Bobo-Dioulasso : Un réseau de reconditionnement frauduleux de bouteilles de gaz démantelé

mercredi 12 août 2015 à 00h42min

Démantèlement d’un réseau de reconditionnement de bouteille de gaz et bilan de l’opération dite contrôle spécial « Ramadan » a été l’objet d’une conférence de presse organisée par le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat ce mardi 11 août à Bobo-Dioulasso. Elle a été animée par le secrétaire général du ministère Sibiri Sanou, entouré du directeur régional Mahamadou Rouamba et Abdoulaye Domboué Coulibaly, directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes.

Bobo-Dioulasso : Un réseau de reconditionnement frauduleux de bouteilles de gaz démantelé

De l’huile alimentaire, des vinaigre, des bonbons, du riz de 5kg, des savons liquides, des mayonnaises, des fromages, des cubes maggi, des boissons en cannettes, des arômes maggi, du jus en poudre, des céréales pour enfant, des saucisses de poulet, des olives, de l’eau de javel, du lait nido (…), etc de qualité douteuse et / ou périmés, le tout d’une valeur totale de 8 732 900 FCFA. C’est en substance le bilan de l’opération contrôle spécial « ramadan » menée sur la période du 18 juin au 16 juillet sur toute l’étendue du territoire. Selon le secrétaire général du MICA, Sibiri Sanou, le contrôle a concerné les points de ravitaillement des populations, notamment les boutiques de quartiers, les alimentations et les boutiques de marché.lire la suite sur hauts-bassins.lefaso.net

Messages

  • La meilleure facon, c’est de consommer burkinabe.

  • - Il demande pour donner à sa bouche (bonss kô noorôn). C’est le terme utilisé au Burkina pour faire du n’importe quoi !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Soient les autorités prennent les dispositions nécessaires pour faire des contrôles efficaces et appliquer des sanctions exemplaires et dissuasives, soit on arrête de nous divertir. 8 732 900 F sur toute l’étendue du territoire ? Foutaises. Même un élève de 6eme peut en une semaine faire mieux dans la ville de Ouagadougou. Pendant que vous y êtes, que devient l’affaire de celui qui fabriquait de l’huile alimentaire avec de l’huile de vidange ? Et celui qui reconditionnait le riz ? Si on informe la population, c’est qu’on souhaite sa collaboration. Il faut donc un suivi et une information en retour pour que la population sache que sa collaboration a été efficace car les malfrats ont été punis. Autrement, le black out fait penser qu’il y aurait eu des arrangements derrière. En tout cas, je persiste et signe, seulement au marché de Baskuy, on peut trouver plus que 8 000 000 de produits périmés.

  • si on n’y prend garde nous allons tous en payer le prix. Il faut que nos autorités prennent ce problème à bras le corps sinon chaque jour avec son lot de produits périmés ou de produits fabriqués avec des substances dangereuses, cela ne fera que nous précipiter dans la tombe puisque nous mangeons, nous buvons et nous respirons tous les jours la mort. Il faut aussi que les populations aient le courage de dénoncer toute activité de production suspecte. courage à tous ceux qui luttent pour notre bien être.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés