Élections au BF : Le MBDC met les jeunes en ordre… de participation

lundi 17 août 2015 à 00h05min

La fin d’année 2015 sera marquée par la tenue des élections couplées : législatives et présidentielle au Burkina Faso. Le début de l’année 2016 enregistrera aussi le renouvellement des exécutifs locaux. Pour ces différentes perspectives, les jeunes ne veulent pas être en reste. C’est cela aussi qu’a cerné le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC). La tenue récente dans la ville de Koudougou de la 3e édition de l’Université des jeunes leaders sonne comme une opération de remobilisation de la jeunesse en vue de l’inciter à jouer sa partition citoyenne durant ces importants rendez-vous.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Élections au BF : Le MBDC met les jeunes en ordre… de participation

Ce conclave a duré 5 jours : du 04 au 08 aout 2015 dans la Cité du Cavalier rouge. Les 30 participants y avaient été réunis pour partager une vision commune autour d’une thématique bien en phase avec le contexte politique national actuel : « Participation politique des jeunes : mode d’opérationnalisation pour une démocratie consolidée ».
De façon pratique, les jeunes ont été regroupés à l’ombre de « baobabs » dont l’aura continue de marquer l’évolution du Burkina Faso. Les enseignements ont été dispensés par Me Halidou OUEDRAOGO, Pr Luc Marius IBRIGA, Son Excellence Ismail DIALLO, Pr Mahamadé SAWADOGO, Fousséni SOULAMA, sans oublier l’invité Hervé OUATTARA, membre du Conseil national de la transition. Aux côtés de ces ainés, les 15 filles et 15 garçons affirment avoir appris des choses édifiantes qui devraient les inciter à mieux mettre en avant leur leadership.
C’est pourquoi, lors de la cérémonie de clôture intervenue le samedi 08 aout 2015, ils ont pris l’engagement « d’aider les autres jeunes à pouvoir analyser les programmes des partis politiques afin de faire un choix judicieux ». Pour rendre effective cette résolution dans leurs futures actions, ils ont recommandé spécialement à DIAKONIA, partenaire de cette université, et au MBDC, un appui technique et financier afin de permettre au Réseau des jeunes leaders d’être plus opérationnel. Le gouvernement a été également interpellé sur une plus grande implication des jeunes dans les instances gouvernantes du pays.

Les motifs de satisfaction ont été partagés unanimement à la fin de travaux de sorte à augurer une forte mobilisation de la frange jeune de la population lors des prochaines consultations électorales. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’il faut comprendre l’invite faite par le président du Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme. Fousseni OUEDRAOGO a rappelé que « pour être un leader, nous devons apprendre à risquer, apprendre à sortir des rangs, des sentiers battus pour nous affirmer, émerger du lot et tracer votre propre chemin. J’espère qu’au sortir de ces universités, chaque jeune que vous voyez ici est un LEADER en puissance, prêt à s’engager pour bâtir le Burkina Faso de demain ».
Cette édition de l’Université des jeunes leaders à Koudougou est la 3e initiative du genre après celle tenue à Banfora en 2013, et Dori en 2014.

Abdoul Wahab Nombré
Correspondance particulière

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés