Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

samedi 8 août 2015 à 20h01min

Partie en fumée dès les premières heures de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, l’Assemblée nationale (du moins, ses restes) fait l’objet d’une proposition de son érection en « Musée à ciel ouvert » portée par le Groupe d’initiative pour Eriger les Ruines de l’Assemblée nationale en Musée (ERIG AN-Musée). Pour incarner l’idée, une pétition a été lancée dans la soirée de vendredi, 7 août 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

Les porteurs du projet se réjouissent que l’idée émise « dès les premiers moments » de l’insurrection via certains médias en ligne ait rencontré l’assentiment et reçu le soutien de nombreux burkinabè. Selon Idrissa Diarra, coordonnateur de l’initiative, ERIG AN-Musée, ce projet a fait l’objet d’intenses, de longues réflexions et démarches administratives depuis novembre 2014.

Pour les porteurs de l’initiative, plusieurs raisons militent en l’érection des ruines de la représentation nationale en Musée. L’endroit revêt, de leur avis, des valeurs relatives à la « démocratie », « histoire », « culture », « éducation », au « tourisme », etc.

« ERIG AN-Musée nourrit donc le projet d’œuvrer à ce que les autorités prennent des textes sous forme de loi, pour reconnaître les ruines de l’Assemblée nationale, comme un Musée à ciel ouvert, pour toutes les Générations, présentes et futures », a expliqué Idrissa Diarra, politologue, par ailleurs coordonnateur du Mouvement de la Génération Consciente du Faso (MGC/Faso).

D’où cette action de pétition qui vise à collecter 15 000 signatures (au moins) dans un délai d’environ un mois. Cet exercice ouvert à l’ensemble des Burkinabè, tant au plan national que de la diaspora remplissant les conditions (notamment l’âge), sera soumis au Conseil national de la Transition (CNT) en vue de l’élaboration d’une loi.

« Il faut le souligner, cette pétition soutient des idées et initiatives originales, s’inscrivant dans l’écriture de l’histoire du Burkina. Le projet a été structuré et soutenu publiquement dans les médias en ligne, seulement quelques jours après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Vu le témoignage des soutiens à l’issue de la publication de cette idée en ligne, des démarches administratives par correspondance ont été entreprises auprès des plus hautes autorités. Dans ce registre, une correspondance adressée à SEM le Premier ministre a été introduite en date du 22 novembre 2014 avec une ampliation à la Grande chancellerie des Ordres burkinabè, déposée le 26 novembre 2014. Par la suite, auprès du Conseil national de la Transition, une correspondance datée du 5 janvier 2015 a été adressée aux députés », a relaté le porte-parole des initiateurs à la conférence, M. Diarra.

Le processus de la pétition, auquel les initiateurs disent espérer que les autorités seront les premières à souscrire, répond, selon eux, à une volonté de contribuer à l’édification de l’histoire et du patrimoine national pour les générations présentes et futures.

C’est pourquoi, lancent-ils un appel à l’ensemble des Burkinabè et organisations qui épousent l’idée, à rejoindre le projet pour l’atteinte de l’objectif commun.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août 2015 à 21:26, par pazougnam
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Une tres mauvaise idee qu’il convient de laisser tout de suite. Le musee national est la qui de vous a deja visite ca. Le centre de notre ville ne saurait garder des ruines sous aucun pretexte encore moins un esprit que beaucoup ont deja oublie. L’an doit etre reconstruite et elle le sera. Que ceux qui veulent un musee ouvert achetent et transforment la residence de francois compaore.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 23:44, par kouadio
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Le larle Abga avait dit qu’un jour les derniers seront le premiers et ;les premiers les derniers.c’est ce qui arrive au Burkina aujourd’hui. Faire un musee a ciel ouvert et il vous faut une loi dans ce sens. Vous n’avez pas besoin d’une petition, allez directement voir l’autre mediocre Sy et il va faire passer ca au vote par la methide sherif. Du courage les gars nous avancons seulement. Mais bientot tout cela sera qu’un mauvais souvenir pour les burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2015 à 11:50, par Claudy
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Superbe idée au Burkina Faso ! La Génération Consciente est en mouvement et je ne peux que l’approuver ! Du courage et franc succès à l’initiative ! Je suis avec vous.
    Mouvement de la Génération Consciente
    Claudy

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2015 à 15:29, par L’alternateur
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Bonjour chers internautes ,
    Je pense plutôt qu’il faut en faire des chambres de passe pour ceux qui ont voulu dissimuler les preuves de leur gestion catastrophique durant leur passage à l’assemblée .

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2015 à 15:52
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Il faut eviter de vendre au yeux du monde entier notre manque de democrastie notre incomprehention de la liberté d’expression et de manifestations, notre agressivitee et sauvagerie. Cest tres simple. Evitons des betises cette violencen’est pas educatif mais plutôt destructrice de la société Burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 10:14
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    je voudrais avant toute chose saluer cette noble initiative car si ce but est atteint il pourrait servir d’exemple à tout les députes qui continus d’ encourager de très mauvaises initiatives.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 10:45, par La plume du diable
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Très bonne initiative qui s’inscrit en droit ligne dans le slogan" Plus Rien Ne Sera Comme Avant". Ce musée il faut bien le clôturer et orner de l’extérieur comme de l’intérieur sur les murs les images vivantes de l’insurrection du 30 31 octobre 2015.Ce musée sera un passage obligé pour chaque législature pour prêter serment. Il sera de même pour les Magistrats, les Membres du gouvernements, la Haute Cour de Justice, l’Autorité Supérieure du Contrôle de l’Etat, les Inspecteurs des impôts et de la Douane. Ce musée sera à coup sûr un lieu d’initiation à la bonne gouvernance de notre pays. Je demande au Conseil National de la Transition de carburer dur pour ce temps qui reste afin d’apporter tous les changements qui peuvent exister aussi bien de la justice que des autres organes étatiques. Il faut que tout soit balisé sous la Transition afin d’éviter tout dérapage. L’indiscipline doit être combattue partout. Le laxisme et l’affairisme dans le contrôle des grands travaux doivent être combattus et sanctionnés comme il se doit. Courage aux initiateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 10:50, par Karim
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Courrage !!! à vous bonne initiative

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 11:38, par lecoco
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Y-a-t-il vraiment nécessité de perdre de l’énergie et de l’argent sur une telle initiative dans un contexte burkinabé actuel ?????
    il y a vraiment des gens qui manquent de l’ambition pour ce pays. Au lieu d’avancer on est toujours en train de reculer et d’amener le débat ailleurs. On en arrive à croire qu’il y a des gens qui n’ont jamais vraiment eu faim dans ce pays. Plutôt que de réhabiliter le bâtiment ??? Je suis vraiment sidéré

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 12:11
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Tout en étant pas contre l’idée, le faites qu’il soit à ciel ouvert pose un sérieux problème. Au fil du temps l’édifice va souffrir de l’effet des phénomènes naturelles que sont la pluie, le vent, etc. Il faudra voir des possibilités de protection afin de garder pour très très longtemps tous les stigmates afin l’effet escompté puisse toujours être visible sur les lieux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 13:49, par Alexio
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Une belle idee qui servira de garde-fous et temoin desuasif des avideurs du pouvoir a vie au Faso.

    Cette iniative en vaut la peine, quand je vois le REMEMBERING de l Atome nucleaire decharger sur Nagasaki, au Japon par les Americains.

    Les generations se recueillent jusqu a nos jours devant le monument de cette guerre horrible et insencee.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2015 à 17:52, par Taaksewousgo
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Il faut qu’on essaye de se surpasser pour éviter de vouloir transformer tous ce qui nous passe dans la tête en projet national. Avez-vous pensé à comment ce musée sera géré ? A combien va s’élever son budget annuel de fonctionnement ? Nous avons déjà quelques institutions muséales qui ont des difficultés pour fonctionner, est-ce que ce projet ne va pas créer plus de problèmes à notre budget toujours déficitaire ? Je pense qu’une salle dans la nouvelle assemblée qui sera reconstruite pourrait servir de musée avec des photos poignantes du soulèvement des 30 et 31 octobre 2015. Évitons le populisme car beaucoup ne savent pas ce que c’est un musée ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2015 à 09:58
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    très bonne idée, où est ce qu’on aller pour signer ?
    Suggestion, il faudra inscrire dans la lois comment entretenir ce musée. La source de financement pourrait comporter une contribution des populations

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 08:55, par RIDI
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    Je pense que les syndicats gagneraient a faciliter l organisation des élections afin de pouvoir negocier avec les FUTURES nouvelles autorités elues car les organes de la transitions ont montré leurs limites malgré leur enthousiasme au debut. Aidez les a reussir l organisation des élections.
    Les futures autorités doivent déjà plancher sur ces patates chaudes et apportés de rapides solutions au lendemain de leur election.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2015 à 09:45, par Yamsaba
    En réponse à : Ruines de l’Assemblée nationale : Une pétition pour son érection en Musée

    A ce rythme vous aller faire de toutes les maisons brulées des musées. Soyons sérieux les gars, le train du développement n’attend pas les retardataires. Perdre de temps, de l’énergie et de l’argent pour des idées qui n’en valent pas la peine ne fera que nous mettre en retard par rapport au développement du pays. Quelles recettes comptez-vous tirer de cette œuvre ?....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés