Situation nationale : le réseau d’action des jeunes des Organisation de la Société civile (OSC) transmettent leur doléance aux partis politiques

samedi 22 août 2015 à 01h32min

« Les priorités de la jeunesse au cœur de l’action politique » tel est l’intitulé du document de plaidoyer remis par le réseau d’action des jeunes des OSC à l’Union pour le Progrès et le Changement en cette matinée du 21 août. Cette rencontre s’est déroulée au siège même du parti. Ne voulant pas avoir leur requête en marge du programme de gouvernement, le réseau entend rencontrer tous les partis politiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : le réseau d’action des jeunes des Organisation de la Société civile (OSC) transmettent leur doléance aux partis politiques

« Je vous souhaite la bienvenue » voici prononcé par Boniface Somé, le mot de bienvenu qui a ouvert la rencontre de ce vendredi. Autour d’une table, le porte-parole du réseau n’a pas manqué de délivrer leurs préoccupations à ce parti. Les recommandations énumérées ont portées sur les soins d’urgence et de première nécessité aux personnes victimes d’accidents de la route, le transfert de compétence aux collectivités locales, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes formés aux métiers dans les écoles professionnelles, les droits des femmes, des filles et des personnes handicapées, la liberté d’expression et de presse, la protection des données personnelles et l’accès à l’information et aux documents administratifs, la justice et la lutte contre l’impunité de façon globale. Quant au représentant du parti, il reçut le plaidoyer avec enthousiasme et rassura les jeunes sur ces mots « la jeunesse occupe un place prépondérante dans nos objectifs déterminants en tant que parti. L’UPC a pour épine dorsale la jeunesse ».

Quelles sont les raisons qui ont conduit à l’élaboration du plaidoyer ?

Les jeunes du réseau d’action des OSC sont partis de ce constat, « Considérant le fait qu’aucun développement ne saurait s’envisager sans la contribution effective de la jeunesse,
Conscients des difficultés rencontrées par les jeunes sur le plan socioéconomique, professionnel et des entraves à l’expression des talents des jeunes,
Partant du fait que la jeunesse ne peut d’épanouir et jouer véritablement son rôle d’acteur du développement que dans une société démocratique dans laquelle les libertés d’expression et de presse sont garanties, et l’accès à l’information publique et aux documents administratifs
Se fondant sur les profondes aspirations au changement maintes fois exprimées par la jeunesse en faveur d’une société juste, équitable, et respectueuse des droits humains ; et que, à cet effet, la jeunesse du Burkina Faso a payé le plus lourd tribut lors des différentes crises sociales et politique, en particulier lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014
Nous, jeunes réunis au sein du réseau d’action des jeunes, plaidant au nom de la jeunesse du BF pour la prise en compte de leurs préoccupations, formulons à l’endroit des acteurs politiques en compétition les recommandations » citées ci-dessus. Ils ont donc décidé de prendre le taureau par les cornes en s’y prenant tôt c’est-à-dire avant le début des campagnes.

Les résultats escomptés

Au-delà des élections, les jeunes veulent qu’importe le parti qui sera porté au pouvoir, qu’il soit imprégné de leurs préoccupations à l’avance.
Ils estiment aussi, qu’une fois les engagements pris, qu’ils soient respectés. « Nous interpellons les partis politiques pour un renouveau politique au Burkina Faso. Les partis politiques doivent dépasser les déclarations d’engagements et passer aux actes concrets » soutien Fréderic Zoungrana, porte-parole du réseau d’action des OSC. De leur message, il en ressort également que les jeunes ne compte pas arrêter leur participation citoyenne rien qu’au jour des scrutins. Ils veulent accompagner chaque gouvernement jusqu’ au bout de son mandat.
Pour la représentante, NDI (national démocratie Institute) Rose Konaté/ Nikiéma, leur objectif est « d’identifier les attentes des jeunes pour voir dans quelles mesures les partis politiques allaient prendre en compte leurs préoccupations. Notre souci c’est que les préoccupations des jeunes soient prises en compte dans les politiques publiques ».

Rappelons que le réseau d’action des jeunes des OSC regroupe, en son sein 10 associations que sont : Association Des Elèves et Etudiants Musulmans du Burkina (AEEMB), le Centre D’information et de Formation sur les Droits Humains en Afrique (CIFDHA), Le Conseil National de la Jeunesse du Burkina Faso (CNJ-BF), La Jeunesse Alliance Chrétienne (JAC), la Jeunesse Au Travail (JAT), la Jeunesse Etudiante Catholique (JEC), la Jeunesse Unie pour une Nouvelle Afrique (JUNA), le Mouvement Jeunesse Vision(MJV/BF), le Réseau Africain Jeunesse Santé et Développement( RAJS-BF), le Réseau des Organisations des Jeunes Leaders Africains des Nations unies pour l’atteinte des OMD ( ROJALNU/BF)

Tour à tour, les partis politiques recevront les doléances du réseau d’action des jeunes des ocs. A cette même date, deux autre partis qui sont l’AJIR l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la République et l’Unir/PS l’Union pour la Renaissance Parti Sankariste ont été servis.
Ces deux groupes (le réseau d’action des jeunes des OSC et l’UPC) se sont quittés sur ces mots « nous allons prendre en compte vos préoccupations et nous demeurons très ouvert. Nous évaluerons ensemble ces préoccupations ».

Diane Kagambèga (stagiaire)
lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés