Décentralisation Burkina Faso : La Suisse a accordé plus de 12 milliards

mercredi 29 juillet 2015 à 23h56min

Aider le Burkina à réussir son processus de décentralisation, telle est la tâche que s’est assignée la Suisse. Dans la soirée du lundi 27 juillet, le Directeur du Bureau de la Coopération suisse au Burkina, Jean-Bernard Dubois et le Ministre burkinabè de l’Economie et des Finances, Gustave Sanon, ont paraphé un document d’Accord de mise en œuvre du programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC). La Suisse met, dans le cadre de ce projet, plus de douze milliards de francs CFA à la disposition du Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décentralisation Burkina Faso : La Suisse a accordé plus de 12 milliards

La décentralisation au Burkina poursuit son petit bonhomme de chemin. Cela à la satisfaction des partenaires techniques et financiers qui n’hésitent pas, quand il le faut, à mettre la main dans la poche. C’est le cas de la Suisse, principale partenaire dans la décentralisation, qui accepte d’accompagner financièrement le processus. Les deux Etats ont matérialisé leur volonté de travailler ensemble par la signature de l’accord de mise en œuvre du programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC). « Le présent accord précise les engagements du Burkina Faso et ceux de la Suisse dans la mise en œuvre du programme. Il définit également les modalités de la contribution suisse au vaste chantier de la décentralisation burkinabè », a indiqué le directeur du Bureau de la coopération suisse au Burkina Faso.

Plus de douze milliards de francs CFA seront mis à la disposition du Burkina Faso. Le financement couvrira les Conseils régionaux du Nord, de l’Est et du Centre Ouest ainsi que 26 communes de ces trois régions et de celle du Sahel. « Ce programme, qui va de mars 2015 à Février 2018, a pour objectif principal de permettre aux communes et aux régions de fournir de meilleurs services publics, améliorant ainsi la qualité de vie des hommes et des femmes, et facilitant les activités économiques », a ainsi précisé M. Dubois.

L’appui concerne la gouvernance locale et le renforcement des capacités, le financement et la mise en œuvre des plans locaux de développement et les pistes rurales par la méthode haute intensité de main d’œuvre (HIMO).
La Suisse restera présente même après la transition
La coopération entre le Burkina et l’Etat helvétique dure depuis plus de 20 ans. La Suisse a déjà investi 30 milliards de francs CFA pour le développement au Burkina. L’engagement suisse poursuit la promotion de l’égalité entre homme et femme, l’accompagnement des acteurs locaux ainsi que le renforcement des capacités locales et nationales, le développement participatif, avec les communes et les conseils régionaux au centre du développement local, le dialogue politique et le renforcement du rôle de la société civile, etc. Engagée sur plusieurs fronts, la Suisse n’entend pas que sa coopération avec le Burkina s’arrête avec la transition. « Je tiens à vous rassurer que notre soutien ne s’arrêtera pas au terme de la transition. En effet, en 2016, nous allons élaborer notre nouvelle stratégie de coopération avec le Burkina qui couvrira la période 2017-2020 et qui s’inscrira dans le deuxième cycle de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) », a laissé entendre Jean-Bernard Dubois.

Pour sa part, le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Youssouf Ouattara, dont le département bénéficie des financements, s’est dit très heureux de l’appui et a souhaité qu’il puisse se poursuivre en se renforçant.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2015 à 08:33, par Loupe
    En réponse à : Décentralisation Burkina Faso : La Suisse a accordé plus de 12 milliards

    "Le financement couvrira les Conseils régionaux du Nord, de l’Est et du Centre Ouest ainsi que 26 communes de ces trois régions et de celle du Sahel".

    L’article est bon mais il aurait ete plus complet si l’auteur expliquait pourquoi l’investissement du financement est limite a ces Regions. C’est quand meme 12 milliards de FCFA uniquement pour 3 Regions ! A ce prix la decentralisation se fera a pas de cameleon, parce qu’elle semble excessivement couteuse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés