Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 16 août 2015 à 00h29min
Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

Les membres de la Commission des affaires sociales et du développement durable (CASDD) et ceux de la Commission des Affaires Etrangères, de la Sécurité et de la Défense (CAESED) du Conseil national de la Transition étaient en atelier du 10 au 14 août 2015 à Léo, chef-lieu de la province de la Sissili sur les lois sur les médias. L’accès à l’information, la presse écrite, l’audiovisuel et la presse en ligne ont été les quatre volets dont les textes ont fait l’objet de questionnements. La cérémonie de clôture, intervenue vendredi 14 août 2015, a été présidée par le Président de l’institution, Moumina Cheriff Sy.

Ces travaux ont porté sur l’appropriation de quatre textes de loi portant respectivement sur l’accès à l’information, la presse écrite, l’audiovisuel et la presse en ligne. Il s’est agi pour les participants des commissions suscitées, de cerner les contours des textes aux fins d’élaborer des lois conséquentes, répondant à l’aspiration générale. Dans cette optique, le Conseil national de la transition (CNT) s’est attaché les services d’experts en la matière pour scruter lesdits textes.
« Les médias sont l’épine dorsale de la démocratie. Si on n’arrive pas à avoir un environnement juridique et institutionnel adéquat et approprié pour nos médias, il est évident que notre démocratie sera bancale. Il s’agit donc d’approfondir et d’améliorer la démocratie burkinabè », situe le Président du CNT, Moumina Cheriff Sy, soulignant qu’il appartient aux participants de déterminer le juste milieu pour que les médias et la liberté d’expression soient renforcés au service de la démocratie.
Depuis le début du processus de transition, le CNT bénéficie dans son élan, de l’accompagnement de l’ONG Diakonia. Son premier responsable, Moumina Cheriff Sy, a saisi l’occasion pour témoigner la reconnaissance du CNT à l’ONG. « Diakonia, c’est notre partenaire le plus sûr », a-t-il soutenu.

Le représentant de Diakonia, Lucien Ouédraogo, a salué l’engagement, le leadership et la dextérité du Président du CNT et l’ensemble de ‘’son équipe’’. « Diakonia se réjouit d’être associée à cette activité. Pour nous, c’est toujours un plaisir d’accompagner le CNT. Nous voyons comment vous travaillez, nous voyons votre engagement, votre dynamisme qui permet au Burkina d’avoir une production légistique abondante et de qualité. Vous avez, en six mois, fait ce que d’autres ont mis cinq ans pour faire. Nous pouvons même dire que vous avez fait mieux. Vous avez sacrifié votre temps, vos week-ends, vos nuits pour travailler pour proposer ces lois qui font aujourd’hui la fierté du Burkina et nous voulons reconnaître et saluer cela à sa juste valeur. Le chien aboie, la caravane passe. La caravane du bonheur du peuple burkinabè passera et cela passe par un cadre légal et des réformes profondes. Et vous le faites, vous travaillez pour que le Burkina dispose de ces lois et reformes », félicite Lucien Ouédraogo, chargé de programme de Diakonia. « Chacun devrait jouer sa partition… », a-t-il appelé avant de réitérer la détermination de son organisation à accompagner le CNT dans son élan de doter le Burkina de lois et de réformes pour le bonheur du peuple.

A en croire Rémi Dandjinou, un des experts à l’atelier, tous les quatre textes ont été minutieusement scrutés pour permettre aux « députés » de comprendre l’enjeu de ces textes et dans la perspective d’élaborer des textes de loi en toute connaissance de cause. Tout en relevant l’importance de ces textes pour le Burkina, le consultant a mis en exergue celui relatif à l’accès à l’information qui, dit-il, va obliger les gouvernants à se soumettre au devoir de redevabilité envers les populations.

Selon David Moyenga, membre de la Commission des affaires sociales et du développement durable (CASDD), ce fut un moment riche en questionnements sur les différents aspects de ces textes aux fins de mieux cerner le débat posé, avec le regard de spécialistes. Passée cette étape, il sera procédé à un examen de ces projets au CNT et dans une concertation élargie aux sensibilités de la société.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 août 2015 à 03:16, par Hawk En réponse à : Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

    Arrêtez vos bêtises maintenant, on ne sait rien des milliards que vous dépensez. Vos petits jeunes qui roulent maintenant en 4x4 V8 avec des gardes du corps, c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Je comprend maintenant, partisans de l’exclusion avec ces fameuses lois de tribunaux populaires taillées sur mesures pour vos favoris, ceux là mêmes qui gan-grainaient l’ex majorité et qui vous arrosent à coup de milliards. Si quelque chose a changée je dirais que c’est en pire et si vous ne l’avez pas remarqué, c’est bien triste parce que vous allez nous entraîner dans l’obscurité et la désolation.
    Et de grâce arrêtez de mettre le nom du peuple dans vos coup tordus parce que vous ne l’avez jamais servi et ne le servirai jamais.
    Nous ne serons plus vos chaire à canon. On a compris la leçon. vous n’avez que des ambitions personnelles.
    Moi en tout cas vous m’équerrez.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2015 à 13:00, par tengen-biga En réponse à : Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

    Un adulte ne dit pas "jamais". Comme l’UNIR/PS, apportez vos preuves ou taisez-vous. Sinon le chien aboie et la caravane passe. Je serai que vous soyez un insurgé. Ne parlez pas à leurs noms. Car vos propos semblent étrangement à coller à ceux de ceux qui ont été chassés le 30 et 31 octobre. Croyez-moi, crier ce n’est pas convaincre. Et vos propos sont marginaux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2015 à 16:14 En réponse à : Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

    M. le journaliste, je vous félicite d’avoir bien écrit le papier mais ce n’est pas la peine, le CNT et ses ouailles ne peuvent plus avoir la confiance et la crédibilité du peuple burkinabè. L’histoire montrera ce qui a été gaspillé par ces cntistes. L’histoire mettra à nu le fait que ces gens-là n’ont jamais aimé le peuple. Bref, l’histoire va payer chacun. Quant à l’ONG Diakonia, on sait les accointances que vous entretenez avec des gens. N’oubliez pas que tout ce que vous dites et faites va se retourner contre vous ; à tous les coups. Chacun paiera de sa mauvaise foi avant sa mort.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2015 à 17:26, par kouadio En réponse à : Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

    :Mediocres et incompetents, vous faites la honte du journalisme. Quel probleme y avait-il au journalisme ? Vous prenez l’argent de Diakonia pour vendre votre pays. Ils n’ont rien a nous apprendre sauf a detester notre pays, deconstruire tous les acquis pour venir apres nous apprendre tout y compris comment devenir homosexuel et pisser sur la morale. Courage Sy tu parviendras a tes fins

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2015 à 13:49, par JOB En réponse à : Lois sur les médias : Les députés ont balisé le terrain

    HAWK, VOUS N’AVEZ MEME PAS ENCORE FAIT UN AN QUE DEJA VOUS VOUS PLAIGNEZ. VOYEZ VOUS COMMENT C’EST DUR DE SE VOIR EXCLURE DES AFFAIRES,DES DECISIONS ? NOUS AVONS PASSE 27 ANS DANS CETTE GALERE ALORS, COMPRENEZ QUE LA ROUE A DEFINITIVEMENT TOURNE. AMICALEMENT VOTRE !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés