Sortie des élèves diplomates de l’INHEI au pays de Kwame N’Krumah : S’inspirer du modèle ghanéen

mardi 25 août 2015 à 22h02min

Après leur sortie effectuée le vendredi 07 août 2015 à Loumbila, les élèves diplomates de l’Institut des Hautes Etudes Internationales (INHEI) se sont rendus du 14 au 22 août dernier en République sœur du Ghana pour une sortie détente. Au cours de leur voyage, les jeunes diplomates ont pu joindre l’utile à l’agréable, à travers des visites de sites touristiques et des séances de travail avec certains milieux diplomatiques et institutionnels à Accra.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sortie des élèves diplomates de l’INHEI au pays de Kwame N’Krumah : S’inspirer du modèle ghanéen

Accueillis à Koumasi par le Consul Général, M. Jean – Baptiste KAMBIRE accompagné de son Vice Consul Auguste Zingué Ouattara, ensuite à Accra par un compatriote, Moussa Ouédraogo, guide – interprète auprès de l’Ambassade du Burkina à Accra, la délégation burkinabè a pu rendre une visite de courtoisie à S.E. Madame l’Ambassadeur Cléménce TRAORE/SOME et s’entretenir avec le personnel de l’ambassade. L’entretien a notamment porté sur les relations entre le Burkina et la République du Ghana, vieilles de 55 ans.

Les jeunes diplomates ont ainsi appris que « l’Ambassade du Burkina au Ghana (avec compétence sur les Républiques du Ghana, du Bénin et la République Togolaise) a été ouverte en mars 1961 et dirigée jusqu’en 1963 par S.E.M. John Boureima KABORE. Onze Ambassadeurs se sont ensuite succédé à la tête de cette mission diplomatique jusqu’en novembre 2013, date de la prise de fonction de Son Excellence Madame Clémence TRAORE. La communauté burkinabè y est estimée à environ 3 millions d’âmes, même si les statistiques consulaires font état de 4 717 Burkinabè enregistrés de 2008 à la date du 19 novembre 2014, contre 30 660 selon la Direction Nationale de la Statistique du Ghana. »

Il existe une grande Commission Mixte de Coopération entre nos deux pays depuis l’adoption de ce cadre d’échanges en novembre 1971, qui a permis de nombreux échanges politiques, économiques et sociaux.
Cette séance aura servi de tremplin aux étudiants de l’INHEI pour mieux découvrir les réalités du terrain diplomatique, politique et socio-économique de la République sœur du Ghana dont le peuple est connu pour sa légendaire hospitalité, sa courtoisie mesurée pour l’étranger et son ardeur au travail.

Le Centre Koffi Annan de Formation au Maintien de la Paix, KAIPTC (Koffi Annan International Peacekeeping Center), qui est un centre d’excellence en matière de coopération militaire, de diplomatie, de maintien de la paix, etc. a été un pole d’attraction des diplomates en herbe. Ils ont eu droit dans cette structure de grande renommée, à un exposé sur ledit centre fait par le Commandant Adjoint du Centre, qui s’est félicité de la visite des étudiants et d’une partie de l’administration de l’INHEI qui pourrait déboucher sur un partenariat fructueux au bénéfice de la diplomatie burkinabè.

A l’Institut Diplomatique de l’Université de Lagon, Lagon Academic Center of International Affairs and Diplomacy (LACIAD), les étudiants burkinabè ont pris part à un séminaire aux côtés de leurs homologues ghanéens sur la coopération entre la Grande Bretagne et le Ghana. Ce séminaire, animé par S.E.M. John Benjamin, Haut – Commissaire Britannique à Accra, qui avait à ses côtés M. Léonard LOMPO, SG de l’INHEI et une représentante du LACIAD (Lagon Academic Center of International Affairs and Diplomacy), a beaucoup édifié les futurs ambassadeurs du Burkina Faso.

Ils n’ont certes pas eu l’occasion de parcourir et de découvrir toutes les 10 régions du Ghana, mais les étudiants de l’INHEI ont profité des après-midis de leur séjour dans le pays de Kwame N’Krumah pour visiter le mausolée dédié au père de l’indépendance de l’ex Gold Cost, le marché central et certains supermarchés d’Accra mais aussi le grand barrage d’Akossombo où se déversent les eaux du Nakambé, du Nazinon et du Mouhoun.

Avant de regagner Ouagadougou ce samedi 22 août 2015, les vacanciers n’ont pas manqué de faire un tour à la très célèbre plage de Labadi, dénommée Labadi Beach.
Riche en enseignements, cette sortie aura été à plus d’un titre un bel abreuvoir de connaissances au profit de la jeune génération de diplomates burkinabè, car notre diplomatie devra maintenir haut le flambeau de son rayonnement international.

Servace Maryse DABOU
Directeur des Relations Extérieures et de la Communication de l’INHEI

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés