Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

mercredi 29 juillet 2015 à 23h57min

Les termes (thèmes) « colonial », « colonialisme » et « néocolonialisme » sont visiblement des mots (maux) tabous pour nombre d’intellectuels africains, pour une raison apparente de stigmatisation de son utilisateur, souvent vu comme un idéologue marqué. Dans le cas extrême, celui-là est perçu comme un communiste à abattre absolument, pour préserver l’intérêt et l’expansion de l’idéologie néolibérale capitaliste.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Discours sur le néocolonialisme  en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

Cette haute forme de machination terrible, nourrie de préjugés, pollua la vie de grandes figures comme Martin Luther King et Nelson Mandela dans leurs nobles combats pour les droits de l’Homme noir et la défense de la dignité humaine.
Pourtant, il convient de se résoudre à accepter une réalité objective que relève la camerounaise (et Franco-sénégalaie) Axelle Kabou dans son ouvrage (pamphlet à controverse) intitulé « Et si l’Afrique refusait le développement ? » Avec elle, nous réaffirmons ceci : l’Histoire nous enseigne que les peuples sont naturellement portés à coloniser d’autres peuples étrangers et à instaurer un système, soit colonial, soit néocolonial, en fonction du contexte en présence.
Ainsi les Senoufo tentent-t-ils de coloniser les Dagara (et dans une certaine mesure, les Traoré –parents à plaisanterie des Diarra), tout comme les Samo (San-mogo) de coloniser les Mossi, 1es Peulh, de coloniser les Bobo, les Bissa (Boussanga), de coloniser les Gourounsi (...) et, [non-] inversement.
Dans cette dynamique universelle, l’Europe connut la colonisation des peuples dits Barbares, et/ou subit dans une certaine mesure, l’influence de la poussée des (peuples) Huns et chinois. En outre, n’eut été une certaine vigilance attribuée par les Français au Général de Gaulle, la France, après l’occupation nazie allemande, serait soumise de nouveau à l’influence et au commandement de ses propres alliés, au terme de la Seconde Guerre mondiale, comme le témoignèrent l’édition de nouvelles monnaies pour ce pays, fabriquées de toute pièce en territoire allié étranger (...)
Si de Grandes puissances nourrissent l’ambition de coloniser d’autres Grandes puissances, quel peut bien être le sort des "Petits pays" divisés comme les nôtres, avec une monnaie comme le Franc CFA, échappant totalement à leurs contrôles ? La politique de l’autruche, consistant à refuser hypocritement de voir ce qui est pourtant clair, ne peut que nous conduire inéluctablement dans les abysses.
Le néocolonialisme est donc une réalité flagrante que nous subissons tous à grande échelle, même dans le ménages chaque jour et, dont il faut se libérer rapidement et absolument. L’usage de ces mots, « colonialisme » et « néocolonialisme » est fait ici en toute indépendance et de façon libérale, démocratique et décomplexée, pour son appropriation massive par la Génération consciente.
Vive l’Afrique !

Hommage à ces trois Figures historiques :
Martin Luther King
Révérend réformiste
Nobel de la paix

Nelson Mandela
Brillant Avocat
Nobel de la paix

Thomas Sankara
Capitaine révolutionnaire
Adoubé pour son Intégrité légendaire
Instigateur modèle du développement
autocentré.

P.S. : Dans son discours de Dakar, relatif à l’Afrique et son poids dans le monde, le long de l’Histoire, Nicolas Sarkozy présente notre continent dans un visage pitoyable. Ce débat n’est pas clos parce que ce dernier, – jusqu’à preuve de contraire -, ne s’est jamais dédit publiquement et, certains journalistes ne ratent pas l’occasion pour rappeler ses propos, en vue d’alimenter les débats. Cette posture n’est rien d’autre que méconnaître que : L’Histoire est un long rouleau consignant le journal et les responsabilités des différentes générations, des différentes nations ...

(1) Discours réalisé sur vidéo.
(2) Ce discours a été inspiré par la première partie de ma réflexion - publiée en ligne - sur le système Licence-Master-Doctorat, notamment, par les perspectives de la « déconnexion » soulevées (Samir Amin). Le nom de Nicolas Sarkozy y a été associé a posteriori, dans le cours de quelques recherches complémentaires de précisions, qui l’ont suscité.

Idrissa Diarra
diarra.idrissa@rocketmail.com
Mouvement de la Génération Consciente (du Faso)
Burkina Faso, 18 juin 2015.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2015 à 11:17, par Panafricaniste
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Pour le panafricanisme, en avant !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:30, par La’Ccord
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    J’apprécie grandement votre message et votre vision. Vous êtes jeunes, et c’est un réconfort de plus pour moi. Que Dieu vous donne longue vie pour conscientiser, et surtout ne pas changer de posture et vous laisser (sinon faire) acheter par la suite, par les mêmes et leurs valets locaux qui nous tiennent en leste du fait simplement de notre inaction qui trahit parfois une naïveté indicible (quand Sarko débitait ses mots/maux haineux contre l’Afrique, c’est des jeunes africains noirs qui applaudissaient : quelqu’un vous dit que vous êtes bêtes, inintelligents, etc. et vous l’applaudissez... Il a donc la conviction que les faits parlent pour lui).

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:31, par Cheikh
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    J’ai très souvent apprécié les interventions de Diarra, lorsque j’en voyais le bien-fondé. Mais à vrai dire, je reste un peu sur ma faim cette fois-ci.
    Car à la fin, je me sens un peu confus de ne savoir,si c’est à Nicolas Sarkozy seul qu’il reproche l’utilisation de ce terme, ou bien si c’est au monde entier.
    Dans le premier cas, il aurait eu intérêt à se limiter à Nicolas Sarkozy, pour être mieux suivi.
    Dans le second cas, il ne lancerait qu’un appel dans le vide, sans aucun espoir d’être pris au sérieux.
    Quant à l’exemple des samos qui tenteraient de coloniser toutes ces ethnies du Burkina, à moins qu’il ne se fasse vraiment plus précis, sinon en tant que lecteur je me sens de plus en plus perdu, car n’y comprenant que dalle

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 15:30, par Massaouolo
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Heu ! jeune Diarra, il ya très longtemps que je cherche un Sénoufo , bon teint comme toi.
    Bon vent à toi.Garde la ligne du vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 16:10, par Ton Oncle
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Ce n’est pas un Senoufo, Massaoulo. C’ est un dagara cen t pour cent. Sinon est-ce qu’ un senoufo peut reflechir comme ca ? Euh ! Je veux dire que c’ est le neveu des dagara. Sa maman est originaire de la region de Dano. Tu comprend alors que c’ est le dagara en lui qui parle. Sinon vous les senoufo, on connait votre fort. Faire les sacrifices au Komon et au Konon et danser comme un grigritier endiable de la Leraba- Sokoroni. On pele lui Melegue le Sorcier. Neveu, oublie ces esclaves senoufo. Ils sont des sorciers en plus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 16:18, par tou
    En réponse à : ha ouiDiscours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Merci Monsieur DIARRA pour votre analyse. ce qui m’a plu dans cette analyse c’est qu’elle nous (populations, les dirigeants et les économistes panafricains des pays francs CFA) invite à risquer s nous voulons le développer l’Afrique francophone.
    en réalité pour se développer il faut une politique économique qui exige une monnaie. or l’Afrique Francs CFA n’a pas de monnaie.
    pour ceux qui ne le savent pas une monnaie est gérée par un banque centrale et non un service du trésor. le francs CFA est une facilité de paiement fabriqué par le trésor français pour ces colonies.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:20, par Un Fan de la Génération Consciente
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Réponse à Internaute 3, Cheikh
    Chaque fois qu’un auteur rend un texte accessible à la 1ère lecture, dis-toi qu’il a dû sacrifier plusieurs heures généreusement pour faciliter cette tâche au lecteur.
    Mais tu vois Cheikh, l’auteur peut décider de ne pas faire ce sacrifice, sans que ce texte perde de sa valeur réelle. En tant que lecteur fidèle, tu sais que les textes d’IDRISSA dépassent généralement la taille du présent discours d’au moins deux, trois fois, sinon plus.
    Cette fois mon ami, fournis aussi un peu d’effort de ta part, car il s’agit là d’un discours et l’auteur ne veut pas être long et détruire l’esprit de son intention !
    En lisant ton commentaire sur les Samo, on sent que tu n’as même pas lu le texte jusqu’au bout ; pourtant, les notes ont été ajoutées à la fin de l’article, dans ce but et, ce genre d’écrits profond, vieux de plus d’un mois déjà, nécessite quelques fois plus d’une lecture et même une certaine connaissance de l’Histoire.
    tu vois par exemple,
    le 18 juin, date de signature du présent discours, est chargé de sens dans l’histoire de France.
    C’est à cette date que De GAULLE a prononcé un illustre discours depuis BBC à Londres, pour déclarer que la France a perdu une bataille, mais non la guerre, quand les nazi avaient humilié la France, en l’occupant. Pour cette raison, on appelle de De GAULLE, l’Homme du 18 juin.
    Nicolas Sarkozy le sait bien, et ce texte atteint son objectif, en rappelant à la mémoire de ce dernier, que la France n’a pas connu que Gloire dans l’Histoire. Elle a connu aussi ses humiliation, et ses heures sombres, avec la participation-coopération ignoble même des Français, comme le régime de Vichy, à cette occupation nazie sous Hitler !
    On peut donc dire que SANKARA, MANDELA et MARTIN LUTHER KING, sont les hommes providentiels de l’Afrique, tout comme De GAULLE est l’homme providentiel de la France, tu vois le parallélisme de ce texte, qui demande réflexion parallèle du lecteur que tu es !
    Cheikh, au moins tu comprend les expressions suivantes :
    Vive l’Afrique !
    Hommage à M.L. King, N. Mandela et Thomas Sankara.
    Cette compréhension n’est déjà pas mal ! on n’est pas obligé de tout comprendre ! Il arrive même que les auteurs de ces textes sur le net, lisent à leurs tours, des documents qu’ils ne comprennent pas, et qu’ils abandonnent !
    Pour témoignage, je ne comprend pas l’ouvrage de Hegel intitulé "Phénoménologie de l’esprit . Je me suis frotté à ce livre, et je l’ai abandonné très vite ! La traduction en français est trop lourde. Pourtant Hegel demeure illustre auteur. Et puis, on peut se faire expliquer aussi un texte par le voisinage, sans honte ; c’est ce qui est attendu de la génération consciente.
    Rendez vous donc au prochain texte, probablement plus facile et plus long.
    IDRISSA, encore du courage à toi mon frère, et nous t’attendons pour le prochain article !
    Un Fan de la Génération Consciente

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:50
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Le zigzag de l’analyse sur le néocolonialisme de M. Diarra est très confus : un problème d’organisation des idées. Sinon, le rejet du discours de Sarkozy est à applaudir. Pour communiquer plus clairement, il faudra revoir la cohérence et la cohésion de votre discours.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:59, par Un Fan de la Génération Consciente
    En réponse à : Discours sur le néocolonialisme en ce 21ème siècle(1) : une réponse à Nicolas Sarkozy(2)

    Quand on regarde les figures illustres, auxquelles hommages ont été rendus ici, il apparaît qu’ils n’étaient pas du tout des ratés de la vie. Mais, ils ont décidé d’exposer leurs vies, pour défendre une cause commune, à savoir la dignité humaine et noire en particulier :
    - Martin Luther King était un Docteur, brillant à l’église, et faisait partie de la bourgeoisie noire, après d’âpres combats menés par son père ! Il avait épouse et enfants !
    - Mandela, était dans une situation presque similaire, appartenant à la noblesse royale en Afrique du Sud, il était devenu avocat, et avait épouse et enfants !
    - Sankara était, brillant intellectuellement, formé à Antsirabe à Madagascar, il appartenait à la haute classe militaire à l’époque, capitaine de son état ! Il avait épouse et enfants !
    Ces illustres personnages privilégié l’intérêt public, chose que beaucoup refusent aujourd’hui, sous le couvert de diplôme dejà acquis, donc ne se sentant pas concernés par certains problème, dont l’impérialisme et le néocolonialisme...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés