Tourisme au Faso : La grotte militaire de Diébougou

samedi 22 août 2015 à 01h32min

A l’époque les colons français, ne se sentant pas en sécurité dans la région, forcent les populations locales à creuser ces galeries dans la colline. L’objectif est d’en faire une forteresse imprenable pour protéger les officiers français des guerriers Lobi aux flèches meurtrières.

Tourisme au Faso : La grotte militaire de Diébougou

Un siècle plus tard, il est toujours difficile, pour le touriste de passage, de se repérer dans les nombreuses galeries de la grotte. Pour cause, outre la salle des officiers, on ne dénombre pas moins de 9 dortoirs de sentinelles et 8 dortoirs d’officiers, tous reliés entre eux par des tunnels plus ou moins importants. Un dispositif de sécurité très élaboré donc, et renforcé par une tranchée, creusée autour de la grotte, et toujours visible aujourd’hui.

On ne peut qu’être admiratif devant le travail réalisé par ces hommes, dans des conditions que l’on sait difficiles. L’histoire même de la grotte militaire de Diébougou en fait donc un lieu à connaître, faire connaitre, et bien sûr entretenir. C’est là justement l’objectif de l’association APROTOUR/PAC (Association pour la promotion d’un tourisme responsable et la promotion artistique et culturelle).

Lire la suite sur TourismeauFaso.net

Messages

  • Humm ! Je me souviens de cette grotte ; c’était notre lieu de distraction à notre enfance. Un lieu magnifique avec plein d’arbres notamment les manguiers et autres.

  • Une grotte comme cela existe chez nous et c’est maintenant qu’on en parle. Il faut dire que le Burkinabè est sans considération pour sa propre culture. Pendant mes séjours en Europe pour études et formations les Blancs nous ont fait visiter de ces grottes : je me rappelle encore que lors de mon séjour autrichien la mine de sel de Salzbourg (cité du sel en Français) et l’ancienne mine de fer aux environs de Mödling qu’utilisait Adolphe HITLER pour construire des avions de guerre à l’intérieur ou encore cette vieille mine de fer en Allemagne que nous avons voyagé 600 km pour aller visiter. On y rencontre beaucoup de touristes venus du monde entier pour payer avant de visiter ces grottes.
    Cette grotte de Diébougou pourrait nous servir autant. Cela créerait des devises pour la région et du travail pour ses fils. Bravo à l’association APROTOUR/PAC pour cette bonne initiative. Pour ma part, je me fais le vœu de visiter cette grotte un jour. J’invite chaque Burkinabè en fait autant pour promouvoir ce lieu chargé d’ histoire. Courage à vous et que Dieu vous accompagne.

  • On allait dans cette grotte mais on avait peur. On nous disait que c’etait pour les genies. Et ca sentait du moite a l’ interieur. Vivement que l’ etat entretienne bien ce joyau. Et que les historiens fassent l’ histoire de cette grotte au lieu de raconter des histoires .

  • j’aimerais partager avec vous ce qu’un ancien combattant m’a dit à propos de l’origine de ces grottes ! selon sa version ce n’était pas pour se protéger des lobis-le pays étant déjà pacifié ! les grottes ont été creusées par les soldats de la coloniale,qui était en cantonnement àDiébougou pendant la 2nde guerre mondial ! Vers les années 1940/41/42. La raison : le territoire était sous autorité de Pétain ! les officiers une attaque de la France libre avec l’appui des anglais présent en Gold Coast- actuel Ghana- dont la frontière est toute proche ! Il fallait donc imaginer et réaliser un dispositif qui permettrait de résister et de supporter un siège, en attendant du secours ! j’invite donc les historiens et chercheurs à vérifier cette version ,qui me semble plausible !

  • Que le ministère me le donne afin que je le rende plus attractif
    Essayons de revalorisé tout ça . Du moment qu’on a pas du pétrole des diamants et des forêts à perte de vue , travaillons à créer des sites d’attractions et la revalorisation des sites existant .
    Les gars s’est pas du tout sorcier à faire s’est juste l’imagination .

    Sougri de paris

  • j’ai entendu brièvement parlé de cette grotte militaire, mais j’ai plus entendu parlé du pèlerinage à Diébougou, à ne pas confondre avec la 15 août à Dissin ou à Diébougou. Des soeurs qui y allaient sont tombées en panne une fois entre Ouagadougou et Sabou.Merci à histoire pour cette version qui semble fortement véridique.

  • Le tourisme constitue un secteur sur lequel le Burkina Faso doit s’appuyer pour se développer. Faisons confiance à ce secteur et nous ne regretterons pas. Nombreux sont les sites à aménager et à valoriser.

  • Je suis du même avis que Sougri de Paris. Essayons de valoriser ces sites touristiques en formant des guides et créant un cadre de loisirs (restaurants hôtels circuit de balade) et hop le tour est joué.
    Moi j’irai voir cette grotte la semaine prochaine et je verrai les possibilités.
    Qui peux me trouver le contact de l’Aprotour

  • n03 sougri de paris, on a pas de petrole mais on a blaise compaore et puis s’ il n’ est pas la, on a djendjere, donc ya fohi.

  • Merci, il est important de mettre à nu tout ce qui se cache au Burkina profond. ça va permettre aux gens de passer voir. Il faut surtout une politique pour protéger ces patrimoines. ça fait partie de notre histoire. Les fils de cette région doivent écrire l’histoire de cette grotte. L’Afrique a déjà beaucoup perdu dans son histoire (vu qu’elle est mal racontée ailleurs et même ignorée, vu aussi qu’elle est orale). Les municipalités locales doivent avoir une politique pour ça. Le gouvernement ne s’y intéresse pas souvent ou très peu (la culture n’est pas l’affaire de beaucoup de dirigeants même s’ils paient souvent très cher pour aller voir ailleurs). Merci et mille fois merci ! valorisons ce que nous avons car ce qui est ailleurs, n’est pas mieux que ce que nous avons ici.

  • Je ne suis pas du tout d’accord avec l’internaute N°4. Des grottes semblables exigent à Kampti, et ça date d’avant la 2è guerre que tu évoques. La raison, pour les colons, était plus de se protéger contre les Lobis qui étaient difficiles à maîtriser.

  • ce "la guerre dinguè"(grotte de guerre), on y a tous joué, avec la décentralisation elle a été réhabilité et cédé a la mairie, seulement sa gestion laisse à désirer. Que le ministère s’implique à cette gestion scabreuse pour rendre le site plus attractif. Aussi sachez que la responsabilité est du niveau des politiques c’est pourquoi les osc de la commune doivent interpeller nos honorables candidables au législatif pour des visions pragmatiques pour infracstructurer véritablement ce site qui n’attend que de la volonté politique pour être utile au pays et aux fils de la région. Débout , organisé, et engagé on demenage des montagnes.
    Cessons les larmoiements et dressons nous pour le futur. Salut fraternel !!

  • Que nos autorités mettent vite la main dans la poche pour son entretien car la grotte risque de s’effondrer.
    Elle est fichurée du fait des racines des arbres et manque d’eclairage à son interieur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés