Passation de service au Ministère délégué à la sécurité : La sécurisation des élections et le grand banditisme, priorités du colonel Paré

mercredi 29 juillet 2015 à 09h08min

Par décret présidentiel du 24 juillet 2015, Michel Kafando nommait le Colonel Sidi Paré au poste de ministre délégué chargé de la Sécurité. Magistrat militaire, précédemment directeur de la justice militaire, le nouveau ministre a été installé cet après-midi de mardi dans ses nouvelles fonctions par le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres. La sécurisation des élections et la lutte contre le terrorisme sont les défis pressants à relever par le nouveau premier flic du Burkina.

Passation de service au Ministère délégué à la sécurité : La sécurisation des élections et le grand banditisme, priorités du colonel Paré

Il connait déjà ses cibles. Le grand banditisme et l’insécurité urbaine, la cybercriminalité et surtout, priorité des priorités, la sécurisation des élections et le grand banditisme. « J’arrive à ce poste dans un contexte particulier marqué par des préoccupations sécuritaires multiformes(…) et à trois mois de la fin de la transition qui devra aboutir à l’organisation des élections prévues le 11 octobre » a précisé le nouveau ministre délégué à la sécurité, Sidi Paré.

Il a relevé l’énormité de la tâche face aux temps imparti. Pour réussir donc sa mission, il s’appuiera sur l’existant. Le ministre a de ce fait loué les actions de son prédécesseur et « frère d’armes », le colonel Auguste Denise Barry. Face aux défis sécuritaires et à la veille des échéances politiques, il a insisté sur l’impérieux devoir de concentrer les efforts du ministère « avec le souci constant du respect des libertés individuelles et collectives des citoyens ».

De ses collaborateurs, cheville ouvrière du ministère et acteurs de l’atteinte des résultats, ce dernier a dit attendre, « un engagement loyal, fort et total » pour relever les défis communs, ceci pour « assurer au peuple burkinabè une sécurité forte, afin qu’il puisse vaquer sereinement à ses occupations et participer au développement du pays en toute quiétude ». Le ministre a par ailleurs invité la population à la collaboration sans laquelle aucune action de sécurité ne saurait être efficace. De même, a- t- il expliqué, « au-delà des divergences et des choix politiques des uns et des autres les burkinabè ont en commun l’amour de la patrie ».
Le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres qui a installé le ministre délégué chargé de la Sécurité, a invité ce dernier a toujours travailler pour l’intérêt supérieur de la nation.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

CV du Magistrat Militaire de 1ère Classe (Colonel) Sidi PARE

Nom : PARE
Prénom : Sidi
Date de naissance : 11 mai 1963
Lieu de naissance : Banfora (Burkina Faso)
Situation matrimoniale : marié père de trois enfants

Formation scolaire et universitaire

1970-1976 : Ecole primaire à Banfora et à Tougan

1976-1983 : Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) à Ouagadougou

1983-1984 : Cycle Préparatoire aux Grandes Ecoles Militaires de Ouagadougou

1989-1991 : Université Mohamed V de Rabat au Royaume du Maroc (parallèlement aux études militaires)

1995-1997 : Faculté de Droit et de Sciences Politiques de Ouagadougou

Formation Professionnelle

1984-1989 : Centre National d’Entraînement Commando de Pô au Burkina Faso

1989-1992 : Académie Royale Militaire de Mèknès au Maroc.

1993-1994 : Formation d’Officier Greffier Militaire.

1999-2001 : Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature à Ouagadougou.

Diplômes obtenus

1980 : Brevet élémentaire d’études du Premier Cycle (BEPC)

1981 : Préparation Militaire élémentaire (PME)

1982 : Préparation Militaire Supérieure (PMS)

1983 : Baccalauréat série A4 (Philosophie lettres)

1991 : Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) en droit à l’Université Mohamed V de Rabat au Maroc

1992 : Diplôme de Chef de Section Inter Armes (Maroc)

1993 : Diplôme d’Officier Greffier Militaire

1995 : Licence en Droit

1997 : Maîtrise en Droit public

2001 : Diplôme de Magistrat

Fonctions et emplois

1992-1993 : Commandant d’Unité Chef de détachement à Banfora

1993-1999 : Officier Greffier au Tribunal Militaire de Ouagadougou

2001-2003 : Magistrat militaire (juge au siège) au Tribunal militaire de Ouagadougou.

2003-2005(juillet) : Conseiller Militaire au BONUCA (Bureau des Nations Unies en Centrafrique) chargé de l’information de la liaison et de la restructuration des Forces Armées Centrafricaines. Chargé en outre de l’analyse juridique et de la liaison avec les institutions judiciaires

2005-2006 Coordinateur régional de deux unités d’exécution du Projet de Réinsertion et d’Appui aux Communautés (UEP/PRAC) (Projet de démobilisation, désarmement, réinsertion du PNUD) Régions de Bozoum et Bossangoa situées au nord et au nord-est de la République centrafricaine.

2007-2009 Tribunal Conseiller à la chambre de contrôle de l’instruction du Tribunal militaire de Ouagadougou et accessoirement instructeur non permanent à l’Ecole de Maintien de la paix « Alioune Blondin BEYE » du Mali
Conseiller juridique pressenti du Bataillon « Laafi ».

2009-2010 Conseiller juridique du Bataillon Laafi au Darfour

Novembre 2010-février 2011 Directeur Adjoint de la Justice Militaire
Février 2011-mai 2011 Directeur de la Justice Militaire par intérim

Mai 2011 à ce jour Directeur de la Justice Militaire

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés