Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 29 juillet 2015 à 23h59min
Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
Le mercredi 29 juillet 2015,
en séance ordinaire, de 9 H 00 mn à 16 H 00 mn,
sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,
Président de la Transition, Président du Faso,
Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
entendu des communications orales,
procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets portant respectivement attributions des membres du gouvernement et intérim des ministres.
L’adoption de ces décrets permet de mieux appréhender les nouvelles attributions de l’équipe gouvernementale et d’assurer une plus grande synergie d’actions.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif au choix du thème pour la célébration de la fête nationale du 11 décembre 2015 à Kaya.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les dispositions idoines pour l’organisation de la fête nationale du 11 décembre 2015 à Kaya, sous le thème : « Jeunesse et avenir du Burkina Faso ».
Le second rapport est relatif à un décret portant organisation du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation.
L’adoption de ce décret permet de doter le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation d’un nouvel organigramme lui permettant de remplir efficacement ses missions.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a adopté quatre (04) rapports et examiné un projet de loi.
Le premier rapport est relatif au Rapport national 2014 sur l’état de la population.
Les résultats font ressortir une croissance démographique de 3,1% entre 1996 et 2006, avec une population dont les 2/3 ont moins de 25 ans.
Notre pays a enregistré une croissance économique moyenne d’environ 5% par an depuis 1980 et des progrès dans le domaine de la santé maternelle et infantile.
La jeunesse de la population, la baisse continue des taux de mortalité infantile et la baisse des taux de dépendance offrent des opportunités à notre pays de bénéficier du « dividende démographique », favorisant l’accélération de la croissance économique.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les mesures nécessaires pour maîtriser la dynamique démographique et promouvoir les investissements structurants, en vue de bénéficier du dividende démographique.
Le deuxième rapport est relatif à la situation de maintenance des véhicules et des recettes de service du Parc automobile central de l’Etat.
La maintenance des véhicules du parc automobile central de l’Etat est assurée par la direction du parc automobile central de l’Etat à travers le garage central de l’Etat.
Toutefois, le garage central de l’Etat est confronté à des difficultés de fonctionnement le contraignant à recourir aux services des prestataires privés.
Au cours des trois dernières années, deux cent dix millions quatre cent quatre-vingt-dix-huit mille trois cent soixante-treize (210 498 373) francs CFA ont été dépensés au titre des prestations fournies par les garages privés au profit des véhicules du Parc automobile central de l’Etat.
Le niveau de recouvrement des recettes de la régie du Parc automobile est de trois cent soixante-seize millions deux cent dix-neuf mille (376 219 000) francs CFA, sur une prévision de cinq cent cinquante-trois millions quatre cent mille (553 400 000) francs CFA, sur les quatre dernières années, soit un taux de recouvrement de 67,98%.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les dispositions idoines pour doter le garage central de l’Etat de moyens conséquents pour son bon fonctionnement.
Le troisième rapport est relatif aux activités du Comité national de la dette publique (CNDP) au 31 décembre 2014.
L’encours provisoire de la dette publique du Burkina Faso à la date du 31 décembre 2014 est estimé à 1 935,385 milliards de francs CFA, avec une hausse de 11,63% par rapport à 2013. Il se compose de 1 412,290 milliards de francs CFA au titre de la dette extérieure et 523,095 milliards de francs CFA au titre de la dette intérieure, soit respectivement 72, 97% et 27,03% du stock total.
Avec une note CPIA de 3,8/6, le Burkina Faso est classé dans la catégorie des pays dont la qualité des politiques et institutions est forte.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à poursuivre les efforts en vue d’améliorer la qualité du portefeuille de la dette.
Le quatrième rapport est relatif à l’appel d’offres restreint accéléré n°2015-01/ MJFPE/ SG/DMP du 1er juin 2015, pour l’acquisition des kits d’installation au profit des jeunes formés aux métiers.
Ces acquisitions visent à doter les jeunes formés aux métiers dans les centres de formation et les apprenants du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré de kits d’installation.
Elles s’inscrivent dans la volonté du gouvernement de la Transition de promouvoir l’auto emploi et le renforcement des capacités opérationnelles des jeunes.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises ci-après avec un délai de livraison de 60 jours :
-  GHBR pour un montant de cinq cent quatre dix-neuf millions huit cent quarante-huit mille quarante-quatre (599 848 044) francs CFA TTC, avec pour lieux de livraison, le Centre de formation professionnelle et de référence de Ziniaré (CFPRZ) et la Région du Plateau central ;
-  SIFA-SA pour un montant de trois cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille cent quarante-sept (399 999 147) francs CFA TTC, avec pour lieux de livraison, les Régions du Centre, du Nord, du Centre-sud et du Centre-Ouest ;
-  AFRIQ-ECO pour un montant de cinq cent quatre-vingt-dix-neuf millions cent soixante-huit mille six cent (599 168 600) francs CFA TTC, avec pour lieux de livraison, les Régions des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest ;
-  CONFI-DIS INTERNATIONAL pour un montant de trois cent quatre-vingt-dix-neuf millions huit cent cinquante-deux mille six cent soixante-seize (399 852 676) francs CFA TTC, avec pour lieux de livraison, les Régions du Centre-Est, de l’Est, du Centre-Nord et du Sahel.
Le montant total des attributions s’élève à un milliard neuf cent quatre-vingt-dix-huit millions huit cent soixante-huit mille quatre cent soixante-sept (1 998 868 467) francs CFA TTC.
Le projet de loi porte autorisation de ratification de l’accord de Prêt n° 5671- BF conclu le 8 juillet 2015 entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) destiné au financement du crédit régional pour la facilitation du commerce et la compétitivité.
D’un montant d’environ 29,3 milliards de francs CFA, ce financement permettra de maintenir l’élan des réformes engagées dans le domaine des transports, du commerce et de la fluidité du trafic sur le corridor Abidjan-Ouagadougou.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE

Le Conseil a adopté un rapport et examiné un projet de loi.
Le rapport est relatif à l’état de la gouvernance au Burkina Faso en 2013.
La gouvernance au Burkina Faso, en 2013, a été marquée par de nombreuses actions dans un contexte sociopolitique apaisé. Toutefois, les avancées en matière de bonne gouvernance restent fragilisées par la problématique de l’emploi des jeunes, la persistance de la corruption, la recherche d’une croissance économique élevée et soutenue, la faiblesse de la contribution du budget de l’Etat au processus de décentralisation.
Le Conseil a instruit les ministres concernés à prendre les dispositions idoines en vue de relever les défis liés à la gouvernance politique, administrative, économique et locale.
Le projet de loi porte régime d’assurance maladie universelle au Burkina Faso.
Ce projet de loi vise à étendre la protection sociale à l’ensemble de la population et à permettre un large accès des Burkinabè à un minimum de soins de santé de qualité.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif à une demande d’attribution de bourses aux élèves admis aux baccalauréats des séries C et E sur la période 2015-2020.
L’attribution de bourses aux admis aux baccalauréats séries C et E vise à encourager l’inscription d’un plus grand nombre d’élèves dans les classes préparant aux séries C et E.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution de bourses à l’ensemble des élèves admis aux baccalauréats des séries C et E sur la période 2015-2020.
Le second rapport est relatif à la demande de rallonge budgétaire pour les présalaires des élèves stagiaires de l’Ecole normale supérieure de l’Université de Koudougou.
L’évolution des effectifs des élèves stagiaires de l’Ecole normale supérieure de l’Université de Koudougou a entrainé un accroissement des dépenses de fonctionnement estimé à un milliard quarante-cinq millions neuf cent quatre-vingt-six mille (1 045 986 000) francs CFA.
En outre, l’incidence financière des nouveaux recrutements au titre de la rentrée académique 2015-2016 est de quatre cent quatre-vingt-dix-sept millions vingt-cinq mille (497 025 000) francs CFA, pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2015.
Il se dégage dans l’ensemble un besoin de financement de un milliard cinq cent quarante-trois millions onze mille (1 543 011 000) francs CFA, au titre de l’année 2015.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les dispositions nécessaires pour la mobilisation des ressources.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le Conseil a adopté un rapport relatif aux résultats du Certificat d’études primaires (CEP) session 2015.
Sur 330 634 candidats inscrits, 310 416 candidats ont effectivement pris part à l’examen, avec 227 497 admis, soit un taux de 73,29%, en baisse de 8,94% par rapport à la session de 2014.
Le Conseil a instruit le ministre en charge du dossier à prendre les dispositions idoines pour accroître les performances des sessions à venir.


I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L’EMPLOI

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la phase II du Programme spécial de création d’emplois pour les jeunes et les femmes (PSCE/JF).
La première phase (2012-2014) du Programme spécial de création d’emplois pour les jeunes et les femmes a permis la création de 44 888 emplois directs, 55 618 emplois indirects et 44 017 occupations au profit des jeunes et des femmes.
9 500 jeunes ont pu renforcer leur employabilité à travers des formations.
Après trois années de mise en œuvre, le PSCE/JF a enregistré des acquis, mais des défis restent à relever.
L’adoption de ce rapport permet le lancement de la phase II (2015-2017) du PSCE/JF, d’un coût de cinquante sept milliards sept cent soixante douze millions huit cent trente six mille (57 772 836 000) francs CFA, dont dix neuf milliards trois cent vingt neuf millions cinq cent trente mille (19 329 530 000) francs CFA, au titre de l’année 2015.

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ACTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

Le Conseil a adopté rapport relatif à la prise en charge des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.
Les évènements des 30 et 31 octobre 2014 ont occasionné dans six (06) régions du Burkina Faso, 31 pertes en vies humaines, plus de 600 blessés dont 147 répertoriés par les services de l’Action sociale, 357 victimes collatérales dont 343 ex-travailleurs de Azalaï Hôtel Indépendance, de Joly Hôtel et de la société Tan Aliz.
Ces victimes ont bénéficié de prises en charge sur le plan sanitaire, alimentaire, scolaire, psychologique et moral.
L’adoption de ce rapport permet la poursuite de la prise en charge de ces victimes et de leurs ayants droits.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres a fait au Conseil le bilan de la visite d’amitié et de travail de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso, du 25 au 26 juillet 2015, à N’Djamena, au Tchad.
Au cours de son séjour, le Président du Faso a échangé avec son homologue Son Excellence Monsieur Idriss DEBY ITNO sur le renforcement de la coopération entre les deux (02) pays dans les domaines du commerce, de la culture et de la sécurité par l’entremise de la commission mixte de coopération.
Il a en outre rencontré la communauté burkinabè résidant au Tchad.

Le Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres a, en outre, fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, à la troisième Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, le 27 juillet 2015, à Nouakchott, en Mauritanie.
Le Président du Faso et ses pairs ont reconduit le Président mauritanien à la tête de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, pour un mandat de deux ans.
II.2. Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a fait au Conseil une communication relative aux dispositions à prendre en vue de la participation de regroupements indépendants de candidats aux prochaines élections législatives, en application de l’article 157 du Code électoral.
Le Conseil a instruit le ministre en charge du dossier à prendre les mesures organisationnelles idoines pour assurer l’enregistrement des listes de regroupement des candidats indépendants et à procéder à la délivrance de récépissés aux différents regroupements indépendants de candidats aux prochaines élections législatives.


III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A- AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

-  Monsieur Dieudonné KERE, Mle 17 331, Ministre plénipotentiaire, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Ambassadeur Représentant adjoint auprès de l’Union Européenne et Chef adjoint de la mission auprès de la Communauté européenne de l’Energie atomique ;
-  Monsieur Abdou Aimé Roland KONATE, Mle 118 839 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;
-  Monsieur Noël Quentin Aquin ROUAMBA, Mle 130 418 V, Magistrat, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé conseiller chargé des affaires juridiques près l’Ambassade du Burkina Faso à Abidjan (RCI) ;
-  Madame Hagnamou Sidonie Denise BAGUE/BADOUN, Mle 105 150 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba (Ethiopie) ;
-  Monsieur Tihngô Sidiki TRAORE, Mle 104 417 J, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Alger (Algérie) ;
-  Monsieur Mambila BANSE, Mle 96 516 D, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Conseiller économique près l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles (royaume de Belgique).

B- MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

-  Madame D. Jeanne Marie Raïssa YAMEOGO/DABIRE, Mle 96 931 G, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice des études et de la législation financière ;
-  Monsieur Elysé OUEDRAOGO, Mle 130 456 B, Magistrat, 2ème grade, 1er échelon, est nommé Agent judiciaire du Trésor ;
-  Monsieur Gustave BAMBARA, Mle 206 530 V, Economiste planificateur, 1ère catégorie, 3ème échelon, est nommé Directeur des politiques de population ;
-  Monsieur Karim NETANI, Mle 43 130 M, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre hospitalier national Charles de Gaulle ;
-  Monsieur Cheik Hamalha Kourbi OUATTARA, Mle 56 712 T, Inspecteur du Trésor, 1er grade, 8ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST) ;
-  Monsieur Tarebwaogda Lazare SAVADOGO, Mle 52 189 F, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Université OUAGA II ;
-  Monsieur P. Jules TRAORE, Mle 58 462 U, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Agent comptable du Laboratoire national de santé publique ;
-  Monsieur Hamidou Charles NABI, Mle 37 236 N, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole nationale de la Garde de sécurité pénitentiaire (ENGSP) ;
-  Monsieur Ragnalewendé Jacques BERE, Mle 19 704 Z, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) ;
-  Monsieur David Elazare TOE, Mle 91 255 R, Inspecteur du Trésor, est nommé Agent comptable de l’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM) ;
-  Madame Awa BITIE, Mle 31 973 C, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) ;
-  Madame Béatrice OUEDRAOGO/YAMEOGO, Mle 52 197 B, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Agent comptable de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) ;
-  Madame Mariam SANKARA/DIASSO, Mle 14 828 S, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 11ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS) ;
-  Madame Kafonan Angéline BAMBARA/KADEBA, Mle 33 314 K, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale ;
-  Madame Assetou BARRY/OUEDRAOGO, Mle 52 177 E, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique ;
-  Madame Noëlle DIARRA/KABORE, Mle 59 663 Y, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation ;
-  Madame Emilienne KONGO/TIENDREBEOGO, Mle 91 278 K, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Santé ;
-  Madame Rosalie KY/PARE, Mle 54 656 B, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère des Infrastructures, du désenclavement et des transports ;
-  Madame Zara OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 35 881 U, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère des Enseignements secondaire et supérieur ;
-  Madame Somwoumyan Léocadie OUEDRAOGO, Mle 34 026 N, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de l’Economie et des finances ;
-  Madame Hamapi Emilie OUEDRAOGO/TAMINY, Mle 119 292 T, Inspecteur du Trésor, 1er grade, 3ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Jeunesse , de la formation professionnelle et de l’emploi ;
-  Madame Lydie SANON, Mle 24 902 J, Administrateur des services financiers, 1er grade, 11ème échelon, est nommée Percepteur spécialisé auprès du ministère des Ressources animales ;
-  Monsieur Pascal BAMBARA, Mle 54 629 G, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale ;
-  Monsieur Modibo DIAKITE, Mle 24 929 R, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Percepteur spécialisé auprès du ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire ;
-  Monsieur Pacôme Alain YAMEOGO, Mle 208 041 H, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Culture et du tourisme.

C- MINISTERE DE L’INDUSTRIE DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

-  Monsieur Yizoumou Justin YEHOUN, Mle 27 768 M, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur général des services.

D- MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR

-  Monsieur Kassoum COMPAORE, Mle 15 215 E, Conseiller pédagogique de l’enseignement secondaire, 3ème classe, 1er échelon, est nommé Directeur des activités sportives et culturelles.

E- MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES

-  Monsieur Drissa SIRI, Mle 22 395 T, Ingénieur d’élevage, 2ème classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions.

E- MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE

-  Monsieur Kalidou KY, Mle 105 234 V, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chef de département Suivi-évaluation au Secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre ;
-  Madame Estelle Marie Sandrine TANKOANO, Communicatrice, est nommée Chef de département communication et relations publiques du Secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets portant nomination de Madame Adama VIGNIGBE/OUEDRAOGO, Mle 77 749 M, Conseiller en gestion des ressources humaines, respectivement administrateur au titre du Premier Ministère et Président du Conseil d’Administration du Service national pour le développement (SND) pour un premier mandat de trois (03) ans.

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier décret nomme les personnes ci-après Administrateurs au titre du ministère de l’Economie et des finances au Conseil d’Administration de la Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture du Burkina (BICIAB) pour un premier mandat de trois (03) ans :
-  Madame Edith Clémence YAKA, Mle 39 706 X, Inspecteur du Trésor ;
-  Monsieur Fidèle BAMA, Mle 104 252 R, Administrateur des services financiers.
Le second décret nomme Monsieur Fidèle BAMA, Mle 104 252 R, Administrateur des services financiers, Président du Conseil d’Administration de la Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture du Burkina (BICIAB) pour un premier mandat de trois (03) ans.

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

Le Conseil a adopté trois (03) décrets.
Le premier décret nomme Madame Maïmouna ILBOUDO/DIALLO, Mle 111 104 X, Inspecteur du Trésor, Administrateur représentant la Ligue des consommateurs du Burkina au Conseil d’administration du Fonds d’entretien routier du Burkina (FER-B) pour un premier mandat de trois (03) ans.
Le deuxième décret porte renouvellement de mandat des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Fonds d’entretien routier du Burkina (FER-B) pour un dernier mandat de trois (03) ans :
Au titre du ministère de l’Economie et des finances :
-  Monsieur Amidou BARRO, Mle 58 433 Z, Administrateur des services financiers.
Au titre du secteur privé :
-  Monsieur Franck Baptiste Mathias TAPSOBA, Directeur général de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso.

Le troisième décret renouvelle le mandat de Président du Conseil d’administration du Fonds d’entretien routier du Burkina (FER-B) de Monsieur Franck Baptiste Mathias TAPSOBA, pour une dernière période de trois (03) ans.

MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier décret porte nomination d’Administrateurs des personnes ci-après au Conseil d’Administration de la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) pour un premier mandat de trois (03) ans :
Au titre du Ministère de l’Agriculture des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire
Monsieur Christophe ZANZE, Mle 766, Ingénieur du génie rural.
Au titre du ministère de l’Habitat et du l’urbanisme
Monsieur Gueswendé Marc OUEDRAOGO, Mle 207 366 V, Architecte-urbaniste.
Au titre des travailleurs
Monsieur Raogo Paul KABORE 2ème Jumeau, Mle 71 07 C, Gestionnaire financier et comptable.
Le second décret renouvelle le mandat d’Administrateurs des personnes ci-après au Conseil d’Administration de la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) pour un dernier mandat de trois (03) ans :
Au titre du Ministère de la Santé
Madame Diane Pauline SOME/COMPAORE, Mle 103 677 T, Ingénieur du génie sanitaire.
Au titre du Ministère des Mines et de l’énergie
Monsieur Rimnogdo Narcisse SAWADOGO, Mle 75 81 P, Ingénieur électricien-mécanicien.

Le Ministre de la Communication,
Chargé des Relations avec le Conseil
National de la Transition,
Porte-parole du Gouvernement

T. Frédéric A.K. NIKIEMA

Vos commentaires

  • Le 29 juillet 2015 à 22:17, par Soyons sérieux En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Après lecture de ce dernier conseil des ministre j’ai été frustré après lecture de 2 de ces points :
    - la baisse de la mortalité maternelle et infantile : il y a environs 10 ans on était à un taux de mortalité maternelle de 287 /100 000 naissances vivantes ; de nos jours nous sommes à plus de 300 / 100 000 naissances vivantes . Où se trouve la baisse ? Si pas d’accord avec mes chiffres prière me contredire avec des données plus fiables ( lesquelles n’ont pas été libellées dans le compte rendu .
    - Votre histoire du dividende démographique ne nous mystifie pas ( il s’agit de jouer sur la répartition en âge et sur la taille de la population pour tirer profit ) ; comme il est dit que c’est le ministre qui est chargé de la mise en œuvre de ce mécanisme ; certainement qu’il n’a pas eu la gentillesse de dire que c’est mission impossible en 2 mois . Du reste , la problématique Contractuels/fonctionnaire est mille fois plus facile à résoudre ; sauf que la bonne fois n’y est pas !!!!. DOMAZE !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2015 à 22:59, par patriote En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Très très bien il faut maintenant encourager l’excellence. La bourse à tous les admis au Bac C et E. Je ne dis pas que l’excellence n’existe pas dans les autres séries pas du tout. Les chanceux dans cette mesure c’est les bacheliers de 2015. je suis sur que les sessions prochaines seront corsées. c’est très bien ; je suis fier ; c’est très bien....

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2015 à 23:20, par atiguité En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    alors tout baigne au MICA. une nomination. qu’attend M. le ministre pour débarquer certains tocards de DRICA qui ne savent pas que les choses ont changé depuis l’ors. allez écouter ’la frustration de certains agents et vous comprendrez. en tout cas j’aurais prévenu. reagissez vite M. le Ministre avant que des agents ne s’insurgent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2015 à 23:51, par KIEMDE En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Nomination de 3 Bambara au cours d’un seul conseil de ministre et dans un même ministère qui a sa tête une Bambara. Quoi dire ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 02:06, par Nabiiga En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Pour moi, toute conseil de ministre est zéro si aucun projet n’est adopté sur
    a-les démarches pour l’extradiction de Blaise vers Ouaga
    b-la mise ne accusation directe de François Compaoré et Gilbert Diendéré pour le meutre de Norbert Zongo
    c-la convocation par la cour de François et Blaise Compaoré pour qu’ils viennent nous éclaicir un peu sur leurs biens en défaut de quoi, la saisine immédiat de tous les biens immobliers éparpillés un peu partout au Burkina, à Paris, à Dubai, au Ghana, (dans la région de l’ouest au Ghana, vers la frontière ivoirienne, il y a un immense chateau là-bas ainsi quù’au quartier hupé de Trasasco à Accra au Ghana) à commencer par ceux de Ouaga et de Zinairé.
    d- la mise en accusation directe de Gilbert pour le meutre de Clément Oumarou
    Voilà ce que lamda burkinabè attend de ces conseils de ministres.

    Tout se paie ici bas. Le temps des tireurs d’élite motorisé à Ouaga pour terroriser des innocents est biein évolué, qu’ils viennent, eux tous, maintenant pour répondre de leurs forfaits macabres.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 06:41 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    merci M. FILIGA. une doleance exprimée depuis plusieurs années qi s concretise. Les bachelier d la serie C, E, étaient les laissé pr compte. Il st considéré coe dé foux sans avenir. Mem ds leur cursus en Marton Pilon Caillou (MPC).

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 06:45, par Fils du Faso En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Beaucoup de femmes comme ça ! DGTCP avec la politique du genre hein ! A cette allure ce sont les hommes qui vont réclamer la parité genre a chaque conseil des ministres. Félicitations a nos dames. Sachez que c’est une grande responsabilité et vous n’avez pas le droit de trahir la confiance. C’est une première dans l’histoire de la maison et nous saluons cela. La fonction de PS n’est pas du tout facile car vous devez plonger votre nez pour fouiner dans les écritures des autres. Mais je pense qu’il appartient a chacun de faire son poste et non le contraire. La 2eme décision de taille est la nomination d’un magistrat a la tête de l’AJT. Un professionnel de droit pour défendre les intérêts de l’État. On espère que cela va considérablement rehausser l’image du Trésor devant les cours et tribunaux au niveau des résultats et permettre a l’État de recouvrer le passif des chèques rejetés qui est un gros manque a gagner pour l’État du Burkina Faso. Pour toutes ces innovations je dis chapeau bas au nouveau DG. Allons-y seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 06:50 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    une justice établi pr la gloire du futur bachelier. je disais qd jétai victime d cet injustice (serie C), Le pays a fais le mauvais choix en metant ds le meme d bourse tt serie confudu. le pays doit etr techniq, scientifiq qu literaire et gestionaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 06:58 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    qd on veux 600 professeur d math et q on a eu 15, cé q cé grave. Le systeme compaoré a sacrifié ses enfants. cet decret sur les bourse va rectifier le tir. pour un burkina emergeant, soyon scientifiq et techiq à 90% et autr a 10%. MERCI Pr FILIGA.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 07:46, par yelkaye En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Super une très bonne nouvelle pour les candidats du C et de E . Tous ceux qui ont fait ce bac sont des vrais combattants et Dieu seul sait leur souffrance.... Que dieu bénisse tous les candidats et les organes de la transition. Voila des hommes qu’il nous faut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:07, par SIDBEWENDE En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    C’est encore la preuve que si on veut bien faire on peut le faire avec le peu de moyen qu’on dispose. J’ai toujours dis que ce gouvernement là bosse n’en déplaise à qui que ce soit. Nul n’est parfait mais suffit d’aimer son peuple et avoir l’amour du prochain. Petit à petit, le Burkina se construira si DIEU le veut. J ’appelle le peuple à soutenir la transition afin de leur donner la force et l’énergie nécessaire pour les batailles qui restent.
    DIEU benisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:13, par transition En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    A quand le changement de L’AGENT COMPTABLE DE L’OST OFFICE DE SATE DES TRAVAILLEURS MONSIEUR LE MINISTRE ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:26, par hyac En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    A internaute KIEMDE
    Ça ce sont des insinuations très dangereuses (je sais ce que vous voulez dire) mais à ce que je sache Madame Kafonan Angéline BAMBARA/KADEBA, Mle 33 314 K n’est pas BAMBARA. Ignorance ou mauvaise foi ? De grace quittes dans ça. Nous sommes tous burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:27, par Soungalo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Le trésor publique est tres politisé il faut que le DG prend du recul avec tous ces vieux inspecteurs qui viennent lui raconter des histoires.que le DG sache que le régionalisme et la gestion axé sur la navigation a vu ne servira pas le burkina.l"insurection a ete fait parce que ces tare le burkina en avait mare.DonC DG prené du recul.Un insurgé des 28 30 et 31 octobre 2014

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:38, par Anbga En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Mini sante et celui de culture ?

    Félicitations pour l’assurance maladie

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:44, par S’il vous plait En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    L’internaute n° 4, s’il vous plait, s’il vous plait ,et s’il vous plait ! voyez en ces personnes nommées leurs compétences et non leurs noms de famille , jugez- les par leurs actes. Relisez bien les nominations.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:53, par John En réponse à : Compte rendu du conseil de ministres du 29 juillet 2015

    Mes félicitations aux 2 Macro MGD KY et BAMBARA
    Bon vent à vous dans vos nouvelles missions

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 08:57, par Marie Louise KAFANDO En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Le meilleure reste à venir quand le MPP sera au pouvoir. C’est un avant gout que Mr Filiga du MPP a lancé. Tout le système éducatif sera reformé à l’instar de l’armée.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:05, par partransition En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    L"AGENT COMPTABLE DE LOST EST TRES BON PARCEQU"IL FAIT DE LA SALUBRITE FINANCIERE SON CHEVAL DE BATAILLE QUE DES DETOURNEUR ET DES DETOURNEUR EN HERBNE NEN VEULENT PAS DE LUI.VOUS CROYIER QUE LE DGTCP EST MYOPE ? DETROMPEZ VOUS CE MONSIEUR EST UN TRESOR VIVANT DE LA GESTION. LOST IL PARAIT SOUFFRE DES PILLEURS QUI GRAVITE LES COULOIRS DE CETTE BOITE. LE DG ET SON DAF DOIVENT PARTIR ET QUE LE PROCHAIN DG NE SOIT PAS DE CETTE BOITE. SINON ELLE VA SECROULER

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:07, par SOS CSPS de Goundy au Sanguié En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    SOS pour un CSPS en détresse, pour ne pas dire un dispensaire/maternité amélioré. Le dispensaire d’environ 30 mètre carré a été construit en 1971 par le frère religieux italien du village. En 1981, les fils et filles du village surtout sa diaspora ivoirienne se sont donnés la main pour construire la maternité, les logements des agents de santé et la pharmacie. A l’origine, l’emplacement de ce CSPS se justifiait pour servir deux villages. Depuis près de 10 ans le village voisin a un CSPS aux normes nationales. D’un commun accord, les fils et filles du village ont décidé de le délocaliser pour le rapprocher de la majorité de la population locale qui est plus au sud. C’est ainsi que 2 logements d’agents de santé ont été construits sur le nouveau site par la Direction Provinciale de la Santé du Sanguié, il y a de cela 3 ans. Un fils du village, opérateur économique de son état, avait fait la promesse de construire les autres infrastructures (dispensaire, maternité, pharmacie, toilettes, forage, etc.). Mais malheureusement, les affaires de cet opérateur économique ont été pillées lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 à Ouagadougou et nous pensons qu’il lui sera très difficile de respecter son engagement malgré sa bonne volonté car c’est un homme de parole et de bon cœur. D’où cet appel de SOS lancé en direction du Gouvernement de la Transition au Ministère de la Santé. Ce même appel SOS est lancé en direction du Groupe Nanton Mining de Perkoan qui a son garage de camions en face du nouveau site, de l’autre côté de la route nationale n°14 (Koudougou – Dédougou). Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:17, par vision2020 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Les jaloux vont maigrir !!!!!!!!!!!!!!!! surtout KIENDE n°4

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:18, par drole En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Conseil de ministre atypique. Je m attendais a des sanctions avec le bilan du billetage.Monsieur le ministre des Finances ! J ai ete sidere quand j ai lu le commentaire des internautes. Il s agit grossomodo de responsabilite- identifier-sanctionner des acteurs. Vous n allez pas dire que 2 mois apres aucun coupable n a ete epingle ? C est pas les 2 milliard qui interesse le peuple, mais que personne ne soit conplice d un tel acte. Un des internautes a cite des noms avec numero matricule au district de Titao qui sont revenus a l annonce du billetage pourtant ils emargeaient dans un projet en meme temps que l Etat. Quelle collaboration avec le peuple vous voulez en plus. On denonce des delinquents a col blanc mais rien. Vous allez encourager les gens a etre delinquent. Bref. Je suis decu, plus que decu franchement Monsieur le Ministre en depit de l estime que j ai pour vous et votre departement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:27, par le berger En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    A Monsieur le ministre du MASA, vous avez beaucoup de départements remplis d’incompétents et les agents attendent votre réactions. Plus rien ne sera comme avant alors que ce qui se passe dans ces départements est pire qu’avant. Beaucoup d’injustices .

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:35, par gloire En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    A
    Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères
    Je viens par ce cri de coeur vous demander de bien vouloir faire faire les nominations dans les normes il ya un plan de sortie au Ministère, les nominations devaient se faire selon l’ancien ministre(K M) depuis fin avril 2015 à notre grand étonnement le calendrier n’a pas été respecté et en plus , la liste de sortie déposée depuis janvier n’est pas respectée. Vous le savez bien que la rentrée des enfants c’est en septembre et des agents ne sont pas situé encore, surtout les autres catégories, il ne serait pas judicieux d’informer ces agents en attendant leur nomination enfin qu’il se prépare. Je crois que ce cri de coeur aura un impact.

    Haute considération !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 09:59, par bilaiz En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Mr le Ministre de la Fonction Publique, à quand la fin de l’injustice fonctionnaire/contractuel. Nous attendons toujours, svp situez nous sur le niveau d’avancement de ce dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 10:05 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    L’accès aux série C et E n’est pas le résultat d’une INSCRIPTION mais le fruits d’un bon résultat et d’un parcours scolaire exemplaire. Je suis heureux de lire cette mesure qui vient réparer une injustice !
    Un ancien Bacchelier "C"

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 10:15, par came En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    fonction publik nous en avons mare. nos propre eleves ki sont devenus des enseigna et mieux payer que nous soit disant contractuel.vos tourner dans les region c’es zero si vous ne resolvez pa ce problme de fonctionaire/ contractuel.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:24, par philo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Mais que fait le Ministre Loada depuis là pour corriger les inégalités entre fonctionnaires et contractuels ? Y a longtemps que des voix se lèvent contre cette injustice mais rien n’est fait alors que le Pr Loada avait dit que d’ici la fin de la transition ça sera réglé mais nous sommes à 2 mois de la fin. Nous voulons comprendre ce qui se passe.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:24 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Ah oui et enfin justice a été rendue aux bacheliers des séries C et E. Cela me rappelle les bévues de mélégué maurice traoré à l’époque ministre des enseignements secondaires, supérieurs et de la recherche scientifique qui aurait même passé deux fois le bac A semblerait-il avec une note de 17 ou 18 en maths et qui disait je cite qu’il est plus facile d’avoir de bonnes notes notamment en maths-PC dans les séries scientifiques, et de ce fait, tous les élèves toutes séries confondues devraient être mis sur le même pieds d’égalité en termes de moyennes pour obtenir la bourse dans les années 93-94. Et voilà enfin de compte les conséquences : primo, la plupart des élèves même très brillants en maths-PC en classe de seconde optent de moins en moins pour les séries C et E du fait du renseignement pris avec les ainés et choisissent la série D très majoritairement. Secundo, les élèves bacheliers ayant obtenu de très bonnes moyennes en math-PC et ayant obtenu la bourse s’orientent plutôt vers les autres filières que de vouloir continuer avec les maths ou physiques dans lesquels ils semblaient exceller (ayant fait choisi la serie D au lieu de C ou E). Dommage que mélégué ait tué la poule aux œufs d’or en privant de bourses les élèves qui avaient des prédispositions pour bien réussir en maths ou en physique ou en chimie.

    Merci particulièrement à M. Filga Michel et plus généralement au gouvernement de la Transition qui ont une vision futuriste de l’enseignement, de l’éducation et de l’emploi de ses élèves et étudiants. Merci pour avoir rectifié le tir sans pour autant minimiser l’importance des autres séries de BAC.
    Bonne chance aux heureux bénéficiaires et carburer dure pour mériter le cadeau qui vous ait été offert gracieusement par la Transition car je ne sais pas si cette mesure généreuse pourra faire long feu les années à venir avec les futurs gouvernants.

    LPT

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:29 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Internaute 4 Monsieur KIEMDE, pourquoi voir du noir dans chaque chose. Les noms ne veulent rien dire parfois. L’autre n’est BAMBARA que de son époux. Aujourd’hui des cousins peuvent avoir des noms qui sont éloignés pourtant proches en lien de parenté.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:41, par sergy En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Sacré Loada,modernisation de l’administration,assurance maladie universelle......du menu fretin.Nous,braves enseignants,braves infirmiers de brousse des années 2003,n’attendons que la relecture de la loi 13,concoctée par Blaise et ses officines de malgouvernance pour pérenniser son pouvoir.
    C’est ce qu’on attend de toi,grand constitutionnaliste de son Etat:relire une loi anticonstitutionnelle.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:42, par hunsu loh En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Internaute n°4 (KIEMDE), il y a 3 Bambara nommés mais plus de 10 Ouedraogo et cela tu ne trouve pas anormal. Arrêtez ces réactions dignes des Hommes de l’antiquité. Si vous remettiez en cause leur compétence ou leur probité là je serai d’accord avec vous. Mais au lieu de cela c’est leur appartenance ethnique vous attaquer.Ce pays n’a plus besoin des hommes avec cet état d’esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:50 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Félicitation au Conseil des Ministres pour la reconnaissance du mérite des BAC C et E. Franchement, il était très frustrant pour ces jeunes de se battre pour aboutir à ces classes très sélectives depuis la seconde, où on ne prend que les meilleurs, pour se retrouver bredouilles, sans bourse ni soutien. Encore mille merci pour cette grande et belle décision qui contribuera à améliorer le potentiel scientifique et technique du Burkina et partant la formation de nouveaux Ingénieurs et chercheurs qui viendront assurer la bonne marche du pays vers le développement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 11:59, par citoyen En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Merci Pr Filiga pour l’initiative. Ce n’est que justice pour les candidats des séries C et E. Dans notre promotion on était 18 en 1ere C mais les 8 ont rejoins la Tle D pour assurer le Bac et la bourse. Et effectivement tous les 8 ont assuré le bac et 6 ont eu en plus la bourse. Pendant que nous qui avions continuer en Tle C (10+2 redoublants) 6 seulement ont le Bac et dans les 6 il n’yavait que 2 boursiers ; Moi même qui avait eu le bac en son temps je n’était pas boursier. Donc vu la difficulté de ces filières et leur spécificité il faut encourager les candidats scientifiques à relever le défis scientifique de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 12:14, par HADJ 2014 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    lé cas ost est tres grav nou on a fai le hadj DGet et son daf à boufé notre essence.lané passé et pi la directrice du clinique là doi partir ell naime pas tou le monde ell ecoute bocou bocvou les on di.filiga duu mpp a bien fai felicitation le cas ost les gens viennent pas à lheure et pi le dg di rien

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 12:18, par sidi k En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    moi je suis un fourniseur de lost mais le daf de la maison me tourne bocou toujour il di que cest le comptable et pourtan cest fau je sui alé voir le comptabl mai rien le daf là doi partir

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 12:22 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    La face cachée de l’opération billettage . Dans la région du centre Sud un médecin chef de district à contribuer à vider la caisse de l’Etat en signant des faux documents pour un médecin qui n’a jamais pris service et qui n’est pas dans les effectifs du district. Et cette dernière (puisqu’il s’agit d’une dame) dès qu’elle s’est servi des faux papiers pour empocher l’argent frauduleux à plié l’échine et disparaître à nouveau . Le copinage quand tu nous tiens !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 12:25, par bonn pratique En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    On est tous de la sante mais le cas ost est grave depui kpouné karfo des groupe de gens fon ce kil veulen et Vincent est arrivé mai depui le meme groupe est la et font ce quil veule le carburan pour le travail ne nou parvien pas à temp les consommabl finiss mai personn n’est là. Nou on veu savoi si le PCA est au couran on a apris qu’il est nouveau mai on ne le connai pas. un attaché de santé

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:01, par Ardoise En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Internaute 22. c’est dommage pour une administration moderne. Que plus de 2 milliards échappait au contrôles de l’État. Le plus marrant est que personne et absolument personne ne soit inquiétée. dommage dommage

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:04, par gniokpoh En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Correction des inégalités entre fonctionnaires et contractuels ?
    Loada, respecte tes engagements on tire vers la fin de la transition !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:07 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    après barry c est filga qui viens de faire une travail extraordinaire.tu seras reconduit ministre apès la transition monsieur le ministre filga.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:12, par kaaladio En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    SOS correction des inégalités entre fonctionnaires et contractuels ? Pr Loada la transition tire vers sa fin ! on est toujours resté sur notre soif espérant un plus de votre part

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 13:55, par ouedraogo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Y a t-il oui ou non un ministere de la justice ? On en entend jamais parlé. Or le soc de toute democratie, c’est la JUSTICE ; Mme la ministre de la justice voyez-vous même

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 14:01, par LePhysicien En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Je ne suis pas du même avis que ceux qui félicitent Filiga pour l’octroi systématique des bourses aux bacheliers des séries C et E pour plusieurs raisons. Je cite quelques unes :

    - Cette mesure ne permettra jamais de résoudre le problème de manque d’enseignants en mathématiques et en sciences physiques. Tant que les conditions de ces enseignants ne vont changer, ces nouveaux bacheliers vont aller se chercher ailleurs. En plus, il y a combien de lycées qui continuent de former des élèves dans ces séries ? Quels sont les effectifs ? Quels est le taux d’admission ? .... Mesure inopportune. Il fallait cibler la série D ou obtenir un engagement des boursiers à poursuivre la carrière d’enseignants à l’issue de leur parcours universitaire ou mieux accroître les capacités d’accueils de l’IDS qui est crée pour résoudre le problème crucial de manque d’enseignants dans les matières scientifiques.

    - Beaucoup de pays sont dans la dynamique de réformes des systèmes éducatifs. Nous suivons la France et il y a belle lurette qu’on ne parle plus de Bac C, D, E ... mais de Bac S. Au finish, c’est la même chose.

    - Parler d’excellence dans les séries C et E c’est méconnaître le système. A la fac ou dans les grandes écoles, ceux qui ont fait la série D réussissent mieux que ceux qui ont fait ont un bac C ou E dans les filières de Mathématiques, Physique, Informatique, Chimie et les parcours ingénieurs. Témoignage d’un bachelier série D et docteur en Physique.

    - Le niveau de vie des enfants qui vont la série C ou E. Ils n’ont pas besoin de bourses pour continuer leur étude. Ils viennent de famille qui sont capable de payer leur étude dans n’importe quelle école. Il faut donner la bourse à ceux qui en ont réellement besoin, à la masse pauvre des provinces et des communes rurales, là où l’on ne forme qu’en séries D et A4.

    - .....

    Conclusion : La bourse pour tout le monde et en priorité à ceux qui en ont vraiment besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 14:38, par MERCI En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Merci au Prof FILGA d’avoir rétabli l’équilibre en privilégiant les séries scientifiques pour l’octroi des bourses. Les autres séries ne sont pas à sous estimer mais cette décision est salutaire.
    Nous osons espérer qu’il en sera de même pour les bourses de 3ème cycle, notamment celles octroyées pour des études à l’étranger.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 14:42, par Tengbiiga En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    C’ est une bonne décision de favoriser les nouveaux bacheliers des séries C et E en leur accordant des bourses d’ études. Je conseille plutôt de négocier à cause de la langue des accords de partenariat avec les Écoles Ploytechniques de Lausanne et de Montréal, et permettre chaque année sur une période minimum de 10 ans aux 20 meilleurs des séries (C, E, F1, F2, F3, etc...) d’ aller faire des études d’ ingenieurs et de scientifiques. Sinon les pays germanophones (Allemagne, Autriche, Suisse) seraient pour des études d’ ingénieurs au premier choix, les USA et la Grande Bretagne au second. Il faut au Burkina Faso un minimum d’ ingénieurs de bonne qualité dans les disciplines classiques, afin de pouvoir établir des bases solides pour son développement industriel propre, car ici tout est pratiquement à faire, à refaire et à parfaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 14:52 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Félicitations au conseil des Ministres pour cette vision noble pour l’éducation des nos enfants.
    Le Régime déchu a vraiment liquidé le système éducatif.
    Il faudra aussi abroger les dispositions qui permettent d’octroyer les bourses nationales de luxes pour des études en Europe, au CANADA et aux ETATS - UNIS. Nous n’allons plus toléré le gaspillage de nos maigres ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 15:23, par kidrh En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Des kits pour équiper les jeune sortis des centre de formation professionnelle c est une excellente chose.
    `Pour le Centre de Formation Professionnel de REFERENCE de Ziniaré(CFPRZ) `` c est bien mais ce nest pas arrivé``. En plus des Kits donnez sil vous plait la possibilité au titulaire de diplômes de ce centre d obtenir des embauches en faisant reconnaître les diplômes délivrés par ce centre.
    Recemment un apprenant diplômé de ce centre qui avait pratiquement pris service dans une Etablissement public s est vu signifier quelque jours après par le DRH qu il ne pouvait pas être embauché parce que le diplômes du CFPRZ ne sont pas reconnus. Allez comprendre . Et dire que les frais de scolarité chatouille les 400000 francs.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 15:27, par Jeunedame seret En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Noël quentin roamba nommé conseillé a abidjan ? Avec ce même nom dans un dossier pendant à ouaga depuis 2009 ? Il faut vraiment de nouvelles surprises surprenantes à la vie au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 16:06 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Je m’adresse à l’Internaute 1 :
    La seule source fiable qui donne le taux de mortalité maternelle au BF est l’Enquête Démographique et de Santé (EDS). Exprimer en nombre de décès pour 100 000 naissances vivantes on l’appel ratio de mortalité maternelle. Ce ratio est passé de 440 pour 100 000 naissance vivantes en 2003 à 341 pour 100 000 naissances vivantes en 2010. (confert EDS III 2003 et dernière EDS IV 2010 BF).
    Donc on peut ici parler d’une baise apparente . Je dis bien baisse apparente car pour parler d’une réelle baisse il faut comparer les intervalles de confiances de ces deux chiffres. si les intervalles ne se chevauchent pas il y’a réellement baisse de la mortalité maternelle au BF mais dans le cas contraire on ne peut pas parler de baisse. Excuser moi si je rentre trop dans des considération statistiques mais c’est de cette manière qu’il faut interpréter ces données.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 16:35, par SING En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Mr le physicien on te comprends même si tu es CDPiste sache que Filliga n’est pas à sa première fois. Quand il était aux impôt les choses bougeaient à tous les niveaux car les agents avaient le moral pour travailler. Je suis du MPP mais je n’ai jamais caché mon admiration aux ministres CDPistes qui laissent des empruntes positives dans leur ministère. La dernière fois je félicitais Lamoussa Salif KABORE pour avoir crée un fonds commun pour ses agents sans que ces derniers n’aient posé au paravent une telle revendication.Bien que n’approuve pas ce qu’il faisant avec François COMPAORE au plan politique je le félicite pour ce qu’il avait fait. Un ministre qui pose un acte qui va dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de ses éléments je ne peux que le féliciter. Albert OUEDRAOGO et pire encore Moussa OUATTARA qui passait tout son temps à dormir au conseil des ministres a posé quoi comme un acte salutaire pour ses agent ? Rien à part harceler des fournisseurs pour des histoires de 10%.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 17:34, par le citoyen En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    le garage central, il faut le reformer sinon c’est un gaspillage et un deal avec les garagistes privés. je pense qu’il faut privatiser le garage !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:19, par Le Vigilent En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    @1 - Soyons sérieux, d’ou est-ce que vous detenez vos chiffres relatifs a la mortalite maternelle ? Dites-vous que le taux de mortalite maternelle ne se calcule pas n’importe comment et par n’importe qui. L’autorite en la matiere, c’est l’INSD qui fournit les donnees officielles a partir d’enquetes en population generale tells que le Recensement general de la population et de l’habitation (RGPH) et des Enquetes Demographiques et de sante (EDS). Ce sont ces donnees qui s’imposent et non pas celles d’autres sources qui n’engagent que leurs auteurs et ceux qui les prennent pour argent comptant.
    Ainsi l’INSD a estime la mortalite maternelle a 440 pour 100 000 naissances vivantes lors de l’EDS 1998 et a 341 pour 100 000 naissances vivantes lors de l’EDS 2010. Sur la base de ces donnees, il y a bel et bien eu une baisse de la mortalite maternelle au Burkina Faso entre 1998 et 2010.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:35, par voici En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    ARRETER DE PLEURER, SI VOTRE CHEF DE SERVICE VOUS OPPRIME ; LUTTER POUR VOUS LIBERER DE LUI. ARRETEZ DE PLAINICHER, RIEN NE SERA COMME AVANT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 18:59 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    moi je vote mpp car filga a prouvé qu il n est a bpn de parti pour rien felicitation monsieur le ministre d avoir reparer cette injustice

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 20:22, par HKam En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    Le ministre Filiga est certes a Felicite, surtout que la selection pour la serie C et E commence a partir de la classe de 3e. Cependant, il ne faut pas aussi oublie qu’il y a aussi des excellents dans les series D et A. Je suis d’accord pour plus de bourse pour les bac C et E afin de promouvoir ces filieres mais attention a ne faut pas profiter de cette selection pour supprimer la bourse dans les autres filieres pour les 5 ans a venir. Si nous voulons des excellents, il faut favoriser les lycees d’excellence ou seul les meilleurs sont orientes avec pour seul critere leur performance academique. Les series C et E se meurent au Burkina vivement que cette mesure contribue a donner envie d’etre excellent et a eviter qu’apres la 1ere C, certains cherchent a aller faire la Tle D a cause des chances qu’ils ont d’avoir la bourse.

    Un ancien Bac C

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 21:06, par Alain En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    @commentaire 44
    "Parler d’excellence dans les séries C et E c’est méconnaître le système. A la fac ou dans les grandes écoles, ceux qui ont fait la série D réussissent mieux que ceux qui ont fait ont un bac C ou E dans les filières de Mathématiques, Physique, Informatique, Chimie et les parcours ingénieurs. Témoignage d’un bachelier série D et docteur en Physique"

    Wahou !! Voilà le genre de phrase qui discrédite complètement votre discours. Avez-vous fait des sondages ? Avez-vous mené des recherches dans ce sens sur plusieurs années ? Quel était votre échantillon ?
    Pour un "docteur en Physique", c’est pas fameux, fameux

    "Le niveau de vie des enfants qui vont la série C ou E. Ils n’ont pas besoin de bourses pour continuer leur étude. Ils viennent de famille qui sont capable de payer leur étude dans n’importe quelle école".
    Vous allez quand même un peu loin ; mais bon....

    Je remercie et félicite le professeur pour avoir tenté de prendre une décision pour encourager les jeunes à s’engager pleinement dans le sens de l’excellence. En revanche (Là, je rejoins le commentaire 44) si c’est pour former les enseignants de Math et Physique, il faut favoriser l’octroi de bourse conséquente à ceux-là qui s’engagent effectivement (Par écrit) pour l’enseignement des Maths et Physique ; sachant que nombreux de ces bacheliers optent plutôt pour des études d’ingénieur. Néanmoins, la décision prise va dans le bon sens

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 21:58, par un fils duu pays En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    internaute numero 4, moi je suis Sawadogo mais j`ai des parents de la meme famille qui sont Sankara. Tu vois ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2015 à 22:01 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    que devient véritablement la cas de tous ceux qui ont perdu leur emploi lors des événements et qui ne pourront pas scolarise leurs enfants pour cette rentrée. les chefs de famille sont écrasés par les dettes depuis des mois. pitié pitié . dit aussi aux employeurs qui ont laisse leurs employes de leur délivrés les certificats de travail pour qu’ils puissent se faire embaucher ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2015 à 19:56, par tension En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2015

    J’ai demandé pourquoi le nom de NARCISSE SAWADOGO est cité dans un conseil d’ad ministration des gens qui ont crée des problemes a sonabel.c’est bien lui le fameux narcisse qui etait allé chercher la fameuse piece de salif kabore

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement prévoie la réalisation d’infrastructures socioéconomique dans sept régions du Burkina Faso a hauteur de de 21 milliards Fcfa
Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019
Conseil des ministres : Une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activités sera lancée courant mai 2019
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 3 avril 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 20 mars 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 13 mars 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 06 mars 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 février 2019
Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 13 février 2019
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 06 février 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés