Académie Militaire Georges Namoano : 46 sous-lieutenants pour le « Renouveau »

dimanche 9 août 2015 à 23h50min

La 14e promotion d’élèves-officiers d’actives de l’Académie militaire Georges Namoano est désormais opérationnelle. Après deux ans passés à l’académie, les 46 sous-lieutenants de dix nationalités ont reçu leurs épaulettes, marquant la fin de la formation. C’était au cours d’une cérémonie le 8 aout 2015 dans l’enceinte de l’école à Pô, en présence du président Michel Kafando, chef suprême des armées qui a baptisé la promotion, « Renouveau ».

Académie Militaire Georges Namoano : 46 sous-lieutenants pour le « Renouveau »

Deux ans après leur entrée à l’Académie Georges Namoano, un certain 29 septembre 2013, les 46 élèves en ressortent avec le grade de sous-lieutenants. Avec une moyenne de 13, 245, le Chef d’Etat major général des armées, le général Pingrenoma Zagré les a jugés dignes de porter l’épaulette de sous-lieutenant.

Pour le commandant de l’académie, la 14e promotion a fait montre d’une grande capacité d’adaptation et d’assimilation à la satisfaction de l’encadrement, ce qui a valu la cérémonie de remises d’attributs. « Ils ont passé toutes les étapes prévues au programme de leur formation. De façon méthodique, les modules planifiés ont été dispensés afin d’assurer deux exigences de la formation initiales », a dit le colonel Djibril Nacro.

Il s’agit des exigences fondamentales qui confèrent au jeune officier les capacités et les aptitudes nécessaires à son premier emploi et les exigences complémentaires qui concernent les éléments d’environnement qui permettent à l’officier de prendre pied dans un milieu national, mais de plus en plus international.

Ce ne fut pas facile, reconnaitra le délégué de la promotion, Harouna Diallo. A commencer par la phase initiatique, appelée « Buur ». C’est « une période difficile et jalonnée de multiples péripéties , qui consiste à inculquer aux jeunes soldats les rudiments de la vie militaire à savoir, la ponctualité , la discipline , la rigueur, le gout de l’effort conjugués à l’esprit de cohésion , la solidarité , le don de soi ». Après l’initiation, des connaissances théoriques et pratiques sur les disciplines militaires leur ont été enseignées.

Prêts pour servir

Après cette formation initiale d’officiers, les 46 désormais anciens pensionnaires sont maintenant opérationnels et prêts à servir leurs différentes armées. « Les connaissances acquises deux années durant dans cette école sont enrichissantes. Elles permettront sans doute de mener à bien les missions qui nous seront confiées, nonobstant la situation sécuritaire dégradante en Afrique et particulièrement dans notre sous-région. L’ennemi a changé de visage et il faut redoubler de vigilance ». La promotion s’est ainsi engagée à apporter sa contribution à l’édification d’une Afrique de Paix et de prospérité.

Pour ce faire, les jeunes sous-lieutenants devront toujours se surpasser et se remettre en cause. « Le diplôme de l’AMGN, aussi prestigieux soit-il, n’exempte personne d’un constant apprentissage : connaissance du milieu, constante quête du savoir et évaluation au regard des valeurs de la nation. Il vous arrivera de devoir décider dans l’incertitude, ayez cette force de caractère pour oser inventer ce climat serein de sécurité auquel vos nations respectives aspirent », leur a lancé le colonel Djibril Nacro avant de terminer en demandant aux impétrants d’être des hommes et des femmes d’honneur, qui portent haut le flambeau de l’institution militaire, vivant en phase avec leurs nations et à son service.

En tout cas, c’est le vœu du parrain de cette 14e crue de l’AMGN qui a lancé à ses filleuls, que c’est aux pieds du mur que l’on reconnait le vrai maçon. Ibrahim Traoré a souhaité à ses filleuls de faire belle carrière militaire.

Quant au président du Faso qui a baptisé la promotion sous le nom de, « Renouveau », il a particulièrement apprécié la cérémonie de sortie qui a réuni tous les chefs militaires. Pour Michel Kafando, « au-delà du rituel c’est une fête de l’armée. Elle est réunie. Du plus petit au plus grand transcendant les clivages ».

SOS pour le devenir de l’académie

Le colonel Djibril Nacro, commandant l’AMGN a fait savoir au président Michel Kafando, chef suprême des armées, qu’une « attention particulière est souhaitable sur le devenir de l’école ».
Il a plaidé pour des orientations stratégiques, notamment en termes d’engagements pour les opérations stratégiques de soutien à la paix qui impactent fortement sur le secteur de la formation. « Le rythme des déploiements implique une politique de formation robuste, cohérente, et réaliste fondée sur une ingénierie de la formation. C’est en cela que l’AMGN marcherait à la convergence des besoins, de la raison et des menaces ».
Il faut agir, parce que de l’avis du commandant, « l’AMGN a une réputation et un label qu’il importe de pérenniser par une savante adaptabilité qui elle-même viendrait de l’ingéniosité des personnels burkinabè ».

Tiga Cheick Sawadogo
tigacheick@hotmail.fr
lefaso.net

Encadré : Ce qu’il faut savoir de la 14e promotion

L’âge moyen de la promotion est de 26 ans. Les 46 qui la composent ont un niveau minimum de Bac+3.

La 14e promotion est composé de 10 nationalités dont :
Trois Nigériens
Deux Ivoiriens
Un Malien
Deux Béninois,
Deux Sénégalais
Deux Togolais
Un Djiboutien
Deux Gabonais
Un Guinéen
30 Burkinabè
On y compte trois personnels féminins (deux Burkinabè et une béninoise)

Portfolio

Messages

  • Autant la promotion de la jeunesse, autant laisser partir les colonels épuisés et incapables d’accomplir des missions dynamiques au profit de la nation si ce n’est glaner le peu de ressource recueillie lors des missions ONUSIENNES ? Dommage que notre armée , par le pléthore de colonels va être une bombe dans un proche avenir de part la tension générationnelle ? Vivement une halte dans les avancements de complaisance afin de désamorcer la bombe en perspective ?

  • Félicitations aux nouveaux Sous-Lieutenants !
    Une question comme ça en passant : Pourquoi à la cérémonie de leur sortie, le Président du Faso (ancien comme l’actuel) est présent ? Il y a beaucoup de sorties des écoles de formation comme les médecins, les magistrats, les financiers, les agents de santé, les agents de l’éducation, etc. mais on ne voit pas le PF là-bas, des fois même pas un ministre. Ou bien c’est parce que le PF est le Chef-suprême des armées ? Si c’est le cas, je crois que le PF est le Premier Magistrat aussi mais on ne le voit pas souvent pour ne pas dire qu’on le voit à la cérémonie de sortie des magistrats. La question parait un peu banale mais je souhaite avoir une réponse. Fo pa fassé, nou ve conètre !

  • Félicitations au commandant de cette académie qui dans son discours a souligné
    avec clairvoyance et pertinence les points forts et les points faibles de cette école.

  • Vivement que le nom de baptême"RENOUVEAU" de cette promotion renouvelle vraiment la vision et la position de l’armée Burkinabè.
    Vive le Burkina Faso
    Vive l’armée Burkinabè intègre
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Encore une entorse grave à la hiérarchie dans l’armée : un commandant d’une école de formation d’officiers qui fait ses doléances directement au président du Faso. Ce sont des problèmes subalternes qu’il doit poser à son supérieur direct qui prendra les mesures nécessaires. 15 JAR. (pour les profanes, c’est 15 Jours d’Arrêt de Rigueur). Cela ne vous dit rien ? C’est 15 jours de prison.
    Autre détail : la photo avec le président du Faso devrait être plus disciplinée dans la posture des nouveaux officiers.

  • Felicitation à la hierrachie militaire, c’est un honeur pr le Burkina Faso d’avoir une si prestigieuse ecole.On aurait peut êtr payé très cher pour les former ailleurs.Merci et faisons tout pour rendre cette école attrayante.

  • C’est le meme inenarrable Djendjere en boubou dagara ou bien c’est une ressemblance ? Si c’est lui, a quel titre ? ce mogo devrait apprendre a se faire rare car il ressuscite nos sentiments de revolte. S’ il ne le sait pas, on ne le pige pas , sa bobine.

  • A celui qui a pose la question en passant pour comprendre pourquoi le PF est toujours present que de petits sous- officiers qui sont alles courir et ramper sur le pic Nahouri sortent, moi j’ai une tentative de reponse pour lui. le PF est l’ actuel President. Les jeunes Lieutenants seront certainement President edans 20 ans au detour d’ un coup d’ etat. S’ ils ne sont pas presidents, ils seront PM comme Zida. S’ ils ne sont pas PM ils peuvent ete chef d’ etat major Particulier du President. Ils sont dionc des collegues. C’est pourquyoi, les collegues apprennent a se respecter entre eux. Des medecins qui sortent, ca fait quoi a qui ? Ils ne peuvent meme pas tuer une mouche avec lerus seringues qu’ ils n’ ont souvent meme pas puisque c’est le malade qui doit tout apporter. Dwes juges qui sortent, ca derange qui ? Ils sont acquis pour la plupart. lol

  • Waiie !! les garcons ont maigri, deh. Mais prenons rendez- vus dans 5 ans. Ces fils de fer seront de veritables buffles tellement ils vont manger. Officier au Burkina, ya a manger, deh !!!

  • moi personnellement cette ecole me fait rêver. elle a une tres belle reputation en afrique et ailleurs..cest simplement l’une des meilleurs

  • je suis un BURKINABE né le 13/10/1991 ,je suis titulaire d’un BTS d’Etat en maintenance industrielle, je suis en année de licence cette année,j’aimerais savoir s’il y’a une possibilité pour moi de faire le concours d’officiers à l’Academie Militaire Georges Namoano avec le BTS d’Etat ? je rève vraiment de faire cette école et ce serais ma manière à moi de participer au developpement de ma nation en partageant mon génie créateur.je suis aussi titulaire d’un BAC F3, d’un BEP Mainenance Industrielle,d’un CAP Monteur Electricien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés