CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

vendredi 31 juillet 2015 à 10h04min

Le président du Conseil national de la Transition (CNT), Chériff Sy, est allé rendre une visite de « soutien, d’encouragement et d’accompagnement » à la Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR). Ce fut surtout l’occasion pour le président Sy de remettre une proposition de nouvelle Constitution proclamant le passage à une cinquième République. C’était dans l’après-midi du jeudi 30 juillet 2015.

CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

C’est dans ses locaux au sein du siège du Conseil économique et social (CES) que le président de la CRNR, Mgr Paul Ouédraogo, entouré de ses collaborateurs, a reçu la délégation du CNT. Une délégation conduite par le président Chériff Sy.
Cette visite intervient à l’issue d’une tournée d’échanges que les députés ont eue avec les populations dans les treize régions du Burkina. Une tournée dont le fruit majeur se rapporte à une proposition de nouvelle Constitution induisant le passage à une cinquième République. Cette proposition est l’expression de ce que « le peuple burkinabè aspire à une nouvelle gouvernance, aspire à une nouvelle République ». C’est du moins, ce qu’a confié le président du CNT. Et le président de la CRNR dit en convenir, car les événements des 30 et 31 octobre 2014 doivent marquer un autre départ pour le peuple burkinabé.
A en croire Chériff Sy, la CRNR a même rédigé, elle aussi, un texte relatif au même objet, à savoir une nouvelle Constitution. Il lui (CRNR) reste maintenant, de l’avis de M. Sy, à fusionner les deux textes et d’en sortir un qui soit adopté comme nouvelle Constitution.

Le rapport de la CRNR attendu entre le 13 et le 15 août

Mais cette adoption, devra-t-elle intervenir avant ou après les élections d’octobre prochain ? Au CNT, l’on souhaite qu’elle intervienne maintenant, avant ces élections. Ce souhait, Chériff Sy le défend par le fait que « la présente période de transition offre au Burkina un contexte de neutralité institutionnelle et d’équilibre des pouvoirs pour opérer des réformes objectives, générales et impersonnelles. »
Et pour le président de la CRNR, Mgr Paul Ouédraogo, « l’essentiel (…) c’est travailler un texte qui réponde réellement à un meilleur équilibre entre les pouvoirs, exécutif, judiciaire et législatif de façon à ce que la démocratie soit un peu plus équilibrée et permette à chacun de jouer pleinement son rôle dans le respect de l’autonomie des autres pouvoirs. »
Cette question du moment d’adoption devra être tranchée dans le rapport de la CRNR, étant donné que c’est cette Commission qui, de l’avis de Chériff Sy, est plus habilitée à faire des propositions consensuelles. La remise de ce rapport au gouvernement est annoncée pour intervenir entre le 13 et le 15 août prochain.

Des innovations dans la proposition de nouvelle Constitution

En attendant, retenons que la proposition de nouvelle Constitution élaborée par le CNT est un texte de 217 articles. Il est déjà soumis au gouvernement aussi. C’est un texte qui précise en son article 42 que « Le Président du Faso est élu au suffrage universel direct, égal et secret pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible une seule fois. En tout état de cause, personne ne peut exercer les fonctions de Président du Faso, sans discontinuer ou par intermittence, plus de dix ans durant. »
Et aux termes de son article 47, il est clairement indiqué que « Le Président du Faso est au-dessus des partis et formations politiques. Pendant la durée de son mandat, il ne peut être président ou membre de l’organe dirigeant d’un parti ou formation politique ou de toute association. »
Cette proposition de nouvelle Constitution prévoit (article 194) également la création d’un « Haut Conseil des sages » à consulter « en cas de crise grave menaçant l’unité et la stabilité nationales, la cohésion sociale, les équilibres régionaux, ethniques et religieux. »

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2015 à 23:36, par fasobiga En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    La transition restera pour le Burkina la période de plus sombre de son histoire. Elle est expressive par la médiocrité des autorités à tous niveaux, par dissimulation de la vérité et par des mensonges d’Etat. Une transition ne nomme pas des hauts fonctionnaires qui pourront être dénommés après les élections. Une transition ne votes pas des lois sur mesure à leurs propres profils en sachant qu’elles seront abrogées après les élections. Ces pratiques s’appellent politiquement et juridiquement de la haute trahison, passible de poursuite. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 00:29, par vérité no1 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Félicitations au faso.net pour l’information, félicitations aux membres du CNT pour le travail bien fait ! Rien à ajouter ! Que celui qui essaie de forcer le passage comme Blaise, qu’il soit pendu à la place de la révolution (sauf si c’est une femme) ! On ne pend jamais une mère, c’est juste un point de vue ! Il y a un autre aspect très important que le CNT devrait voir au sérieux, il s’agit de la prostitution ! Je propose une loi visant à traquer les clients des prostituées comme aux USA où des policières se transforment en prostituées pour mieux attraper des infidèles. Je propose la même chose au Burkina avec une sortie nocturne de 20 policières dans les villes comme Ouaga et Bobo ! Les clients attrapés seront présentés à la presse ! C’est la seule manière de lutter contre les MST car nos mères souffrent et sont toujours victimes de la bassesse des hommes qui ne sont jamais satisfaits ! Cette pratique a réduit la prostitution à 80% dans la région de Washington ! J’en parlerai à son exellence Mr Kafando le jour ou j’aurai l’occasion de le rencontrer ! Webmaster, j’ai pas dit nom de quelqu’un, dans le récit même on a parlé de liberté d’expression et je remercie une fois de plus faso.net pour toutes ces informations.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 07:42, par pasiskolo En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    il fallait commencer par là avant de parler des élections. malheureusement, la course au pouvoir a fait que les acteurs politiques ont oublié la cause de l’insurrection.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 08:45, par Patriote En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    C’est déjà un grand pas. Je pense vraiment qu’on avance, avec difficultés certes mais on va de l’avant. On 9 mois de transition nos institutions de la républiques ont été plus dynamiques et plus efficaces qu’en 27 ans de "compaories".

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 10:50, par CHEIKH En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    A trop se presser pour une constitution, on risque encore de se retrouver les couilles en l’air, avec cache-sexe en bandoulière.Vivement, que ce CNT-là termine sagement son mandat. Quant au reste, un gouvernement plus stable prendra le relais, pour jeter patiemment les bases d’un véritable texte, où toutes les aspirations du peuple seront prises en compte, à l’issue de consultations bien ficelées.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:00, par Yassou Mamadou En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    c’est mieux ainsi . nous n’avons pas la certitude que le nouveau pouvoir pourra le faire. je ne pense pas qu’avec la forte demande sociale, des partenaires acceptent donner de 30 à 50 milliards pour un référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:22, par Mr. OUEDRAOGO En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Internaute No 1, vous êtes tout sauf un « fasobiga ». Le respect pour la personne humaine que vous êtes m’empêche de dire qui vous êtes réellement. Mais fêtes gaffe tout de même.
    La 5ème république, il nous la faut afin de tourner définitivement et de la plus belle manière les pages sombres de l’ère Compaoré. Nous disons donc bravo à Chériff pour sa totale dévotion à la cause nationale. Qu’ ALLAH l’inspire et guide quotidiennement ses pas. Nous souhaitons ardemment que cette proposition de constitution soit amandée et adoptée(par référendum couplé aux présidentielles ou par toute autre voie consensuelle) dans les meilleurs délais, en tout cas avant l’installation du nouveau président.Cela permettra à ce dernier de se conformer à la volonté populaire, et de ne pas servir prioritairement ses propres intérêts et ceux de son parti.
    De la même manière, le terrain doit être légalement balisé pour la dissolution pure et simple du RSP et le redéploiement de ses effectifs dans le reste de l’armée pour en faire une armée unique, unifiée, uniforme et républicaine. la tendance actuelle qui est de laisser ce problème hautement sensible et délicat entre les mains du prochain président est de notre point de vue suicidaire. Il faut absolument apprêter dès maintenant les moyens légaux qui permettront au prochain locataire de kossiam de le résoudre avec beaucoup de diligence et d’aisance. Autrement, à quoi servira une 5ème république si le RSP de Blaise et ses hauts faits continueront de hanter le peuple !!! Encore bravo, shériff, que DIEU soit avec vous !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:23, par Mr. OUEDRAOGO En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Internaute No 1, vous êtes tout sauf un « fasobiga ». Le respect pour la personne humaine que vous êtes m’empêche de dire qui vous êtes réellement. Mais faites gaffe tout de même.
    La 5ème république, il nous la faut afin de tourner définitivement et de la plus belle manière les pages sombres de l’ère Compaoré. Nous disons donc bravo à Chériff pour sa totale dévotion à la cause nationale. Qu’ ALLAH l’inspire et guide quotidiennement ses pas. Nous souhaitons ardemment que cette proposition de constitution soit amandée et adoptée(par référendum couplé aux présidentielles ou par toute autre voie consensuelle) dans les meilleurs délais, en tout cas avant l’installation du nouveau président.Cela permettra à ce dernier de se conformer à la volonté populaire, et de ne pas servir prioritairement ses propres intérêts et ceux de son parti.
    De la même manière, le terrain doit être légalement balisé pour la dissolution pure et simple du RSP et le redéploiement de ses effectifs dans le reste de l’armée pour en faire une armée unique, unifiée, uniforme et républicaine. la tendance actuelle qui est de laisser ce problème hautement sensible et délicat entre les mains du prochain président est de notre point de vue suicidaire. Il faut absolument apprêter dès maintenant les moyens légaux qui permettront au prochain locataire de kossiam de le résoudre avec beaucoup de diligence et d’aisance. Autrement, à quoi servira une 5ème république si le RSP de Blaise et ses hauts faits continueront de hanter le peuple !!! Encore bravo, shériff, que DIEU soit avec vous !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:25 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    internaut 4 cè tout le contraire, ne te fie pas aux apparences, si en 9 mois des gens ont bouffé sur l dos du pauvre contribuable c que les autres ont fait en 20 ans alors la...............

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:34, par ridi En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    A mon avis il est inutile de parler de 5eme republique en fin de transition.Le CNT doit centrer ses énergies sur les élections si proches.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 11:50 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    mon amis fasobiga.
    tu doit etre constipé objectivement , tres maladroit dans ton mode pensé , myope spirituelement et foncierement méchant, pour penser qu’il n’est pas opportun de revoir les règles du jeux.
    pour qui a été insurgé ou victime les 30 et 31. Tous savent desormais qu’il faut équilibré le pouvoir du président avec les autres pouvoirs.
    si non il risque encore de se faire chassé un vendredi a 12 h30 et ont sera une fois de plus en retard dans notre marche vers l’emergence.
    j’ai toujours dit depuis le début de la transition qu’il fallaiit rapidement réfléchir a un nouvelle constitution et celleci doit recadrer les choses de sorte que.
    les burkinabés aprennent a se battrent pour gagner leur vie et non prendre le racourçi de la politique pour etre riche.
    mais il vaut mieux le faire tard qu’apres la transition. Car apres la transition on ne pourra pas le faire .
    Pour preuve , regardez la scene politique actuelle ( des opportunistes qui cours aujourd’huit a gauche et demain a droite, qui font et defont les alliances) avec ces gens la une fois leur gombo a table , ils vont refuser de changer la constitution actuelle et les tubdisgestiste vont défendre leur position une fois leur gombo en poche.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 12:13, par nabiweder En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Chers compatriotes le plus urgent ce n’est point le nombre de republique (même 100 ème) mais plutôt la relance économique des 13 regions en fonction des potentialités que chacune présentera. C’est ce qui profitéra à tous les BURKINABE plu^tot que des lois taillées sur mésure.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 12:29, par Aboudra En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Fasobiga, vous vous appuyez soir quoi et avec quelle connaissance vous affirmez que la transition n’a pas de telles prérogatives ces actions et decisions sus citées ? La transition etant l’expression populaire (de tous ceux qui ont contribuer à l’insurection) elle a le devoir de prendre toute décision allant dans le sens de la volonté populaire dont celles-là.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 12:35 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Mais à quel niveau se trouve le verou de la limitation des mandats ? Le nouvel article 42 aussi de devait il pas être verouillé ? Attention à ne pas laisser de faille à un éventuel imposteur. On a que trop souffert des légèretés.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 13:57, par oran En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    A fasobiga. C’est vous qui « inquietez pour votre méconnaissance. Je suis actuellement en RCA qui connaît aussi une transition et on y passera à une république. Apprenez avant de parler sinon demandez. Le CNT est bien dans ses prérogatives. Arrêtez de diffuser votre venin.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 14:02, par freddy le loup En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    décidément il y’a des gens qui n’ont toujours rien compris. au lieu de crier a tort et à travers les tares, la médiocrité et autres surnoms très peu courtois du CNT, dites nous clairement ce que vous lui reprochez ou a défaut vos propositions qui j’en suis sur si elle agréent l’assentiment général seront prises en compte. c’est trop facile d’écrire et de dénigrer certaines personnes ou le CNT, dites en quoi est ce que vous êtes meilleur ? pensez vous être plus intelligent ou plus instruit que les membres du CNT ? c’est quoi votre problème "Fasobiga" ? s’il ne fait rien ou peu vous serez les premiers à le décrier s’il fait ce qu’il estime juste vous criez encore à la médiocrité. faites plutôt une analyse des événements ou de la situation et donnez votre point de vue mais de grâce laissez le Faso AVANCER ne vous en déplaise.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 14:56, par YES En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    C’est bon le travail. Continuez , n’en déplaise aux ennemis du peuple déguisés en politiciens ! On les attend aux élections pour régler définitivement leur sort.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 15:04, par SY En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    FRANCHEMENT DIRE LA QU’EST CE QUE CES GENS NOUS VEULENT MÊME ? VOUS N’AVIEZ JAMAIS PRIS UNE BONNE LOI ET AUJOURD’HUI VOUS VOULEZ NOUS DÉTRUIRE AVEC UN SI LONG TEXTE COMME CELUI DE LA CONSTITUTION . VOUS AVIEZ DES LOIS POUR INTERDIRE VOS ENNEMIS AUX ÉLECTIONS DE 2015 SANS FAIRE UN TRAVAIL DE FOND ET CES LOIS SONT REJETÉES QUE CELA SOIT PAR CERTAINS JURISTES NATIONAUX ET COMME CEUX DE LA CEDEAO. ENCORE POUR DES ACCUSATIONS SUR LES MILITANTS DU CDP ET ALLIES ET QUI ME SEMBLE UN PEU FLOU CAR SELON LES PRÉSUMÉS ACCUSES, LES LOIS SONT PRISES SANS RESPECTER CERTAINS CRITÈRES ET SI CELA S’AVÈRE ÊTRE VRAI IMAGINEZ LE NIVEAU DE CET PARLEMENT QUE NOUS AVONS EN FACE ET NOUS ALLONS LEUR CONFIER LE DESTIN DE NOTRE FASO. C’EST COMME NOUS AVONS CONDUIT UN BŒUF A ABATTOIR . JE DEMANDE A CE QUE NOUS NOUS MÉFIONS DE CES GENS.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 15:07, par Bouba En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Bravo le CNT, en quelque mois, vous avez réalisé un travail colossal que les députés du CDP n’ont pas pu réalisé en plus de 20 ans, Pendant plus de 20 ans, ils ont passé le temps à dormir à l’assemblée nationale tout en grugeant le contribuable avec des grosses indemnités imméritées.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 15:32, par SY En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    FRANCHEMENT DIRE LA QU’EST CE QUE CES GENS NOUS VEULENT MÊME ? VOUS N’AVIEZ JAMAIS PRIS UNE BONNE LOI ET AUJOURD’HUI VOUS VOULEZ NOUS DÉTRUIRE AVEC UN SI LONG TEXTE COMME CELUI DE LA CONSTITUTION . VOUS AVIEZ DES LOIS POUR INTERDIRE VOS ENNEMIS AUX ÉLECTIONS DE 2015 SANS FAIRE UN TRAVAIL DE FOND ET CES LOIS SONT REJETÉES QUE CELA SOIT PAR CERTAINS JURISTES NATIONAUX ET COMME CEUX DE LA CEDEAO. ENCORE POUR DES ACCUSATIONS SUR LES MILITANTS DU CDP ET ALLIES ET QUI ME SEMBLE UN PEU FLOU CAR SELON LES PRÉSUMÉS ACCUSES, LES LOIS SONT PRISES SANS RESPECTER CERTAINS CRITÈRES ET SI CELA S’AVÈRE ÊTRE VRAI IMAGINEZ LE NIVEAU DE CET PARLEMENT QUE NOUS AVONS EN FACE ET NOUS ALLONS LEUR CONFIER LE DESTIN DE NOTRE FASO. C’EST COMME NOUS AVONS CONDUIT UN BŒUF A ABATTOIR . JE DEMANDE A CE QUE NOUS NOUS MÉFIONS DE CES GENS.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 15:35, par Aboudra En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Surement que Fasobiiga est de ceux-là qui viennent de perdre son poste suite à ces dernières nomminations dans les hautes fonctionnalites. Mais de grace, les postes de nomminations ne sont pas definitifs et acquis une fois pour tout. Reste tranquillement à la touche, peut-etre qu’on besoindra de toi en 2è mi-temps.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 16:33, par Le Fils En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Je dis Bravo au CNT il faut très bien verrouiller la nouvelle constitution pour une période minimale de 50 ans. Toute modification doit être approuvée par un référendum à 99% des votants.
    La constitution doit être sacralisée !! Il n’y a que les pro-Blaise qui ne veulent pas de 5è république alors qu’il faut définitivement tourner la page des 27 ans de mal-gouvernance !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 16:59, par oeil de faucon En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    vous savez le CNT est comme la police dans les films hollywoodienne.ils arrivent quant le brave a fini de vaincre le chef bandit donc ......mieux faut tard que jamais

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 17:49, par Aboudra En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Surement que Fasobiiga est de ceux-là qui viennent de perdre son poste suite à ces dernières nomminations dans les hautes fonctionnalites. Mais de grace, les postes de nomminations ne sont pas definitifs et acquis une fois pour tout. Reste tranquillement à la touche, peut-etre qu’on besoindra de toi en 2è mi-temps.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 17:57, par COUCOUMBRE En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Félicitation au CNT pour cette clairvoyance. On vous croit, on vous soutient comme pour paraphraser un slogan de la place. C’est sûr que l’on tentera de vos mettre des bâtons dans les roues mais circuler seulement. Vive la 5ème république ! Vive le CNT !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 18:02, par ridi En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Des modifications de la constituttion actuelle suffisent largement.Une 5 eme Republique n est pas une necessité mais a vouloir passer en forceps cela risque encore de ridiculiser le pays. En dehors de vouloir satisfaire leur EGO une 5eme republique est loin d etre une necessité ou une preoccupation pour nos populations ;

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 19:25, par La plume du diable En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Tous mes remerciements à l’internaute 7 car vous m’avez devancé dans mes pensées. Je crois que l’internaute1 ne doit pas connaitre son vrai géniteur sinon il n’allait pas tenir de tels propos. Ce dernier est en retard de maturité. Grands merci au CNT pour ce projet de constitution. Je voudrais que le CNT prenne tout son temps pour nous sortir des textes propres sans fautes ni ratures afin que tous les articles ou titres qui composent cette loi fondamentale ne puissent en aucun cas faire l’objet d’interprétation ou de modification par qui que ce soit. Il faut que ça soit des textes béton. Et je voudrais demander à tous nos intellectuels(juristes, constitutionnalistes, magistrats, journalistes) de laisser tous les débats d’écoles et d’amphis pour se consacrer à la rédaction d’une bonne constitution qui ne doit jamais faire l’objet de modification. Nous devons avoir des textes propres pour une refondation de notre société. Avec la transition c’est une ère nouvelle qui est née et les BURKINABE doivent en profiter afin que plus rien ne sera comme avant. Toute modification qui viendrait à effleurer l’esprit des gents doit obligatoirement passer par le haut conseil de la magistrature qui en jugera de l’opportunité. Je demande aux BURKINABE de rester soudés afin que toutes les reformes voulues par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 soient un succès. C’est maintenant ou jamais que ces reformes aboutissent dans cette période de neutralité politique ou toutes les forces sont égales. C’est maintenant que cette nouvelle constitution doit être adoptée et publiée avant les élections d’octobre 2015 par le CNT qui est la voix du peuple par excellence et par consensus. Le CNT représente toutes les couches socio-professionnelles. On ne peut pas avoir 70 milliards pour un référendum alors qu’il y a des priorités de développement qui attendent.
    Pour les mises en accusation des anciens dignitaires du régime déchu, je demande au CNT la relectures des peines à infliger aux détourneurs des deniers publics qui s’assimilent à des criminels économiques. Il faut une peine très sévère à l’encontre des voleurs du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 20:40, par tchiantigui En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Oran et Freddy le loup, laissez les gens gesticuler. la plupart de ces gens sont ceux qui ont perdu leur privilèges après la chute de Blaise, ceux qui avaient des matricules et qui prenaient des salaires de façon indue, des gens qui ont échoué a l’université et qui se transformés en esclaves politiques. suivez mes regards.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 23:00, par Samory En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Je pense plutôt que ce sont les internautes qui s’attaquent à "fasobiga" qui ne sont pas honnêtes. Il n’a fait que pointer du doigt les contradictions si évidentes de la transition. Tous les exemples données sont véridiques.
    Mediocrites des autorités, c’est faux ? Soyons honnêtes on l’a tous constaté a plusieurs niveaux. exemple : les majorite des membres du CNT. Faut justement lire un peu les lois pondues par le CNT pour comprendre. Du grand n’importe quoi. La honte du pays.
    Dissimulation de la vérité et mensonge d’état ? Pas vrai aussi ? Rappelez vous seulement la derniere crise RSP-Zida.
    Les nominations durant la transition : ai je besoin de rappeler leur caractère discriminatoire ? Leur base religieuse ? Suivez mon regard...
    Les lois sur mesure : franchement, vous faites quoi des nouveaux critères exceptionnels pour monter au grade de général proposé les Zida ? C’est pas pour monter lui meme général ? Est ce que y a plus de sur mesure que ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2015 à 23:34, par L’alternateur En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Bonjour chers internautes,
    Ce CNT, le CNT des insurgés, et le TNT du peuple souverain n’a voté que des lois ou du moins n’a volé que des lois d ’ insurgés avec des insurgés et pour des insurgés. Sinon quelle absurdité, quel aveuglement synonyme de mythomanie. Les insurgés ne savent toujours pas qu’ils ne sont ni élus par le peuple et pour le peuple ni légitime . Ils ignorent encore et s’arcboutent sur leur position d’avant insurrection sur la non révision de l’article37 ,et sur le référendum . Le Président Blaise Compaoré , pour preserver la paix a sagement démissionné et a laisser vaccant le pouvoir à ces hyènes affamées, qui ont détruit les symboles de la démocratie et mis à feu des domiciles de leurs concitoyens . Tout ce qui se vote comme lois scélérates par cette assemblée d ’ insurgés n’a aucune valeur pour le peuple souverain parce que ne la reconnaissant point. Nous sommes en plein état d’exception. Remarquez que tous ces dépités vivent à ouaga et ne connaissent sûrement pas les réalités de leur village natale et certains ne s’y sont jamais rendus même par simple curiosité. La plupart d’entre eux ont utilisé les mêmes méthodes insurrectionnelle pour parvenir à ce positionnement par effraction à cette assemblée d ’ insurgés avec un niveau intellectuel qui laisse à désirer. La plupart dis je, n’a jamais assister ni à un débat public, ni lu une fois le contenu de la constitution ,de la farce de charte brilleront toujours par cet esprit de sélection, de division et d’exclusion durant ce bref mandat volé au peuple souverain.
    Pour un esprit clairvoyant, il n’y a aucun doute que leur entrée dans l’histoire par effraction sera inéluctablement pareille pour leur sortie à commencer par le shetif shérif. L’histoire de notre pays retiendra que la transition a été gérée par des dirigeants qui marchent à reculon, sans vision, ni probité. Hélas, si ce n’est une malédiction, comment peut on nous retrouver avec de tels dirigeants comme président d’assemblée nationale( haineux ,sans capacité intellectuelle ), un président de la Farce qui est sans aucune autorité et un premier ministre qui passe la plupart de son temps chez le mooro naba qu’en conseil de ministre. Le Burkina Faso, en une année de gestion à fait un bond qualitatif mais dans le passé. Observez, nous nous sommes retrouvés, pour ceux qui se souviennent à l’époque des CDR sans visions,sans formations et sans scrupule. On réfléchi sur une loi pouvant détruire l’adversaire et le lendemain elle est votée. Moise lui même n’a pas reçu les dix commandements divins de cette manière.
    Vivement le retour à l’ordre constitutionnel normal tel que l’avait laissé son Excellence BLAISE Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2015 à 13:01 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    J’insiste toujours sur la necessité de bloquer les groupes politiques pour un maximum de 15ans de contrôle du pouvoir d’état sans discontinuer.
    Prenons un exemple : supposons que
    Rock est élu président une fois aux prochaines, puis une seconde fois.Comme il n’y a pas la passe de trois, il se casse et Salif lui succède...lui ausi peut nous gérer dix ans et on se retrouvera avec 20ans de mpp...c’est pas trop ?
    N’allez pas me dire que je spécule....feu Bala KEITA disait qu’en Afrique on n’organise pas les élections pour les perdre.
    Proposition : la loi doit dire qu’un parti ne peut exceder trois mendants présidentiels successifs...de sorte qu’au bout de 15ans le changement de politique s’imposera tout seul, sans...violence.
    En bref si un president réussit à se faire élire, son successeur, s’il vient du même parti, vera son mendant plafonné à 5ans..lui et son parti.
    La passe de trois est autorisée pour le parti, pas pour les candidats.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2015 à 13:20 En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Et si on introduisait une clause limitative des mendats de députés ?
    Nous avons connu sous BC des..."députés de carrière", vous avez vu le résultat ? Notre assemblée nationale brûlée...la mairie de Bobo aussi partie en fumée. Dans la foulée exiger un niveau de base pour un mendant électif.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2015 à 14:40, par sidnoma En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Toutes mes félicitations au cntistes pour ce brillant travail. L’histoire retiendra que êtes de valeureux et dignes fils du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2015 à 15:13, par NulNestIndispensable En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Franchement la CRNR et le CNT sont les seuls cadres suffisamment neutres en terme d’équilibre des forces et de représentativité pour nous proposer un projet de constitution qui s’appliquera à tous. Je pense que nous devons saisir cette opportunité pour asseoir les bases d’une démocratie véritable pour le bien du Burkina Faso. C’est sûr que ceux qui ont dirigé ce pays pendant les 27 dernières années trouveront des choses à dire et nous pouvons comprendre cela et leur pardonner. Si nous attendons avoir un Président pour travailler la Constitution, nous allons encore échouer. Regardez comment se comportent nos Chefs d’Etat}

     ???? Dès qu’ils sont au pouvoir ils comportent comme des ’dieux tous puissants’.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2015 à 12:18, par Benaocyn En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Excellente initiative. D’autres spécialistes apporteront sûrement leur touche pour le travail de raffinement, de peaufinage et de finalisation.
    Toutefois, ne faudrait-il pas songer à limiter aussi le nombre de mandats en tant que député à deux aussi, comme c’est le cas avec le Président du Faso et celui de l’Assemblée nationale. Pourquoi ne pas étendre même la limitation de la durée à d’autres hautes fonctions ? En effet, c’est la non limitation qui fait qu’il est difficile de rajeunir la classe politique, et de mieux prendre en compte les préoccupations de genre. La durée n’étant pas limitée, ceux et celles qui y sont travaillent plus à étouffer les ‘jeunes loups aux dents longues’, qu’a promouvoir les jeunes, les femmes etc. Il faut mettre fin à cette profession, qui ne dit pas son nom, de « Député à vie ». C’est une innovation qui aura un impact très significatif, et mettra aussi fin à ce mythe de femmes et d’hommes indispensables …
    Aussi, à ceux qui préconisent d’inscrire que l’article 37 est insusceptible de modification, il faut faire attention. A mon sens, c’est le nombre de mandats (02) que personne ne devrait retoucher. Mais on ne devrait pas interdire toute possibilité de revenir sur la durée du mandat, qui pourrait être revu à la hausse (7 ans maximum) ou à la baisse (4 ans minimum comme c’est le cas dans beaucoup de démocraties), en fonction du temps et des exigences générationnelles. Il peut arriver un temps où l’on trouve que deux mandats de 4 ans (si on est réélu pour le second mandat) sont largement suffisants pour passer la main à d’autres pour mettre en œuvre de nouvelles idées. Blaise Compaoré nous a tellement arnaqués que nous perdons de vue d’autres aspects importants liés à l’article 37

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2015 à 12:30, par Benaocyn En réponse à : CNT : Une proposition de nouvelle Constitution soumise à la CRNR et au gouvernement

    Excellente initiative. D’autres spécialistes apporteront sûrement leur touche pour le travail de raffinement, de peaufinage et de finalisation.
    Toutefois, ne faudrait-il pas songer à limiter aussi le nombre de mandats en tant que député à deux aussi, comme c’est le cas avec le Président du Faso et celui de l’Assemblée nationale. Pourquoi ne pas étendre même la limitation de la durée à d’autres hautes fonctions ? En effet, c’est la non limitation qui fait qu’il est difficile de rajeunir la classe politique, et de mieux prendre en compte les préoccupations de genre. La durée n’étant pas limitée, ceux et celles qui y sont travaillent plus à étouffer les ‘jeunes loups aux dents longues’, qu’a promouvoir les jeunes, les femmes etc. Il faut mettre fin à cette profession, qui ne dit pas son nom, de « Député à vie ». C’est une innovation qui aura un impact très significatif, et mettra aussi fin à ce mythe de femmes et d’hommes indispensables …
    Aussi, à ceux qui préconisent d’inscrire que l’article 37 est insusceptible de modification, il faut faire attention. A mon sens, c’est le nombre de mandats (02) que personne ne devrait retoucher. Mais on ne devrait pas interdire toute possibilité de revenir sur la durée du mandat, qui pourrait être revu à la hausse (7 ans maximum) ou à la baisse (4 ans minimum comme c’est le cas dans beaucoup de démocraties), en fonction du temps et des exigences générationnelles. Il peut arriver un temps où l’on trouve que deux mandats de 4 ans (si on est réélu pour le second mandat) sont largement suffisants pour passer la main à d’autres pour mettre en œuvre de nouvelles idées. Blaise Compaoré nous a tellement arnaqués que nous perdons de vue d’autres aspects importants liés à l’article 37

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés