Heurs et malheurs de la politique et du journalisme au Burkina Faso. Quelles leçons ?

vendredi 31 juillet 2015 à 07h30min

Heurs et malheurs de la politique et du journalisme au Burkina Faso. Quelles leçons ?

Edouard OUEDRAOGO

Editions Paalga, 2015, 372 pages

Prix : 10 000 FCFA

Disponible à L’Obsevateur Paalga, à Jeunesse d’Afrique, DIACFA, La shopette

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Heurs et malheurs de la politique et du journalisme au Burkina Faso. Quelles leçons ?

L’ouvrage

Quand en milieu d’après-midi l’insurrection atteignit son apogée, Maurice Yaméogo fit machine arrière… C’était trop tard : la foule ne réclamait plus autre chose que sa démission et la prise du pouvoir par l’armée. Quarante-huit ans après, l’histoire s’est répétée. Comme Maurice, Blaise a reculé quand légitimement ivres du succès de la journée historique du 30 octobre, les insurgés n’attendaient plus rien d’autre que transformer leur essai en victoire totale en exigeant sa démission…

Pour que plus jamais président du Faso ne connaisse pareille sortie calamiteuse, verrouiller l’article 37 ne suffit pas. Il faudra graver dans le marbre de la Constitution que toute tentative d’y porter atteinte est ipso facto réputée crime de haute trahison… Extraits


L’auteur

M. Edouard Ouédraogo est né le 12 octobre 1941 à Ouagadougou au Burkina Faso. Il est titulaire d’une maîtrise en lettres obtenue en 1969 à l’Université de Dijon. Après avoir intégré la fonction publique voltaïque en tant que professeur des lycées et collèges de 1969 à 1972, M. Edouard Ouédraogo est depuis le 28 mai 1973 cofondateur du quotidien l’Observateur et depuis 1996 fondateur du magazine hebdomadaire l’Observateur Dimanche, deux organes dont il est le directeur de publication.

Journaliste bien connu, Edouard Ouédraogo, affectueusement appelé Doyen par ses confrères est membre fondateur ou responsable de plusieurs associations professionnelles et d’organisations de la Société civile tant au Burkina qu’en Afrique. Il s’agit notamment de la SEP, l’UPF, L’AMJ, l’UCIP et le GERDDES.

Officier de l’ordre national burkinabè et chevalier de l’ordre du mérite français, M. Edouard Ouédraogo a été également honoré de plusieurs autres distinctions.
Voyage de la Haute-Volta au Burkina est son tout premier ouvrage édité en 1996 aux Editions Paalga.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés