Banditisme à Ouagadougou : Deux individus emportent plus de 600 000 F CFA d’une boutique

jeudi 6 août 2015 à 00h25min

Le « Far-West » s’exporte au Burkina. Dans la nuit du mardi 04 août 2015, aux environs de 21 h, deux individus armés ont fait irruption dans un commerce situé au quartier Nab-Puugo, dans l’ex arrondissement de Boulmiougou. Après avoir menacé le propriétaire des lieux ainsi que les clients qui s’y trouvaient, les deux bandits sont repartis avec un butin de plus de 600 000 F CFA en nature et en espèces. L’opération n’a duré qu’environ quatre minutes, selon la principale victime.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Banditisme à Ouagadougou : Deux individus emportent plus de 600 000 F CFA d’une boutique

Qui aurait pu douter qu’il se tramait quelque chose dans la boutique de O.I. peu avant 22h ? Tout avait l’air normal, à en croire les voisins au moment du forfait des deux individus. D’après la description faite par les témoins, ils étaient de teint noir, grands de taille et vêtus de blousons. L’un était positionné à l’entrée de la grille. Il avait pour mission de ne pas éveiller les soupçons des clients lorsqu’ils entraient dans la boutique. Dès que l’agneau revenait à la bergerie, il lui était impossible de revenir sur ses pas. Le loup y était déjà. L’autre bandit devait déposséder le boutiquier ainsi que les clients jusqu’au dernier centime. Les deux acolytes avaient des armes à feu de fabrication artisanale. D’après O.I., ils ont obligé les huit clients à se coucher visage contre terre, au risque de se prendre une balle.

Butin

Même s’il n’y a eu aucun blessé, les bandits sont repartis bien chargés à bord d’une moto de marque Sirius. O.I. , le boutiquier, a perdu 400 000 F en liquidité, deux téléphones portables, des cartes de recharges de téléphonie mobile d’une valeur de 150 000 F et des cartes de recharge CanalSat de 50 000 F. Venu s’acheter des unités, un gérant de cave a perdu 65 000 F. Un autre jeune qui avait l’infortune de se trouver sur les lieux, a également perdu deux téléphones plus son portefeuille qui contenait sa carte nationale d’identité et les documents de sa moto.
Ce braquage ne semble pas être un acte isolé et il aurait un rapport, selon les riverains, avec les autres attaques qui ont eu lieu quelques jours plus tôt dans des commerces non loin de là. En attendant que la gendarmerie ou la police mette fin à leur parcours, ces bandits courent toujours et l’on se demande qui sera leur prochaine victime.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés