Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

jeudi 13 août 2015 à 20h00min

Pour obtenir l’ouverture de l’hôpital Kamkasso, des femmes ont marché ce jeudi 13 août 2015 à Bobo-Dioulasso. Soutenues par des hommes, elles ont transmis leurs doléances à Bernard Béba, le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour  exiger son ouverture

« Ouvrez l’hôpital, Ouvrez l’hôpital Kamkasso », était le refrain des femmes de Bobo. Sous le leadership de l’Association voie féminine de l’épanouissement (A.V.F.E), initiatrice du projet de construction de Kamkasso, ces femmes, soutenues par des hommes ont dit leur mécontentement aux abords du gouvernorat des Hauts-Bassins. Une fois, au gouvernorat où les attendait Bernard Béba, secrétaire général de la région, les manifestantes ont haussé le ton. Chargée des programmes et des projets de l’A.V.F.E, Mariam Banémanie Traoré a plaidé pour l’ouverture de Kamkasso, « une maison qui entend soulager la souffrance des milliers de femmes en proposant des services comme la réparation gratuite des clitoris ». Non sans faire l’historique de cet édifice financé par l’ONG Clitoraid, elle a demandé aux dirigeants de penser d’abord aux femmes qui attendent impatiemment l’ouverture de Kamkasso.

Lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 août 2015 à 21:02, par vérité no1
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Depuis quand femme cherche plaisir ? Je suis presque dans la cinquantaine mais on a jamais vu ça ! Les hommes qui ont marché sont ceux-là qui sont dominés par leurs femmes à la maison !!!!!! Wend N’a Sam Yande !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 21:23, par vérité no1
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Les Tanties, sachez que vous gâtez notre nom ! Ce n’est pas bon, il y a beaucoup d’objets pour stimuler le clitoris maintenant là ! Vous laissez quand le Mr part au boulot et paf, vous vous mettez à l’oeuvre !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:01, par rendak
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    si nous laissons les raëliens nous envahir sous la couverture d’actes humanitaires, ne nous étonnons de ce qu’ils feront plus tard...

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:14, par Rose
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Vraiment que ne ferait les lobbies homosexuelles pour s’installer en Afrique !!
    Clitoraid est financé par des promoteurs de sexes, ils le disent haut et fort sur leur site web (la version anglaise) !
    Au lieu de dénoncer la vente de nos filles et nos sœurs comme des objets sexuels en Occident (pour que les blancs en fassent des esclaves pour leurs animaux), il y a des femmes qui militent pour que l’on deviennent des pervers !
    Vraiment navrant,
    Puisse DIEU sauver le Burkina !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:46, par un fils du pays
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    mefiez-vous de tout ce qui est gratuit, surtout quand on a les moyens. Pour le reste, on n`a pas besoin d`eclaireur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 11:48
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Personne dans ce pays ne être contre un centre de santé. Il faut juste respecter les procédures et les normes. Ainsi vont les choses dans un pays de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 12:13, par ANONYME
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Il faut plutôt marcher pour l’ouverture et la construction des hôpitaux qui contribuent à la réduction de la mortalité maternelle par des accouchements, des césariennes, des soins des maladies des femmes etc. Les hôpitaux dite "de plaisir" ne sont pas construits pour la majorité des femmes mais d’un poignet d’individu

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 12:24, par rasagl-ye
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    « Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture ». c’est honteux de manipuler nos pauvres mères.
    Tout ce qui peut se faire dans cet hôpital peut être réalisé dans les structures de santé de référence. Si les responsables de l’ONG sont sincères, ils n’ont qu’à apporter un appui à une structure spécifique à l’image des fistules obstétricales ou des campagnes de masse. Ils peuvent aussi envoyer les femmes qui le désirent en France ou en Europe.
    Il faut que ces ONG arrêtent de prendre nos pays comme leur laboratoire. ce qu’ils ne peuvent pas faire dans leur pays, c’est ça qu’ils veulent expérimenter chez nous. Est-ce que nous, on peut aller faire ça en France ?
    La difficulté actuelle de notre pays n’est pas la multiplication des structures mais l’efficacité de ce qui existe. Comment avoir des services performant qui offrent des soins intégrés pour nos populations ?
    Merci à l’Etat de jouer son rôle contre le tripatouillage du système de santé

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 13:29
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Attention à l’envahissement par la secte des raeliens ! ils vont détruire nos femmes et la société ! Depuis quand une association ouvre un hôpital chirurgical ? pour faire travailler qui ? cette dame traoré est elle médecin ? connait-elle la règlementation en vigueur pour ouvrir un hôpital ? ou bien à la faveur de la transition chacun veut faire sa pagaille ? le ministère de la santé vous a t-il dit que c’est un besoin en santé publique de restorer le clitoris ? est ce que les services du ministère de la santé ne l’offrent pas ? Arrêtez de nous distraire !! cet hôpital satanique n’ouvrira jamais ! autrement on mettra le feu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 14:39, par Traoré Haoua
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Hôpital du plaisir devenu Kamkasso pour tromper la vigilence des honnêtes gens. Le Burkina leur a permis d’intaller un camp Rahélien où ils font ce qu’ils veulent. Ils demanderont toujours plus. Un hôpital pour la perversion. Pauvres femmes du Burkina ! Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 15:55, par le sage
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    A quand la marche contre l’ouverture de cet hôpital qui ne correspond pas aux aspirations des Burkinabé ? A quand ? où sont les OSC de bonne moralité ? où sont les organisations religieuses et coutumières de Bobo ? allez vous laisser ces gens tromper vos populations ? dites non et non !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 16:48
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    C’est vraiment regrettable pour ces pauvres femmes manipulées, de s’attacher à un plaisir sexuel ! Vous ne redoutez même pas le double, voire multiples traumatismes sur votre clitoris ! Et cette fois-ci, rien que pour du plaisir ! Au Burkina Faso où la santé de la femme/mère a des défis énormes, on veut nous divertir ! Il faut donner la priorité à la réparation des fistules obstétricales, aux soins obstétricaux d’urgence et à la prévention et aux soins des cancers de la femme (sein et col essentiellement) et dans ce sens, l’Autorité vous sera très reconnaissante. Vivement que la puissance publique n’encourage pas les avortements et autres prestations cachées qu’une ONG aussi humanitaire soit-elle viendrait à proposer aux populations de notre chère Faso . Du reste, l’excision sera un vieux souvenir dans un avenir très proche grâces aux actions fortes mises en oeuvre en la matière. Honte à ces femmes ignorantes et maudits hommes de Bobo qui soutiennent un dangereux projet de ce genre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 17:23, par paka gnam bé
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Hummm adjaaa c’est quand on a le ventre plein qu’on pense au plaisir... les femmes du Burkina n’ont pas les mêmes problèmes pendant que certaines se battent pour assurer la survie de leur famille d’autres très libertines dévergondées ne pensent qu’à se faire enfoncer du plantain et passent aux oubliettes l’avenir de leur famille bref à toutes ces nymphomanes chroniques qui exigent la ré ouverture de l’hôpital de kamkasso je propose que toutes les bonnes volontés cotisent pour acheter des godemichets en bois massif (au passage ça fera travailler nos menuisiers..)pour leur remettre ça en guise de gestes de soutiens et de réconforts ça pourra certainement calmer les picotements qu’elles ressentent tout au fond de leurs cuisses crasseuses là ...n’importe quoi comme ça ...tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2015 à 07:46, par kindsey
    En réponse à : Hôpital Kamkasso : Des femmes de Bobo ont marché pour exiger son ouverture

    Ne laissez ces pervers nous divertir, elles ne sont même pas nombreuses. Chassez les hors du Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés