Accident mortel à Bobo-Dioulasso : Une semi-remorque tue un garçon d’environ 14 ans

samedi 1er août 2015 à 22h42min

Un mort, un blessé et d’importants dégâts matériels, c’est le bilan provisoire du grave accident mortel qui a eu lieu ce vendredi 31 juillet 2015 à Bobo-Dioulasso sur le boulevard de la Révolution. Une semi-remorque chargée de ciments, suite à une défaillance du freinage est entrée en collision avec un car TCV en partance sur Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Accident mortel à Bobo-Dioulasso : Une semi-remorque tue un garçon d’environ 14 ans

Cet énième accident de circulation sur le boulevard de la Révolution a encore ôté la vie à un garçon âgé d’environ 14 ans. Selon les témoins qui ont assisté à ce triste évènement, le chauffeur du camion a perdu le contrôle de sa direction depuis la station Shell – du quartier Bindougousso-. Et c’est devant la gare TSR que sa course prendra fin avec à la solde un mort, après avoir percuté un car de la compagnie TCV. Il s’agit, d’un passager des taxis moto que la remorque a écrasé.

Alertée la section accident de la police avec à sa tête le commissaire central, Emmanuel Ouédraogo, s’est rendue sur les lieux pour les constats. « Nous avons effectivement été saisis aux environs de 19 heures de ce qu’un grave accident a eu lieu sur le boulevard de la Révolution. C’est en effet, une semi-remorque chargée de ciment qui s’est renversé devant la gare TSR », raconte Issoufou Bélémou, chef de service de la section accident du commissariat central de police des Hauts-Bassins.

Les autorités policières, tout comme, les témoins attestent la même hypothèse de défaillance de freinage. Le chauffeur de la remorque, blessé de même que celui du tricycle, ont été évacués à l’hôpital Souro Sanou. Une passagère du car en partance de Ouagadougou, Célestine Ouattara, toujours sous le choc tente de raconter comment les choses se sont passés. En effet, laisse-t-elle entendre : « nous avons été surpris par la remorque qui venait à vivre allure du côté de Bindougousso. Je félicite très sincèrement notre chauffeur qui est resté serein. Il était d’un sang-froid incroyable sinon le pire serait arrivé. Il n’a pas paniqué lorsque la remorque a percuté le véhicule brisant les vitres de l’avant ».

N’étant plus en état, c’est un autre car que la compagnie a mis à la disposition des passagers au départ de 18h30 de Bobo-Dioulasso pour Ouagadougou. Et c’est aux environs de 22 heures que ce dernier a quitté la ville avec des passagers toujours inquiets. L’accident a perturbé la circulation qui a repris après 23 heures, après qu’on ait ramassé le ciment sur la chaussée.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés