Bobo-Dioulasso : L’ABMAQ veut faire de la qualité une réalité au Burkina

lundi 3 août 2015 à 04h36min

« La qualité comme outil de satisfaction client et d’amélioration des performances des entreprises au Burkina Faso », a été la matière à réflexion de la 25ème journée nationale de la qualité tenue du 27 au 30 juillet 2015 à Bobo-Dioulasso. Formation certifiant ISO 9001 foundation, conférence-débats, rue marchande ont meublé ces journées présidées et parrainées respectivement par le directeur général de la Sofitex et celui de la Sonabhy. La cérémonie de clôture a eu lieu ce jeudi 30 juillet avec plus d’engagement dans la démarche qualité au Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : L’ABMAQ veut faire de la qualité une réalité au Burkina

La25èmejournée nationale de la qualité (JNQ), selon le président de l’Association burkinabè pour le management et la qualité (ABMAQ), Alexandre Sanfo, initiatrice de l’évènement, s’est très bien déroulée. Pendant quatre jours, plusieurs activités ont été réalisées en rapport avec la quête de la qualité. Principalement marquée par une formation : Iso Fundation, elle a réuni plus d’une vingtaine de participants – notamment des jeunes - animés de grandes ambitions de création d’entreprises.
« Cette formation a permis aux auditeurs de se familiariser d’une part avec les concepts de système de management de la qualité tels que définis par la norme ISO 9001, d’autre part avec la mise en œuvre des exigences de ISO 9001. La formation a pris fin avec l’examen de certification », a confié le rapporteur général de ces journées. D’autres thématiques relatives à la qualité ont été développées à travers des conférences animées par des personnalités rompues à la matière. Ce sont entre autres :
-  L’importance de la communication et de la gestion du changement dans la réussite d’un projet Qualité,
-  La qualité comme levier de productivité et de développement des PME/PMI,
-  La qualité et la fonction métrologie,
-  Les enjeux de l’évaluation de la conformité et l’accréditation pour les entreprises au BF.
A cela s’ajoute la rue marchande à la place Tiéfo Amoro qui a connu la participation de plusieurs entreprises, d’où la conviction du président de l’ABMAQ du succès de ces journées.

Un audit pour plus de perspectives dans la qualité

Au sortir de cette 25ème JNQ, de forts engagements ont été pris par le secrétariat permanent de l’ABMAQ. « Cela fait 25 ans que nous organisons les journées de la qualité et nous devons maintenant voir dans quelles mesures nous pouvons restructurer cette organisation afin d’offrir un plus à nos entreprises », note Alexandre Sanfo. Pour lui, beaucoup d’entreprises veulent aujourd’hui s’engager dans la démarche qualité et n’attendent seulement que l’accompagnement de l’Association qui se veut aujourd’hui forte. C’est dans ce cadre que le Programme d’Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) a lancé un audit de l’ABMAQ, histoire de baliser les perspectives d’une association forte à même de pouvoir accompagner les entreprises du Burkina dans leur quête d’accroissement de la productivité.

Plus qu’un luxe, la qualité est une nécessité

La qualité, foi du directeur d’audit et de qualité, représentant le directeur général de la Sonabhy, est une voix d’excellence pour la performance et la Sonabhy qui est une société certifiée depuis 2013 s’est résolument engagée dans cette démarche. Et d’ajouter que : « La qualité est synonyme de satisfaction du client et cette satisfaction est mutuellement partagé entre le client et l’entreprise ». Autrement dit la qualité dans sa dimension de performance est un outil essentiel pour la pérennité des différentes entreprises au Burkina. Joseph Diasso ne manque donc pas de saisir l’occasion pour inviter les entreprises aussi bien privées que publiques à adhérer à cette démarche parce que, a-t- il : « quoi qu’on dise, la qualité n’est plus un luxe mais plutôt une nécessité ». Même son de cloche avec le secrétaire général représentant du directeur général de la Sofitex, Jonas Bayoulou. Il a salué l’esprit de la continuité de ces journées qui à son avis est extrêmement important pour une organisation qui existe depuis plusieurs années. A l’entendre, pour cette 25ème journée, c’est la richesse des débats et la formation certifiante qui ont été l’innovation majeure. Et si elles se poursuivent – les JNQ -, les perspectives seront sans doute plus intéressantes, selon le représentant du directeur général de la Sofitex. Jonas Bayoulou a appelé les entreprises à une forte participation avec l’espoir que dans l’environnement qualité, plusieurs compétencessoient diffusées. Le représentant du gouvernement s’est légitimement réjoui de la ferme détermination de l’ensemble des acteurs économiques du pays et particulièrement du domaine, à imprimer à travers ces journées un rôle catalyseur pour une véritable Culture Qualité au Burkina. L’ABMAQ entend continuer à multiplier les efforts dans la dynamique de son plan stratégique sur des projets plus impactant et surtout créateurs de valeurs et de développement pour nos entreprises, nos économies et nos populations.
Rendez-vous est pris pour la 26ème JNQ, qui se tiendra probablement à Ouagadougou en 2016.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés