doivent ouvrir un peu les yeux sur tous les candidats sans exception. Si les burkinabé sont déçus de la gestion du pays pendant ces 27 dernières années, qu’ils se posent la question de savoir qui sont ceux-là qui étaient aux commandes ? Qui étaient ceux-là qui faisaient les propositions à leur président et qui mettaient tout en œuvre pour concevoir et exécuter les stratégies ? Souvent, le problème n’est pas de se tromper, mais celui de refuser de reconnaître ses faute croyant pouvoir continuer de tromper le peuple. Le CDP, l’ADF/RDA etc... Ont été recalé. La droit à été dit ! De mon point de vu, il serait juste d’aller jusqu’au bout des choses, car ces partis ont été construits et gérés par des gens qui aujourd’hui croient pouvoir continuer à passer entre les mails par toutes sortes de stratégies. C’est de bonne guerre.
    Si un homme politique refuse de répondre correctement aux questions de peur de se confondre, c’est qu’il a bien des choses à se reprocher. Les Burkinabé ont besoins de connaître les vrais aspirations des candidats afin de choisir un président bon, intègre et soucieux du bien être des Burkinabé et du rayonnement du Burkina Faso à travers le monde. Le Burkina Faso est aujourd’hui plus que jamais à la croisée des chemins. Il lui suffira un mauvais choix et le voilà revenu plus de 27 ans en arrirère. Nous devons montrer à nos enfants qu’ils peuvent nous faire confiance, qu’il sera toujours rattrapé par ses actes quelque soit le temps et que le gouvernant quel qu’il soit ne doit pas croire être plus futé que le gouverner. Il ne suffit pas d’échapper aujourd’hui pour croire pouvoir échapper toujours. L’alternance, c’est seulement le remplacement de la tête dirigeante mais aussi le remplacement d’un vieux système qui a montré ses limites.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 09:57, par le panafricain
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    PEUPLE DU BURKINA FASO
    AVEC LA FRAUDE DES EXAMENS ET CONCOURS SON CONSEILLER EN COMMUNICATION A ÉTÉ ÉPINGLÉ . JE DEMANDE A LA GENDARMERIE DE POURSUIVRE LES ENQUETES CAR LE RESPONSABLE DES JEUNES DU MPP Mossé a certainement recrutés des jeunes pour la fonction et contre leurs VOIX . DONC OUVREZ L’OEIL

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:08, par jerry zongo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Vous dites que c’est pcq Rock Marc a été écarté qu’il s’est opposé à Blaise. Mais c’est pareil pour Zéphirin Diabré qui été écarté avant Rock et envoyé en ambassade. C’était la stratégie de Blaise ; les écartés vont à l’exterieur. Ils sont donc sur le même pied d’égalité.
    Rock sera président de par son expérience et sa connaissance de la vie politique burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 10:16, par Bangrenoma
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Certains journalistes ne connaissent que la creation de titres ronflants. Bien sur que rien ne le distingue des autres a part son programme. Oui c’est vrai il est ne coiffe et apres ? Peut -on lui en vouloir ? Il a parle de l’article 37 en disant que ce "n’est pas un wak", et apres ? C’est vrai aussi que ce n’est pas un wak, c’est vrai qu’on peut le modifier, mais ce serait un danger suicidaire de le mofidier dans la forme voulue par Blaise (pour regner a vie). Blaise a promis plusieurs de faire une declaration sur la limitation des mandats et a chaque fois c’etait silence radio jusqu’au 11 Decembre a Dori...La goutte d’eau qui a deborde le vase. Lorsque quelqu’un remet en cause Marc au sujet de l’article 37, il ne faut pas chercher loin pour savoir de quel bord il est. Qui a deja eu le courage d’affronter Blaise comme RSS l’ont fait. Salif a lui seul ne pouvait rien et le fruit n’etait mur pour tomber. Chaque chose a son temps, ok ?
    Rock a fait une belle sur RFI pas comme ceux qui parlent en se vantant personnellement.

    Bon vent mon gars et qu’il y ait beaucoup plus de crapeaux pour ta soupe !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 11:31, par WENDEMI
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Cette interview permet de retenir des paroles de RMCK. A travers ses propos, l’on sent une humilité de lui et il est clair par rapport à certaines questions telles que celle concernant le RSP. Il est assez posé, il ne s’excite guère, mais ce qui me parait plus difficile, c’est les camarades du parti qui n’ont pas forcément la même vision et la même conviction que lui. RMCK, nous continuons d’analyser ta démarche.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 12:21, par ouedraoog biiga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Internaute N°3 (Samory), nous pardonnons à Roch qui avait défendu la modification de l’article 37, parce que lui, a reconnu à temps son erreur et a participé à la lutte pour la libération des 30 et 31 octobre.
    Nous refusons de pardonner à Blaise qui a retiré le projet le soir du 30 octobre, parce qu’au soir du 30 octobre, on comptait déjà d’immenses dégâts matériels, et surtout des dizaines de morts ! Vois-tu la différence ???
    Et puis, les RSS ont refusé la patrimonialisation du pouvoir, c’est pour cela qu’ils n’étaient plus à leurs postes. Rappelle toi l’interview de Salif Diallo en 2009 et même avant, son refus d’être un Yes man.
    S’ils étaient toujours à leur poste, c’est qu’il y avait eu alternance, au moins au sein du parti.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 12:30, par ouedraoog biiga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    internaute5 "Ablasse Ouegraogo ne pouvait pas faire une phrase sans prononcer le nom de Blaise ou faire référence à son Excellence Blaise COMPAORE mais aujourd’hui il se fait le plus opposant." Je suis parfaitement d’accord avec vous, vous êtes un fin observateur, je l’ai remarqué également.
    D’ailluers aujourd’hui, Ablassé parle de "ceux qui ont fait croire à Blaise qu’il pouvait modifier l’article 37", comme si Blaise était un enfant, incapable d’analyser et de comprendre ce que veut le peuple. il a plutôt fermé les yeux et tenté un forcing, pas pour les Burkinabè, mais pour lui-même et son clan !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 12:51, par ouedraoog biiga
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Roch, j’ai bien apprécié ! Toi au moins, tu donnes ta position sur les grandes questions comme l’avenir du RSP.... Quant à Zeph, c’est la langue de bois, il refuse toujours de répondre. Comme quoi, il faut se méfier de cet homme fourbe qu’est Zeph et qui se dit plus intelligent que les autres !
    Et puis, continue à n’agresser personne, laisse les autres essayer de te discréditer, ils ne pourront rien !
    C’est toi qu’on vote, on s’en fout des ragots !

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 12:59, par ka
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Eliane la partisane sans tabou, tu as pleinement raison en te posant ces questions. Ne cherchons pas très loin, pendant le règne sans partage de Blaise Compaoré et de sa deuxième clique, dont j’ai cité des noms dans mon premier message, j’ai vu un simple Directeur du cabinet du président qui amassait avec la complicité de son mentor les commissions a partir des armes revendu au Liberia pour tuer les 200.000 libériens, ces personnes vivent comme des pachas dans les beaux quartiers de la capitale sans inquiétudes : ce sont ces mêmes personnes qui se sont permis de pousser leur mentor dans la folie des grandeurs en voulant tripatouiller l’article 37 pour continuer leur mafiosi. D’ailleurs si tu lis le livre de François-Xavier Vershave’’’la francafrique le plus grand scandale de la république paru chez Stock des années 1998-1999’’’’ tu verras que ce que raconte le fameux médiateur George Klay Kiech Jr de la guerre de Taylor contre son peuple est exacte : ce dernier disait dans son rapport que des personnalités du gouvernement Burkinabé ont bâti des fortunes a partir des commissions que leur ont payé Taylor, sur les exportations illégales de ressources naturelles du Liberia. Sous Blaise Compaoré et son Diendéré Gilbert, le Burkina était le plus grand acheteur des armes du monde ! Ou sont passé ces armes achetées par le denier public ? Revendu a prix d’or aux pays sanctionnés par l’ONU, comme le Liberia et la Côte d’Ivoire. Comme tu me le demandes, ce sont les gradés du RSP, les directeurs de cabinets, quelques confidents de Blaise et sa famille qui jouissent de ces commissions et les entreprises fictives dont tu cites, et vivent en super bourgeois sans s’inquiété de la CPI, n’en parlons pas la justice corrompu du Burkina. A moi de te poser cette question, accepteras-tu que revienne notre révolution inachevée avec ses TPR pour coffrer des personnes comme GUIRO, ces anciens malfrats de directeurs de cabinet du président, ces gouverneurs corrompus ? En voyant l’injustice, l’impunité, et d’autres candidats qui cherchent le pouvoir et continuité du régime déçu, je trouve qu’il faut une autre révolution plus démocratique et ferme pour corriger ces personnes afin que le Burkina puisse avancer avec sa jeunesse. A part le feu Tiendrebéogo, et maître Benewendé Sankara, tous les candidats ont trempé dans la même soupe que Blaise Compaoré, voilà ma réponse à ta question. Mais je crois, qu’ils ont compris l’essentiel pour l’avenir du pays que nous aimons tous ‘’’’’PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT dans le pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 13:45, par Le quart de tour
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Voyez vous, il est très facile d’accuser mais très très difficile d’apporter les preuves de ce qu’on dit. Je souhaite toujours que ceux qui sont de l’autre côte continuent à insulter à diffamer, en gros à continuer de se chatouiller et à rire aux éclats. Celui qui pense à l’avenir de ce pays, lui est dans la réflexion, dans la méditation pour voir qu’est ce qui doit faire dans l’urgence s’il est élu au soir du 11-10-2015 ( ET IL LE SERA ) pour soulager le peuple BURKINABE tout entier. C’est ça un homme concis, un homme de vision, en un mot un homme d’État. Il cherche plutôt à rassembler qu’à indexé. Que celui qui n’a jamais fauter lance la première pierre.
    COURAGE CONTINUER VÔTRE RÉVEIL SERAIT DOULOUREUX SINON MÊME FATAL !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 14:19, par Angela MERKEL
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    l’humilité précède la gloire !!!! Merci pour cette leçon de sagesse et de sincérité

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 16:26
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    La seule question : Rock Marc Christian et compagnie si au congrès du CDP vous n’aviez pas perdu vos place, seriez vous des opposant ? vous êtes devenu opposant parce-pu’on vous a éjecté. Vous avez soutenu la modification de cet article et je me rappel de Simon en première ligne qui à marché avec le CDP dans les mêmes rues de Ouagadougou pour soutenir la modification de ce article. Quelle leçon voulez nous apprendre, quelle confiance pouvons nous placer en vous ? vos milliard enfouie en Russie et ailleurs où les aviez vous eu et comment...Nous ne somme pas aussi naïve comme vous le pensiez. Le peuple reste vigilant et sais faire la part des choses...les Burkinabés sont matures maintenant. Le conseil constitutionnel s’il dit le droit doit invalider la candidature des CDPISTES Y COMPRIS LES INITIATEURS..

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 20:01, par Almamy
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    CONFIRMER SON MEA CULPA DEMEURRE LA PREMIÈRE MISSION DE ROCH QUAND IL SERA ÉLU

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2015 à 21:32, par Eric
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Rock Tu Es Grand Tu A De La Hauteur Par Rapport A Tes Concurrents Qui Racontent Des Bassesses Faute D’arguments Reste Serein Continue De Convaincre Courage Victoire

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2015 à 10:42, par BELI
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Les gens qui parlent de Zéphirin disant qu’il ne répond pas aux questions concernant le RSP c’est obligé qu’il réponde ????? Regardez moi ca. les autres politiciens qui répondent la ce sont tous des menteurs ils répondent pour répondre. Le RMCK va rien prendre ici. Ils feront pire que le régime Blaise. Zéphirin ou rien donc les vieilles personnes traite QUITTEZ

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 02:40, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    L’Internaute 102 soulève une question intéressante du point de vu politique et historique et il serait bien qu’on sache un jour ce qui s’est passé. La période semble bien propice au déballage et aux révélations. Alors qui va nous en dire plus sur ce que Ouaga-la-rumeur nous raconte ?

    En effet, la majorité des anti-MPP et CDPistes (souvent les mêmes d’ailleurs) et d’autres observateurs estiment que "l’opposition" soudaine des RSS en Janvier 2014 n’est que la manifestation de leur ressentiment à cause de leur mise à l’écart de la direction du CDP et du pays. C’est ce que reprend l’internaute 102.

    D’autres versions affirment par contre que c’est justement parce que le débat de la modification de l’article 37 avait déjà "chauffé" en interne et que les RSS, ayant pris la température de la population, avaient estimé que ce n’était pas opportun, qu’on les a écarté pour mettre des gens plus "convaincus" pour mener la bataille du passage en force. Leur opposition daterait donc d’avant leur démission et la création du MPP, mais aussi d’avant leur mise à l’écart et expliquerait plutôt celle-ci. Ou se trouve la vérité ?

    De la même manière, on aimerait savoir ce qui s’est passé le 29 Octobre parmi les députés de la majorité ? Et le 30, qui a fait quoi exactement ? Et si on interviewait les acteurs concernés à ces sujet avant que certains disparaissent (comme en 1987) et qu’on se retrouve encore avec un pan de notre histoire tronquée et mystifiée ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2015 à 21:36, par lepacha
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    En tout cas,tu as les atouts d’un président ! Avec Gorgui Salfo a tes côtés,tu es bien parti ! Bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2015 à 17:19
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Merci mon president un homme responsable doit repondre honnetement aux questions qu’on lui pose,et non rester dans le flou.En politique il faut etre honnete dans ses propos,reconnaitre ses fautes demander pardon humblement et se racheter. Je suis convaicu que vous avez commis des erreurs quand vs etiez au CDP aussi vs avez poser de bonne actions. nous souhaitons que vous ecouter votre peuple ; Soyez le future president de tous les burkinabé. RENTRE DANS L’HISTOIRE DES GRAND PRESIDENT DU BURKINA FASO comme MAURICE ET THOM SANK. QUE LE TOUT PUISSANT GUIDE VOS PAS.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 10:01, par Le juste
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    RMCK sera le prochain Président du Faso
    il est soutenu par un parti sérieux
    il propose un projet de société réaliste, ambitueux et conforme aux attentes du peuple
    il a l’expérience et les compétences pour booster le développement
    la fonction de Président suit la logique de son plan de carrière politique.
    Ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2015 à 22:35, par VEIN-NE-GA
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Je penses que celui qui a écrit ces très belles phrases ne m’en voudra, de les avoir repris pour mien. Car c’est si bien dit, si bien dit, si bien dit, si cohérent ; si..si..si......
    CAR C’EST LE MODEL DE GOUVERNANCE QUE RECHERCHERAIS PARMI TOUT LES PRÉSIDENTIABLES, TOUS BON BURKINABÉ PATRIOTE, SOUCIEUX DE L’AVENIR DE SON PAYS.
    Une chose est sûr Prési : Les systèmes de gouvernance basés sur la camaraderie, l’appartenance politique ou familiale ne peuvent plus prospérer dans ce pays. Faites donc attention à tous ces "vautours qui sont déjà agglutinés autour de vous. Vous serez élu (nous y veillerons en votant et en faisant compagne), mais sachez que si au bout de quelques années, les zones périphériques de Ouagadougou, de Bobo etc., les villages environnants et éloignés, continus à être enclavés, la souffrance de leurs habitants ignorée et tandis que nos gouvernés se pavanent aux frais de nos contribuables, nous sortirons encore plus nombreux pour vous demander de partir. Et je vous l’assure, l’ampleur de la revendication sera proportionnelle à notre désillusion. Mais ça, je le pense, « et Prési le sait déjà. »

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 15:42, par samson
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    De quoi faut-il s’inquiéter encore !
    Que ce soit Rock Zéphirin ou quelqu’un d’autre , c’est le peuple qui décide.
    L’ex Président est parti parce que le peuple s’est levé ! On a tous vu et entendu,personne n’est sourd ni aveugle dans ce Pays là.C’est le peuple qui fait la force de l’homme de Kossyam.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2015 à 23:35, par WURO YIRE
    En réponse à : Rock Marc Christian Kaboré sur RFI : « Il n’y a rien qui me distingue… »

    Je suis fière de tous les internautes qui ont réagit par rapport à l’interview de RMCK.
    Ca commence a venir la pluralité d’opinion mais aussi les critiques objectives. Même quand on aime pas le lièvre il faut reconnaitre qu’il courre vite ou bien qu’il a de longues oreilles.
    Evitons surtout les injures, faisons comme nos parents sous l’arbre a palabre LE RESPECT et seul LE RESPECT.
    J’ACEPTERAI QUELQU’UN QUI RECONNAIT SES FAUTES ET DEMANDE PARDON
    ET EN BON CROYANT JE LUI PARDONERAI.

    Ceux qui ont été chassé par le peuple en plein midi parlent de coup d’état et ne se sentent pas coupables des morts et des blessés. Soyons sérieux en faisant des comparaisons surtout lorsqu’on est intellectuel.

    EX CFOP DOIT SE METTRE ENSEMBLE POUR BARRER LA ROUTE AU CDP ET SES ALLIES SINON NOS MORTS SE REVEILLERONS CONTRE EUX.

    Bravo a tous
    Vive le Burkina
    QUE DIEU BENISSE SE PAYS
    WURO YIRE " DIEU EST GRAND"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés