Assainissement : Le projet PériSan a récompensé ses lauréats

mercredi 29 juillet 2015 à 02h40min

Le concours de créativité pour la réalisation d’une latrine dans le cadre du projet PériSan a rendu son verdict mardi 28 juillet 2015. Le meilleur prototype est revenu à M. Issoufou Ilboubo qui repart avec la somme d’un million de francs CFA. Quatre autres lauréats ont été primés. C’était au cours d’une cérémonie placée sous les auspices du président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Damien Gampiné.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assainissement : Le projet PériSan a récompensé ses lauréats

L’accès aux services d’assainissement de base reste précaire dans les pays sub-sahariens surtout dans les zones périphériques et non-loties. Au Burkina Faso, rares sont les programmes qui s’aventurent dans ces milieux presque démunis de latrines appropriées.Résultat, les maladies d’origine hydrique sont légions.C’est fort de ce constat, que WaterAid de concert avec la mairie de Ouagadougou, l’ONEA (Office national de l’eau et de l’assainissement) et l’ONG Eau Vive a sollicité et bénéficié d’un soutien financier de plus de 2 milliards de francs CFA de la part de l’Union Européenne pour la mise en œuvre du projet PériSan. Dans le cadre donc de ce dernier, un concours a été organisé afin de valoriser l’expertise et la créativité locale dans la construction de latrines. Sa coordination était assurée par le Centre des métiers de l’eau (CEMEAU). Plus d’un an après le lancement dudit concours, l’heure est aux récompenses. Cinq lauréats ont reçu leur attestation de participation ainsi que des chèques au cours d’une cérémonie, ce 28 juillet.

Quelques critères

Sur les 60 postulants enregistrés au départ, seul douze remplissaient les critères de sélection. Ceux-ci devaient, conformément au règlement, proposer une maquette en miniature de leur ouvrage. Mais au bout des 30 jours, neuf se sont exécutés à temps. Suite à une évaluation faite par un comité regroupant un représentant des différents partenaires de PériSan, cinq prototypes ont été finalement retenus et sanctionnés sur la base de 11 critères. Les ouvrages doivent entre autres répondre aux besoins d’efficacité sanitaire et environnementale, de sécurité et de durabilité, utiliser des matériaux réutilisables, être relativement peu coûteux, etc.

Les deux meilleurs

Le prototype d’Issoufou Ilboudo, soudeur de profession, dénommé « Liili » a émerveillé le jury. Il a obtenu la note de 75.8 sur 100. Toutefois, il avait ses forces et ses faiblesses tout comme les quatre autres prototypes. Dans la présentation des ouvrages faite par Mme Adissa Kéré, il ressort que la latrine de M. Ilboudo a l’avantage d’être peu coûteux (100 000 F CFA), d’être facile à utiliser et d’avoir une superstructure récupérable et amovible. En revanche, le couac se situe au niveau de la vidange en cas de fosse pleine.

Parmi les lauréats figure une ingénieure. Elle se nomme Kadidja Simboro. Elle a obtenu la note de 69.9 avec son ouvrage qui est à la fois latrine (sèche) et douche. Il a été jugé durable, confortable et facile à vider. Pour la jeune femme, l’essentiel est de participer et de contribuer à l’assainissement de la ville. Aussi espère-t-elle que ce concours lui ouvre les portes de partenaires qui voudront bien l’aider à vulgariser le fruit de son expertise.

Vers une combinaison des prototypes

Toutes les latrines proposées sont relativement chères pour le citoyen résidant dans les zones non-loties, pense le représentant de WaterAid, Dr Halidou Koanda. Il a confié que le projet continuera d’accompagner les lauréats afin de voir dans quelle mesure développer un prototype combiné soit des 3 meilleurs ou 5 prototypes retenus. Ceci, afin de maximiser les avantages et de minimiser les inconvénients de chaque ouvrage.
Quant au président de la délégation spéciale de Ouagadougou, il a réaffirmé l’engagement de sa commune « à jouer sa partition pour l’atteinte des objectifs du projet, conformément au protocole de partenariat »

Qu’est-ce que PériSan ?
PériSan est un projet « innovant » qui vise à améliorer l’accès aux services durables d’assainissement de 270 000 personnes vivant dans les arrondissements 3, 4, 7, 8, 9, 10, 11, 12 de la commune de Ouagadougou. Dans sa mise en œuvre, il est prévu la réalisation de 15 400 latrines familiales, 100 latrines institutionnelles et publiques. La totalité les écoles et centres de santé seront également équipés en latrines.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

Liste des lauréats avec les notes obtenues

Candidat Note Rang
ILBOUDO Issoufou 75,8 1er
SIMBORO Kadija 69,6 2e
ADEOSSI Géraud 54,5 3e
KONCOLE Sébastien 48,60 4e
SAOURA Rasmané 48,08 5e

HFB

"

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés