Prévention et gestion des conflits électoraux : des OSC renforcent leurs capacités

mardi 25 août 2015 à 23h14min

En prélude aux élections d’octobre 2015 et de Janvier 2016, des membres d’Organisations de la société civile renforcent leurs capacités en prévention et gestion des conflits électoraux. Débutés ce mardi 25 août 2015, les travaux se poursuivent jusqu’au 28 août prochain.

Prévention et gestion des conflits électoraux : des OSC renforcent leurs capacités

Pour des élections apaisées au Burkina, les OSC jouent un rôle capital. Encore faut-il que les membres de ces OSC soient bien outillés pour cela. Afin de renforcer les compétences des militants, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et ses partenaires organisent du 25 au 28 août 2015 un atelier de formation sur la prévention et la gestion des conflits électoraux.

« Les conflits électoraux, en tant qu’émanation de processus politiques complexes de conquête du pouvoir, sont universels. Les OSC, de par leur nature, leur vocation et leur valeur ajoutée, leur rôle dans les élections apaisées, n’est pas moindre. D’où la nécessité et l’intérêt de les doter de capacités de prévention et de résolution des conflits tout au long du cycle électoral », a indiqué Meye Diop, Directeur-Pays du PNUD.

Sensibiliser sur les conflits électoraux

Le séminaire a pour objectif de sensibiliser les participants sur la question des conflits électoraux, en période pré-électorale, électorale ou postélectorale, et de leur donner les compétences et connaissances utiles pour la prévention et la gestion des conflits et violences électorales.

« OSC et élections présidentielles et législatives apaisées au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tient l’atelier. Des représentants d’une douzaine d’OSC prennent part à cette rencontre. Une initiative que salue la CENI à sa juste valeur. « Nous sommes à un tournant important de l’histoire de notre pays et nous devons nous honorer de pouvoir contribuer à écrire de nouvelles pages de cette histoire porteuse d’espérance et de foi en un avenir radieux. Par conséquent nous sommes tous invités à jouer notre partition dans l’organisation desdites élections, dans une dynamique de collaboration permanente entre tous les acteurs », a relevé Adam Régis Zougmoré, représentant le président de la CENI. Avant d’ajouter que « nous sommes face à une cause nationale qui nous interpelle à inscrire nos actions dans une dynamique permanente de consolidation de la paix ; la paix pour les présentes générations, la paix pour les futures générations ».

En plus de l’organisation de l’atelier, le PNUD a envoyé des volontaires dans les 45 provinces et les 13 chefs-lieux de région afin d’appuyer les équipes de la CENI avant et après la période électorale.
Pendant les trois jours, les participants auront droit à des conférences dispensées par des spécialistes du domaine. Ils pourront, à leur tour, travailler à préserver la paix sur le terrain.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés