Film documentaire  : Bobo Dioulasso a accueilli une résidence d’écriture

mercredi 22 juillet 2015 à 00h22min

De jeunes réalisateurs ont séjourné du 25 juin au 10 juillet 2015 à Bobo Dioulasso pour une résidence d’écriture de film documentaire. Venus du Burkina, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Burundi et du Togo, et tous porteurs de projets, deux semaines ont été mises à profit pour les développer. Les plus aboutis seront sélectionnés pour une seconde résidence à Saint Louis au Sénégal en novembre prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Film documentaire	 : Bobo Dioulasso a accueilli une résidence d’écriture

La résidence d’écriture de film documentaire est à l’initiative du réseau Africadoc. A la suite d’un appel à candidature, une soixantaine de projets a été reçue. Une dizaine a été sélectionnée pour la résidence de Bobo Dioulasso. « Comment donc passer d’une idée à un projet, d’un projet à une écriture filmique, d’un film rêvé à un film possible ? », Ce sont là quelques-unes des questions essentielles, selon les formateurs, à toute démarche de cinéaste que l’écriture doit dans un premier temps résoudre ou au moins éclairer. Celles-ci supposent aussi que les porteurs de projets sortent de leur isolement et se confrontent dès l’origine du projet au regard des autres, car si l’écriture se fait dans la solitude, le cinéma se fait toujours à plusieurs.

Pendant deux semaines donc, neuf jeunes réalisateurs ont pu jauger leur savoir-faire dans l’écriture de film documentaire. Deux semaines d’échanges et de partages d’expérience entre formateurs et stagiaires. Les résidences d’écriture de film documentaire Africadoc sont des sessions de formation de courte durée qui accueillent un groupe de huit à dix auteurs. Ils ont lieu dans quatre à cinq pays tous les ans. Cette année, ce sont neuf projets qui ont été travaillés en résidence. Ce sont :

- La Boule, la feuille et le sachet de Rolande TCHIDIME du Bénin,
- Missé, le maître du Sahel de T. Pierre Claver ZONGO du Burkina Faso,
- Le Son de la survie d’Inès Orelie SORGHO du Burkina Faso
- Garderie nocturne de Moumouni SANOU du Burkina Faso
- Babaliba, la terre parle de B. Rachelle SOME du Burkina Faso
- Kibira, le joyau d’Eloge NZEYIMANA du Burundi
- Au commencement était l’amour de Sandy KOUAME de la Côte d’Ivoire
- Itinéraires et nulle part ailleurs d’Amédée Pacôme NKOULOU du Gabon
- Gaskin et ses fantômes d’ Amanou YELOBO du Togo

Les projets les plus aboutis seront sélectionnés pour participer à une seconde résidence à Saint Louis au Sénégal en novembre prochain. Il s’agira au cours de cette résidence de préparer les auteurs à présenter leurs projets lors des Rencontres Tënk de coproduction la dernière semaine de novembre 2015. En attendant novembre, des maisons de production, des associations de cinéma et des institutions de formation ont été invitées à prendre connaissance des projets développés. Cette année, confient des organisateurs, plusieurs producteurs se sont prononcés sur les projets avec l’intention de les produire.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés