Non aux menaces de mort contre le camarade Paul Kabore, secrétaire général de L’ONSL

mercredi 19 août 2015 à 14h20min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est avec stupeur et indignation que la CCVC a appris les menaces de mort proféré par le sieur Amédé Ignace BEREWOUDOUGOU contre le camarade Paul KABORE, Secrétaire Général (SG) de l’Organisation Nationale des Syndicats Libres du Burkina (ONSL), membre de la coordination nationale de la Coalition Nationale de Lutte contre la Vie chère, la Corruption, la Fraude, l’Impunité et pour les Libertés (CCVC).
Se saisissant du prétexte fallacieux d’un contentieux né d’une transaction immobilière et se croyant toujours dans un Burkina avant l’insurrection populaire, le sieur BEREWOUDOUGOU n’a pas trouvé d’autres moyens d’exprimer ses ressentiments sur cette affaire, que de menacer de mort le camarade SG de l’ONSL et mandataire à ce titre, d’une des parties au litige.
La CCVC tient à rappeler au sieur BEREWOUDOUGOU qu’au Burkina d’aujourd’hui, l’injure et les menaces de mort ne sauraient continuer de tenir lieu de voies de règlement de litiges, quels qu’ils soient. Il est en effet révolu, le temps où l’on pouvait s’adosser à des gourous pour menacer et tuer à sa guise en toute impunité.
En tout état de cause, tout en s’abstenant de prendre parti pour l’une ou l’autre des parties dans le litige prétexte des menaces de mort proférées par le sieur BEREWOUDOUGOU à l’endroit du camarade Paul KABORE, la CCVC :
-  Affirme son soutien et sa solidarité pleine et entière au camarade Paul KABORE ;
-  Met en garde le sieur BEREWOUDOUGOU et quiconque agirait sur son instruction en agressant verbalement ou physiquement le camarade Paul KABORE ;
-  Tient le sieur BEREWOUDOUGOU pour responsable de toute agression dont serait victime le camarade Paul KABORE à la suite de ses menaces ;
-  Appelle instamment les autorités en charge de la sécurité à prendre toutes dispositions pour assurer la sécurité du camarade Paul KABORE ;
-  Exige des autorités judiciaires l’interpellation, l’audition et le jugement sans délais du sieur BEREWOUDOUGOU, du fait de l’extrême gravité de son acte ;
-  Appelle les militants des organisations membres de la CCVC à se mobiliser, afin de faire échec à tout plan d’agression de leurs responsables.

• Non aux méthodes barbares de règlements de conflits !
• Pour la construction et la consolidation d’une société civilisée, en avant !

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés