Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

lundi 3 août 2015 à 06h30min

La forte pluie qui s’est abattue sur la capitale burkinabè aux premières heures de la journée de dimanche 2 août 2015 a provoqué de nombreux dégâts à certains endroits de la capitale. Dans les arrondissements 3 et 8, notamment à Bissighin zone non-lotie située au secteur 35 à la sortie nord de la capitale, le spectacle est désolant : habitations, petits commerces, animaux, vivres, matériels entre autres ont subi les ravages de l’eau de pluie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

Ce sont des populations transformées en observatrices impuissantes que nous avons rencontrées en cette journée dominicale en ces lieux. Le quartier Bissighin dans l’arrondissement N°8 reste le plus touché en termes de dégâts (visiblement). Les arrondissements 3 et 8 se côtoient, séparés par le bitume qui conduit à la cité de Bassinko. Ces « non loties » au secteur 35 de Ouagadougou, sont pourtant situées au cœur de zones loties, apprend-on.

«  C’est depuis 3 h du matin que la pluie a commencé et jusqu’à tard ce matin, elle n’a cessé de déverser de grosses gouttes. A un moment donné, nous étions obligés de monter sur les toits pour faire sortir les enfants afin de les éloigner des eaux. Rien n’est sorti des concessions touchées par les eaux : vivres, animaux, matériels etc., ont été emportés », raconte Moussa Nabolé, porte-parole des sinistrés. Rendant grâce à Dieu qu’il n’y ait pas eu de perte en vie humaine. « Nous demandons aux autorités de voir le cas de Bissighin. Il faut délocaliser les zones inondables du quartier en trouvant des parcelles dans une autre zone pour les populations concernées. Nous ne voulons plus d’assistance, il nous faut maintenant une solution définitive. C’est vraiment une préoccupation pour nous. Ce sont des populations en détresse que vous avez devant vous actuellement. Nos autorités doivent envisager une solution définitive pour les nombreuses populations qui sont sans voix. Le 1er septembre 2009, nous avons vécu un cas similaire. Il y a environ un mois, nous avons vécu un autre cas. Mais je puis vous dire que même les inondations du 1er septembre 2009 n’ont pas causé autant de dégâts (chez nous ici) », a expliqué M. Nabolé. Pour le moment, indique le porte-parole des sinistrés, il est impossible de faire le point des habitations touchées ainsi que le nombre de victimes car, les eaux occupaient toujours l’espace et des sinistrés continuaient à arriver au principal point de ralliement.

Jusqu’en début d’après-midi, c’était toujours la recherche de solutions pour parer à plus urgent. L’heure était également à l’organisation en comité de gestion de crise. Des volontaires étaient également en action, en apportant des soutiens aux sinistrés. « Nous sensibilisons et essayons d’apporter secours aux sinistrés pour non seulement sauver ce qui peut l’être mais également pour leur trouver des points pour s’abriter. C’est le moment où les gens ont besoin de solidarité de tout le monde et nous appelons à la solidarité de l’ensemble des populations », a relaté Mamadou Sawadogo, président de l’association Solidarité Sans Frontière (ASSF).
Le président de la délégation spéciale de l’arrondissement N°8, Hamidou Compaoré, a dû rentrer rapidement d’un déplacement pour faire face à la situation. « Nos premières actions ont été d’inviter les populations à s’organiser pour mettre en place un comité. En second lieu, nous leur disons d’éviter que la politique s’infiltre dans ledit comité, parce que nous sommes à une période d’effervescence politique. Je les ai donc invitées à faire en sorte que leur structure ne soit pas politisée », a relaté le président de la délégation spéciale, M. Compaoré. Ajoutant que l’heure est à parer aux questions urgentes, notamment au relogement.

Au moment où nous quittions les lieux autour de 13h, des structures de l’Etat étaient sur le terrain, notamment le ministère de l’Action sociale et ses démembrements des arrondissements concernés.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 août 2015 à 08:38, par binta
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    bonjour,
    je voudrais reçevoir tous les jours l’actualité sur tous les plans

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 09:51, par Made
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    Quand on revends sa parcelle pour acheter un 135, et se refaire un 10 tôles, c’est ce qui arrive. (je connais un qui vendu sa parcelle et se payer une mercedess 190, et rester dans les non-lotis)
    Regarder bien, seule la mosquée est encore debout ! Vous voyer bien ce que je veux dire.....

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 14:51, par Tanga
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    Spectacle de désolation !
    Honte pour le Burkina Faso !
    Dites moi pourquoi les OSC qui sont des volontaires et Bénévoles ne courent ils pas faire les bonnes actions. Même chose que les parties politiques prêts à sortir les millions pour se pavaner dans le pays ou organiser des fêtes mais pas prêts à donner dans l’anonymat pour aider ces pauvres.
    On est tous devenus des M’AS TU VU dans ce pays.
    Si il y a un non loti habité au milieu des lotissement, c’est un problème du pays.
    NOUS CDR, à notre temps, on serait allés avent même le levé du jour !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 15:08, par verité no 2
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    Il nous faut un maire coriace à ouagadougou

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 15:15, par sanmatenga Dori
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    C’est dommage pour les sinistrés réels. Mais certains sont à ne pas déplorer ce qui leur arrive. Les abonnés des non-lotis ne peuvent que subir tel sort car ils aiment tellement l’argent qu’un jour ils vont mourir dans la souffrance et ceux qui n’ont même pas souffert un temps soit peu, vont se la couler douce avec ce qu’ils ont laissé comme biens . On a beau parlé, sensibilisé,ils ne comprennent jamais. Ils faut que ça les arrive pour qu’ils commence à pleurer. L’État à toujours fait quelque chose, mais ils sont imperméable aux conseils. Il ya des gens qui sont vraiment dans l’incapacité de faire quoi que ce soit, à ces personnes je compatis à leur douleur et demande à la Direction de l’action sociale et de la solidarité de voir urgemment dans quelle mesure leur venir en aident car avec une autre pluie dans la semaine, c’est la catastrophe.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 15:36, par abdoulaye 71868691
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    bonjour l inondation survenue a bissinghin est due au grillage qui a ete place au niveau du pont baskuy pour retenir les plantes et les ordures ,en effets ce grillage bloque les ordures et les plantes aquatiques formant ainsi une digue qui empeche l eau de pluie de continuer rapidement son schemin,cette digue fais rehausser le niveau de l eau en arriere vers bissinghin ce qui a provoquer l innondation ,meme les pluie du premier septembre n avait pas fais d innondation a bissinghin parce que a cette periode le grillage n existais pas ;,je recommande donc aux autorites municipale ou a l entreprise qui a place ce grillage de detruire le grillade qui se situe la ou l eau se verse sous le pont et vous n entendrez plus parler d innondation a bissinghin

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 15:46, par KONE Brama
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    No 2, t’es vraiment idiot. Si la mosquee avait la force que tu insinues, elle n’allait pas laissé ceux qui la frequentent dans un tel etat. La mosquee n’existe et n’a de valeur que par les habitants sinistrés. Sinon, on voit des mosquees et eglises s’effiter sous les bombes des djihadistes. Le nord du Mali avec les pretendues lieux saints et choses sacrées de TOMBOUCTOU, nous a enseigné la verité sur tous ces mensonges qui nous pompent la’ir depuis assez longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2015 à 17:52, par saga
    En réponse à : Pluie du 2 août : Spectacle de désolation à Bissighin

    pourquoi arreter les lottissements et laissé continuer l´extension des non lotis ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés