Bobo-Dioulasso : Les députés CNT à la rencontre des délégations spéciales

mardi 28 juillet 2015 à 04h38min

Dix députés du Conseil national de la Transition (CNT) sillonnent depuis ce lundi 27 juillet, la ville de Bobo-Dioulasso pour s’enquérir du fonctionnement des délégations spéciales. Une mission parlementaire dont l’objectif est de toucher du doigt les contraintes, les défis mais aussi les opportunités qui se présentent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Les députés CNT à la rencontre des délégations spéciales

La délégation spéciale de la région des Hauts-Bassins a été la première à recevoir les parlementaires du Conseil national de la Transition. Première rencontre du genre depuis l’insurrection populaire, l’initiative a été appréciée par les membres de la délégation spéciale composée essentiellement de partis politiques, d’organisations de la société civile, de religieux et de l’administration. Installée en janvier, informe Boureima Sanou, secrétaire général du conseil régional des Hauts-Bassins, la délégation spéciale a véritablement fonctionné trois mois après, soit en avril 2015. Elle fonctionne comme le conseil régional avec les mêmes missions de promotion des collectivités locales à travers la réalisation des projets de développement.
Quelles sont donc les attributions des délégations spéciales ? Les délégations spéciales peuvent-elles maintenir l’esprit de décentralisation ? Quelles sont les opportunités, les contraintes et les défis liés à la mise en place des délégations spéciales ? Le dialogue politique se mène-t-il de façon saine ? Ce sont entre autres questions que les parlementaires ont posées aux membres qui leur répondront que les délégations spéciales ont les mêmes attributions que les conseillers régionaux et municipaux. « Nous examinons et adoptons le budget », précise Amadé Yaméogo, représentant de la communauté musulmane. Novice et sans aucune formation au préalable, ajoute Daouda Soura, il n’est souvent pas facile de gérer la chose publique. Aussi, le temps imparti à la délégation ne permettra pas de résoudre certaines préoccupations, selon des membres. Les opportunités sont toutefois, selon M. Yaméogo, relatives à la liberté d’expression pendant les sessions. « Nous faisons face à de nombreux défis car à situation spéciale, décision spéciale, et tout toujours, dans le sens de l’esprit de la décentralisation » soutient Boureima Sanou, membre de la délégation spéciale.
Pour ce qui est des dialogues politiques, il est à retenir que tous les délégués sont animés par la même volonté de réussir les missions à eux confiées. Malheureusement, déplorent-ils, le temps leur manque d’aller à la rencontre des populations.

La problématique des lotissements demeure toujours

Le temps. C’est encore ce problème qui a été souligné par les délégués de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso présidée par le Haut-commissaire Kouka Jérémie Ouédraogo. Ville problématique notamment pour les questions de lotissements, le président a informé qu’il tente de gérer avec prudence. La circulaire du Première ministère relative aux questions de lotissement aura permis de réorienter les choses mais, confie M. Ouédraogo, les difficultés demeurent. « Ceux qui sont attributaires de parcelles veulent viabiliser leurs terrains. Alors qu’ils sont empêchés par ceux qui n’ont pas eu de parcelles. Ces derniers se sont constitués en association pour bloquer toute tentative de construction ». Une situation que gère difficilement la délégation spéciale de Bobo-Dioulasso. D’où la requête auprès des députés de l’appui de l’Etat pour résoudre cette situation très délicate selon Jérémie Ouédraogo.

A la question de savoir quel bilan on peut déjà dresser de l’exercice de la délégation, il est jugé assez positif par les membres. Des difficultés paralysent toutefois le fonctionnement des services municipaux et la police municipale qui manque de véhicules. « Nous avons également certaines contraintes au niveau des recouvrements des taxes municipales qui constituent l’activité majeure de la commune », informe le secrétaire général de la commune Benjamin Kafando. A cela s’ajoutent les communes rurales qui manquent véritablement de moyens financiers d’où la requête de la levée de suspension des lotissements qui permettra d’encaisser les taxes de jouissance pour leur fonctionnement selon une membre. Aussi, clame un des membres, il faut un audit organisationnel du personnel de la commune de Bobo-Dioulasso et mettre les personnes compétentes à la place qu’il faut.

Les députés du conseil national de la Transition poursuivent leur mission le mardi 28 juillet à Bama et Dandé.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 juillet 2015 à 11:48, par ZORRO
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les députés CNT à la rencontre des délégations spéciales

    Il est vrai que les difficultés sont énormes et que le mal de moyens rend les choses plus difficiles.

    Mais je voudrais bien qu’on m’explique une chose : comment se fait-il que Bobo soit la seule ville où les Délégations spéciales ne signent pas les Permis Urbains d’Habiter ou les Permis d’Exploiter ? Je ne parle pas des zones nouvellement loties mais des anciens secteurs de la ville.
    Et vous voulez qu’on trouve l’argent où pour vous donner plus de moyens ? Vous êtes en train de tuer l’économie de Bobo à petit feu !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés