Implication des jeunes dans l’agenda post 2015 des Nations Unies : Cheick Fayçal Traoré fait son bilan à mi parcours

jeudi 30 juillet 2015 à 23h58min

L’envoyé spécial pour l’implication des jeunes dans l’agenda post-2015 des Nations Unies et la gouvernance post-2015 au Burkina Faso a organisé un point de presse ce 30 juillet 2015 à Ouagadougou. Cheick Fayçal Traoré a décliné les missions qui lui ont été assignées, ce qu’il a déjà réalisé et les perspectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Implication des jeunes dans l’agenda post 2015 des Nations Unies : Cheick Fayçal Traoré fait son bilan à mi parcours

Avec une population dont 73% a moins de 35 ans, les autorités burkinabè ont intérêt à prendre en compte les préoccupations de la jeunesse. Le président du Faso le disait à la clôture des assisses nationales de la jeunesse, « avec les jeunes tout est possible, sans les jeunes, attention ! ».

Le 8 mai dernier, le premier ministre nommait Cheick Fayçal Traoré, envoyé spécial pour l’implication des jeunes dans l’agenda post-2015 des Nations Unies et la gouvernance post-2015 au Burkina Faso. « L’envoyé spécial a pour mission principale, la conduite d’un processus cohérent qui aboutirait à des engagements forts des acteurs, et surtout, à l’intégration effective des jeunes dans les nouvelles instances décisionnelles de notre pays qui seront mises en place dès Octobre 2015 par les élections présidentielle et législatives » a indiqué l’animateur du point de presse.

Précisément, il a reçu mandat de représenter la jeunesse du Burkina Faso dans les négociations internationales, notamment celle concernant l’Agenda Post-2015, d’organiser une bonne représentation des jeunes du Burkina Faso aux rencontres internationales, de proposer des axes à défendre par son pays dans le cadre des négociations en cours, de contribuer à la mise en relation du Burkina Faso (Etat, société civile) avec l’international (ONU, ONGs…) pour l’implémentation des Objectifs du développement durable.

Cheick Fayçal Traoré durant son mandat d’un année doit également produire un rapport de mission sur les négociations internationales, rapport assorti de recommandations et propositions pour une bonne implémentation avec les jeunes et initier des actions (conférences, plaidoyer…) pour inciter les jeunes à s’intéresser à la vie nationale et les autorités (politiques et administratives) à davantage impliquer les jeunes dans les instances de prise de décision.

Quelques résultats en quatre mois d’exercice

L’envoyé spécial a, dès sa nomination, initié des rencontres. Il est allé voir des personnalités morales, des partenaires techniques et financiers du Burkina Faso, des responsables de partis politiques ainsi que des acteurs de la société civile pour leur expliquer de vive voix sa mission, recueillir leurs avis et solliciter auprès d’eux, un accompagnement.

Le représentant des jeunes dans les négociations internationales a également pris part à des rencontres internationales comme le 3e forum sur le financement du développement à Addis-Abeba et le forum africain de la jeunesse à Nouakchott.

De ses déplacements, il a pu nouer un accord de partenariat entre le bureau de l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et celui du Burkina Faso. Aussi, le Burkina Faso a été invité pour co-organiser avec le gouvernement de Grande-Bretagne, celui du Danemark, le Bureau de l’envoyé spécial du SG des Nations Unies et l’ONG britannique Restless Development, un grand événement sur la jeunesse au cours de l’Assemblée générale des Nations Unies.

De même l’Envoyé spécial, après des concertations avec des jeunes issus de partis politiques et des organisations de la société civile, organisera ce 31 juillet un atelier national sur la « validation des propositions des jeunes pour une meilleure prise en compte dans les programmes des partis politiques et les instances décisionnelles pendant les élections et dans le Burkina post-2015 ».

Cheick Fayçal Traoré a invité les jeunes du Burkina Faso à s’allier à lui pour relever les nombreux défis pour une jeunesse plus épanouie.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés