Recours contre l’éligibilité de candidats : L’UNIR/PS ajoute Alain Règma Zoubga à sa liste

mercredi 19 août 2015 à 00h56min

ADDITF AU RECOURS CONTRE L’ELIGIBILITE DE CANDIDATS TITULAIRES ET DE CANDIDATS SUPPLEANTS AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DU 11 OCTOBRE 2015

INTRODUIT PAR DEVANT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Recours contre l’éligibilité de candidats : L’UNIR/PS ajoute Alain Règma Zoubga à sa liste

RECOURANTS :

-  OUEDRAOGO Ousmane, Instituteur Principal, né le 31 décembre 1972 de nationalité Burkinabè, inscrit sur la liste des électeurs sous le numéro 13361570, Tél :70 45 90 20
-  SAWADOGO Mahamadi, Surveillant d’élèves, né le 17 mars 1970 de nationalité Burkinabè, inscrit sur la liste des électeurs sous le numéro 03499207, Tél :70 31 52 60
-  TAONSA/KABDAOGO Victoire Sophie, ménagère, née le 25 avril 1968 de nationalité Burkinabè, inscrit sur la liste des électeurs sous le numéro 03521177, Tél :70 30 20 74
-  BAZIE Jean Baptiste, Professeur, né le 07 avril 1986 de nationalité Burkinabè, inscrit sur la liste des électeurs sous le numéro 08540856, Tél : 78 10 29 97

Tous demeurant à 09 BP 715 Ouagadougou 09, et candidats sur les listes de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) aux élections législatives du 11 octobre 2015.

OBJET DU RECOURS :

Recours contre l’éligibilité de candidats titulaire aux élections législatives du 11 octobre 2015 dont la liste est ci-jointe.

Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel, nous vous prions de bien vouloir ajouter le nom du candidat ci-dessous à notre liste déposée le samedi 15 août 2015 à 16h18minutes au greffe de votre institution.

Le candidat ZOUBGA Regma était à l’époque des faits membre du gouvernement ayant adopté le projet de loi portant modification de
l’article 37 de la constitution.

Il doit donc être frappé d’inéligibilité sur le fondement des dispositions des articles 135, alinéa 4 et 166, alinéa 3 du code électoral du 07 avril 2015.

A signé pour les recourants :

OUEDRAOGO Ousmane

Messages

  • Personne ne peut s’échapper de la volonté du peuple. Bravo, Bravo e bravo pour votre courage. L’on ne peut manger gâteau de soi, et l’avoir en même temps. Frapper inéligibilité veut dire frapper d’inéligibilité ; l’on n’y peut y avoir qu’une seule interprétation. D’ailleurs, je ne vois pas de quoi il se plaignent. Ce n’est pas comme si au Burkina, il n’y avait plus de terre arable, qu’ils s’en aillent cultiver quelque chose pour nourir la population. La politique n’est un emploi mais un service au peuple. Le peuple résolument ne veut plus que ces derniers soit à son service en ce qui a trait à la gestion du pays mais le servir dans bien d’autres secteurs de la vie nationale. Point. Bravo !!!!!

  • Bien vue. Si Zoubga pense tout le monde est zoumsnamba comme lui, il se trompe lourdement

  • A présent je peux me réposer, merci à l’UNIR. Ce monsieur, vraiment...voilà un quidam qui a passé tout son temps à violer les textes de la République mais paradoxalement il se proclame républicain. Pouah.

  • Donc vous l’aviez oublier ?dites a michel kafando de vous remettre le pouvoir en meme temps c’est pas mieux !!!c’est quelle paresse ca !!!On veut le pouvoir sans se decarcasser c’est ca quoi !!!

  • Pas la peine de l’empêcher, il ne peut même pas remplir une salle de classe. L’empêcher, c’est le victimiser mais la morale aurait voulu qui s’abstienne lui même

  • Donc vous l’aviez oublier ?dites a michel kafando de vous remettre le pouvoir en meme temps c’est pas mieux !!!c’est quelle paresse ca !!!On veut le pouvoir sans se decarcasser c’est ca quoi !!!

  • Cet ajout est juste pour la forme car, aux élections prochaines, le parti de l’élément visée n’aura même pas un conseiller de secteur ou de village ne parlons pas d’un député.
    De toute façon il avait accepté d’aller a la table de Blaise Compaoré a la surprise générale de tous ceux qui le connaissent ; lui qui, au temps fort de la lutte pour que justice soit rendue a Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune, avait des prises de positions conséquentes et forçait l’admiration du groupe.
    Je pense que son plus grand souhait est de se voir déclaré inéligible. La au moins, personne ne pourra dire qu’il est incapable de se faire élire, même conseiller d’un secteur, a Poa.

  • Un vrai caméléon ce M. Zougba, le champion du revirement. Il ne mange que là ou il y a ses intérêts.

  • - erci UNIR/PS. ALAIN ZOUBGA le filou s’était bien planqué jusqu’à ce qu’il soit déniché de la liste ! Bien fait pour ce traître qui a rejoint Blaise COMPAORÉ quand la faim a commencé à le tenailler !

    Par Kôrô Yamyélé

  • L’UNIR/PS est un parti vigilant. Dans le calme et la sérénité, il fait un travail fort appréciable.

  • SVP..bonnes gens , ne me dites pas que c’est le même ALAIN ZOUBGA !
    Je me rappelle de ce qu’ils disait à ses collaborateurs ( DAF et Directeur des marchés..) aux "derniers moments" (chute) de BLAISE COMPAORE : " hee les Gars ..mangeons vites..pillons vites.., car on ne sait ni le jours , ni l’heur ..."
    Haa..qu’elle est "doux"..la Politique au FASO !

  • une fois encore merci à ce parti. hélas des partis comme l’unir/ps je n’en vois pas les autres anciens du CFOP préoccupés pour devenir président avant d’être président montrez au peuple qu’une fois président vous serez attaché au respect de la loi mais avec ce comportement , le burkina a encore de longue années de bâillonnement devant lui. sinon comment comprendre même l’ancien chef de file de l’opposition qu’il reste sans bouger dommage.

  • Ce qui est frustrant, c’est qu’on se rend compte que les concernés ont voulu jouer aux petits malins pour tromper la vigilance des gens.

    En donnant un nom qui ne permet pas de les reconnaitre facilement, Gilbert Ouédraogo, Alain Zoubga, Gisèle Guigma et bien d’autre on visiblement voulu brouiller les cartes de sorte à ne pas attirer le regard des éventuels contestataires jusqu’à la date limite. Mais espérons que ceux qui échapperont à l’inéligibilité seront sanctionnés dans les urnes.

    Pas très honnête tout ça, mais cela ne surprend pas trop de la part de ces personnes "caméléons-équilibristes".

  • j’insiste toujours sur Monsieur Salif BARRO pourquoi vous n’avez pas ajouté son nom encore ?

  • C’est pas mieux de demander l’éligibilité de toutes les parties en ce moment vous serez le seul partie pour les 127 sièges. j’ai pas de mots a qualifier votre égoïsme. mais ce que je sais si le pays tombe dans le CAO vous serez responsable

  • Alors que le CDP par son Président candidat pleurniche et menace, les personnes concernées par les nouvelles dispositions du code électoral ont compris que la loi reste la loi. Elles cherchent donc à la contourner (cas de Dr Alain Zoubga, de la femme de Me Gilbert Noël OUEDRAODO inscrite sous son nom de jeune fille, le comble !!? bien d’autres personnes restent à débusquer. Cette façon de faire ne fait que traduire au grand jour leur personnalité. Il est bien triste que ces personnes aient occupé des postes des responsabilité nationale. Comme on le disait sous la révolution, "elles se sont introduites frauduleusement dans l’histoire du Faso". S’il leur reste un peu de dignité, un peu de "Burkindi", elles devront en toute humilité et en reconnaissance des souffrances qu’elles ont infligées au peuple du Faso, se retirer définitivement de la chose politique. Cela leur vaudra peut-être de permettre à leurs progénitures , un jour d’entrer en politique. Mais, je constate qu’elles sont sans courage, ni dignité et ignore royalement la honte (à écouter leurs déclarations (après l’orage, de l’insurrection et l’accalmie née de la qualité du peuple du Faso d’être tolérant, de pardonner) comme si les personnes qui les écoutent sont idiotes). DIEU sauve le FASO.

  • Internaute 15 Fasobiga :
    Aucun parti n’est écarté. Même si les personnes contestées voient leur candidature invalidée par le conseil constitutionnel, le parti a le droit de changer la liste pour proposer de nouveaux noms en lieu et place des invalidés, et la CENI reçoit et publie ces nouvelles listes hors délai. La loi a tout prévu.

    C’est seulement dans le cas de nullité prononcée par le tribunal administratif, comme ce qui est demandé contre ceux qui n’ont mis aucune femme, que le parti voit toute sa liste annulée dans la circonscription concernée. Or la loi a aussi prévenu qu’une liste sans au moins un représentant de l’un ou l’autre sexe serait annulée. Tant pis pour ceux qui ne l’ont pas respecté.

  • Intervenant n0 1 on ne devient pas paysan quand on a échoué en politique comme vous semblé le dire. Être paysan nécessite un certain savoir faire et une bonne dose de bon sens.

  • Ah bon, on apprend que l’UPC aussi a déposé des recours ? Contre qui et devant quelle juridiction ?

    Il serait bien qu’on ait la situation de ces différents recours devant la cour constitutionnelle et le tribunal administratif ?

    Lefaso.net, y a matière à un bon article non ? On compte sur vous.

  • L’UNIR/PS est un parti plein de dignité. Respects ! Parole de Tonton

  • Faux et usage de faux en terme d’identité, on doit les poursuivre.

  • BRAVO mES chers de UNIR/PS.
    Quand le peuple est débout, il est invincible.
    A bon entendeur salut

  • Voila pourquoi UNIR/ps et les autres ne seront jamais au pouvoir. Ils sont simplement mechants, aigris, abrutis

  • Un candidat exclu dans une liste donnée et toute la liste est invalidée dans le lieu concerné ? Expl= le CDP avec des invalidés sur la liste nationale et le parti est exclu dans la compétition de la liste Nationale à 16 élus ? hi hi hi hi hi ?Le CDP exclu de la liste nationale, de la liste du Kadiogo à 9 élus, de BOBO à 7 élus, de Yako à 3 élus, de KOUdougou, etc etc .......? du Boum pour ces délinquants qui n’ont pas voulu laisser la place aux gens propres ?

  • Ceci à Fasobiiga :

    Le Nabiiga te renseigne. Écoute bien !!! Le code électorale n’exclut pas les partis politiques de ce contest électoral qui est celui d’octobre 2015. Le code électorale n’exclut que ceux qui ont sciemment accompagné le Capitaine Compaoré dans la modification de notre loi fondamentale afin que ce dernier devienne chef d’état à vie. Nous, peuple du Burkina, disons, à travers notre conseil de transition que tous ceux qui ont vendu leur conscience et ont trahi le peuple qu’ils représentaient sont exclus des prochaines consultations électorales à titre de punition. Cela dit, si un parti présente un candidat frappé par la loi électorale, nul besoin de vouloir faire descendre le ciel, ramenez-nous quelqu’un d’autre de propre de vos rangs, et nous l’accepterons. Amenez-nous quelqu’un comme Djibril Yipène ou tous ceux cités par ce parti Unir/ps et nous les jetterons par la fenêtre comme des mal propres.

  • Vraiment desolé qu’une tiers personne ecrive à ma place. C’est vraiqu’il faut avoir de bon sens pour être un paysan,bmais.aussi.également lucide pour ne pas enhoyer dses nullards dans les.champs. pourquoi pensr que ce Mr se cachait alors que vous le connaisser. Pourquoi faut il chaque fois s’en prendre aux autres ? celui qui parle de l’autre et lui même Sankarabqui est il en realité dans tout cela ? le semeur de trouble.

  • « Les personnes concernées par les nouvelles dispositions du code électoral ont compris que la loi reste la loi. Elles cherchent donc à la contourner » ; ce sont ces genres de subtilités juridiques qu’ont les « narcogouvernants » africains pour contourner la loi ou modifier les constitutions par usage anachronique ou opportuniste des normes démocratiques ont perdu Blaise COMPAORE. Ces manœuvres pour contourner le code électoral, sont des preuves palpable que qui ont invité à la soupe sans protocole d’accord de gouvernement se sont mués en conseillers toxiques. Ce sont eux qui incité et/ou encouragé Blaise COMPAORE au parjure. En effet Blaise COMPAORE n’était-il pas à l’école de la démocratie en faisant du Burkina Faso un projet pilote de mise en œuvre de certains de ses instruments de la CEDEAO pour un développement durable dans les dimensions i) de la stabilité, la paix et la sécurité ,ii) de la bonne gouvernance dans ses composantes droits de l’homme, développement Social, protection de l’environnement et bonne gestion économique, iii) la démocratie( surtout elle) ? N’est ce pas pour cela qu’il était médiateur par ici, facilitateur par là ou les deux à la fois en d’autres endroits ? Que ce qui est arrivé à Blaise arrive à ces faussaires. Amen

  • Bravo à l’UNIR/PS pour la vigilance et la rectitude de sa visée. En votant pour UNIR/PS , l’insurrection populaire aura un bon aboutissement ,chose qui contribuera à un changement véritable des esprits à l’image de Thomas SANKARA. Insurgés des 30 et 31 octobre, votons utile !

  • L’UNIR/ps joue au zooro en politique..en déposant HORS DELAIS une 2ème liste contre un candidat. Me SANKARA veut régler des comptes à tout le monde..Pour le reste il faut savoir que la CENI ne retient que les NOMS INSCRITS SUR L’ACTE DE NAISSANCE alors... PAR AILLEURS ce candidat à certes été ministre de BC mais il toujours déclaré publiquement SON opposition a la lmodofication de l’article 37 relisez TOUES les presses..CETTE démarche n’aboutira pas...le CC dira le droit

  • Les dénigrements déguises nous ridiculisent tous, Laissons le CC travailler.. Ce que je peux dire c’est j’ai mis du temps avant de comprendre la position de ce monsieur...Être au GVNT de BC et sortir déclarer son opposition au Grand projet du Prsident...!,,....???Je lui tire mon chapeau. paix pour notre pays,

  • Intervenant. Nô 11 BILI BILI vous mentez !{{}}

  • @YIRMOAGA (post 24), en toute apparence les choses ne se passeront pas tel que tu as expliqué. C’est plutôt l’explication de
    @YIRMOAGO (post 17) qui est juste. Enfin, si ma compréhension de l’ Article 184. [Loi n° 005-2015/CNT du 7 avril 2015 – Art. 1. du Code électoral est bonne

    "Après la date limite de dépôt des listes, aucune substitution, aucun retrait de candidature n’est admis.
    Toutefois, entre cette même date et la veille du scrutin à zéro heure, en cas de décès ou d’inéligibilité de candidats, le mandataire de la liste fait sans délai, déclaration complémentaire au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui la reçoit s’il y a lieu ; il la publie par voie de presse et en assure la diffusion par affichage dans tous les bureaux de vote concernés. Il en informe sans délai le Conseil constitutionnel.]"

    Logiquement, le CC invalide la candidature de certains individus, il appartient aux partis de procéder à leur remplacement. Leur liste restant toujours valide.

  • Même si les personnes visées sont exclues, c’est pas l’UNIR/PS qui gagnera quelque chose.
    On verra bien ce que vaut ce parti moribond au soir du 11 octobre.

  • Même si les personnes visées sont exclues, c’est pas l’UNIR/PS qui gagnera quelque chose.
    On verra bien ce que vaut ce parti moribond au soir du 11 octobre.

  • Il faudra vérifier si sur la liste nationale de l’ ADF/RDA le Sieur Ouédraogo Gilbert Noel ne se cache pas sous le pseudonyme :- OUEDRAOGO GILBERT DE BONNE ESPERANCE GOULE né le 25/12/68, jour de Noel.
    Comme ce parti a cache l’épouse de l’intéressé en ne mentionnant que son nom de jeune fille, il est probable que lui même trouve un subterfuge pour se camoufler.
    Soyons vigilants !

    Est-ce que le KABORE PATE né le 02/05/46 et premier de la liste ADF/RDA du Namentenga n’est pas un autre ex-député élu en 2012 sur la liste de ce même parti ?

    Redoublons de vigilance !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés