Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

mercredi 12 août 2015 à 23h25min

Le Syndicat national des agents des finances (SYNAFI) ne baisse pas les bras. Depuis le 11 août 2015, les agents de la régie des dépenses observent un sit-in pour exiger une répartition égale du fonds commun.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

Il est 8h 49 lorsque nous arrivons au ministère de l’Economie et des finances. A cette heure où les agents devraient être dans leurs bureaux, ils occupent plutôt la devanture de l’édifice principal. Sous la houlette du Syndicat national des agents des finances (SYNAFI), les agents de la régie des dépenses, observent un sit-in pour exiger le partage équitable du fonds commun. Ce fonds commun n’est autre qu’une manne financière issue des pénalités sur les taxes payées par le contribuable. Dans l’enceinte du ministère, autour du drapeau, un speaker harangue ses « camarades » avant de se prêter aux questions des journalistes présents.

Selon le chargé de la mobilisation et de la communication, Souleymane Oumtana, le sit-in est suivi par l’ensemble des travailleurs. Il déclare : « au niveau du ministère, c’est très bien suivi. Actuellement à part les directeurs et quelques volontaires qui appuient le ministère, tous les agents sont descendus. Cela signifie que la situation ne laisse personne indifférente. Sur l’ensemble du territoire national, le sit-in est également bien suivi. A part les directeurs, les autres sont mobilisés ».

Selon les manifestants, ce n’est pas le montant, le problème. C’est l’inégalité dans le partage qui fait qu’ils ont l’impression d’être inférieurs à leurs collègues de la régie des recettes. « Si on nous avait dit qu’au nom de la transition qu’on allait bafouer les règles budgétaires pour couper le fonds commun afin de payer de l’oxygène pour les malades, aucun agent n’allait sortir pour manifester. Mais là, il s’agit d’une injustice que nous vivons », explique Marc Zalé. Et il ajoute : « Malheureusement, nous avons l’impression que nous sommes des sous agents. Si de l’autre côté on a servi 1 000 F et ici 1 000 F, parce que c’est l’austérité, aucun agent n’allait manifester. Nous sommes tous des patriotes ». Souleymane Oumtana renchérit, « même s’ils avaient dit qu’au nom de la transition, qu’on a affecté la chose à autre chose c’est compréhensible. Mais nous ne sommes pas d’accord qu’on améliore ailleurs et que chez nous ça baisse au point d’atteindre un point critique ».

Les manifestants disent être conscients de la situation. Mais pour eux, la résolution du problème ne demande pas beaucoup d’efforts. « Ce n’est pas la solution qui manque. Je vous dis qu’ils ont la solution. Il y a beaucoup de propositions qui sont faites. Nous leur avons transmis une synthèse de tout ce qu’il y a eu comme réflexion sur la question, mais on n’a pas reçu de réponse », soutient Souleymane Oumtana. Le Syndicat national des agents des finances dit être ouvert pour une solution négociée. L’administration n’a pas souhaité faire un commentaire sur ce sit-in.

En marge de ce sit-in, le SYNAFI a organisé une collecte de sang. L’objectif est de venir en aide aux malades qui seraient dans le besoin en cette période critique.

Judicaël Gaël Lompo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 août 2015 à 23:04, par Bambi 74
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    ses penalites proviennent des contribuables on apel c HARAM Argent impure ou sale

    ou etiez vous pour ne pas demander aux bon moments a N.M .BEBAMBA

    Mon Oeil

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2015 à 23:17, par le sage
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    peut importe s’ils veulent ils n’ont qu’à collecter des os ou je ne sais quoi.l’histoire retiendra que c’est le seul syndicat qui est allé en grève pendant la transition de l’une des meilleures revolution au monde.ils réclament l’argent qu’ils arrachent aux pauvres pour n’avoir payé à temps leur taxe faute de moyens.quelle inconscience.des agents du même ministère.dites moi svp que diront ceux qui n’en ont pas et pourtant qui risquent leurs vies pour servir ce pays ?chapeau à vous infirmiers enseignants forestiers agents d’élevage et d’agriculture......

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2015 à 23:25
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    A force de vouloir gros vous allez tout perdre,si vous continuez à revendiquer ce qui illégal.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2015 à 23:57, par Etienne Arthur Kafando
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Je ne dis pas que ces gens ont tort mais si répartition égale il y a tous les fonctionnaires attendent leur part du gâteau. Que dites vous ? De l’Instituteur à l’Infirmier et passant par l’Agent d’agriculture, le Policier, le gendarme etc, chacun y a sa part d’écriture avant que vous ne récoltiez le blé. Il faut taire ce que tout le monde ne doit pas apprendre. pour se donner bonne conscience on collecte du sang. Merci quand même pour ce geste ; mais on attend pas de pareil moments pour sauver le peuple. Il aurait fallu dire d’utiliser ses fonds pour construire des hôpitaux ou des CSPS, CMA on vous aurait féliciter et vous aider dans votre lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 00:07
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    haa oui !les super fonctionnaires du Burkina.Du courage

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 00:26, par La flèche
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    On a qu’à supprimer pour acheter de l’oxygiène.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 06:45, par yé !
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Dans cette affaire, le syndicat est en train de faire porter le bonnet d’âne au gouvernement. Et on ne peut pas dire que ce dernier ne le mérite pas. Une révolution est toujours faite pour réduire des inégalités, surtout celles criardes. Or depuis le temps où des citoyens dénoncent le nauséeux fonds commun, le gouvernement a dû entendre siffler ses propres oreilles. Malheureusement, ce gouvernement n’est pas ce qu’il y a de plus révolutionnaire.En effet, les ministres de ce département qui bénéficient eux mêmes de ce fonds commun, s’ils avaient une once de révolutionnaire en eux, sauraient ce qu’il leur fallait faire depuis le début. Mais l’appât du gain facile à vite pris le dessus. Et ils ont dû se repaitre goulument de ces prebendes.

    Le temps nous dira s’ils en répondront un jour devant l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 07:29, par Eleve de maternelle
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le SYNAFI est tombé dans le piège qui lui a été tendu. Au lieu de se contenter des restes de table après les festins de leurs collègues des Douanes Impots et Trésor qui sont au front dans la collectes des recettes, ils revendiquent d’être de la fête sur la table au même titre que les bailleurs parce qu’ils font partie de la chaîne du MEF en oubliant que le MEF lui même est une composante de la chaîne de l’administration publique. Leur combat est perdu d’avance parce que les miettes qui leur sont accordées n’a aucun fondement objectif parce qu’ils ne sont pas exposés aux mêmes risques que les agents des Douanes Impots et Trésor.

    Sur le principe même du FC il existe parce que les personnes physiques et morales Burkinabé ne sont pas des bons citoyens mais des bandits à col blanc ; elles jouent au chat et à la souri avec le fisc. Soyons tous des contribuables modèles et le FC disparaîtra de fait parce qu’il ne recevra que 0 franc par an et le problème du partage sera réglé définitivement chacun se contentant de 0 francs

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 07:41, par le panafricain
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Arretez votre comédie et dites nous la verité :
    Commbien d’argent Barry a detourné pour ses OSC Fantomes !
    Hervé Kam et sa bande a depensé combien !
    Donc deposer vos banderoles et mettez vous au travail si non !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:03, par VIKING
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Croyez-vous que tout le monde peut être traité de façon égale ? Non ! Même pas dans le communisme !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:04, par DDK
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Mettez fin maintenant à la recréation !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:23, par Tiendrebeogo
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    L état doit supprimer toutes ces histoires de primes et reverser pour la construction de routes ,hôpitaux,écoles...soit ils veulent travailler ou non ,dégagez les

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:36, par gomeya
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    messieurs les syndicat des finances plus rien ne sera comme avant. il n’existe que deux solutions dans vos revendications. soit vous laissez tomber cette greve absurde. soit nous allons mettre la pression o gouvernement pour mettre fin a cette pratique illegale. tout compte fait merci de nous avoir revelle ces pratiques illegales. il faudra que le ministere de tutel prenne ses responsabilites dans cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:39, par good biiga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Moi je sais pertinemment que ce qui complique l’affaire c’est que les hauts responsables ont déja empocher leur part du gateau . Ils ont même empocher gros. si non ça ne doit pas perdurer comme ça. S’il devait y avoir un fond commun je ne vois pas quel Burkinabè devrait etre écarter de son partage. l’argent du peuple c’est l’argent du peuple. Je pense que les travilleurs devraient demander d’améliorer les salaires et cesser de percevoir ces genres de sous. Les recouvrements ou la bonne gestion de l’argent publique c’est bien ce pour quoi l’agent a été récruté non ? Qu’on organise un débat publique où chacun des corps par ministère ou tout autre citoyen apportera sa contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:41, par Pegd
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Ayez le courage de nous dire combien vous gagnez sur ce fonds commun par mois ; c’est vrai que ça fait deux fois vos salaires ? Personne ne parle de montant et pourtant vous dites prendre l’opinion publique à témoin, dites nous combien vous gagnez sur ce fonds ! Les journalistes, faites vos recherches et éclairer nous sur le montant exacte de ce fonds commun svp !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:42, par dc
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    fonds commun n’est pas égale a fonds illégal .mon maître au primaire me disait que si on doit partager 1000f entre 5 personnes, il faut prendre les 1000f diviser par 5.dont 200 f chacun.il ne ma pas dit s’il s’agit de pierre de donner 150f et a PAUL 250F. Agent = Agent .j suis pas du MEF mais je trouve que cé mieux que le partage soit equitable

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:47, par kouv
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    ce sont les derniers de classe à l’ENAREF

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 08:51, par nook siida
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    le synafi doit savoir que le partage de ce fonds doit respecter l’équité mais aussi la justice.je voudrais dire tout simplement que faut pas demander qu’on brime certains agents à votre profit

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:02, par Tanga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    OUAGDA WOUAN !!!
    Allez y voir dans quelles conditions les gens travaillent dans les usines de la SONABEL (côtoyant dangereusement le milliers de volts même sous la pluie, respirant le DDO, HFO et autre produits chimiques pour nous fournir du courant.
    Allez aussi du côté des hôpitaux pour voir nos braves soignants acheter le minimum de matériel avec leurs pauvres salaires.
    Allez dans les campagnes pour voir les enseignants dormir dans des maisons à demi détruites par la pluie et ou le temps pendant qu’ils donnent des cours sous des hangars.
    La répartition égale sera facile. PAS DE FOND A REPERTIR ; TOUT SERA REVERSE DANS LES CAISSES DE L’ETAT.
    Vous croyez que le pays va chercher l’argent chez les bailleurs étrangers et vous, vous allez vous SUCRER LA GUEULE pour que les pauvres populations remboursent le crédits ? NON BASTA !!!
    IL FAUT FAIRE UN MEETING DEGAGER CES GENS A LA PLACE DE LA REVOLUTION, POUR EXPLIQUER CE QUE CES GENS VEULENT ; CELA EN APPELANT LES COMMERCANTS DES GRANDS MARCHES. Après on verra si il y aura un seul qui va réclamer quoi que ce soit.
    Excellence Monsieur KAFANDO, IL FAUT RETABLIRE LES DEGAGEMENTS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:15, par Tanga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Il faut dire que le gouvernement a bien fait.
    Il fallait effectivement laisser pourrir la situation ; de ce fait les grévistes sont entendus par tous.
    L’illégalité de la requête fait si qu’il sera automatiquement légal de les dégager

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:21
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    vous savez , les financiers font pitiés. si le ministre ne dit rien, si le balais citoyen ne dit rien, si les autres centrales syndicales ne se prononcent pas ils savent pourquoi. le fc est une affaire de régies de recettes. ils n’ont cas collecter leur os.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:25, par doudouno le cobra
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Ces gens sont plus riche que les opérateurs économiques.
    Tous des voleurs.Ignorez les

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:30, par Un agent du MAECR
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Courage mes frères du SYNAFI. Ne baisser pas les bras, la victoire est toute proche. C’est une vraie injustice qu’on vous fait. Soit on decide de supprimer le FC, soit on le partage avec équité avec les agents des régies. Il n’y a pas de sous financier. Pendant que vos ministres augmentent le FC des régies en informant officiellement leur syndicat à l’avance, au même moment ils décident de dimunier le vôtre sans autre forme de procès, foutaise !!!!Nous qui sommes dans les autres ministères observons votre lutte avec admiration.
    Un agent du MAECR

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:35, par Sawadogo wendkuni
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Je ne suis pas contre l’esprit des fonds communs sur le principe : il y a des risques dans la manipulation de l’argent. A mon avis, en lieu et place de cette cagnotte, une indemnité spécifique, assez consistante aurait fait l’affaire. Blaise Compaore, dans le souci de ne pas être dérangé pour rester le plus longtemps au pouvoir, a entretenu et cultivé les inégalités sociales. L’une d’elle s’appelle statut spécial. Au temps du Dinosaure Compaore, seul le rapport de force compte. Aujourd’hui tout le monde veut ce statut ! rappelons nous, c’est la comparaison de l’âne avec le cheval qui le rend ridicule. Travaillons à aplanir les inégalités, qui sont source d’instabilité. Mes amis des finances, SVP, partagez cette manne, peut être légale mais pour le moins "inélégante" discrètement entre vous, sur le principe de l’égalité mathématique, sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:41, par Filsdupaysan
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    hum, tapis dans leurs bureaux bien climatisés, ils se permettent tout !
    Pourquoi ne pas réclamer l’informatisation totale de tous les services des impôts pour plus de rigueur dans le recouvrement des impots. Pénalités, pénalités tous les jours qu’on écrit sur papier à la main qui peut se retrouver dans des toilettes,ne vous foutez pas des gens, on se connait dans ce pays de savane.
    Si vous aimez votre pays, vous savez combien vous avez recouvré cette année. Avez vous pensé a ceux qui ont des factures, des contribuables, qui dorment par manquent de SOUS pour êtres payés ?
    Alors, soyez BURKINBILA et ne pensez pas à vous seulement

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:41, par Tanga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Il faut dire que le gouvernement a bien fait.
    Il fallait effectivement laisser pourrir la situation ; de ce fait les grévistes sont entendus par tous.
    L’illégalité de la requête fait si qu’il sera automatiquement légal au yeux de tous de les dégager.
    Il y a beaucoup de personnes qui cherchent du boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:50, par la classe
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Je pense que cette manne financière revient purement et simplement au peuple qui s’est sacrifié les 30 et 31 octobre. Par conséquent elle ne revient pas à un seul corps. Car pour retirer ce argent aux contribuable il a fallu le concours de tous, de l’enseignant à l’infirmier en passant par chacun des autres agent. L’Etat doit pendre ses responsabilité et tranchant définitivement sur la question en supprimant tout simplement ce fond ou en l’octroyant à tous. Les super agent doivent voir l’intérêt général et non l’intérêt du vendre. Il doivent surtout se préoccuper des dossiers qui dorment dans leurs tiroir . Vive la République

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:53, par La plume du diable
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Que les financiers durcisse davantage le ton, âpres ça sera les dents qu’ils vont serrer. On est où là ? Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités face à certains fonctionnaires pourris comme c’est le cas des financiers. Il faut que cela cesse avec des revendications corporatives intempestives à n’en pas finir Ceux qui ont toujours la nostalgie de la gestion gabegie du régime de Blaise, qu’ils le rejoignent en Côte-d’Ivoire. Cette provocation du peuple ne passera pas. Arrêtez svp votre sens inné d’égoïsme. Si l’Etat ne paie pas vos salaires parce que vous avez travaillé, c’est votre plein droit ; mais à vouloir forcer ce qui ne vous revient pas de droit, alors c’est vraiment faillir à vos obligations et droits contractuels signés avec l’Etat et qu’on ne doit pas marchander. Revendiquez svp votre salaire s’il est impayé ou vos primes et indemnités contractuelles si elles sont impayées.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:57, par deka
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Ils sont jaloux des autres régies (douanes, trésor et impôts). ou étaient ils quand les autres bossaient pour choisir ces régies ? généralement,les tonaux vident vont assez de bruit.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:58, par La plume du diable
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le moindre mal que l’Etat peut faire si le Synafi venait à paralyser l’appareil étatique, c’est de les affecter ailleurs dans autres structures, sinon c’est de licencier tous les meneurs.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:09, par ousman
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Mr l’internaute n°2 dit le sage.On dirait que vs êtes sous informé quand vs dite que l’histoire retiendra que c’est le seul syndicat qui est allé en grève sous la transition.Ou étiez vous quand les greffiers ont fait un mois grève ?Ta sagesse repose sur quoi alors ?Un sage quand il n’est pas sur de ce qu’il avance,il se tait.C’est juste un conseil d’ami.Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:11
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Moi je ne suis pas contre le FC. Ma préoccupation se situe à un autre niveau. Je constate que le fond commun n’est pas imposé et c’est ma préoccupation !! Tous les revenus sont imposés et comment se fait-il que le FC qui est un revenu ne soit pas imposé ? C’est que je trouve que c’est une insulte à notre intelligence, car cela voudrait dire que cela même dont leur ministère se charge de recouvrer les différente sorte d’imposition ne soit pas à mesure d’imposer ce qu’il gagne comme revenu qu’il se partagent allègrement sans gêne !! Et pour moi c’est simple un vol du fisc !!! Encore il y a un injustice au sein du personnel des finances dans le partage du fc mais le SYNAFI ne parle pas de cela !! Au sein du ministère des finances les fonctionnaire relevant des EPE n’ont pas le même FC que ceux qui sont dans les autres direction du ministère. Pour moi le SYNAFI devrait s’il est conséquent envers lui commencer à faire disparaître les inégalité à son sein avant de vouloir avoir la même chose avec le trésor , les impôts et la douane. Je ne suis pas contre le FC mais il faudra assainir le milieu , et faire apparaître le FC sur les bulletin de salaire de chaque agent du MEF. Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:23, par verité
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton par les honnêtes de ce pays

    Le fond commun doit être purement supprimé pour en faire autres choses ou en faire une indemnité pour tous les fonctionnaires.Lorsqu’on recrute quelqu’un dans la fonction publique,on décrit dans le libellé du concours les tâches assignées.Donc celui qui arrive à faire entrer des devises qu’il sache que c’est la tâche qui lui a été assignée.
    Arrêté de traumatiser le peuple sinon ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:27, par kiswendsida
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    l’argent du peuple, c’est le peuple qui dépense ! Ma part dans un bref délais.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:39, par DAO
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    que la transition, par l’intermédiare des regies de recettes, fasse rentrer des sous qui devaient être payés depuis longtemps, cela est une excellente chose ! quoi de plus normal que les fonctionnaires des regies de recettes soient recompensés ! quant aux personnel du ministère des finances, il n’est pas normal qu’ils soient traités meiux que les autres fonctionnaires tout simplement parce qu’ils travaillent au ministere des fianances ; ce ministere est un ministère depensier comme la plupart des ministères ; leur rapport au FC ne se justifie pas ! pourquoi une secreataire travaillant au ministère des finances toucherait-elle 1 200 000f par an au titre du FC alors qu’elle fait le même travail que n’importe quelle autre secretaire dans n’importe quel ministere ? de même l’agent de liaison du ministère des finances par rapport à son homolgue dans les autres ministère ?
    de toutes les façons la boite à pendore est ouverte et bien malin qui sait quelle conséquence toutes ces agitations revedicatrices va avoir comme consequence au niveau des autres personnels de l’Etat dans les autres ministères ! du boulot en perspective pour le ministre de la FP !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:45
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    au niveau des régies , nous ont na pas besoin de faire du bruit comme cela. qu’ils sachent que si le ministre ne dit rien il sait pourquoi. faut pas et les régies partent en grève de 24heures et on verra ce qui va se passer dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 10:52, par Lancelot
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Franchement, ce n’est pas bien réfléchit de la part de ce syndicat de revendiquer haut et fort ce qui n’est pas bien perçu de la majorité du peuple. désormais tout le monde sait qu’il y a de l’argent gratuit au MEF et ce serait légitime que chaque fonctionnaire burkinabè réclame sa part. En ce qui me concerne, je préconise que ces fonds soient redéployés dans d’autres domaines plus bénéfiques pour une utilisation efficiente. Combien de CMA sont vétustes de nos jours sans un minimum d’équipements hospitaliers pour fonctionner(lits, matelas, groupe électrogène, etc) ? Combien d’infirmiers peinent dans les brousses à soigner des malades sans un logements adéquat ? Combien de jeunes diplômés en fin cycle sont sans emplois ? Alors, dans un pays où le minimum vital est encore une illusion , c’est un luxe de permettre à certains fonctionnaires de se partager indûment une bagatelle somme qui est le fruit de la sueur de tous !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:07, par man
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    partager aussi vos marchés gré à gré avec les autres, bande d’inconscient

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:14, par Moussa
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    "Ce fonds commun n’est autre qu’une manne financière issue des pénalités sur les taxes payées par le contribuable".

    C’’est tres grave que le SYNAFI ose discuter de ce probleme sur la place publique. Pire ils s’enfoncent en durcissant le ton ! Dans le fonds le "Fonds Commun" est donc purement et simplement un detournement. Car si vous dites au contribuable que la penalite de retard que vous lui imposez, c’est pour reverser cette somme dans vos comptes personnels, je parie que plus personne ne payera encore un sou de penalites.
    Pourquoi ce MEF n’inclue donc pas les gens qui ont mis en place des lois sur les penalites de retard (magistrats) et les corps habilles (gendarmes, policiers) qui forcent les contribuables a s’acquitter de ces penalites en leur disant que c’est la loi qui l’exige et que tout citoyen est assujeti a la loi au risque de s’exposer a plus de sanctions ?
    En plus c’est comme si les magistrats aussi se mettaient a condemner les justiciables, les font payer des amandes majorees de penalites qu’ils prelevent a leur profit.
    Il faut arreter ce cirque ! Le Fonds Commun doit etre reverse a l’Etat parce que le contribuable paye des penalites de retard en pensant que ca va dans les caisses de l’Etat et non dans les poches des agents du MEF.
    SI ce debat n’est pas pris au serieux nous courrons le risque ne plus pouvoir recouvrer les penalites de retard et ce sera catastrophique pour le pays.

    L’operation don de sang n’attendrit personne sur cette question de fonds commun. C’est plutot un cheveu dans la soupe !

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:26, par absent
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Mais ce fonds commun revient au Tresor public, pourquoi le distribuer comme si vous n’avez pas perçu votre salaire pour votre travail pour lequel vous êtes recrutés !
    Il faut que la Transition adopte des textes pendant qu’il est temps : chaque fonctionnaire a son salaire, un point, deux traits - tout autre revenu revient au peuple donc au trésor pour être alloué aux budgets des Ministères afin de combler des déficits chroniques.
    Maintenant, pour les grévistes, il faut décompter le temps perdu dans le salaire du mois.
    Si ça continue, pourquoi ne pas recruter ceux qui se bousculent pour postuler ?????
    L’emploi au Faso, c’est de l’or.
    mais ceux qui ont l’or s’amusent avec !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:39, par Do.
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le Burkinabé ! Et l’homme intégré du temps contemporain !
    Bon vous avez raison, ce sont les autorités et la population qui vous ont donné ces pouvoir.
    Moi je n’ai qu’une proposition : Mr les ministres, un principe de droit public stipule que" les agents de la fonction public n’ont aucun droits au maintien aux avantages qui leur sont consentis".N’est ce pas ? Alors je vous prie de mettre fin à cette histoire de fond commun où fonds de je ne sais quoi.
    La raison est toute simple : Ya pas de métier plus utile qu’un autre.Peut-on vivre dans une société sans agents de santé ? Sans enseignants ? Sans agents de l’administration ? Bon que xa prenne fin avant que nous ne sortions tous dans les rue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:50, par Frank
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Savez vous que le Président SANKARA avait supprimé le FC et le rétabli en moins d’une semaine .Pourquoi les autres présidents n’ont pu le supprimé

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 11:53, par Contrôleur émérite du Trésor
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Si vous voulez, grevez pendant un mois et même plus ! On ne vous sentira pas. Si c’est pour les traitements des salaires et des dossiers des fournisseurs et même la mobilisation des fonds des bailleurs, les agents du Trésor peuvent vous remplacer plus que valablement. Essayez donc et vous verrez. On va vous dégager tous. Bande de pourris et de jaloux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:04, par Sydney
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Nulle n’est contre les intérêts de quelqu’un d’autre, un syndicat normal lutte pour les intérêts de ses membres, respectez le protocole d’accord signé c’est tout. L’homme n’aime pas l’homme, quelqu’un lutte pour ses intérêts et d’autres sont contre cela, ça devient vraiment l’image du burkinabé, grandissons un peu. J’encourage tous les syndicats qui luttent pour les intérêts de leurs membres. Courage au SYNAFI

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:07, par SYNAFI
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    chers fonctionnaires on est rien dans le traitement de vos salaires.même sans nous le trésor peut virer les salaires. nos domaines de prédilections ce sont les deals avec les fournisseurs et les petits fonctionnaires qui pensent qu’on est important par ignorance.je suis aux finances malgré moi même car je voulais le trésor ou les impôts..mais hélas à l’époque mon grand père était malade et que je n’ai pas pu bosser et aujourd’hui me voila au SYNAFI.je durcis alors le ton non la voix.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:17, par Le Vigilent
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Pourquoi Laisser ces cancres, inconscients et apatrides empoisonner notre existence ? Ils ne sont meme pas capables de compendre le vrai send et les objectifs du fond commun. So on suit leur logique on devrait en faire beneficier tout agent implique dans la gestion des finances publiques quelque soit son ministers d’origine. Comment peut-on traiter de la meme facon ceux qui risquent a tout moment leur vie dans l’exercice de leur function et ceux qui don’t confortablement assis dans leurs bureaux climatises d’ou ils arnaquent les usages des services ? He pendent que ce syndicat est a la solde d’un groups mafieux qui.travaille a creer des difficultes au niveau des recettes (douanes, impots surtout) pour le budget de l’etat et rendre l’etat incapable d’honorer ses obligations et redre le pays ingouvernable.
    N’est-ce pas mieux de degager ces elements dangereux pendant qu’il est temps ?
    HOUTE A EUX ET PESTE SOIT DE CEUX QUI LES MANIPULENT !
    LE PEUPLE RESTE VIGILANT !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:33
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le fonds commun doit être reparti à tous les agents de l’Etat et non seulement aux financiers. Ils financent quoi ? au contraire c’est budgétivores. si le fonds commun ne peut pas être reparti à tous, que l’on utilise pour la contribution des universités pour les étudiants qui croupissent dans les salles d’exposition comme des objets d’art.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:38
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    celui qui n est pas satisfait de sa situation qu il demissionne et et repart passer le concours pour entrer a l enaref.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:40, par one pac
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    A tous ces braves travailleurs spoliés et épris de justice joignez vous à moi pour qu’ensemble on lance une pétition pour un traitement équitable des agents de la fonction publique. Nous réclamons une fonction publique juste et équitable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:46, par truth
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Bandes de jaloux, vous étiez ou quand les autres carburaient dur pour faire leur choix ? quand nous on va commencer pour nous la on va voir,espèce de tonneau vide,ne doit t-on pa encourager l’excellence depuis l’ENAREF pour que les premiers fassent leur choix d’abord et les cancres comme vous ensuite ? Pitié de pitoyables !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 12:52, par pelrawa
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Toute cette situation de fonds commun, statut particulier etc, c’étaient des instruments du régime défunt pour s’éterniser au pouvoir. Maintenant que ces partisans du sectarisme ne sont plus, je crois c’est l’occasion de faire fie de ses bavures et revoyons le salaire des fonctionnaires d’un manière générale à la hausse pour qu’ils puissent vivre décemment et on en parle plus. Ceux qui parle de droits acquis en matière de fonds commun se trompent, puisse ce droit même bafoue la constitution. << Tous les burkinabé sont égaux droit > >. par conséquent tous les fonctionnaires burkinabé de même niveau d’étude doivent avoir les mêmes droits. Nous savons qu’au Burkina, presque tout le monde n’entre pas en fonction publique par vocation mais par chance ou par malheur. réfléchissons un peu là !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 13:03
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    IL FAUT DES RETENUES SUR SALAIRE POUR FAIT DE GREVE ET LEUR SUPPRIMER LE FOND COMMUN DEFINITIVEMENT. UN FOND QUI NE SE JUSTIFIE PAS CAR TOUS LES AGENTS DE L’ETAT CONCOURRENT A L’ATTEINTE D’UN MEME OBJECTIF. QUE CE FOND COMMUN SOIT TRANSFORME EN 13EME MOIS POUR TOUT AGENT DE L’ETAT POUR PLUS DE JUSTICE. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 13:20, par Lamby
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Vraiment honte a vs.Battez vs aussi pour la suppression de l’IUTS.Quel traitement vs faites ?Bande d’irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 13:21, par Tanga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Si tous les commerçants et autre que les impôts ont tombé faisaient une marche de soutient au non paiement de FC (Fait Chier) ou pour son abolition ?
    Commerçants de toutes les contrées, levez vous car après vous avoir tombé, ils se font la bagarre pour le butin. Tous comme un seul, chassons les pour que nous petits frères et nos enfants puissent avoir du boulot ou continuer à commercer tranquillement !
    C’est nous qui cherchons l’argent mais c’est eux qui vivent avec. Plus rien ne doit être comme avant !!!
    Bannissons ces paresseux, usurpateurs de nos sous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 14:03, par soul
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Je suis du privé, mais je me demande dans quel pays nous sommes ? ya t il un font commun pour les enseignants ? les médecins.....? qui ont également la lourde charge d’éduquer, de soigner, de gérer les administrations.... Pourquoi donner toujours aux riches ? Malgré ces fonts communs ces agents sont les plus corrompus donc les plus riches du pays. ca me fait mal quand on classe la police de corrompu or ce sont les plus pauvres. ce font commun doit être partagé à tous les fonctions. sinon chaque ministère ouvrira sa caisse de font commun.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 14:18, par Rodrigue
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le ministère doit licencier ces gens et les remplacer par des patriotes, pour une fois l état doit prendre ses responsabilités et sanctionner ce syndicat de vautours pour servir d exemple
    Plus rien ne doit être comme avant

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 14:31, par Fils du pays
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    C’est triste et pitoyable !!! Eux ils reclame une repatition equitable d’un fond dont nous sommes tous acteurs de sa constitution pendant ce temps on suspend les indemnites des agents en position de stage. On convenez avec moi que les salaires des agents de FP burkina, je parle de ceux qui n’ont de statut particulier c’est à dire les ’’moins utiles’’, sont constitués à près de 45 à 50% d’indemnité. si, dans le but de montrer à l’opinion publique
    qu’on a la volonté d’assainir les finances publiques on peut soumettre ces agents qui se forment pour mieux servir à de telles épreuves, on doit être capable de surseoir à ce fond injuste ne serait que pour le présente budget... Dieu vous voit

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 14:35, par le lucde
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    LA SOLUTION c est de scinder le MEF COMME AVANT et leur part va augmenter c est tout simple que ca

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 15:22, par absent
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    MAIS des fonctionnaires qui font un sit in donc ne travaillent pas pour réclamer, non le salaire mais l’argent des taxes de retard et autres, des commerçants. ON DOIT LES VIRER DE SUITE car le salaire est déjà une cotisation du contribuable burkinabè !

    Mais ce fonds commun revient au Tresor public, pourquoi le distribuer comme si vous n’avez pas perçu votre salaire pour votre travail pour lequel vous êtes recrutés !
    Il faut que la Transition adopte des textes pendant qu’il est temps : chaque fonctionnaire a son salaire, un point, deux traits - tout autre revenu revient au peuple donc au trésor pour être alloué aux budgets des Ministères afin de combler des déficits chroniques.
    Maintenant, pour les grévistes, il faut décompter le temps perdu dans le salaire du mois.
    Si ça continue, pourquoi ne pas recruter ceux qui se bousculent pour postuler ?????
    L’emploi au Faso, c’est de l’or.
    mais ceux qui ont l’or s’amusent avec !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 15:26
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Fonctionnaires de tout le pays, Unissons nous.
    MEF : Ministère des Égoïstes Finis
    Finis les ridicules,
    Finis les comportements hautement honteux
    Nous fonctionnaires, nous sortirons si il n ya pas harmonisation des traitements salariaux et autres avantages.
    Nous vous mettons sur les faits accomplis
    N GAW, hééééééééééééééééé, N Gaw,

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 15:30, par SYNAFI
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    on est communiste piannnnnnnnn !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 15:34, par sid sid
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    wahou ! c’est dommage de découvrir le vrai visage du burkinabe ! oh oh ! quelle méchanceté ??? ne pas vouloir le bien de l’autre et surtout juger sans chercher a comprendre ! au burkina quel ministère n’a pas ses avantages et ses inconvénients ! chercher a savoir combien se partage ceux de l’onea,agriculture, commerce... si ya pas de bruit c’est que ya égalité ds le partage ! depuis des années ses types crient a l’injustice c’est que ua quelque chose qui ne va vraiment pas ! demandons des explications avant de juger. aujourd’hui c’est eux ,demain ca peut être ns !!!vraiment l’aigreur ne résous pas de problème. soyons objectif et juste vs verrez, que ça fait du bien ! ne soyons pas envieux et jaloux ; pensons a ce que ns gagnons ! surtout cherchons a comprendre avant de juger !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 16:16, par Chris
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Vous n’êtes que des jaloux et on vous comprend, c’est pas de votre faute, ce sont les caractéristiques même du Burkinabé. Mais vous vous foutez le doigt dans l’oeil, nous percevrons toujours le FC, bande d’aigri. Le concours de l’ENAREF n’est pas fermé.
    Je suis pour ceux qui revendiquent pour obtenir des avantages dans leur ministère mais pour ceux qui demandent à ce qu’on supprime les avantages des autres, c’est des sorciers, des gens mesquins et jaloux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 16:16, par Benao Cynthia
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Il y a toujours un sérieux problème. Tous les intervenants qui ne parlent que de répartition équitable de ces FC entre les fonctionnaire en général et ceux des finances en particulier, sont toujours et encore très loin du compte. Il n y a pas que les fonctionnaires au Faso. Et vous et nous savons qui sont les vrais déshérités du Faso. D’ailleurs, les salariés, y compris les fonctionnaires, représentent quel pourcentage des plus de 17.000.000 de burkinabè ? La justice sociale dont nous devons tous nous soucier, est celle qui prend en compte tous les burkiabè à travers des projet de développement (routes ; centres de santé en quantité et en qualité et bien équipés ; acquisition de matériel sanitaire de pointe pour soulager nos mères, pères, femmes, enfants qui souffrent de certaines pathologies et qui ne peuvent être pris en charge au Faso mais ne peuvent être évacués parce que non éligibles ... ; normalisation des écoles et classes sous paillotes ; ET JE SUIS SUR QUE CEUX ET CELLES QUI SE BATTENT AUJOURD’HUI AUTOUR DE FONDS QUI EN REALITE NE SONT QUE LE FRUIT DE LA SPOLIATION D’AUTRES BURKINABE, PEUVENT ALLONGER ET COMPLETER LA LISTE ; ....
    Bonne réflexion

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 16:30, par Benao Cynthia
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Il y a toujours un sérieux problème. Tous les intervenants qui ne parlent que de répartition équitable de ces FC entre les fonctionnaire en général et ceux des finances en particulier, sont toujours et encore très loin du compte. Il n y a pas que les fonctionnaires au Faso. Et vous et nous savons qui sont les vrais déshérités du Faso. D’ailleurs, les salariés, y compris les fonctionnaires, représentent quel pourcentage des plus de 17.000.000 de burkinabè ? La justice sociale dont nous devons tous nous soucier, est celle qui prend en compte tous les burkiabè à travers des projet de développement (routes ; centres de santé en quantité et en qualité et bien équipés ; acquisition de matériel sanitaire de pointe pour soulager nos mères, pères, femmes, enfants qui souffrent de certaines pathologies et qui ne peuvent être pris en charge au Faso mais ne peuvent être évacués parce que non éligibles ... ; normalisation des écoles et classes sous paillotes ; ET JE SUIS SUR QUE CEUX ET CELLES QUI SE BATTENT AUJOURD’HUI AUTOUR DE FONDS QUI EN REALITE NE SONT QUE LE FRUIT DE LA SPOLIATION D’AUTRES BURKINABE, PEUVENT ALLONGER ET COMPLETER LA LISTE ; ....
    Bonne réflexion

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 16:34, par mbs
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Moi, j’ai du mal à comprendre ceux qui condamne le SYNAFI. Il y a un "fond" à partager et eux ils perçoivent une part inférieure à celle de leurs collègues de même catégorie qu’eux ; C’est normal qu’ils réclament une répartition équitable.
    Nous autres "fonctionnaires de seconde zone" qui n’en bénéficions pas, libre à nous de réclamer ou pas une redistribution emprunte de justice sociale des ressources du pays.
    Ceux du trésor ont un meilleur traitement ;Qu’il en soit ainsi et Que les membres du gouvernement actuel ou futur ainsi que ceux du CNT ou de l’Assemblée à venir double ou triple leur salaire cela ne posera pas de problème (puisse que la porte à tous ces postes est ouverte à tout burkinabé sans discrimination comme argumentent certains) tant que la majorité des travailleurs se satisfont de leur salaire et que la population toute entière ne trouve rien à redire. Est-il défendu à un corps (syndicat) de demander des meilleures conditions salariales et une justice sociale ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 16:50, par Adouci
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Internaute 58 :
    Pourquoi s’allier aux revendications ? ils ont leur salaire pour faire le travail à eux confié. Point bar - le fond commun doit être supprimé ou reversé dans le trésor public
    Les marcheurs doivent être remerciés

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:12
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    dites moi ceux qui sont contre la revandication des financiers si vous n avez pas aussi des revendications laisser les autres revendiquer si vraiment s ils ont un protocole d accord signé en 2011 avec le gouvernement comme ils le pretendent.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:12, par pelega bouga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Mais ils sont inconscients ces gens souvenez vous qu’ au temps de l’ insurrection ces gens étaient clandestinement tous au bureau de peur de faire partir de la liste des absents que BEMBAMBA a demandé de dresser.J’ai mon camarade politicien qui justifiait ses absences aux marches et meetings au motif qu’ une liste circule a chaque jour de débrayage pour les absents et a nous de lui répondre ( que diras tu a tes enfants ?que quand on libérait le pays toi tu jouais a cache cache ?) bande d inconscients c’est du HARAM PURE ET DURE DIEU vous voit.Mais qu’attend l’ETAT pour remettre ces gens a leur place ? Des gens attendent avec de gros diplômes
    pour faire le travail a leur place qu’ on les renvois tous en provinces s’ils persistent a défaut de les dégager.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:13, par noonga sida
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Gare à vous si le 25 du mois nos salaires ne tombent pas, ce sera autres fonctionnaires contre fonctionnaire du MEF.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:15
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    courageux a vous seule la lutte paie

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:17, par Don’t cheat
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Vous aussi, remercions au moins le SY.N.AFI de nous avoir informés de ce qui se passe au MEF.! Qui savait qu’au Burkina il y a des fonctionnaires qui touchent au minimum quatre(04) salaires par mois ? Donc disons merci au SYNAFI pour l’information.
    L’indemnité de responsabilité financière est servie aux agents du MEF en tant qu’indemnité spécifique. Pourquoi donc ce pillage éhonté des deniers publics ? Vivement que le gouvernement de la transition règle au plus vite cette situation indécente.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:18
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    chaque corps a ses avantages si vous les autres fonctionnaires vous dormez c est votre probleme laisser les financiers mener leur lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:27, par M. Truth
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Internaute 62, ainsi donc vous pensez que voler c’est du bien. Les pénalités c’est l’argent de nous tous. Pourquoi diable c’est vous seuls qui vous les distribuez. C’est indécent, illicite et haram tout comme le butin de vol.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 17:38, par BOUGNINGA Bibèga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    SYNAFI soyez responsable car un syndicat sérieux doit respecter les textes. Non seulement on vous sert le fond commun illégalement et encore vous faites de bruit. Et c’est vous qui chaque jours escroquer les gens( les marchés publics, les avancements des agents vous demander des pots de vins avant de traiter les dossiers). Tout dossier qui arrive au finance peine à etre traité comme quoi les DAF doivent vous mouiller la barbe d’abord. tout DAF qui ne le fait pas voit ces dossiers rejetés. je suis un financier je sais tout, il faut qu’on supprime cette histoire de fond communs et on le transforme en indemnité pour tous les agents de la fonction publique et c’est fini.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 18:12, par Sidnooma
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Chers internautes, une confidence : dans les rues de Ouaga, il se susurre que de sales choses relatives aux concours directs du MEF se mijotent : des individus seraient entrain de proposer l’admission au concours à des candidats contre la somme de quatre(04) million de francs CFA. Nous invitons donc le ministre de la fonction publique, la gendarmerie et la police à diligenter une enquête pour vérifier ces rumeurs persistantes.
    Que voulez-vous ? Dans ce ministère, le pillage des deniers publics est légalisé par un décret ministériel. Triste tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 19:02, par Wendbénédo
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Le linge sale se lave en famille.C’ est du desordre et une fuite de responsabilité dans ce ministère.Ce problème ne mérite pas un sit in.Le SYNAFI vient de prouver a l opinion publique que tout l argent du contribuable ne rentre pas dans les caisse de l etat.Vous venez de créer le doute dans l esprist du contribuable qui s acquite de ces dites pénalités.L état devrait suspendre temporairement ces pénalités sous peine de voir un bras de fer entre contribuable et agents de finances.Le SYNAFI doit se racheter en encouragent le paiement des taxes avant date écheante ou bien trouver autre choses pour apaiser les tensions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 21:25, par passakziri
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Merci de nous informer que nos caisses fonctionnent ainsi. Ceux qui en ont accès se servent comme ils veulent et mettent le pays en berne ? C’est de l’égoisme .
    On nous disais hier qu’un DG des Douanes a pu percevoir légalement des centaines de millions comme avantages. Aujourd’hui c est votre fond commun qui surgit. Pauvres de nous. ON vous paye vos salaires pour quoi alors ? pour l’absentéisme et le laxisme ? Non rien ne doit être comme avant. Comme vous en faites vous même allusions, ces maudits fonds mal justifiables sont à supprimer simplement et à être investis là ou il le faut. Pas question que les serpents mordent nos enfants dans leur classes sous paillotes, que nos hôpitaux soient inéquipées, que nous restons assoiffés par manque de forages, que nos toits s’écroulent à la première pluie par manque d’assainissement approprié, que le gouvernement demande de l’aide pour prendre en charge 20 000 sinistrés et que pendant ce temps des privillégiés se servent comme ils veulent dans les caisses de l’état. Nous exigeons une transparence sur tous les fonds spéciaux existant dans tous les domaines, mieux leur suppression pure et simple.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 21:35, par Mosesbla
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Je me rejouis aujourd’hui de savoir qu’aujourd’hui quand on perd des avantages, on est motivé a sortir crier haut et fort l’injustice. Il ya de cela quelques années(06 ans environ), lorsque le syndicat convoquait une rencontre au sein du Mef, seuls les agents des directions telles que la DGCOOP, la DGEP, DGMP,... et quelques agents de la DGB, DAF y participaient. On voyait les agents de la DGB qui arpentaient les couloirs du MEF et regardaient les manifestants( leurs collègues d’autres directions) par dessus le deuxième etage. Ils avaient des avantages colossaux, donc pourquoi participer à ces rencontres. La mise en place d’un nouveau dispositif au sein du département a favorisé la suppression et/ou la répartition de ces avantages avec d’autres directions. Ça c’était un problème interne au sein des financiers. Aujourd’hui c’est contre les structures du même ministère. A cette allure, on va assister à un clash dans le département et surtout avec nos collègues des autres ministeres sinon on y prends pas garde. Un financier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 21:37, par mathieu
    En réponse à : le syanfi durcit le ton

    bandes de yoyoux, nous sommes des derniers de classe, mais nous allons bloquer vos salaires

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 21:48, par mathieu
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    chers amis, nous n avons plus d autres choix que de continuer la lutte. N écoutez pas ceux qui racontent leur vie. Qui a peur de qui dans ce pays ? N’importe qui peut intervenir pour racontez n’importe quoi ;la jalousie n’a pas commencer aujord’hui ;

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:33, par REVOLUTION
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    ehhhh ça fait pitié. Cette injustice crée sous le régime de la Compaorose doit prendre fin. Ce qui est révoltant c’est le silence coupable des TRANSITAIRES. Je pense que notre REVOLUTION n’a vraiment pas servi à grand chose. Ils sont combien les maitrisards en économie, gestion,.. qui ne peuvent même pas avoir un stage. Supprimer ces fonds volés et revoyez à la hausse le niveau des salaires de l’ensemble des agents de l’administration publique... SANKARA DOIT SE RETOURNER DANS SA TOMBE. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:47, par plus rien ne sera comme avant
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    mon oeil wai.votre fond commun la ca vous amene ou.penser a ce qui sont a lhopital.votre fond commun vous naurai pas ca.pian ,allez y travailler dans vos bureau au lieu de faire des revendication.merrrrddde

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 11:13, par kalensanga
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    que l on fasse la répartition de ce fond commun a tout le monde parce que a tous les niveau il y a des risques. Les militaires tombes au mali au soudan les policiers qu’ on tuent dans les patrouilles les enseignants dans les brousses les pandores qui sont vises par les délinquants .....c est dur

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 17:28, par Wendtongo
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Pensez aussi å ceux qui sont regisseurs de recettes et qui ne beneficient pas de ces fonds. Je veux parler des regisseurs de la sante.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 20:18, par ghandi
    En réponse à : Ministère de l’Economie et des finances : Le SYNAFI durcit le ton

    Les frères si vous insistez , persistez et signez vous aurez semé le vent de la revolte des autres agents de la FP.et rassurez-vous que la tempète qu’aura suscité cette revolte ferra tomber tout le mythe avantageux qui entoure votre job tel un derrière denudé par un tourbillon emportant le morceau de pagne le crouvant.Alors mes frère cessez à temps vos agitations et rappelez-vous qu’un deal se traite tjrs à la sournoise et reprenez votre boulot ;sinon vous gouterez à la misère que vivent la majorité des agents de la FP de ce pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés